Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 18:14

Sans commentaire, hélas...

 

DH


Le jour où Clément Méric a été assassiné par l’extrême-droite par Jean-Luc MELENCHON

 

La violence sauvage qui a assassiné Clément Méric n’est pas fortuite.

 

C’est une culture méthodiquement inculquée et entretenue par des groupes d’extrême droite. Elle s’exprime à tous propos, en toutes circonstances comme un mode considéré comme admirable par ces groupes. Il a connu un développement particulier du fait de son impunité et de la campagne de dédiabolisation du Parti des Le Pen auxquels ces groupes sont liés.

 

L’impunité est le fait d’un ministre de l’intérieur intéressé à manipuler l’opinion en laissant agir ces groupes pour discréditer les manifestations dans lesquels ils se nichent. La banalisation des Le Pen complaisamment entretenue en même temps que j’ai été continuellement diabolisé, a ouvert un espace de légitimité et d’encouragement à l’extrême droite dans toutes ses composantes. Je sais qu’il ne faudra pas longtemps avant que la machine à calomnier et à insulter se remette en marche dans ce registre pervers.

 

Je note que la première arrestation dont j’ai l’écho ce matin est celle d’un jeune qui aurait menacé madame Le Pen sur internet, coïncidence médiatique qui ne manque pas d’impressionner.

 

Mais il est possible aussi que les nombreux journalistes et photographes présents à Henin Beaumont aux législatives de 2012 retrouvent la mémoire. Il est possible qu’ils se souviennent d’avoir vu les militants des JNR, et leur chef, diffuser sur les marchés. Peut-être même retrouveront-ils la photo de la poignée de main que madame Le Pen leur donna !

 

D’ici là nous les publierons nous même pour éviter que madame Le Pen puisse être une nouvelle fois complaisamment disculpée de sa responsabilité morale dans les activités de ces groupuscules violents.

 

Le ministère de l’intérieur doit dissoudre ces groupes. La complaisance et la dédiabolisation systématique des Le Pen doit cesser. Nous ne devons plus être si seuls avec les militants « anti-fa » à porter le poids de la résistance pendant que d’autres jouent sans vergogne l’instrumentalisation.


Jean Luc Mélenchon


PS : Un buzz médiatique affirme que Clément aurait été membre de notre parti. Nous en aurions eu beaucoup d’honneur. Mais ce n’est pas le cas. Nous avons milité ensemble et dans certaines circonstances assez étroitement. Mais Clément Méric avait ses propres engagements, notamment syndical à Sud. Sa mémoire et le devoir de l’honorer s’impose à tous, sans condition ni réserve.


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 04:07

 


 

 

cropped-3262060-0.jpg

 

On se mobilise tous le 5 mai contre la finance et  l'austérité et pour la 6ème république !

 

Pour en savoir plus :

 

 

http://www.marchepourla6eme.fr/

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 04:29

 


 

Marine Le PEN proche des salariés ? Soyons sérieux ! Elle lève d'ailleurs le voile avec son hommage à Thatcher, chantre de l'ultralibéralisme... 

 

DH

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 04:49

 


 

 

 

 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/wp-content/uploads/5mai-charb-285x320.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 05:11

 


 

 

meeting 10 avril

 

 

Pour ceux qui n'étaient pas à Martigues le 10 avril à Martigues, comme moi d'ailleurs rentré trop tard de Paris, voici le discours de Jean-Luc MELENCHON !!

 

DH

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 05:39

 


 

 

On lâche rien !!

 

DH

 

 


 

 

 

 

meeting-10-avril.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 17:43

Abonné de la première heure, je ne peux que vous conseiller l'abonnement à MEDIAPART !

 

http://www.mediapart.fr/

DH

 


 

Communiqué de Jean-Luc MELENCHON

 

 

Aveux de Cahuzac

Mardi 2 Avril 2013

Cahuzac-jerome-20120126_0177
 

Cahuzac a avoué.

Ses aveux en appellent d’autres.
Qui savait aussi et s’est tu ?

Comment se fait-il que l’enquête initiale de Bercy n’ait pas permis de savoir ce que Mediapart et un juge ont su en quelques jours ?

Le ministre Moscovici pouvait-il ne rien savoir ?
Où s’arrête la chaine des mensonges ?

Les ennemis de l’amnistie sociale pratiquaient donc l’amnistie de caste.

Un monde de menteurs, de fuyards du fisc et de cyniques révèle son existence.

Du balai !

 

 

Crédit photo photosdegauche.fr (michel_soudais)

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 04:24



 

Les grands experts du FMI se seraient trompés ! 

 

Mon grand-père disait qu'il fallait toujours de méfier des experts... Cela se vérifie encore aujourd'hui ! Ceci dit sur le sujet, il y a bien longtemps que les "autres économistes" dénoncaient la stratégie du FMI vis à vis des pays en difficulté...

 

Je vous conseille la lecture de l'article complet dans le Marianne de cette semaine...

 

DH

 


 


 

L’incroyable erreur des experts du FMI


Le principal bailleur de fonds de la planète vient d’admettre sa faute : il a gravement sous-estimé les effets néfastes des cures d’austérité qu’il préconise. «Simple erreur de calcul», dit-il, mais dont les conséquences sont dévastatrices. Or, devinez quoi : les tenants de la rigueur continuent à faire comme si de rien n’était...


L’aveu est incroyable, presque inimaginable. Quatre ans après le déclenchement de la Grande Crise qui secoue les économies occidentales avec une violence sans égale depuis 1929, l’un des plus grands économistes de la planète, en l’occurrence le directeur du département Recherche du Fonds Monétaire International, vient de publier un rapport dans lequel il avoue que le FMI - et avec lui, l’ensemble des dirigeants européens, ministres des finances, Banque centrale, Commission européenne… – ont gravement sous-estimé les effets néfastes des politiques d’austérité infligées aux Etats les plus endettés.

Oui, vous avez bien lu : Olivier Blanchard, l’une des sommités économiques les plus renommées au monde, admet noir sur blanc, dans un rapport de 43 pages rendu public le 3 janvier dernier, que le FMI s’est trompé sur toute la ligne. Et la faute provient d’une simple erreur de calcul, sur un coefficient bien connu dans la discipline : le multiplicateur.

Entre 1970 et 2007, les prévisionnistes du FMI avaient constaté que 1% de dépense publique en moins – ou d’impôt en plus – entraînait, en moyenne, 0,5% de croissance en moins dans les pays avancés. Soit un multiplicateur de 0,5, qu’ils ont doctement retenu dans les travaux préparatoires aux plans d’aide à la Grèce ou au Portugal. Mais ça, c’était avant la crise et son lot d’incertitudes qui perturbent le comportement des consommateurs.

Dans son « Panorama de l’économie mondiale » publié en octobre dernier, le FMI a d’abord reconnu, au détour d’une page repérée par les seuls spécialistes, que les multiplicateurs actuels pouvaient être compris « entre 0,9 et 1,7 ». C’est-à-dire entre deux et trois fois plus ! L’étude détaillée d’Olivier Blanchard, que Marianne vous propose de consulter ci-dessous (en anglais), confirme la bévue. Les conséquences sont abyssales : en obligeant les gouvernements d’Europe du Sud à réduire drastiquement les salaires des fonctionnaires et les pensions des retraités, le FMI a fait plonger la demande intérieure deux à trois fois plus vite que prévu.

La suite, hélas, est connue : faillites en série, explosion du chômage et manifestations monstres dans les rues d’Athènes ou de Lisbonne. Comme le dit le proverbe japonais, « si votre seul outil est un marteau, tout ressemble à un clou »…



  • Lire l'intégralité de l'enquête dans le magazine Marianne numéro 822, en kiosque du 19 au 25 janvier.



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 04:37

La position du PG me semble claire et "carrée" même si elle ne va pas dans le même sens que les autres partis de Gauche et la Droite.

 

Ce n'est pas par ailleurs, un positionnement simple dans le contexte actuel.

 

Rendons hommage à nos soldats sur le terrain au service de décisions politiques. La positionnement du PG n'est que sur les décisions.

 

DH

 


Rompre avec la logique guerrière

Mardi 15 Janvier 2013

 

Le Parti de gauche (PG) prend acte de la décision du Président de la République d’engager militairement des troupes françaises au Mali. Il rend hommage au lieutenant Damien Boiteux.

 

L’argument utilisé par François Hollande pour justifier une telle intervention est la décision des groupes djihadistes de se mettre en mouvement vers le sud, en direction de la ville de Mopti créant ainsi une situation menaçante. Dès lors, il affirme avoir répondu à la demande d’aide du Président du Mali, ainsi qu’à l’inquiétude légitime des maliens face à la cruauté de ces groupes.

 

Le PG n’en juge pas moins inacceptable que la décision de faire la guerre soit prise en dépit des règles établies par la résolution 2085 des Nations unies, qui requière expressément que le Conseil de sécurité approuve par avance toute intervention militaire par une force panafricaine, et à fortiori par une force française.

 

En outre, le PG déplore que cette décision ait été prise en dehors de toute consultation de la représentation nationale.

 

Il n’accepte pas la décision du gouvernement consistant à ce que le débat prévu au parlement mercredi 16 janvier ne soit pas suivi d’un vote. Le PG exprime sa solidarité avec le groupe des élus du Front de gauche qui a demandé ce vote, refusé par Jean-Marc Ayrault.

 

Le Parti de gauche déclare, puisque les opérations sont engagées, qu’elles doivent avoir pour objectif strict d’empêcher la descente vers Bamako. En aucun cas, elles ne doivent servir de prétexte pour que la France n’entreprenne la reconquête du nord du Mali. Un tel choix comporterait de grands risques d’enlisement dans une guerre de type néocoloniale. Les expressions utilisées comme « guerre contre le terrorisme » (Laurent Fabius) ou « le temps qu’il faudra » pour qualifier la durée probable de l’intervention (Jean-Yves Le Drian) rappellent la guerre en Irak et en Afghanistan : des années de guerres coûteuses en hommes et en moyens financiers avec au final la démonstration de l’inefficacité flagrante de ce type d’intervention militaire contre un terrorisme qu’il ne contribue qu’à renforcer. La mise en avant du caractère islamiste de ce terrorisme remet au goût du jour la théorie du choc des civilisations utilisée par les Etats-Unis pour justifier ces guerres sans issue.

 

La reconquête de la souveraineté territoriale du pays doit aller de pair avec la reconquête par le peuple malien de sa souveraineté dans le cadre d’un processus national constituant.

 

Le Parti de gauche dénonce à l’avance toute tentative de la France de vouloir régler seule la situation par une guerre néocoloniale aux confins d’une région riche en pétrole, en uranium et en autres minerais stratégiques, et au risque de nous aliéner les populations locales. La France doit respecter la souveraineté des pays du Sahel sur leurs ressources naturelles.

 

Il ne doit pas y avoir d’illusion : une telle guerre serait sans fin. Le danger n’implique pas seulement les militaires français confrontés à un ennemi déterminé et bien armé du fait des conséquences de la désastreuse intervention en Lybie. Il implique aussi les otages aux mains des groupes islamistes, notamment AQMI, et enfin la population française dans son ensemble en Afrique et en Europe.

 

Le Parti de gauche met en garde contre la tentation d’appel à l’OTAN. L’Alliance atlantique est le bras armé des intérêts états-uniens et de leurs supplétifs. Elle n’a rien à faire, de près ou de loin, au Mali. Conformément à la résolution de l’ONU du 20 décembre 2012, la libération du nord du Mali doit rester de la responsabilité d’une armée malienne reconstituée. Il est vain de croire que cela est possible sans un retour immédiat aux normes démocratiques dans ce pays.

 

Le Parti de Gauche rappelle la grave responsabilité que porte le président Sarkozy et les partis qui l’ont soutenu alors dans une des causes principales des évènements actuels au Mali, à savoir la dispersion de stocks d’armes considérables suite à l’intervention française en Libye qui a fait d’un Sahel en proie à tous les trafics, une véritable poudrière.

 

Le Parti de gauche dénonce l’hypocrisie de nos alliances et de nos choix géostratégiques. Nous pensons en particulier à celle concernant le Qatar dont on sait qu’il contribue à armer et former certains mouvements djihadistes comme le Mujao ou Ançar Dine et dont on connaît la présence à Gao à travers le Croissant rouge qatari.

 

Le Parti de gauche exige une clarification par le gouvernement français des objectifs géostratégiques à l’œuvre derrière cette intervention et l’arrêt de l’intervention militaire française de reconquête du nord du Mali une fois la ligne verte stabilisée.

 

Il rappelle que malgré les déclarations des autorités françaises, il est faux de dire que la Résolution 2085 est respectée à cet instant. Au contraire, il s’agit bien d’une opération strictement française. Le PG rappelle que la France doit faire respecter l’ONU et non lui tordre le bras. La France doit se borner à aider à la mise en œuvre de la MISMA (Mission sous autorité africaine) tel que le lui a rappelé le Conseil de Sécurité le 14 janvier 2013 qui n’a pas changé le contour de la Mission.

 

Le Parti de Gauche rappelle également que la résolution 2085 de l’ONU privilégie à juste titre le processus politique pour rétablir l’ordre constitutionnel au Mali, c’est-à-dire le remplacement démocratique des autorités issues du putsch du 22 mars 2012 et la négociation avec les touaregs.

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 05:30

 


 

 

Allez on repart pour 2013 !!!

 

 

Si vous l'avez rété comme moi, voici le débat entre Jean-luc Mélenchon et Jérôme Cahuzac...

 

DH

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article