Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 05:52

 

J'aimerais bien savoir ce que pense

la majorité de ceux qui n'ont pas été interrogés

lors d'un sondage d'opinion.

 

 

Grégoire LACROIX Euphorismes

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 04:02

Il faut le dire haut et fort, l'UMP et SARKOZY c'est la régression sociale. Pour preuve Luc CHATEL qui veut remettre en cause la 5ème semaine de congés payés, sans parler d'un retour à 37h00 dont on ne siat même pas si les 2 heures seraient payées !!!

 

On est très loin de l'Humain d'abord, le titre du programme du Front de Gauche !

 

DH

 


 

 

 arton16726-7fb7e.jpg

 

Merci à http://www.politis.fr/

 

 

Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 05:05

 

Que se vayan todos...


DH

 


RésistAAAnce

  

Prenez_le_pouvoir

 

 

La dégradation de la France par l'agence de notation Standard & Poors est un acte de guerre contre notre peuple. Avec un décorum d'objectivité pseudo-scientifique censé impressionner les braves gens, les agences de notation se présentent en observateurs infaillibles et impartiaux.

 

Or ce sont des entreprises privées, fort profitables même dans le cas de S&P qui se vante d'une rentabilité de 43%. Leur croissance fulgurante accompagne l'augmentation des opérations de prêt. Elles ont donc partie liée à l'explosion vertigineuse de l'endettement privé et public dont elles sont censées garantir la solidité.

 

Ce sont des bras armés de la finance et des agents zélés de la financiarisation de l'économie. Voilà pour l'impartialité. Quant à leur fiabilité, on se souvient qu'après avoir noté AAA pendant des décennies les Etats-Unis malgré leurs déséquilibres colossaux, S&P les a dégradés pour appuyer la lutte des républicains en faveur de nouvelles coupes budgétaires. Au moment de justifier économiquement une décision purement politique, S&P s'était trompé de 2000 milliards de dollars dans ses calculs. Une paille.

 

Nous faisons donc face à des adversaires. Le monde n'est pas dirigé par une aimable constellation de premiers de la classe. Il est le lieu d'un affrontement permanent pour le partage de la richesse produite qui se concentre aujourd'hui entre les peuples et la finance. L'heure n'est donc pas à la contrition mais à la résistance. Tout de suite et sans barguigner car chaque atermoiement renforce l'assurance de l'adversaire et chaque concession nous enfonce dans la vis sans fin austérité – récession.

 

La France a les moyens politiques et économiques de tenir tête aux banques. Notre économie est productive. L'épargne des Français est bien suffisante pour nos besoins. La difficulté se concentre sur la politique. La soumission de Sarkozy à la finance est une invitation au pillage du pays. Et les quatre candidats présentés comme les seuls en position d'être au second tour par le système médiatico-sondagier proposent tous des plans d'austérité. La finance croit donc pouvoir lancer impunément ses attaques en plein milieu de la présidentielle. Heureusement il y a un grain de sable. La poussée du Front de Gauche est en train de faire basculer le cours de l'élection. Le point de vue austéritaire n'est plus seul et l'on voit déjà chacun, s'efforcer d'en tenir compte en mettant de l'eau dans son vin. Le moment n'est plus si loin où tous ceux qui suivront ces agences seront recrachés.

 

François Delapierre

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 03:21

JLM.jpg

 

 

Même si je reste critique envers les sondages, on a le droit de se faire plaisir. 23 % des français seraient prêts à voter Jean-Luc MELENCHON au 1er tour de la Présidentielle !

 

C’est ce que révèle le dernier sondage L’Express – BVA

 

Jean-Luc Mélenchon a en effet encore des réserves de progression avec un potentiel de vote de 23% des sondés.7% des Français déclarent qu'ils pourraient "certainement" voter pour lui, et 16% "probablement", ce qui place son "potentiel de vote" à 23%, indique BVA.

 

Jean-Luc Mélenchon gagne dix points en deux mois sur sa cote d'influence auprès de l'électorat de gauche, à 48%.

 

Cela ne fait que commencer…

 

A suivre J

 

DH

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 05:04

 


 

 

Si par hasard, vous aviez zappé Jean-Luc Mélenchon sur France 2 (des paroles et des actes)  le jeudi 12 janvier dernier, je vous offre une séance de rattrapage à ne manquer !

Le mérite de l’émission est de donner du temps pour s’expliquer (plus d e2 heures) et vous découvrirez sans doute une autre facette de Jean-Luc Mélenchon, son coté humain. Pour une fois, il n’est pas caricaturé !

N’hésitez pas aussi à acquérir le programme du Front de Gauche (2 €) en vente dans toutes les librairies et même dans notre grande surface préférée ( ?) pour les Vitrollais !

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51GguezkNYL._SL500_AA300_.jpg

 

DH

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 05:28

 


 

  http://www.jeanclaudelabranche.fr/wp-content/themes/Camellia/images/logo.png

 

 

http://www.regards.fr/local/cache-gd2/26c6ad05dfe080e37978035d51aa893e.jpgLe 10 février dans le cadre de la campagne électorale du Front de Gauche,  Michel HUSSON, économiste interviendra aux cotés de Jean-Claude LABRANCHE notre candidat pour la 12ème circonscription. La réunion publique se tiendra à la salle du Roucas de Vitrolles à 18h30.

Mais tout le monde ne connaît pas forcément Michel HUSSON !

Pour le découvrir, je vous conseille son site internet :

 http://hussonet.free.fr/@bibi.htm

Vous y retrouverez ses analyses et prises de positions. Michel HUSSON est chercheur à l’IRES.

Il nous démontrera en tant qu’expert qu’une autre économie est possible et que les propositions du Front de Gauche sont crédibles et réalisables, au-delà de ce qu’en pensent les agences de notations !

A vos agendas et à suivre…

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 04:26

 


 

 

La France vient de perdre le AAA de l’agence Standard & Poor's. La première réflexion du candidat socialiste, c’est d’en rendre responsable Nicolas Sarkozy et sa politique. Cela sous-entend qu’avec lui, « en bon gestionnaire », la France n’aurait pas perdu le fameux AAA.

Par ailleurs, François FILLON, propose à François HOLLANDE dans le JDD de soumettre son programme à la fameuse agence. Cela sous-entend qu’il gouverne la France en fonction des dictas des agences de notation.

Dans les 2 cas c’est lamentable.

On n’en doutait pas du coté de l’UMP et de Sarkozy et consorts, mais du coté du PS, on s’aperçoit qu’ils n’ont encore rien compris. C’est le système aberrant qu’il faut foutre en l’air. Ce n’est pas aux agences de notation de faire la politique !

Lisez et relisez le programme du Front de Gauche qui place « l’humain d’abord », le reste est vraiment sans intérêt. L’économie n’est pas une science, mais le fait de décisions politiques !

DH

 

http://www.placeaupeuple2012.fr/

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51GguezkNYL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Pour en savoir plus sur les agences de notation, voir l'article du Monde "De l’analyste au comité de notation, le travail des agences de A à Z". Ou comment 1 allemand et 1 slovène décide du sort d'un pays et de ses habitants. On marche sur la tête !


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 05:45

 


 

Le dessin du dimanche...

 

DH

 

 


 

 

http://img.over-blog.com/500x368/1/97/29/87/Decembre-2011/AAA2150-copie-1.png

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 04:36

 

Tout et son contraire... Standard & Poor's dégrade, Fitch Rating ne prévoit pas de dégrader... De toute façon c'est du n'importe quoi.

 

Qu'ils s'en aillent tous le 22 avril prochain !

 

DH

 

 


 

AAA: résister

standard-poors

 

Communiqué de presse de Jean-Luc Mélenchon :

 

 

L'agence de notation Standard&Poors déclare la guerre de la finance contre la France. Il faut résister.

 

Se coucher devant la finance aiguise son appétit. La capitulation grecque l'a prouvé. Il faut rendre les coups.

 

La Banque Centrale doit annoncer immédiatement qu'elle prêtera à la France à un taux très bas. Faute de quoi il faut suspendre les versement français au budget de l'Union européenne et couvrir les prochaines tranches avec un emprunt forcé sur les banques françaises qui viennent d'être gavées par la BCE.

 

La guerre entre la finance et le peuple est déclarée. Chacun doit choisir son camp, sans tergiverser.


 

Jean-Luc Mélenchon

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 05:04

 

A quand une campagne sur les idées et non une camapgne à coup ,de sondages et de petites phrases ?

 

DH

 

 


 

Pour ne plus tourner en rond, sortez du cirque !

   

fete-huma-discours-cloture

 

Jamais sans doute une campagne présidentielle n'a été aussi vide de propositions au point que le Front de Gauche fait figure de singularité inouïe avec sa série détaillée de mesures soumises aux électeurs.

 

Qu'importe, il y a les sondages pour occuper les colonnes des journaux en racontant des histoires rapides à lire et faciles à comprendre. Les courbes de Sarkozy et Hollande vont se croiser nous annonce-t-on. Est-ce sûr ? Quand cela va-t-il se produire ? Sarkozy refrènera-t-il une mimique de joie ? Hollande saura-t-il cacher sa profonde déception ?

 

Voici le palpitant feuilleton censé animer le système politique français, mélange de la personnalisation intrinsèque à la Cinquième République et du record mondial de consommation de sondages politiques. Car les deux phénomènes vont ensemble. Mais le débat démocratique, lui, va mal. Les questions de fond sont occultées. Et les sondages ainsi que les commentaires médiatiques auxquels ils donnent lieu permettent toutes les manipulations. Ainsi, la thèse de la remontée de Sarkozy s'appuie sur un sondage IFOP-JDD qu'un examen de bon sens devrait conduire à invalider complètement. Selon cet « institut », il n'y aura pas d'abstention à la prochaine présidentielle puisque 100% des personnes interrogées expriment l'intention de voter. Une prouesse permise par les sondages en ligne qui évacuent tout simplement cette option, quand bien même elle peut représenter dans la réalité le choix d'une majorité relative d'électeurs.

 

Mais le comble de la manipulation revient au journal Libération qui titre en caractères énormes que 30% des Français pourraient voter Le Pen. Pour atteindre ce chiffre qui fait bien peur, la nouvelle Pravda parisienne de Hollande additionne ceux qui voteraient « certainement » (8 %) ou « probablement (10 %) » pour Le Pen avec ceux qui ne le feraient « probablement pas (12 %) » ! Appliquée au dernier sondage de potentiel électoral concernant Jean-Luc Mélenchon, avant même sa candidature, le 24 février dernier, cette méthode conduirait à la conclusion que « 50 % des Français n'excluent de pas voter Mélenchon ». On attend que ce chiffre choc soit repris à la Une de Libé.

 

Pour les partisans de l'Europe austéritaire, la dégradation du débat civique n'est pas un problème. Il faut bien divertir le peuple auquel les traités ont lié les mains pendant que des institutions européennes « indépendantes » gouvernent sans lui rendre aucun compte. Mais pour les partisans de la révolution citoyenne, c'est non seulement un problème majeur mais c'est sans doute le problème principal. Celui-ci ne se règlera pas de l'intérieur du système médiatico-sondagier. Si celui-ci peut parfois laisser un peu d'espace à un candidat du Front de Gauche qui fait monter les audiences et permet de vendre les minutes de publicité plus cher (les capitalistes nous vendront la corde avec laquelle nous les pendrons, disait Lénine), il expose le monstre dans la cage débilitante de ces histoires écrites d'avance. C'est pourquoi la seule manière d'inverser le rapport de forces idéologique et culturel et d'obliger au débat public est le travail de terrain. C'est ainsi que le « non » de gauche s'est imposé en 2005. Seule une campagne populaire peut faire place au peuple. C'est la conviction du Front de Gauche qui relance sa campagne avec un matériel imprimé cette semaine à plus de sept millions d'exemplaires.

 

 

François Delapierre

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article