Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 05:30

 


 

Bravo aux militants de Greenpeace pour leur action de lundi 5 décembre. Certes, ce n’est pas légal, mais leur action militante vaut démonstration sur la sureté de nos installations nucléaires. L’objectif est que les « autorités » en tiennent compte.

 

Je vous invite à aller sur le site de Greenpeace : http://www.greenpeace.org/france/fr/

 

Je vous conseille aussi la petite animation qui définit les zones qui seraient impactées en cas d’une catastrophe type Tchernobyl ou Fukushima sur une de nos centrales nucléaires.

 

http://www.greenpeace.fr/nucleaire/ppi/

 

 Greenpeace.JPG

 

 

Edifiant.

 

Et dire que certains doutent encore et qu’il faut persister sur l’énergie nucléaire, de l’UMP au PS…

 

A suivre !

 

DH

Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 05:18

 


 

 

 

Il va falloir repartir au combat sur les OGM…

 

Ne trouvez-vous pas étonnant que désormais ce soit l’industrie de la chimie (MONSENTO et autres BASF) qui est au cœur de la « fabrication » des semences pour nos cultures.  Moi, cela m’inquiète lorsque de plus cette firmes veulent verrouiller le marché des semences et ne laissent plus guère de libertés aux cultivateurs qui rentrent dans leurs griffes. Cela n’est pas sain à la base.

 

Bêtement, je croyais que c’était les paysans et cultivateurs qui faisaient leur semences à partir de la récolte précédente. Je me rappelle des pommes de terres chez mes grands – parents que l’on faisait germer pour être ensuite replantées pour l’année suivante… C’était une autre époque.

 

DH

 

 


LA CULTURE DU MAÏS OGM DE MONSANTO N’EST PLUS SUSPENDUE EN FRANCE

 

 

Le Conseil d'Etat a annulé lundi 28 novembre 2011 la suspension de culture du maïs OGM de Monsanto prise par le gouvernement français en février 2008, l'obligeant à se positionner de nouveau sur ce sujet passionnel à quelques mois de l'élection présidentielle.

 

« Tirant les conséquences de l’arrêt de la Cour de justice européenne (en septembre), le Conseil d’État relève que le ministre de l’Agriculture n’a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d’avoir apporté la preuve de l’existence d’un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l’environnement », a indiqué le Conseil.

 

« Nouvelle clause de sauvegarde » - Dès la prise de position de la Cour de justice européenne, qui avait demandé début septembre à la France de revoir sa copie estimant que sa décision ne reposait pas sur une base juridique acceptable, le gouvernement avait indiqué qu’il prendrait « une nouvelle clause de sauvegarde » si la suspension actuelle était annulée.

 

Le ministère de l’Ecologie avait alors souligné que l’objectif restait « d’éviter la mise en culture d’un OGM qui n’a pas été évalué suivant les nouvelles exigences demandées au niveau européen ou pour lequel des incertitudes quant à ses impacts potentiels sur l’environnement persistent. »

 

« Si le gouvernement ne fait pas le nécessaire, en mettant en place une nouvelle interdiction, on risque de voir réapparaître les OGM dans nos champs dès le printemps prochain », a prévenu Sylvain Tardy, directeur des campagnes de Greenpeace France. « Est-ce quelque chose que Nicolas Sarkozy, très probable candidat à la présidentielle, est prêt à assumer, alors que les Français restent très majoritairement opposés à la présence d’OGM dans nos champs et dans nos assiettes ? », s’est-il interrogé.

 

Une toxine suspectée Lire la suite sur La Gazette des Communes 

 

Repost 0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 05:05


 

 

Nicolas SARKOZY oriente le débat sur le nucléaire sur la problématique de l’emploi. Il en oublierait Tchernobyl et Fukushima.

 

On ne parle plus des risques du nucléaires, ni des déchets laissés aux générations futures pour des centaines d’années…

 

Il y a quelques années (Financial Times – 2008), une fuite diffusée par un journal Anglais expliquait le partage entre la France et l’Allemagne sur l’industrie Nucléaire et l’industrie Aéronautique. L’Aéronautique à l’Allemagne, le nucléaire à la France…

 

Bien sûr, cela a été démenti. Mais nous savons aussi, que ce genre de processus est sur des années. Ceci dit, entre temps SIEMENS, a annoncé qu’il se retirait du nucléaire.

 

Ce grand plan serait aujourd’hui contredit par Fukushima. Comment allons-nous vendre des centrales EPR et autres dans le monde entier ? Fukushima ruinerait – il le grand schéma industriel de Sarkozy ?

 

Ceci n’explique - t -il pas la teneur des argumentaires (fallacieux) actuels centrés uniquement sur les aspects industriels ?

 

Bien évidemment, cela n’engage que moi…

 

DH

 

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 04:53

 


 

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTmPtY0zXPlaKZbZe9ZzNaUb4Wy_rbuZMj_Bd3UJcoREWkisr2Y

 

L'agence Moody's menace la France de retirer sont triple A et la classe politique tremble...

 

Il n'y a plus besoin de voter, car Moody's dicte les programmes (de rigueur).

 

Ne marchons-nous pas sur la tête ?

 

Mais au fait qui a élu Moody's qui nous gouverne ?

 

A suivre...

 

DH


 


 

 

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 06:34

Lu dans le JDD du 16 octobre

 

On y apprend que Marine LE PEN doit aller en Italie cette fin de semaine. Elle sera accompagnée, précise l’article, d’élus de La ligue du Nord ( régionaliste parti populiste) et de soutiens à Berlusconi…

 

Mains propres, tête haute avec Berlusconi ? Cela laisse rêveur… Mais le double discours est-il si étonnant ?

 

DH

 



Repost 0
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 05:25

 


 

Camarades de gauche qui hésitez à choisir le meilleur ou la meilleure candidat(e) pour le PS en 2012, gardez la "Zen Attitude" !

 

http://storage.canalblog.com/24/44/582061/62761753.gif

 

Il n'y a pas qu'un choix social - démocrate, et si vous vous sentez tahi par Arnaud MONTEBOURG, je rappelle qu'il reste encore un choix pour 2012, Jean-Luc MELENCHON...

 

DH

 

 



Repost 0
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 05:47

Michel HUSSON est membre du conseil scientifique d’ATTAC. Ses réflexions sont toujours pertinentes…

 

Son site : http://hussonet.free.fr/@bibi.htm

 

DH

 

 


Nationaliser les banques

 

Michel Husson, Politis n°1168, 15 septembre 2011

 

 

La crise a servi de révélateur : l’Europe à la sauce néolibérale était un machin mal conçu, qui s’est déglingué au fil des ans, et semble incapable de résister au stress test de la crise (1). A terme, il n’y a que deux issues : soit chacun reprend ses billes, soit on refonde l’édifice de fond en comble. Mais les bricolages s’ajoutent aux bricolages. Le sort de la Grèce sert de baromètre à cette trajectoire hésitante : tout le monde sait qu’elle ne pourra pas payer se dette, mais chacun fait comme si elle pouvait, à coup de plans de sauvetage et de rallonges sous-dimensionnées, réussir cette impossible prouesse : casser son économie pour payer la dette.

 

L’autre versant du problème, c’est évidemment l’exposition des banques européennes à un risque de défaut de la Grèce, alors même qu’elles avaient poussé ce pays à l’endettement (2). Si le Portugal, l’Irlande et la Grèce faisaient défaut, la perte serait de 100 milliards d’euros, mais si l’Espagne et l’Italie suivaient (pour les deux tiers de leur dette), on en arriverait à 800 milliards (3), soit plus que ce dont dispose le Fonds européen de stabilité financière (250 milliards aujourd’hui plus 440 à terme). Que le prochain président de la BCE, Mario Draghi, soit l’ancien dirigeant de la branche européenne de Goldman Sachs, qui avait aidé la Grèce à truquer ses comptes, voilà aussi qui en dit long sur la comédie à laquelle nous assistons.

 

Quand la crise a éclaté, les Etats sont venus à la rescousse des banques. Mais ils n’ont assorti cette aide d’aucune remise à plat du fonctionnement de la finance. Pour ne prendre qu’un exemple, les « CDS à nu » n’ont pas été proscrits, et ils permettent aujourd’hui de spéculer sur les dettes publiques sans même avoir besoin d’en détenir. La facture de la crise est passée du privé au public, et les Etats cherchent désormais à la répercuter sur les contribuables, avec le sens de l’équité que chacun peut observer. Les dettes n’ont donc pas été soldées, elles ont juste été déplacées : c’est ce qui explique la persistance de la crise.

 

Les choses sont d’autant plus embrouillées que les budgets des Etats et les bilans bancaires sont inextricablement imbriqués, avec une absence totale de transparence. Il n’est même pas sûr que les banques sachent exactement où en elles en sont. Une chose est sûre en revanche, c’est que les stress tests censés apprécier la résistance des banques sont, au choix, « comiques » ou « pathétiques », pour reprendre les termes de Jacques Attali (4).

 

Tout ceci explique la sortie de Christine Lagarde sur la nécessité « urgente » de recapitaliser un certain nombre de banques européennes. Mais les banques ne veulent pas en entendre parler et préfèrent geindre sur les exigences trop contraignantes (pour leurs profits) des normes « Bâle III ».

 

Le seul moyen rationnel de dénouer l’écheveau des dettes serait de nationaliser les banques européennes pour tout remettre à plat, une bonne fois pour toutes, et pour organiser l’inévitable défaut des pays les plus exposés. Les distributions de dividendes seraient interdites, et un audit citoyen permettrait de cibler les dettes illégitimes.

 

Cette nationalisation pourrait être définitive (version radicale) ou temporaire (version modérée) comme en Suède dans les années 1990. Délire gauchiste ? Non, simple analyse objective. Il est frappant que deux économistes, auteurs d’un livre (5) défendant les mérites du marché contre un « fantasme français » fassent le même constat : « Les recapitalisations doivent donner lieu à des prises de participation de l’Etat et dans certains cas à des nationalisations temporaires » (6).

 

Que des libéraux constatent que la logique des banques « va contre l’intérêt général » et en appellent à la « coercition » devrait faire réfléchir. De ce point de vue, la pusillanimité des socialistes est redoutable. Quand ils ne se couchent pas devant les marchés financiers, comme Papandréou ou Zapatero, ils rivalisent dans la rigueur. Hollande : « il faut rééquilibrer nos comptes publics dès 2013 (...) Je ne le dis pas pour céder à je ne sais quelle pression des marchés ou des agences de notation ». Aubry : « 3 % en 2013, puisque c’est la règle aujourd’hui ». La finance tremble !

 

 

1 « Comment réussir sa crise européenne » : Claude Jacquin donne la recette sur le site Entre les lignes, entre les mots.

2 Eric Toussaint, « Dans l’oeil du cyclone : la crise de la dette dans l’Union européenne », CADTM, 26 août 2011.

3 « Bazooka or peashooter », The Economist, 30 juillet 2011.

4 Jacques Attali, « Le modèle des banques françaises n'est pas durable », Challenges, 1er septembre 2011.

5 Augustin Landier & David Thesmar, « Le grand méchant marché », Flammarion, 2007.

6 Augustin Landier & David Thesmar, « Un fonds européen pour recapitaliser les banques », Les Echos, 7 septembre 2011.

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 05:13


La mise en garde de François FILLON est intéressante à plus d’un titre. Il faudrait que François Hollande et Martine AUBRY, en homme et femme politique responsables « gardent » la seule ligne valable qui ne remet surtout pas en cause le système… François Fillon se considère – t – il finalement proche de François Hollande et de Martine Aubry ?

 

A suivre !

 

DH

 


 

 

Primaires socialistes : la mise en garde de FILLON…

  

 

François Fillon a dit lundi attendre de voir si les finalistes de la primaire, François Hollande et Martine Aubry, ont "le cran" de tenir la ligne sociale-démocrate ou s'ils cèdent "aux surenchères de l'aile gauche" (*), et a critiqué vivement le projet PS.

 

"François Hollande comme Martine Aubry jouent de leurs sensibilités, ce qui est normal. Nous verrons cette semaine si ceux qui se réclament de la social-démocratie ont le cran de tenir leur ligne, ou s'ils sont prêts à céder aux surenchères de l'aile gauche", a déclaré M. Fillon lors du discours de clôture de la journée parlementaire du Nouveau Centre (NC).

 

 

(*) Montebourg

 

 

 

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 05:10

 

Pour ceux qui douterait que la Dorite et la Gauche, c'est la même chose ?...


DH

 


Jusqu'au bout, ils s'acharneront sur les pauvres


 

 

Marc-Philippe Daubresse ressort la proposition de Laurent Wauquiez du travail obligatoire rémunéré une misère.

 

 

Si sa proposition est retenue, les allocataires du RSA n'auront plus le choix puisqu'ils subiront une sanction pouvant aller jusqu'à la suppression du RSA en cas de refus.

 

Cela reviendra à offrir une main d'oeuvre à 4 euros de l'heure aux entreprises puisque les allocataires ne percevront que 130 euros en plus par mois. Bien loin, donc, du SMIC annoncé, contrairement à ce qu'affirme l'ancien ministre et surtout, une mesure de mise en concurrence des salariés avec une nouvelle catégorie de "travailleurs forcés".


Par ailleurs, la fusion de l'ASS avec le RSA fera tomber les allocataires de l'ASS sous le régime plus contraignant du RSA.


Pour le Parti de Gauche, ces propositions sont inadmissibles. Les assistés, n'en déplaisent à l'UMP, ne sont ni les allocataires du RSA ni les chômeurs mais bien tous ceux qui s'enrichissent grâce aux largesses fiscales de l'état. C'est en restaurant les finances publiques par une politique fiscale taxant le capital comme le travail et avec la suppression des niches fiscales inutiles socialement et environnementalement qu'il sera possible de relancer l'emploi et de redonner du pouvoir d'achat à tous ceux qui aujourd'hui n'arrivent pas à boucler leur fin de mois.

 


Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 05:18

 


 

 

Comme quoi...

 

Bravo aux camarades du PCF, même si nous ne sommes toujours pas prets d'avoir un "vrai" ADSL à Vitrolles.

 

DH

 

Pour en savoir plus cliquez ICI

 


 

 

 


Communiqué de presse des conseillers communautaires PCF Malik Mersali et Henri Agarrat , et Pierre Pradel , secrétaire section PCF Vitrolles


Vitrolles le 20 juillet 2011

 

Le Tribunal administratif annule la délibération du réseau très haut débit de la CPA et donne raison aux 2 Conseillers communautaires PCF qui ont dénoncé le projet.

 

Le Tribunal administratif de Marseille vient de rendre son jugement le 11 JUILLET 2011 sur l’affaire opposant la communauté du Pays d’Aix ( CPA) et Malik Mersali, Henri Agarrat , tous les deux conseillers communautaires et adjoints au maire de Vitrolles . Les 2 élus communistes avaient reçu le soutien de Pierre Pradel, secrétaire de la section PCF de Vitrolles qui était donc associé à la procédure en tant que contribuable vitrollais.

 

Depuis juin 2008, nous contestons l’utilisation de fonds publics pour créer un réseau privé qui n’améliore en rien l’accès au très haut débit des usagers, particulièrement à Vitrolles. La subvention de 7 850 000 versée par la CPA à EIFFAGE et LD collectivité représente 47, 5 % de l’investissement initial ! Ainsi la CPA a financé à presque la moitié un équipement privé dont l’usage aujourd’hui montre le peu de pertinence au vu du dernier rapport d’activité produit par la société auprès du conseil de communauté.

 

 

Le Tribunal met donc ainsi en cause la pertinence de cette subvention

« …il n’est pas établi que la subvention présente un caractère purement compensatoire d’obligation de service public imposés au délégataire ; qu’ainsi en l’absence d’établissement de façon objective et transparente des modalités précises de calcul de la compensation préalablement à la consultation à l’issue de laquelle a été retenu le groupement et visant à faire obstacle à toute surcompensation , la communauté d’agglomération du pays d’Aix a méconnu en l’espèce l’exigence résultant des dispositions de l’article L.1425-1 ; que par suite, les deux délibérations susmentionnées étant illégales, il y a lieu de prononcer l’annulation »

 

Le tribunal décide donc :

Art 1ER : la délibération du 26 JUIN 2008 prise par la CPA , par laquelle elle a décidé du principe de délégation de service public pour l’établissement d’un réseau métropolitain de communication à très haut débit et celle du 3 février 2006 adoptant le principe de délégation de service public sont annulées

 

Art 2 il est enjoint à la CPA d’obtenir la résolution du contrat dans un délai de trois mois…

 

Art 3 La CPA versera aux requérants une somme de 500 euros au titre de l’art L 761- 1 

 

Le tribunal nous donne raison, nous sommes les seuls conseillers communautaires à avoir voter contre cette délibération de juin 2008. En effet nous avons toujours été soucieux du bon usage de l’argent public et de l’intérêt des habitants de notre territoire en particulier ceux que nous représentons ; les Vitrollaises et les Vitrollais. Nous continuerons donc à nous battre contre ces montages financiers trop favorables aux entreprises privées. Nous demandons à la Présidente de la CPA, de suivre la demande du tribunal en saisissant «  …le juge du contrat afin qu’il prononce la nullité du contrat …»

 

Dès la rentrée nous informerons les Vitrollaises et les Vitrollais des suites que nous envisageons pour qu’ensemble nous obtenions enfin un service ADSL digne de ce nom sur notre commune.

 

 

Malik Mersali   

Adjoint au maire Adjoint au maire

Délégué aux finances, Conseiller communautaire 

 

Henri Agarrat   

Délégué au CCAS ,Conseiller communautaire


Pierre Pradel

Secrétaire PCF Vitrolles


Contacts : 06 76 86 61 61 Malik Mersali

06 8914 42 12 Pierre Pradel

 

Repost 0