Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 03:27


 

prado82.jpg

 

C’est sûr qu’avec un Jean-Luc Mélenchon à 15%, cela commence à inquiéter les désignés d’office au second tour…

 

Mais on ne lâchera rien !

 

 

A suivre !!

 

DH

 


 

 

Le Front de Gauche attaque la décision antidémocratique de Jean-Claude Gaudin

 

vendredi 23 mars 2012

 

M. Gaudin a déclaré qu’il pouvait interdire le rassemblement du Front de Gauche sur les plages du Prado parce qu’il est le maire de Marseille.

 

C’est faux.

 

Il existe dans notre pays des lois et une Constitution qui s’imposent à tous, M. Gaudin inclus. Celles-ci protègent notamment la liberté de réunion. Les décisions à géométrie variable du Maire de Marseille qui a accueilli un festival évangélique et la caravane de l’UMP sur les plages du Prado violent un principe fondamental de notre République.

 

Nous allons donc attaquer la décision de M.Gaudin pour la faire annuler par la justice administrative.

 

François Delapierre, Directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 04:08


La démarche unitaire du Front de Gauche fait bouger les lignes et interpellent des camarades du NPA.

 

A suivre…

 

DH

 


 

Le temps des choix

 

par Hélène Adam, Myriam Martin, Pierre-François Grond

 

La campagne présidentielle entre dans sa dernière ligne droite et doit affronter une situation lourde de dangers.

 

Danger d’une droite autoritaire, incarnée par le président sortant, dont le projet est dans la continuité de son action : nocif pour une majorité de la population tant se sont creusées les inégalités, tant se sont développés un discours et une politique de plus en plus poreux aux thèses de l’extrême droite.

 

Danger d’un Front national dont l’emprise sur une partie de la population frappée par la crise, distille le poison mortel du racisme et de la xénophobie.

 

Danger d’une crise écologique qui pose des enjeux de civiliation.

 

Danger, enfin, d’un capitalisme financier mondialisé, qui se moque du calendrier électoral, peut imposer en Grèce ou en Italie, son propre personnel politique et dicter son choix, celui d’une politique d’austérité sans fin et sans fond.

 

Alors, oui, il faut sortir le sortant, combattre le Front national, s‘insurger contre la dictature des banques et du capital, et faire de cette élection présidentielle un premier moment de résistance sociale et démocratique.

 

Il nous suffit de regarder la Grèce, pour saisir la gravité de la situation actuelle. Nous avons là une paupérisation sans précédent des populations. Baisses des salaires et des pensions, coupes sombres dans les budgets sociaux, privatisations imposées des services publics avec profits juteux pour les requins de la finance, se succèdent à un rythme d’enfer. Et qui est aux manettes ? Un gouvernement soi-disant « technique » aux ordres des banques et des grandes institutions qui ont plongé le pays dans le chaos et qui font désormais payer à la population une dette et une crise qui ne sont pas les leur ! Si la situation de la Grèce est particulièrement dramatique, elle n’est pas isolée en Europe. Les responsables politiques et économiques du libéralisme et de la crise économique ont mis en place ce monstre financier qui se croit tout puissant. Ils ont construit l’Europe des traités de Maastricht et de Lisbonne, au mépris de la souveraineté populaire. Ils veulent aller toujours plus loin. A présent c’est le modèle social européen, produit d’un siècle et demi de luttes et de conquêtes ouvrières, qui est en ligne de mire.

 

Battre Sarkozy est un enjeu essentiel et primordial. Mais il n’est pas le seul. Le programme de François Hollande, à l’instar des politiques sociales-démocrates européennes, s’inscrit dans le cadre de la gestion du capitalisme, ce qui signifie austérité à tous les étages et respect des critères imposés par les marchés financiers, ces critères que les dirigeants veulent à nouveau graver dans le marbre d’un nouveau traité. Il tourne le dos aux exigences de justice sociale. Il ne prend pas davantage en charge les questions écologiques.

 

Il importe alors qu'existe au premier tour, un vote, le plus massif et dynamique possible, pour donner force à un programme d'urgence basé sur une autre répartition des richesses, la transition énergétique, des transformations démocratiques radicales.

 

Une nouvelle chance sera ainsi offerte pour faire exister durablement un courant politique qui conteste à gauche l'hégémonie du social libéralisme. C'est essentiel pour faire contrepoids à l'extrême-droite. C'est décisif pour donner force et courage à celles et ceux qui résistent aux politiques d'austérité.

 

Et dès après la présidentielle, sur la base de cet élan, les forces politiques et sociales qui refuseront de collaborer sous quelque forme que ce soit avec un gouvernement d’austérité dit de gauche, devront former ensemble un bloc contre la crise pour défendre une alternative sociale et démocratique en toute indépendance vis-à-vis du Parti Socialiste.

 

Telle est notre analyse des urgences de l’heure.

 

Nous sommes militants de la « Gauche anticapitaliste », courant unitaire du NPA, nous avons été membres de la LCR auparavant. C’est avec beaucoup d’amertume, mais aussi de colère, que nous voyons notre parti renoncer à l’engagement pris lors de sa fondation : rassembler tous les anticapitalistes dans un parti de masse. Le NPA avec son candidat prend le chemin de la marginalité, qui lui interdira de peser réellement dans une situation politique aux enjeux majeurs.

 

La « Gauche anticapitaliste », sans donner de position en tant que courant sur le vote, prend acte de cette impasse et estime que la dynamique créée autour de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, constitue un fait positif de la situation actuelle.

Nous voulons en souligner les conséquences à nos yeux.

 

Réquisitionner les entreprises qui licencient en délocalisant, prendre des mesures pour museler la finance, refuser de faire payer la crise à la population, organiser la planification écologique, rompre avec une Ve République antidémocratique, refuser les traités européens pour réorganiser une Europe qui réponde aux impératifs sociaux, écologiques, démocratiques, sont autant de propositions qui vertèbrent la campagne de Jean-Luc Mélenchon et qui vont dans le bon sens. Nous apprécions les déclarations affirmant qu’aucune participation à un gouvernement qui pratiquerait la politique préconisée par Hollande, n’est envisageable. Nous conservons des points de vue différents sur certains aspects concernant notamment la République et la nation mais nous estimons l’orientation générale positive.

 

La dynamique politique militante qui ne cesse de s’amplifier, permet que vive et se développe une force militante et électorale qui refuse de se soumettre à la gestion sociale-libérale des crises et aux politiques d’austérité.

 

C’est un facteur important du rapport de force et un puissant encouragement pour les luttes sociales. En témoignent d’ailleurs le nombre de syndicalistes, de militants du mouvement social, écologiste, féministe, antiraciste qui rejoignent la campagne.

 

Dès lors nous pensons qu’il ne faut pas hésiter à affirmer que si nous sommes nombreux à exprimer notre force par notre vote le 22 avril pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon, la situation en sera nécessairement positivement bouleversée.

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 04:11

 


 

Le meurtre de jeunes militaires comme celui de jeunes enfants est une abomination. Personne ne peut y être insensible…

 

DH

 

Voir aussi la réaction aux crimes de >Toulouse : cliquez ICI.

 


M. Mélenchon condamne "la démence de ceux qui ont en commun la haine des autres"

 

Mercredi 21 mars 2012

 

L’identification du criminel dégénéré qui nous défiait est une bonne nouvelle. Je félicite la police nationale et salue très chaleureusement ceux qui ont été blessés ce matin au cours de l’opération.

 

Si les informations de la matinée se confirment nous serons d’autant plus déterminé a combattre tous ceux qui ont en commun la haine des autres, la guerre religieuse et les autres habillages de la démence criminelle. Dorénavant notre premier devoir est de lutter contre les assimilations et stigmatisations haineuses à qui cette situation pourrait servir de prétexte.

 

Jean-Luc Mélenchon 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 04:06

 

On ne lâchera rien !!!!!!!!!

 

DH

 


 

 

Plage du Prado : l'UMP ment et se moque du monde

gaudin_ump

 

Les plages de Marseille sont interdites aux manifestations politiques ? Ce mensonge avancé pour interdire au Front de Gauche le meeting prévu sur la plage du Prado revient comme un boomerang au visage de la municipalité.

 

Les plages du Prado ont déjà accueilli la caravane de l'UMP au coeur de la période estivale. Jean-Claude Gaudin se félicitait alors de cette nouvelle manière de faire de la politique comme en témoignent les vidéos réalisées pour l'occasion par l'UMP. Décidément la droite s'affole et se prend les pieds dans le tapis.


François Delapierre,
Directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon

 

---

 

marseille_vieuxport

 

Après la Bastille, la droite marseillaise a peur du rouge

 

La mairie de Marseille vient de nous informer par simple courrier électronique qu'elle refusait le meeting en plein air du Front de Gauche du 14 avril sur les plages du Prado.

 

Ce lieu a pourtant été choisi en lien avec les services de la ville.

 

La municipalité n'a aucun argument sérieux pour justifier son revirement. Elle ose dire que ces plages sont très fréquentées « surtout en cette saison ». Nous serons début avril ! Et tous les Marseillais savent que les plages sont bien assez grandes pour tous.

 

La municipalité nous invite à tenir notre réunion dans la salle du Dôme. Il est pourtant clair après la Bastille que cette salle n'a la capacité suffisante pour accueillir notre rassemblement à Marseille.

 

La seule explication de cette décision, c'est que la droite prend peur devant la progression du Front de Gauche. Nous appelons tous les citoyens à dénoncer cette attitude. Et sans attendre nous déposons un parcours de manifestation en préfecture au départ du Rond-Point du Prado.

 

François Delapierre,
directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon

Publiez cet article sur votre réseau social préféré

Facebook    Deli.cio.us    Digg    reddit    StumbleUpon    Newsvine
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 04:46

 


 

 

Que dire de plus !!!!!!!!!!!!! Ah, si préparaons Marseille...

 

 

DH

 

 


 

On a pris la Bastille !  

Lundi, 19 Mars 2012 Parti de Gauche


bastille_rouge

 

Nous sommes 120 000 à avoir marché dans les rues de Paris entre Nation et Bastille pour réclamer l'instaurationd'une Sixième République ! Joyeuse, festive, cette journée historique restera gravée dans nos mémoires. Elle est à revivre depuis cette page.

 

Le discours de Jean-Luc Mélenchon :

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 04:18

 


 

 

Magique et surtout porteur d'espoir !!!

 

DH

 

 


 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 04:50

 


 

 

C'est un classique qui circule dans nos mails, mais j'aime bien !!

 

DH

 

Nb : Merci aux "grands cousins" du Noooooooooord

 

 


 

 

Attitudes.jpg

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 03:38

bastille_18_mars.jpg

 

 


 

La candidature de rassemblement

c’est celle du Front de Gauche !

Parrainages Conseil Constitutionnel Signature

 

 

Vendredi 16 mars 2012 Jean Luc Mélenchon s'est rendu au Conseil Constitutionnel pour apporter les derniers formulaires de parrainage pour sa candidature à l'élection présidentielle.

 

Nous pouvons d'ores et déjà vous annoncer que près de 1100 élus ont apporté leur soutien à la candidature du Front de Gauche. Environ 950 sont issus des 8 formations parties prenantes du Front de Gauche ou des listes de rassemblement qu'il a conduites. Plus de 150 élus venant d'autres horizons, élargissent encore l'union autour du Front de Gauche.

 

L'action de tous ces élus préfigure déjà de la révolution citoyenne que prône le programme du Front de Gauche, en voici quelques exemples :

  • - Christophe Faverjon, Maire d'Unieux, mène dans sa commune une bataille contre les emprunts toxiques.
  • 
  •  
  • - Safia Lebdi (ex EELV), conseillère régionale d'Ile de France a co-fondé l'association Ni Putes Ni Soumises.
  •  
  • - Younous Omarjee, député Européen défend les Outre-Mers menacés par l'Europe austéritaire.
  •  
  • - Gabriel Amard, président de la Communauté d'agglomération des Lacs de l'Essonne a mis en place une régie publique de l'eau début 2011.
  •  
  • - Claudine Cordillot, a célébré le mariage d'un couple de jeunes hommes, en tant que Maire de Villejuif.
  • - René Balme, maire de Grigny (69) a mis en place dans sa commune un budget participatif.
  • - Jacqueline Rouillon-Dambreville, en Seine Saint Denis, René Revol dans l'Hérault et de nombreux maires ont pris dès la fin de la trêve hivernale des arrêtés anti-expulsion et anti-coupure d'énergie dans leurs communes.

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 04:24

 

Et 10, et 11 % et ...

 

DH

 

nb : Dimanche 18 mars on prend la Bastille...

 



 

Mélenchon à 11% : «La seule campagne sur le contenu»

 

 

Alors qu’un sondage CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC et publié  jeudi montre à nouveau la progression de Jean-Luc Mélenchon dans les intentions de vote au premier tour (11%), le PS relance sa campagne en faveur du « vote utile ». Dans l’Humanité de ce jeudi, Roland Muzeau, député PCF, estime que le progrès du candidat du Front de gauche est essentiel pour les exigences de changement.

 

Entretien réalisé par Max Staat.

Le

 

Le dernier sondage CSA donne le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, à 11 % d’intentions de vote. Comment réagissez-vous à cette nouvelle ?

 

Roland Muzeau. Cette progression témoigne d’une chose essentielle. Celle de la prise de conscience de plus en plus large qu’il faut s’attaquer aux blocages de la société, notamment la domination des marchés financiers sur la vie économique et sociale. Le travail extrêmement pédagogique du Front de gauche et de son candidat, Jean-Luc Mélenchon, depuis des mois pour dire ce qui ne va pas mais aussi et surtout pour montrer comment y remédier est de plus en plus apprécié par les salariés, les jeunes, les familles… Nous sommes les seuls à ne pas être dans une campagne de slogans mais dans une campagne de contenu. Joue aussi le fait que nous disons clairement que le changement à gauche passe par des actes politiques forts.

 

 

Est-ce pour cela que vous dénoncez, dans un communiqué, l’alternance 
et que vous vous prononcez pour 
une alternative ?
 

 

Roland Muzeau. Le PS développe de nouveau l’idée du vote utile. L’objectif, comme le dit Jérôme Cahuzac, président (PS) de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, est que « le 22 avril permette l’alternance ». Le PS est dans une stratégie pour battre Nicolas Sarkozy et arriver au pouvoir. Nous, notre objectif est non seulement de battre la droite mais de mettre en œuvre une alternative politique de gauche qui permette un véritable changement. Une politique réellement en rupture avec ce qui se fait actuellement en France et en Europe. C’est pourquoi je dis, l’alternance n’est pas de gauche, l’alternative oui.

 

La progression du candidat
 Jean-Luc Mélenchon est-elle 
une bonne chose pour la gauche ?
 

 

Roland Muzeau. Bien sûr. Pour les idées que porte le Front de gauche mais aussi pour toute la gauche. C’est 
le moyen le plus utile pour tous ceux qui veulent un vrai changement 
et non un replâtrage sur une jambe de bois de le dire lors de cette élection présidentielle, puis des élections législatives.

 


 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 04:07

 


 

Dimanche, le Front de Gauche prend la bastille avec MELENCHON !!!!!!!!!!!!!!!!

 

DH

 

 

 

 

 

 

Le 18 mars, toutes et tous dans la rue, reprenons la Bastille

 

Nicolas Sarkozy aura poussé au paroxysme les travers de la 5ème République au point de la transformer en monarchie présidentielle où le président décide de tout jusqu'à la moindre nomination et utilise ses pouvoirs pour régaler toujours plus ses amis de l'oligarchie. Et comme d'habitude, les critiques contre ce système politique en provenance de la social démocratie, virulentes tant qu'elle est dans l'opposition, disparaissent à l'approche d'une possible victoire d'un président socialiste. Où est passée la 6ème République chère à Arnaud Montebourg ? Que dit l'accord avec le PS signé par EELV alors que ces derniers se sont souvent autoproclamés les chevaliers blancs de la république éthique, du non cumul des mandats et de la république parlementaire ? L'appât des postes a eu raison des convictions politiques. Il ne reste que le Front de Gauche pour porter haut cette proposition.

 

Il nous reste encore quelques jours pour amplifier une mobilisation qui s'annonce déjà comme un élément marquant de cette campagne électorale. Déjà François Hollande s'est senti obligé de dégainer une proposition de taxation à 75 % des revenus supérieurs à 1 million d'euros par an et Nicolas Sarkozy veut tout d'un coup tenir tête à l'Europe et faire payer des impôts aux exilés fiscaux. Tous les deux se trouvent ainsi obligés de conforter à leur grand regret les propositions du Front de Gauche.

 

Il nous reste 5 semaines jusqu'au premier tour de la présidentielle pour convaincre encore plus de nos concitoyens que le seul vote utile est le vote Mélenchon. C'est un vote crédible, c'est un vote qui répond aux aspirations populaires et c'est LE vote utile car c'est le seul qui garantit de ne pas être déçu au lendemain des présidentielles.

 

Le 18 mars, tous dans la rue pour la Constituante, pour la 6ème République !

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article