Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 06:13




Vigilance pour la l'avenir du plateau de Vitrolles...

 

Vitrolles en photos

 

Le débat sur l'avenir du plateau de Vitrolles est désormais lancé, grâce notamment à La Provence qui a mis sur la place publique, un projet que le Maire Guy Obino se gardait bien de le faire.

 

Revenons un peu en arrière...

 

Lors du 1er mandat (2002-2008) de Guy Obino, ce dernier nous avait informé qu'il avait négocié avec la Préfecture la possibilité de conserver une réserve foncière de 100 ha entre le Rd9 et Walbacol, pour « préserver le développement de la ville de Vitrolles ». Il avait fait la démarche sans en référer à sa majorité municipale. Cela avait donné lieu à des échanges vifs entre élus entre les pros pour le projet du maire, et les contre dont je faisais partie. Je rappelle que le Maire demande une dérogation à un projet qui consiste à protéger l'environnement de toute cette zone (Natura 2000, PIG,etc.). L'idée principale est d'éviter le bétonnage depuis le pourtour de l'étang de Berre jusqu'à Aix en Provence. Des réserves foncières très limitées sont prévues autour du Stadium et de la gare TGV.

 

C'était pour moi, un point de désaccord politique et le Maire voulait en faire un enjeu du second mandat.

 

Pour diverses raisons, et celle là en fait notamment partie, je ne suis pas de l'équipe du second mandat. J'ai été très étonné que ce projet ne soit pas dans le projet de la nouvelle mandature. Je l'ai dit, écrit, et l'équipe Obino 2 est restée muette sur ce projet. Pourquoi ? Il est certain que le sujet est « sensible » politiquement, mais pour autant pourquoi ne pas vouloir en parler ?

 

Mais ces derniers mois, le sujet ressort via La Provence. Le projet n,'est donc pas enterré. Apparait même le projet de 500 logements écolo-compatibles. On nous explique, que le projet n'est qu'une étude proposée « par les services ». Soyons sérieux, les « services » travaillent seuls sur ces sujets, et l'étude a forcément été commandité par quelqu'un !

 

Ce qui est surprenant, c'est qu'au fil des interviews les élus nous font comprendre, que rien n'est fait, et que globalement personne ne semble vraiment pour le projet. Mais alors pourquoi la ville s'entête à vouloir cette dérogation pour permettre des constructions ? Si personne est vraiment pour, la solution est simple.

 

Au travers des débats qui ont eu lieu sur le net, une raison invoquée pour les 500 logements serait les recettes fiscales générées par ce nouveau quartier ! Alors là on marche complètement sur la tête. Construire dans une zone sensible et protégée pour « augmenter » les recettes de la ville est à mon sens une vision à court terme, et vraiment le plus mauvais argument. L'idée de certains est sans doute que Vitrolles passe la barre des 40 000 habitants ce qui la ferait changer de strate démographique avec des nouvelles recettes à la clé.

 

Penser la ville de demain pour une question de finance n'a pas de sens, sachant que tout nouveau quartier implique aussi des dépenses.

 

Le point positif aujourd'hui, c'est que « l'affaire » n'est plus cachée puisque désormais sur la place publique. Les élus de la majorité municipale ne peuvent pas s'engager sur un projet qui engage véritablement l'avenir de la ville alors qu'ils n'ont en aucun cas été mandatés pour cela, car ce n'était pas dans le programme de 2008. Je n'ai en aucun cas voté pour la liste Obino pour ce projet et je ne suis pas le seul !

 

Je rappelle que la liste UMP de Christian Borelli prévoyait explicitement la construction d'un complexe sportif sur cette zone. C'était dans son programme.

 

Une autre façon de penser la ville est possible. J'y reviendrai dans une prochaine rubrique !

 

A suivre,

 

DH

 


Pour en savoir plus (ne pas oublier de lire les commentaires postés par les internautes à la suite des articles publiés par La Provence).

 

- Lundi 14 septembre 2009

Logements sur le Plateau : le débat ressurgit à Valbacol


- Lundi 31 août 2009

500 logements sur le plateau de Vitrolles, cela se confirme...

Lundi 20 juillet 2009

Des projets en réflexion par l'équipe de Guy Obino à Vitrolles : Hausse des impôts locaux et urbanisation du plateau !...

 

- Mercredi 21 janvier 2009

Vitrolles, "La ville restera à taille humaine", soyons vigilants !!!!

 

- Mardi 14 octobre 2008


Nouvelles zones constructibles à Vitrolles ?

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Vitrolles demain
commenter cet article
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 06:00




L'ADSL à Vitrolles, pas si simple

 

 

Jacques LAMBERT de Vitrolles mène depuis plusieurs mois, voire années, un combat pour que les Vitrollais dans tous les quartiers aient accès à l'ADSL à un niveau correct. Le point de départ vient du quartier de la gare et des vignettes.

 

J'habite aux Pinchinades, et malheureusement je n'ai accès qu'aux 1 Mo (1050 kbits en débit descendant et 246 kbits en débit ascendant, sachant que je suis à 4372 mètres du standard téléphonique). Cela permet de fonctionner mais pas d'avoir accès à toutes les fonctionnalités offertes par les opérateurs, y compris à celles que l'on payent d'office...

 

Je soutiens donc Jacques Lambert dans son action, qui va évidemment au delà des problèmes spécifiques de son quartier.

 

Il a déjà mené un certains nombre d'actions au niveau de la commune de Vitrolles et de la Communauté de Communes d'Aix en Provence (CPA).

 

L'intérêt de la démarche de Jacques LAMBERT, c'est qu'il a mis en avant des solutions technologiques moins couteuses pour les contribuables que ce qui est proposé par la CPA. Malheureusement il a aussi mis en avant qu'il est facile de se faire « balader » par les uns et les autres pour avoir des réponses précises, et que les problèmes rencontrés par les internautes Vitrollais ne sont pas dans les priorités de tous nos politiques.

 

J'engage donc tous les Vitrolles qui ont des problèmes d'accès à l'ADSL de soutenir Jacques LAMBERT. Je précise que c'est une action citoyenne Jacques et moi nous ne sommes pas dans la même parti et en politique nous ne sommes pas toujours d'accord entre – nous !

 

A suivre...

 

DH

 

Pour contacter Jacques LAMBERT, cliquez ICI.

 

Récapitulatif des articles de Jacques LAMBERT sur son blog :

 

On nous aurait menti

 

Monsieur le Maire ne connait pas ses dossiers

 

Ils mettent la pression pour obtenir le (très) haut débit

 

ADSL à Vitrolles

 

Collectif des oubliés de l'ADSL

 

Le haut débit à Vitrolles, c'est pas gagné

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Vitrolles demain
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 05:43



500 logements sur le plateau de Vitrolles, cela se confirme...

 

 

J'ai à de nombreuses reprises alerté sur le projet de la municipalité de Guy Obino de construire des logements sur le plateau de Vitrolles.

 

La Provence est revenu sur ce sujet durant l'été.

 

Lire l'article :

 

http://www.laprovence.com/articles/2009/08/05/881437-A-la-une-500-logements-sur-le-Plateau.php#reaction

 

Les déclarations du 1er adjoint, comme celles d'autres élus dans les commentaires n'ont rien de rassurant.

 

Un projet est bien en gestation.

 

De quasiment secret, le projet se dévoile peu à peu, même si des élus déclarent que rien n'est fait et qu'ils ne sont pas vraiment pour. Mais alors pourquoi être un projet si on est contre ? Il faut être sérieux.

 

Je rappelle que ce point n'a jamais été évoqué dans le projet de Guy Obino en 2008 dans sa campagne pour le mandat actuel. Il n'est en aucun cas mandaté par les Vitrollais pour engager l'avenir du développement de la ville dans ce sens ! Nous serons un certain nombre à y veiller...

 

A suivre...

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Vitrolles demain
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 04:43



Le journal La Provence a fait un article intéressant sur l'avenir de la ville en termes d'urbanisme, et plus particulièrement sur l'avenir du plateau de Vitrolles.

 

Ce qui parait au travers de l'article et de s réponses apportées par le 1er adjoint, par ailleurs en charge de l'urbanisme, des velléités d'urbanisme sur le plateau de Vitrolles. Je rappelle, que cela avait été un point de tension entre moi avec d'autres élus et le Maire lors du 1er mandat. C'est aussi une des raisons de mon désaccord politique avec le maire Guy Obino, Ce dernier voulait un jour faire signer les futurs élus du second mandat, et donc les engager sur ce type de projets...

 

Le sujet malheureusement a été curieusement absent de la dernière campagne municipale de début 2008.  

 

Je ne crois pas à des projets modérés, « à petite échelle », et les nombreuses expériences à Vitrolles et ailleurs, démontrent que dès que le doigt est mis dans l'engrange...

 

Par ailleurs, je m'étais interrogé, il y a quelques semaines sur certaines nouvelles constructions sur la route qui mène du RD9 aux collets rouges...

 

Ce qui est intéressant dans l'article de La Provence, ce sont entre autres les interviews réalisées pour savoir si le personnes sont pour ou contre des constructions sur le plateau. Seules les personnes extérieures à Vitrolles sont pour des constructions, les vitrollais étant eux contre. Je pense que sur ce genre de sujet, qu'il faut mieux prendre en compte l'avis des seuls vitrollais, les premiers concernés par leur environnement.

 

Toujours est -il qu'un vrai débat est lancé, débat dont devront s'emparer les vitrollais pour l'avenir de leur ville !

 

A suivre !

 

DH

 


 

"La ville restera à taille humaine"

 

 

Selon le 1er adjoint, une urbanisation "à très petite échelle" n'est pas exclue en bordure du Plateau

 

Alors que la ville va être redessinée pour, au moins, les vingt prochaines années, dans le cadre de l'élaboration du Plan local d'urbanisme (Plu), une question est sur toutes les lèvres. Quel est l'avenir du Plateau ?

 

Sera-t-il en partie urbanisé comme cela avait été sérieusement envisagé dans les années 60 ?

 

Si les internautes de la provence.com ont tranché (ci-contre), les avis des Vitrollais que nous avons rencontrés dans la galerie marchande sont plus partagés (ci-dessous). Quant à la mairie, elle reste, par la voix de Jean-Claude Denjean, le 1er adjoint délégué à l'urbanisme, très prudente sur ce sujet hautement sensible. "On tient à conserver notre Plateau à l'état naturel. Ce site est protégé contre les appétits immobiliers par plusieurs dispositifs, comme le Plan d'intérêt général ou Natura 2000. On ne peut pas y faire n'importe quoi". Certes.

 

Mais des dérogations ont bien été accordées sur le site de Valbacol où le plateau technique de l'École nationale des officiers sapeurs-pompiers est sorti de terre... C'est d'ailleurs à cette occasion qu'un "deal" a été passé entre l'État et la mairie.

À savoir une réserve de 40 hectares qui pourrait revenir dans le giron de la Ville et devenir constructible. Des projets immobiliers sont-ils programmés sur ces 40 hectares, dont une dizaine sont situés autour du Stadium? "L'État reste pour l'instant propriétaire de ces terrains. Il y a des discussions pour les récupérer mais absolument rien n'a encore été décidé, affirme Jean-Claude Denjean. Et s'il y a un développement, ce serait en bordure de la RD 9, pas à l'intérieur des terres, et à très petite échelle".

 

Son discours est du même acabit pour ce qui concerne l'urbanisation générale de Vitrolles. "La ville restera à taille humaine. Il est hors de question de doubler la population comme cela avait été prévu il y a une quarantaine d'années. La ville ne dépassera jamais les 50000 habitants. C'est un engagement personnel. La philosophie, dans le cadre du Plan d'urbanisme, qui se fera en toute transparence, en concertation avec le public, est plutôt de redessiner la ville en évitant les erreurs qui ont été faites par le passé. Il n'est par exemple plus tolérable de voir des zones pavillonnaires côtoyer des zones industrielles!"

 

Les possibilités de développement sont de toute façon très minces. À part quelques friches, il n'y a plus de grands espaces à conquérir... En dehors du Plateau.

 

Par Laurent Alexandre ( lalexandre@laprovence-presse.fr )

 

Publié sur La Provence.fr le mardi 20 janvier 2009

 

 
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Vitrolles demain
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 06:36

 


Nouvelles zone constructibles à Vitrolles ?



Parmi les raisons de ma non candidature à l'élection municipale de 2008, dans l'équipe du maire actuel, était mon opposition à la construction immobilière sur le plateau de Vitrolles.


Je suis surpris ou à moitié, hélas, de voir apparaitre depuis ces derniers mois deux constructions neuves. La première à l'entrée de la route qui mène aux collets rouges, et la seconde encore plus étonnante, un peu avant d'arriver aux collets rouges.


Je m'interroge sur la politique de la nouvelle municipalité en termes d'aménagement de cette zone. A ma connaissance, cela n'a été débattu nulle part et encore moins annoncé aux Vitrollais ?


Je pense que cela mérite quelques explications de notre Maire Guy Obino...


DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Vitrolles demain
commenter cet article