Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 05:05

 

Adresse de Jean-Luc Mélenchon et Oskar Lafontaine aux salariés européens

JLM_Lafontaine

 

 

Les dirigeants actuels de l'Union Européenne nous mènent au désastre.

 

Pendant des années, ils ont donné toujours plus de pouvoir à la finance. Le bilan est catastrophique. L'environnement est sacrifié. Le chômage explose. Les salariés sont pressurés et appauvris. L'économie réelle est prise en otage par les banques.

 

A présent, au nom de la crise qu'ils ont provoquée, les gouvernements européens veulent continuer et aggraver les politiques d'austérité.

 

Sous la pression d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ils ont décidé d'écrire un nouveau traité qui retirerait aux peuples européens le droit de décider librement de leur budget afin d'imposer partout la rigueur. Aucun d'eux n'a prévu de demander l'avis au peuple sur un texte aussi fondamental. C'est la fuite en avant dans l'Europe austéritaire. Parce que l'Europe ne peut se faire sans ni contre les peuples, nous exigeons la convocation de referendums sur ce traité dans nos pays.

 

Sarkozy et Merkel veulent généraliser à toute l'Europe le désastreux Agenda 2010 qui a si cruellement dégradé la situation des travailleurs allemands. Leur objectif est d'aggraver la concurrence entre les salariés européens pour niveler vers le bas les droits qui ont fait de l'Europe la région du monde la plus avancée socialement. Cette stratégie jette volontairement les peuples européens les uns contre les autres. Sarkozy et Merkel n'hésitent pas d'ailleurs à souffler sur les braises du nationalisme et de la xénophobie, au risque de rouvrir de vieilles blessures. Les amis de Merkel parlent d'obliger les Grecs à vendre leurs iles. Sarkozy traite de pilules empoisonnées les nouveaux entrants dans la zone euro. Ces propos provocateurs visent à détourner la colère des peuples des vrais responsables, les banques, la finance et les dirigeants politiques qui leur ont abandonné le pouvoir. Nous vous appelons à la résistance de toutes vos forces contre ce recul de notre civilisation européenne.

 

Nous vous appelons à ne pas tomber dans ce piège qui menace la paix en Europe. Tous ensemble, préservons notamment l'amitié entre nos deux peuples, les Allemands et les Français, car c'est la condition de la paix pour l'Europe toute entière.

 

Comment garantir la paix en Europe ? La paix ne se décrète pas. Elle se construit, par la coopération entre les peuples, au service de tous. Elle est incompatible avec la domination arrogante de deux chefs de gouvernement sur tous les autres. Elle a besoin de s'appuyer sur une politique menée au service de l'intérêt général européen. Il est temps de gouverner pour satisfaire les besoins et aspirations de la grande masse de la population et donc des salariés d'Europe : partage des richesses, défense et élargissement du droit à une retraite décente, relance des services publics, éradication de la précarité, lutte implacable contre la pauvreté et les inégalités, transition écologique.

 

Salariés européens, ne vous résignez pas ! La finance ne peut rien face à des peuples déterminés. Car la vraie richesse est le fruit du travail humain. En se mobilisant, les salariés européens peuvent siffler la fin des orgies financières. Et commencer sans tarder à construire un monde enfin humain.

 

 

Jean-Luc Mélenchon,
candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle

Oskar Lafontaine,
fondateur de Die Linke

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 05:43

 

Nous ne faisons qu'emprunter la planète à nos enfants comme disait un grand sage. Hélas, cela semble oublié par nos dirigeants. Nos enfants devront se débrouiller ? A nous de changer la politique !!!!

 

DH

 


Durban, quand l'Histoire des négociations sur le climat bégaye

  

durban-ccc2011

 

A Durban, un nouveau Sommet sur le climat s'achève. Malgré les 36 heures supplémentaires accordées aux grands de ce monde, le résultat est toujours le statu quo. Et pendant ce temps, la planète continue de se réchauffer, inexorablement.

 

Le sommet de Durban s'achève sur un accord signé par 190 pays, dont la Chine, l'Inde et les États Unis, certes... Qui vise l'établissement en 2016 pour mise en œuvre en 2020 d'un prolongement du protocole de Kyoto, seul accord contraignant à ce jour, d'accord. Mais sans contrainte juridique, et sans nouveaux engagements chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Sur un un accord qui réaffirme les mécanismes du marché carbone, dont on sait la puissance à alimenter la bulle spéculative et l'impuissance à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Sur la réaffirmation d'un Fonds Vert destiné aux pays les plus menacés, déjà acté à Copenhague avec un objectif de 100 milliards par an an après 2020, mais dont on ne sait toujours pas comment il sera alimenté.

 

Aux dernières nouvelles, le monde continue de s'acheminer vers une hausse de la température globale de plus de 3°C. Pour le Front de gauche, les responsables de cette catastrophe annoncée devront en être rendus pénalement comptables devant un futur Tribunal de justice climatique.

 

Le Front de Gauche réaffirme l'urgence absolue à sortir des énergies carbonées. Des alternatives existent, alors cessons d'attendre un improbable accord à 190. Agissons, dès 2012, que la France montre l’exemple.

 
Transition énergétique, planification écologique : il y a urgence, nous n'avons qu'une planète !

 

 

 
 
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 05:39

On ne nous dit pas tout !!!!!

 

DH

 


Quand les horaires SNCF se privatisent

 

concurrenceSNCF 

  

  

Les horaires de la SNCF subissent un profond remaniement à compte du 11 décembre 2011.

 

Les usagers sont les premiers à subir ces importants changements d’horaires et suppression de trains sur un nombre significatif de destinations.
 
Les explications données par le Président de la SNCF et ses équipes sont insuffisantes et incomplètes. Elles mettent en avant un grand chantier de rénovation du réseau ferré sur quatre ans au moins. Mais elles oublient l’essentiel :
 
L’ouverture à la concurrence privée du transport de voyageurs après celui de marchandises, telle que voulue et imposée par les dogmes de l’Union européenne, oblige RFF à l'affectation de sillons [horaire spécifique et programmé de passage d’un train] aux  sociétés privées comme Véolia pour le train Paris-Venise, avec dorénavant le droit à des arrêts sur le territoire national et à embaucher des cheminots non SNCF, payés au lance-pierre.
 
L’ouverture au privé a de plus permis à R.F.F. (Réseau Ferré de France) d’augmenter considérablement le tarif des sillons ainsi accordés, pénalisant la SNCF en tant que premier usager. C’est autant de moins à consacrer à l’entretien et au renouvellement du parc de matériels.
 
Le Parti de Gauche dénonce l’hypocrisie des dirigeants du groupe SNCF qui n’ont d’autre choix que de valider la politique de démolition des services publics et des acquits sociaux engagée par l’Union Européenne sous l’impulsion des chefs d’Etats concernés, dont Nicolas Sarkozy.
 
Le Parti de Gauche soutient une politique offensive de retour aux grands services publics d’intérêt collectif intégrant une refondation complète de la SNCF comme opérateur exclusif sur le territoire français.
 

 

Dans la même rubrique :


SNCF : le Parti de Gauche présent au rassemblement contre le train privé

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 05:40


 

Et oui !!!

 

DH

 

 


 

Les Droits de l'Homme ne sont pas une vue de l'esprit !

 

Art. 21.3 (« la volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics »)

 

Voilà 63 ans, le 10 décembre 1948, 58 États -Membre de l'Assemblée générale des Nations-Unies signèrent la fameuse Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Ce document sert depuis de texte de référence en matière des droits fondamentaux des êtres humains.

 

 

Force est de constater qu'en France, ces droits sont en recul à tous les degrés de la vie sociale, économique et politique, nous assistons à une véritable gabegie démocratique que l'épisode du référendum sur le Traité Constitutionnel européen de 2005 a élevé à des degrés rarement atteints. Le peuple avait alors dit clairement « NON » à une Europe libérale, le peuple avait refusé ce traité parce qu'il ne tenait absolument pas compte de l'humain et de la question sociale. Mais le gouvernement a fait la sourde oreille, la réponse ne lui avait pas convenu, il a donc allègrement foulé du pied l'article 21.3 de la Déclaration mis en exergue ici. Nous en constatons aujourd'hui les désastreuses conséquences en Europe. Les marchés font la loi et font pression pour que les gouvernements de droite et de la sociale-démocratie pillent leurs peuples, les livrent au chômage et à la misère.

 

Que doit-on penser d'un gouvernement qui mise tout sur la division et l'exaltation des communautarismes, sur la stigmatisation des immigrés, sur le répressif et la dépolitisation des populations des banlieues? Que ce gouvernement est celui des puissants, celui qui à l'incurie sociale ajoute la curée des 99%. L'obsession sécuritaire, les assauts menés contre l'indépendance de la justice (atteinte à l'article 10) et qui ont conduit récemment à la colère des juges d'instructions, la chasse aux sans papiers (atteinte à l' article 14 : « Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un État »), la précarisation des conditions de travail.
 

Le 24 avril 2010, La France s'est vue épinglée à propos de la chasse aux Roms par la Haut Commissaire de l'ONU aux Droits de l'Homme, Navi Pillay, pour la politique xénophobe d'un gouvernement qui « ne peut qu'exacerber la stigmatisation des Roms et l'extrême pauvreté dans laquelle ils vivent », ainsi que pour la vétusté de ses prisons et la surpopulation carcérale.

 

Depuis Mai 2011, c'est la liberté de réunion et d'association (Art. 20.1) qui se voit bafouée par la répression policière toujours plus violente contre les rassemblements des « indignés » à Paris, Lyon et dans d'autres villes françaises, des citoyens qui n'ont pour seul but que de se rassembler pacifiquement pour se réapproprier les outils fondamentaux de la démocratie.

 

Les Droits de l'Homme ne pourront être effectifs que lorsque nous dépasserons le système libérale agonisant dont nous subissons les derniers sursauts, et qui à travers les politiques d'austérités imposées partout aux peuples d' Europe, inflige des conditions de vie et de travail intolérables (atteinte à l'art. 23.1 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage »).

 

Ça suffit, le front de Gauche appelle de ses voeux un projet de société qui permette le respect des Droits de l'Homme en replaçant l'Humain d'où il n'aurait jamais dû sortir : au coeur de la politique. La droite et la sociale-démocratie jouent sur notre peur et l'ignorance de nos droits, qu'en cette année, nous leur montrions de quels Droits on se chauffe.

 

Guillaume Beaulande

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 05:43

 

Belle unanimité des socialistes à l'extrême droite en Grèce. Affligeant !

 

DH

 


 

Grèce : Seule l'autre gauche vote contre le budget d'austérité

grece_novembre

 

 

258 voix pour. 41 voix contre. L'union nationale au service du libéralisme fonctionne à son plein en Grèce. Il n'aura pas manqué une seule voix du Pasok pour faire adopter un budget 2012 d'une austérité drastique. Seule l'autre gauche (le KKE et SYRISA notamment) s'oppose à la logique mortifère de l'austérité.


Les principales mesures prévues pour parvenir à une réduction du déficit de 9 à 5,4 % en 2012 sont les suivantes :


-hausse de la fiscalité indirecte

-hausse de la fiscalité foncière

-mise au chômage technique et forcé d'environ 30 000 salariés du public (indemnisation prévue : 60% du salaire déjà minoré de 20%)

-baisse des salaires des fonctionnaires

-réduction du nombre d'employés du secteur public

-par contre, le poste de l'armement est en hausse !

 

Autant de mesures injustes que la population, toujours très mobilisée, n'accepte pas. Pendant que les députés adoptaient ce budget de casse sociale, des manifestations avaient lieu un peu partout dans le pays. Elles commémoraient la mort d'Alexandros Grigopoulos, étudiant, assassiné par la police lors d'une manifestation à Athènes en 2008. Mais si les gens étaient avant tout là pour Alexandros et contre la répression policière, beaucoup de gens (étudiants, jeunes, salariés, personnes âgées, criaient aussi des slogans contre le gouvernement d'union nationale qu'ils n'ont pas élus.


Le Parti de Gauche soutien l'autre gauche grecque et la population dans leur lutte contre l'austérité dictée par l'UE et le FMI et appliquée par un gouvernement illégitime et une majorité parlementaire Pasok-ND-LAOS qui l'est devenue tout autant en avalisant ce dernier.    

 

       


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 05:14

 


 

 

 

 

 

http://blog.legardemots.fr/public/farniente.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 05:28

Sortir du nucléaire c'est possible, mais il faut un vrai engagement politique !

 

DH

 

 


Retour sur le scénario Négawatt

 

 

Corinne Morel Darleux revient sur le débat organisé par le Parti de Gauche consacré au scénario Négawatt, à l'ENS Ulm le jeudi 8 décembre.

 

L'occasion avec l'intervention de la co-présidente du PG Martine Billard de replacer ce débat dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique alors que le sommet de Durban s'achemine vers un nouveau fiasco. Et de constater avec Jean-Luc Mélenchon que l'écologie politique pouvait redonner du souffle au socialisme et au marxisme.

 


Texte publié sur le blog de Corinne Morel Darleux :

 

Nous organisions hier soir une soirée débat du Parti de Gauche autour du scénario Negawatt. Histoire d'aller un peu au-delà du "pour ou contre" le nucléaire, et d'aller vers le "quelles alternatives et comment ?". De passer de la question de quelle énergie à quelle consommation, bref de parler de transition énergétique.

 

Car c'est bien de ça qu'il s'agit : on ne sortira pas du nucléaire, des gaz de schiste ou des sables bitumineux sans changer nos modes de production et de consommation en profondeur. C'est tout le système qui est à remettre à plat, et un vrai tournant qui doit être planifié dans le temps. Ce qui implique en premier lieu de reprendre la main sur les moyens avec la création d'un pôle public de l'énergie et le retour d'EDF-GDF, Areva et Total dans le giron public... Mais je ne vais pas vous réécrire le programme ;)

 

2011-12-08_Negawatt_Anne_Debregeas

Revenons à notre soirée à l'ENS, dans ce bel endroit très élégant et très sérieux de la rue d'Ulm. Ce sont plus de 250 personnes qui sont venues, sur une communication passée uniquement via les réseaux. Malheureusement il nous a même fallu refuser du monde, et certains ont du écouter de l'extérieur de la salle... Au moins eux étaient au frais, car à l'intérieur c'était les tropiques. Parfait pour parler d'économies d'énergie.

 

Dans la salle, donc, des gens partout, assis par terre, dans les travées, et surtout beaucoup de jeunes. C'est un fait marquant de nos réunions, et singulièrement des meetings avec Jean Luc Mélenchon, désormais un peu partout. On m'a dit que c'était pareil à Talence. L'apparition, de plus en plus, d'un public de non militants et de jeunes. Quel plaisir. Oh si seulement... Faire revenir à la politique, aux luttes et aux urnes celles et ceux qui s'en sont détournés, de compromissions en déceptions de la classe politique, intéresser les moins de trente ans au devenir collectif et les rendre acteurs... Il n'y a pas de plus beau défi. Vraiment. Si on réussit ça, ne serait ce qu'un peu, on n'aura pas perdu notre temps et notre sueur n'aura pas été vaine...

 

Hier soir, nos syndicalistes présents, Anne Debregeas et Jean Michel Mespoulèdes ont épaté tout le monde. Revenant sur la libéralisation du secteur, sur les conditions de travail chez EDF et ses sous-traitants, sur la précarité énergétique, ils ont été l'incarnation même du combat militant et syndical qui nous anime toutes et tous au PG et au Front de gauche, avec une énergie à faire pâlir d'envie n'importe quel réacteur ;)

 

Yves Marignac pour Negawatt et Raphaël Claustre pour le CLER nous ont apporté leurs lumières d'experts tout en sachant faire preuve de pédagogie. Je retiens la jolie formule de Raphaël sur le cheminement d'un photon, expliquant à titre d'image que toute énergie renouvelable est d'origine solaire, selon que le photon tombe sur un panneau, vient créer un différentiel de température qui créera du vent, ou encore de l'eau de pluie... J'aimerai toujours cette manière de mettre de la poésie dans la révolution. La politique est tellement plus belle quand on y met du souffle...

2011-12-08_Negawatt_salle_JLM

 

Avec la conclusion de Jean Luc, qui a rappelé en quoi l'écologie politique venait redonner du souffle au socialisme et au marxisme, au final je crois que nous avons réussi notre parti : créer les conditions d'un débat argumenté sur la transition énergétique face à un public citoyen de non experts, sans anathèmes et sans perdre personne en route, et en sortant tous grandis de ce débat.

 

Tout cela doit beaucoup aux camarades qui se sont chargés de l'organisation de cette soirée, et notamment de Mathieu Agostini qui a assuré pendant que je battais la campagne... Un grand merci chaleureux à eux.

 

Et maintenant... Poursuivons le débat, continuons le combat.

 

Corinne Morel Darleux,
Secrétaire Nationale du Parti de Gauche

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 05:44

 

 

 

C’est un choix tout à fait respectable. Ce n’est pas le mien pour des raisons purement politiques. Mais c’est bien un virage au centre (qui déborde sur la droite) qui s’opère…


DH

 

 


 

 

 

Contagion du Modem : Après Hollande, au tour d'Eva Joly !

 

Jeudi, 08 Décembre 2011 Corinne Morel Darleux

 

http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/illustrations/lunettes-eva-joly.jpg

Après l'appel du pied de François Hollande, c'est au tour d'Eva Joly de faire les yeux doux à François Bayrou.

 

Eva Joly a déclaré partager avec François Bayrou « une même vision de l'Europe ». Mais le protectionnisme social et écologique aux frontières dont elle se prévaut est interdit par le fonctionnement actuel de l'Union européenne. Or le Modem ne remet pas en cause le Traité de Lisbonne !

 

Tout en reconnaissant « qu'avec ses différentes positions, il est plutôt à droite », Eva Joly déclare que « réunir nos forces à la fin, c'est une nécessité ». La belle idée ! On a vu ce que donnait en Italie un tel effacement de la gauche.

 

Après son passage au Modem pour les Européennes de 2009, on croyait Eva Joly vaccinée. Mais que cherchent les candidats du PS et d'EELV ? Ce n'est pas en « jouant » au centre que la gauche battra Nicolas Sarkozy !

 

S'il en reste un, ce sera donc celui-là : Jean Luc Mélenchon avec le Front de Gauche, lui, refuse fermement toute alliance avec des partis qui prônent l'austérité, refusent la retraite à 60 ans à taux plein pour tous et acceptent le très libéral Traité de Lisbonne.

 

Corinne Morel Darleux,


Secrétaire nationale du Parti de Gauche et Conseillère régionale en Rhône-Alpes

 


 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 05:21

La stratégie du choc, suite...

 

DH

 

 


 

Choc et contre-choc

  

sarkozy-recidiviste

 

C’est la stratégie du choc et ce n’est plus que cela. Pas même ses organisateurs peuvent encore croire que l’énième sommet Merkel-Sarkozy tenu lundi dernier aurait pu avancer quoi que ce soit d’efficace face à l’urgence d’une crise financière qui menace d’emporter toute la zone euro. Ces pantomimes se succèdent, alignant des décisions inutiles ou inappliquées. Il en va ainsi du fameux Fonds Européen de Stabilisation Financière censé permettre la mobilisation de 1000 milliards d’euros pour sauver les Etats dégradés. D’un côté l’ombre écrasante de l’Italie se présente au guichet des débiteurs, avec des besoins qui excèdent largement les réserves du fonds. De l’autre, la liste des pays prêteurs rescapés s’amenuise à mesure et leur crédibilité vacille alors que l’on annonce la possible dégradation simultanée de tous les triple A de a zone euro, Allemagne inclue.

 

Réforme du Fonds européen, modification des traités, fédéralisme européen… toutes ces « solutions » ont en commun de réclamer plusieurs mois, années voire décennies ! Elles sont donc d’une totale inutilité face à l’emballement de la crise. En revanche les mesures efficaces à court terme, notamment le fait que la BCE brise la spéculation en prêtant directement aux Etats en difficulté, ont été écartées. Il existe paraît-il un désaccord entre Sarkozy et Merkel sur ce point. Dans ce cas les conclusions de ce sommet sont un camouflet pour la position française, puisque Sarkozy a accepté finalement d’écarter explicitement toute modification de la politique et des statuts de la BCE.

 

Alors pourquoi ces réunions à répétition ? De la communication. Rien que cela ? Oui car c’est pour eux l’essentiel. Les libéraux déploient un activisme débordant pour faire passer leur vision de la crise et des solutions qu’elle requiert. Grâce au bourrage de crâne qu’ils organisent, les tumultes financiers deviennent l’occasion d’approfondir et d’aggraver des politiques d’austérité qui leur couteraient le pouvoir en temps calme. Sarkozy cherche même à obtenir de l’élection de 2012 un mandat pour un nouvel assaut contre notre modèle social et démocratique. Il veut notamment, une fois balayé sans un mot le traité de Lisbonne dont il se vantait d’être l’auteur, imposer un nouveau traité européen doté d’un contrôle accru des budgets nationaux et de sanctions automatiques en cas de déficit. Des amendes pour dépassement du déficit, creusant donc le déficit… seules les agences de notation y avaient pensé jusqu’ici. C’est un dispositif purement punitif puisqu’il produit un emballement des crises au lieu de les résoudre. Bonjour l’Europe qui protège !

 

Sarkozy croit sans doute emporter ce referendum en raison de l’absence de résistance du candidat du PS. Après avoir promis la semaine dernière un plan d’austérité de 50 milliards, Hollande s’est en effet distingué en déclarant devant le SPD allemand : « Vous avez fait des réformes importantes ici en Allemagne. En France elles ont trop tardé. », sans dire s’il parlait de la retraite à 67 ans, de la taille dans l’indemnisation des chômeurs ou de la règle d’or. Ce consensus rappelle le referendum de 2005. La résistance du peuple avait alors forcé son chemin et donné la victoire au « non » de gauche. C’est une loi physique : le choc produit toujours son contre choc.

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 05:30

 


 

Bravo aux militants de Greenpeace pour leur action de lundi 5 décembre. Certes, ce n’est pas légal, mais leur action militante vaut démonstration sur la sureté de nos installations nucléaires. L’objectif est que les « autorités » en tiennent compte.

 

Je vous invite à aller sur le site de Greenpeace : http://www.greenpeace.org/france/fr/

 

Je vous conseille aussi la petite animation qui définit les zones qui seraient impactées en cas d’une catastrophe type Tchernobyl ou Fukushima sur une de nos centrales nucléaires.

 

http://www.greenpeace.fr/nucleaire/ppi/

 

 Greenpeace.JPG

 

 

Edifiant.

 

Et dire que certains doutent encore et qu’il faut persister sur l’énergie nucléaire, de l’UMP au PS…

 

A suivre !

 

DH

Repost 0