Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 06:28

 


 

Halte à la violence et à la répression des peuples !

 

DH

 

 


 

Appel à une condamnation immédiate de la répression des manifestations pacifiques en Egypte

 

 

 

Lettre conjointe FIDH / REMDH / LDH adressée à la ministre des Affaires étrangères et européennes, Michèle Alliot-Marie, pour condamner immédiatement la répression des manifestations pacifiques en Egypte.

 

 

Téléchargez la lettre .

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 05:53

 


 

La LDH à la fête des associations à Vitrolles !

 

 http://1.bp.blogspot.com/_TURjY3X2-2M/TFZb_q2GACI/AAAAAAAABTM/_u0STK_tVkI/s320/Logo_LDH.jpg

Hier c'était la fête des associations. J'y étais pour représenter la LDH avec le trésorier de l'association Aimé RENAUDIER.

 

Ce fut l'occasion d'échanges, discussions, rencontres par une belle journée de septembre sur la place de l'hôtel de ville !

 

A suivre en 2011 !

 

DH

 

GEDC0579.JPGLoic "le chevrier" nouvel adhérent de la LDH avec Aimé RENAUDIER, le trésorier

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 04:35

 

 


 

La LDH de Vitrolles à la fête de la vie associative !

 

http://1.bp.blogspot.com/_TURjY3X2-2M/TFZb_q2GACI/AAAAAAAABTM/_u0STK_tVkI/s320/Logo_LDH.jpg

 

 

Cette année, la pluie ne gâchera pas la fête. C'est en plein air, mais bien à l'abri sous les arcades, au cœur du centre urbain, entre les restaurants et les petit commerces, près du Bureau Municipal du Tourisme et du cinéma Les Lumières, que va prendre place la vitrine vivante de la vie associative.

 

 Plus d'une centaine d'associations sportives, culturelles, caritatives, bien être (...), parmi les 360 répertoriées sur la nouvelle édition du guide pratique, vont partir à la rencontre des Vitrollais qui prendront part à cette journée festive et conviviale, ponctuée de multiples démonstrations et animations.



http://www.vitrolles13.fr/pic/dcontent/Image/Fete_de_la_Vie_Associative2010.jpg


Samedi 11 septembre, au Centre urbain, de 10h à 16h30

Inauguration, à 11h30, suivi d'un apéritif musical

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 07:54

 

 


 

 

Entre 2500 (police) et 10000 (organisateurs) manifestants ont défilé du Vieux Port à la Préfecture de Marseille samedi après midi 4 septembre. (Plus de 100 000 dans toute la France).

 

 

Voir la vidéo de France 3 Provence : cliquez ICI

 

Pour en savoir plus : cliquez ICI.

 

DH


 

Forte mobilisation citoyenne face à la politique du pilori !


 

Communiqué LDH


A l’initiative des organisations syndicales, associations et partis politiques, sous l’unique bannière « Contre la xénophobie et la politique du pilori », après les signatures de près de 60.000 personnes de l’Appel citoyen, près de 140 manifestations qui ont accueilli 100 000 personnes ont eu lieu partout en France mais aussi devant les ambassades de France à Barcelone, Bruxelles, Londres , Bucarest, Rome, Vienne, etc.


Les dizaines de milliers de manifestants ont dit leur refus d’une politique de la peur, de la xénophobie et des divisions qu’elles provoquent. Les manifestants ont voulu donner un coup d’arrêt à ces dérives dangereuses pour la démocratie, pour la paix civile et pour la réputation internationale de la France. Ils ne s’arrêteront pas à cette seule journée de mobilisation, même si elle fut intense, forte et citoyenne. La LDH appelle à la poursuite des actions autour d’un pacte citoyen qui doit unir toutes les forces qui se reconnaissent dans notre volonté commune de bâtir une République Laïque, Egale, Fraternelle et Libre.

 

Paris, le 4 septembre 2010

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 06:10

 


 

Manifestations du samedi 4 septembre 2010

 

http://1.bp.blogspot.com/_TURjY3X2-2M/TFZb_q2GACI/AAAAAAAABTM/_u0STK_tVkI/s320/Logo_LDH.jpg

 

« Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité ! ».

Des manifestations se dérouleront partout en France le 4 septembre.

 

Pour le tract, cliquez ici !

 

Pour en savoir plus : cliquez ici et là !

 

Aix-en-Provence : samedi 4 septembre, rassemblement place de la Rotonde, à 11h00 (à confirmer).

 

Marseille : samedi 4 septembre, rassemblement unitaire sur le Vieux Port, à 14h30.

 

La LDH sera au forum des associations de Vitrolles le 11 septembre prochain.

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 06:04





Malheureusement le forum des associations qui devait ce tenir à Vitrolles samedi dernier a été vaincu par les dieux de la météo ! Je devais tenir un stand avec les camarades de la LDH. Ce n'est que partie remise .......pour l'année prochaine.

 

Cela ne doit pas nous empêcher de rappeler le rôle de la LDH au travers notamment de ses prises d positions et pétitions.

 

Je retiens aujourd'hui la prise de position suite aux propos de Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur.

 

A suivre,

 

DH

 


 

Racisme, antisémitisme et discriminations

 

 

L’identité nationale vue par Brice Hortefeux : « C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes »

 

Communiqué LDH


Samedi 5 septembre, à l’Université d’été de l’UMP, un jeune Maghrébin prénommé Amin se fait prendre en photo avec le ministre de l’Intérieur, ex-ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale. Une militante UMP précise, sans doute pour rassurer le ministre : « lui, il mange du cochon et il boit de la bière. » Monsieur Hortefeux répond : « Il ne correspond pas du tout au prototype »… et ajoute tranquillement : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

 

Selon le cabinet de Brice Hortefeux, ces propos ne visaient que… les Auvergnats. Il est vrai qu’en janvier dernier, lorsque le même ministre avait fait remarquer aux journalistes qu’il n’était « pas évident » que Fadela Amara soit sa « compatriote », il avait déjà soutenu qu’il ne parlait que de leurs attaches auvergnates. Le préfet Girod de Langlade, sanctionné il y a quelques jours à la demande de monsieur Hortefeux pour avoir trouvé qu’à Roissy on ne voyait que des Noirs, aurait dû prétendre qu’il ne visait que des Bretons ou des Alsaciens… d’autant plus que lui ne risquait pas d’être démenti par une caméra indiscrète.

 

On sait que depuis deux ans la « rupture » avec la tradition républicaine passe souvent par une parole publique « décomplexée ». Mais mesure-t-on les effets de ces dérapages répétés sur l’image du politique et sur le vivre ensemble ? On peut déjà être pénalement sanctionné dans ce pays pour avoir cité une injure proférée en public par le président de la République. Que répondrons-nous à ceux qui construisent leur fonds de commerce électoral en répétant qu’il y a trop d’Arabes en France, que l’Islam n’est pas compatible avec la République et que tous les SDF devraient accepter de manger de la « soupe au cochon » ? Qu’ils n’ont rien compris à ce qu’en pense le ministre de l’Intérieur ?

 

La LDH s’inquiète des conséquences de ce triste dérapage pour les victimes présentes et à venir du racisme… anti-auvergnat.

 

Paris, le 11 septembre

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 05:04

 




 




Le 19 septembre se tient à Vitrolles le forum des associations au stade Ladoumègue de 10h00 à 18h00.

 

La Ligue des Droits de l'Homme, (LDH), sera présente cette année et y animera un stand.

 

Didier HACQUART

Président de la LDH Vitrolles

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 06:13





Edvige n'est plus sur le devant de la scène. « Elle » n'est pas pour autant enterrée. La version 3 vient de sortir. Pour la LDH, c'est toujours non !!!!!!!!!!


Il faudra encore certainement se défendre, mais bon !



DH

Président de la LDH Vitrolles




Proposition de loi sur les fichiers de police : Edvige3.0, c'est toujours non

 

Communiqué commun


La Commission des lois de l'Assemblée nationale a adopté le texte de la proposition de loi sur les fichiers de police, à l'initiative des députés Delphine Batho et Jacques-Alain Bénisti.


Entre autres mesures, la proposition de loi introduit une nouvelle version du fichier Edvige, ou « Edvige 3.0 », qui n'est pas plus acceptable que le fichier « Edvige 1.0 » ou sa proposition de remplacement par le ministère de l'Intérieur, Edvirsp ou « Edvige 2.0 ».


Confédération Générale du Travail (CGT) Collectif Contre l'Homophobie et pour l'égalité des droits (CCH) Fédération Syndicale Unitaire (FSU) Imaginons un réseau Internet Solidaire (IRIS) Ligue des droits de l'Homme (LDH) Syndicat de la Magistrature (SM) Fédération syndicale Solidaires


Le texte ignore l'immense mobilisation citoyenne contre ce fichier, et les organisations signataires, membres du Collectif « Non à Edvige », s'interrogent sur les raisons pour lesquelles le collectif n'a pas été auditionné, malgré sa demande. Pour le reste, en dépit de certaines avancées en vue de l'encadrement et la transparence des fichiers de police, cette proposition de loi demeure insuffisante en matière de contrôle démocratique et de respect des droits et libertés fondamentaux. Certaines de ses dispositions sont extrêmement contestables. Les organisations signataires s'insurgent contre la tendance globale, manifestée également dans cette proposition, qui consiste à étendre à la petite délinquance des méthodes et outils auparavant réservés aux crimes graves voire aux actes de terrorisme. Cette tendance conduit en outre au contrôle des populations, ainsi qu'à la criminalisation des activités syndicales et autres activités militantes. C'est exactement contre cette situation que se sont élevées plus de 220 000 personnes et près de 1 200 organisations signataires de l'appel « Non à Edvige ». Les organisations signataires contestent fortement les dispositions et tendances suivantes de la proposition de loi sur les fichiers de police :

 

- Titre Ier - Modifications de la loi Informatique et Libertés


La principale modification, soumettant à la loi la création de tout fichier de police, est une avancée certaine qui répond à une demande du collectif « Non à Edvige ». Toutefois, les organisations signataires considèrent qu'il faut aller plus loin.

Elles demandent le renforcement du caractère pluraliste et démocratique de la Cnil par le choix des cinq personnalités qualifiées sur proposition des syndicats et des associations de défense des droits de l'Homme. Elles souhaitent que les propositions de loi fassent l'objet d'un avis de la Cnil au même titre que les projets de loi. Pour les textes réglementaires, elles demandent le rétablissement de l'avis conforme du Conseil d'État en cas d'avis défavorable de la Cnil, et la publication de tous ces avis motivés. Elles demandent enfin que l'inclusion dans les fichiers de données sensibles, de données génétiques ou biométriques, ou d'une référence au NIR, relève également de la loi.

 

- Titre II - Contrôle des fichiers d'antécédents judiciaires


Les organisations signataires contestent en préalable que les fichiers de type Stic soient qualifiés de fichiers d'antécédents judiciaires, alors qu'il s'agit de fichiers de police utilisés notamment lors d'enquêtes préliminaires. Tout en notant quelques améliorations dans l'encadrement de ces fichiers, les organisations signataires demandent l'effacement des données dès lors que la procédure se solde par un non-lieu ou un classement sans suite. À défaut, il s'agirait d'établir et d'enregistrer une présomption de culpabilité inacceptable. Les organisations signataires demandent également l'extension du droit d'accès direct à ces fichiers à toute personne concernée, et pas uniquement les victimes, sachant que le contrôle de la Cnil a montré un nombre phénoménal d'erreurs dans le Stic et leurs conséquences pour les personnes, y compris pour de simples témoins et des victimes enregistrés comme « mis en cause ». Enfin, l'une des demandes principales des organisations signataires consiste à interdire l'inscription des mineurs dans de tels fichiers qui ne connaissent actuellement aucune limitation d'âge.

 

- Titre III - Fichiers d'information générale et d'enquêtes administratives


La proposition introduit un fichier de renseignement « Edvige 3.0 » qui demeure aussi inacceptable que ses précédentes versions. Il concerne toujours les enfants à partir de 13 ans. Mais cette proposition va plus loin encore qu'« Edvige 1.0 » et « Edvige 2.0 ».

Certes, elle distingue les finalités de renseignement et de police administrative en exigeant la séparation en fichiers différents, et les organisations signataires se félicitent de voir satisfaite l'une des demandes du collectif « Non à Edvige ». Mais la définition des personnes concernées par « Edvige 3.0 » introduit un mélange pervers des finalités de renseignement et de police judiciaire. En effet, les atteintes à la sécurité des personnes ou des biens, aussi largement définies, relèvent d'activités de police qui s'appuient déjà sur de nombreux fichiers et pour lesquelles un fichage de ressenti ne peut être considéré comme légitime. S'il était maintenu, le mélange entre les finalités de police et de renseignement conduirait à des atteintes intolérables aux droits fondamentaux, aux libertés, et à l'État de droit.

Les organisations signataires demandent le retour à la rédaction du décret de 1991, c'est-à-dire une limitation aux atteintes possibles à la sûreté de l'État ou à la sécurité publique, par le recours ou le soutien actif apporté à la violence. Cette rédaction ne devrait évidemment pas concerner les mineurs.


- Titre IV - Fichiers de rapprochements en matière délictuelle


Ces dispositions relatives à la délinquance dite à caractère sériel modifient la loi de 2003 sur la sécurité intérieure pour légaliser des fichiers et applications logicielles de police qui sont actuellement utilisés, parfois depuis 2006. Les mesures proposées visent à étendre à la petite et moyenne délinquance des méthodes et outils utilisés jusqu'ici pour l'élucidation de crimes ou délits sériels graves. Parmi les délits cités, « l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui », « les atteintes au respect dû aux morts », « la destruction ou la dégradation d'un bien appartenant à autrui » ou encore « la fausse alerte ». L'enregistrement de « signes physiques particuliers et objectifs comme éléments de signalement » comporte, dans le contexte de ces dispositions, un risque réel de « délit de faciès ».

Les mineurs sont concernés, à partir de l'âge de 13 ans, dès lors qu'il existe des « indices graves ou concordants » de leur participation à la commission du délit. Il n'y a pas de limitation d'âge pour les victimes. Les organisations signataires émettent des doutes sérieux sur la capacité de ces fichiers et applications à respecter les droits et libertés fondamentaux. Elles considèrent comme très contestable la proportionnalité et donc la légitimité et la légalité des mesures proposées eu égard aux objectifs affichés. C'est pourquoi elles rejettent le Titre IV dans son ensemble.


Titre V - Fnaeg


L'article unique de ce titre vise à restreindre le champ des prises d'empreintes génétiques, lorsqu'elles ne doivent pas donner lieu à inscription dans le fichier Fnaeg mais simplement permettre le rapprochement avec des données présentes dans ce fichier. Il s'agit d'un retour à une version antérieure à la loi de 2003 sur la sécurité intérieure.

Pour limitée qu'elle soit, cette modification est la bienvenue. Toutefois, les organisations signataires souhaitent que les finalités et l'utilisation du Fnaeg deviennent plus restrictives, dès lors que cette proposition de loi entend réviser les mesures relatives à ce fichier.


Pour les organisations signataires, ces restrictions doivent porter sur : la liste des crimes et délits visés par ce fichier, par un retour à la rédaction de la loi de 2001 sur la sécurité quotidienne ; la durée de conservation des données dans le Fnaeg ; et l'introduction d'un âge minimum pour la collecte d'empreintes génétiques.


Paris, le 19 juin 2009


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 05:19




Contre une politique répressive il faut se mobiliser. En entant que Président de la LDH sur Vitrolles, je tiens à diffuser cet appel et à la mobilisation le 8 avril 2009 à Marseille.


DH

 



Appel à la mobilisation citoyenne

 

Objectif chiffré de reconduites à la frontière pour 2010 : 28 000

Objectif chiffré d'interpellations d'aidants pour 2010 : 5 500

 

(source : Loi de finances 2009)

 


Si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit !

Aujourd'hui, en France, il est devenu criminel d'accueillir, d'accompagner, ou seulement d'aider une personne en situation irrégulière.....


Le 18 février 2009, à 7 h 45 du matin, la police frappe à la porte une bénévole aux Restos du cœur et à l'association Terre d'errance. Depuis deux ans et demi, cette femme organise les dons de nourriture et d'habits pour les migrants qui errent autour de Calais dans l'espoir de passer en Angleterre. Elle recharge aussi leurs portables. Les policiers lui on dit : "on vient vous chercher pour vous mettre en garde à vue, pour flagrant délit d'aide aux personnes en situation irrégulière".


L'interpellation le 16 février 2009 d'Hamid, un sans‐papier accueilli par la communauté Emmaüs de Marseille Pointe‐Rouge, s'est transformée le 17 février 2009, en opération policière dans cette communauté. Ainsi, sur décision du parquet de Marseille une perquisition a eu lieu dans la dite communauté Emmaüs aux fins de recenser la présence d'éventuels compagnons sans papiers. Dans le même cadre, Kamel un responsable de la communauté a été mis en garde à vue pendant 6 heures le 17 février.


Ces faits s'ajoutent à une liste déjà longue de militants associatifs ou de citoyens ordinaires poursuivis pour avoir manifesté leur solidarité ou agi avec humanité à l'égard de migrants privés du droit au séjour. Alors demain, quels gestes du quotidien seront punis pour remplir les objectifs du Ministère de l'immigration ? Votre médecin sera‐t‐il interpelé pour avoir soigné un sans‐papier malade, ou votre facteur pour lui avoir distribué son courrier ? L'instituteur de vos enfants sera‐t‐il inquiété pour avoir appris à lire à un enfant dont les parents sont en situation irrégulière ?


Nous sommes tous concernés : parce qu' avant d'être « sans‐papiers », ces hommes, ces femmes et ces enfants sont des personnes en difficulté, isolées et démunies et il est de notre devoir de citoyen de les aider dans la dignité et le respect dû à chaque être humain.


Alors si la solidarité devient un délit, nous demandons à être poursuivis pour ce délit !


Mercredi 8 avril 2009, à 10h00, devant les palais de Justice de Paris, Lille, Marseille, Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Rennes et ailleurs en France, nous serons 5 500 à nous présenter comme prisonniers volontaires, affirmant avoir, un jour, aidé un homme ou une femme sans‐papiers en difficulté. Nous serons 5 500 citoyens décidés à rester des « aidants » !



SOYEZ NOMBREUX A NOUS REJOINDRE !!!!


Premières Associations Partenaires : Emmaüs France / RESF / Fédération Entraide Protestante / Cimade / Comede / Gisti / FASTI / UNIOPSS / Secours Catholique / Ligue des Droits de l'Homme / SOS Racisme / Dom'Asile / Syndicat des Avocats de France

 

 


http://placeauxdroits.net/petition2/?petition=18  Appel pour le droit à l'accueil inconditionnel

http://placeauxdroits.net/petition2/?petition=16  Pétition "Nous aussi.."  



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 05:33





La Ligue des Droits de l'Homme de Vitrolles




Lors de l'assemblée générale de la LDH de Vitrolles, du 2 mars 2009, j'ai été élu Président de la section de Vitrolles. Aimé RENAUDIER 
été réélu trésorier.

J'ai la lourde responsabilité de reprendre le flambeau de cette vénérable association après Christiane SOUCHON, Claude CASTEX et de Martine SINTAS.  Il était important que cette association crée à Vitrolles en 1997, et qui a joué un rôle important sur notre ville pendant les années MEGRET ne disparaisse pas.


Créée pour défendre un innocent, le capitaine Dreyfus, la Ligue des Droits de l'Homme et du citoyen est de tous les combats pour la justice, les libertés, les droits économiques et sociaux, contre le racisme et l'antisémitisme depuis plus de 110 ans. C'est un combat au quotidien et le travail immense !


Pour en savoir plus sur la LDH : http://www.ldh-france.org/


A suivre...


DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans LDH
commenter cet article