Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 17:56


Blog et politique à Vitrolles

 

Arrêtons les dérives…

 
 

J’ai ouvert un blog début janvier 2006 afin de m’exprimer sur mon expérience d’élu à la mairie de Vitrolles, de faire part de mes réflexions sur la vie politique tant locale que nationale, etc. Par ailleurs, il me semblait important d’apporter mon témoignage sur la réalité et les conséquences d’une gestion d’extrême droite sous les MEGRET, pendant 5 ans (1997 - 2002) sur une ville de près de 40 000 habitants.

 

D’autres sites existent sur la Ville qu’ils émanent de collègues de la majorité municipale (Verts, PC, PS, etc.) ou de l’opposition municipale (FN, ex MNR, UMP,  UDF, etc.).

 

J’ai fait le choix jusqu’à présent de ne censurer aucun commentaire, et j’ai même pris le soin et le temps d’y répondre.

 

Cela me paraissait important pour que les internautes, Vitrollais ou non puissent lire et se faire une opinion par eux – mêmes des arguments développés par les uns et les autres. Le ton employé est aussi instructif et éclaire sur l’état d’esprit des uns et des autres.

 

A ce titre, il est clair au travers des propos tenus par un responsable FN Vitrollais, que le FN n’évolue pas, qu’il reste ancré sur ses idées de toujours, et que sa banalisation reste un danger pour notre République.

 

Malheureusement, les commentaires émanant de ce responsable du FN Vitrollais aujourd’hui dérapent et glissent vers les insultes. Ma patience ayant cependant quelques limites, je me réserve le droit dorénavant de répondre ou non et de censurer à ma convenance tous les propos injurieux.  Over - blog, mon hébergeur  me permet de conserver ou non les commentaires des internautes.

 

Les divergences politiques peuvent s’exprimer même vertement, mais je n’ai pas vocation à me faire continuellement insulter sur mon blog !… Je pense aussi avoir suffisamment démontré que j’assume mes choix et que je sais prendre mes responsabilités. Je ne suis d'ailleurs pas épargné par les sites et blogs de l’opposition Vitrollaises sur les positions prises publiquement sur ce blog.

 

Ceci dit, et avec les encouragements que je reçois régulièrement, ainsi que l’audience du blog qui ne cesse de croître, ce blog continuera à vivre et montera en puissance dans les semaines et mois à venir. L’actualité politique va être riche dans les semaines à venir avec la désignation du candidat PS, une candidature unique de la gauche, les élections Présidentielles et législatives en 2007, sans oublier les municipales en 2008 !

 

A suivre…

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 11:12

Il n'y a pas que la politique dans la vie, et ce blog sert aussi à faire part d'expériences personnelles...

Juré de cour d’assises
 
 
 

Récemment je suis tombé sur le livre « Juré » de Stéphane KOECHLIN, journaliste qui raconte son expérience de juré de cour d’assises.

 

Ce livre m’a interpellé car j’ai moi – même été juré de la cour d’assises d’Aix-en-Provence en 1990. Pour changer un peu de la politique, quoique, je tenais à parler succinctement de cette expérience personnelle.

 

Etre juré de cour d’assise, c’est une expérience citoyenne par excellence dont on ne ressort pas indemne. Ne connaissant pas du tout le milieu de la justice, je me suis trouvé plongé dans ce monde très particulier. Cela permet de côtoyer une face un peu caché du monde dans lequel nous vivons, tout en nous obligeant à prendre des décisions lourdes de conséquences.

 

En tant que juré, nous nous devons un devoir de silence sur les affaires jugées. Je que je peux dire c’est que le soir, on ne dort pas très bien, tant par rapport à l’affaire elle – même, les victimes, et l’accusé que l’on retrouvera le lendemain au tribunal.

 

Etre juré, cela permet de mieux appréhender la justice, d’être confronté à des psychologues qui font des rapports contradictoires entre eux sur la personnalité de l’accusé, ou de mieux comprendre par expert interposé, les lois de la balistique (si arme à feu), de la médecine légale, sans oublier les photos pas toujours soutenables du crime commis, et l’arme blanche du crime maculée de sang séché…

 

Dans un autre domaine, l’expérience permet de mieux appréhender la réalité de la vie, l’histoire toujours complexe de personnages qui un jour passent à l’acte… Le problème c'est que dans le même contexte, certains passent à l'acte et d'autres pas.

 

Par rapport au vieux débat sur la peine de mort, l’expérience de juré démontre s’il en était besoin, que la réalité est beaucoup plus complexe que des à priori faciles. Dans un tribunal avec devant vous l’accusé, malgré des faits horribles, il n’est pas aussi simple de le juger,  et de l’envoyer pour des années en prison.

 

On ne peut pas souhaiter à quelqu’un d’être juré, car l’expérience est difficile et ne vous laisse pas intact. Par contre, si vous êtes tiré au sort, c’est une responsabilité enrichissante que vous devez assumer, et dont vous vous souviendrez pendant des années… Personnellement, cela m’a donné un autre regard sur la justice de notre pays.

 

Evidemment, je vous recommande le livre de Stéphane KOECHLIN , JURE, aux éditions Flammarion.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 11:49

Hommage à mon ami Jacques HABLOT

 
 
  
 

Jacques HABLOT est décédé le 18 février 2006 à Paris à l’âge de 81 ans. Commandeur de la Légion d'Honneur, Commandeur de l'ordre national du Mérite, Médaillé de l'Aéronautique, Ancien élève de l’Ecole Navale, Piltote de l'Aéronavale, ancien commandant de la 55S, pilote d’essai, premier « patron » du CEV d’Istres, il rejoindra Nord Aviation pour mettre au point le N262 et le TRANSALL. Il terminera sa carrière comme PDG de la SOGERMA, filiale aujourd’hui d’EADS. Président d'honneur du TOMATO, Président d'honneur des "Vieilles Tiges", il était encore impliqué dans de nombreuses associations du monde de l'aéronautique et d'ailleurs...

 
 
 

J’ai eu la chance de le rencontrer il y a une dizaine d’années, car ce grand homme était aussi un membre éminent du PS, spécialiste des questions aéronautiques au carnet d’adresse bien rempli. Lorsque que j’étais Secrétaire du Groupe Socialiste des Entreprises (GSE) du secteur Aéronautique au niveau national, il a toujours été d’un précieux conseil, tout en ouvrant « beaucoup de portes »… Toujours Secrétaire de Section à Paris, il était un membre actif et éminent du Secteur Entreprise du PS.

 
 
 

Outre ses connaissances et sa vivacité d’esprit et d’analyse qu’il avait gardé jusqu’à ces derniers jours, je n’oublierai pas sa gentillesse et sa simplicité.

 
 
 
 Il sera inhumé au Père Lachaise le 24 février à 9h45.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 20:06


Qui suis-- Je ?

Né à Soissons (02), j'ai 50 ans (né en 1958), je suis marié, j'ai 2 filles (1987 et 1991). J'habite Vitrolles depuis 1986 et la Provence depuis 1984.

J'ai une formation d'ingénieur en électronique / informatique (ESIGELEC 1981).

Embauché à Eurocopter depuis 1985 après une 1ère partie de carrière à Paris, je suis aujourd'hui militant syndical à la CFDT (Délégué Syndical Central (DSC,  responsable syndical en CCE et CEE, négociateur des accords société, élu CE, membre du secrétariat de la CFDT - EADS, etc.).

J'ai pris ma première carte au PS après les municipales de 1995. Je voulais passer du stade de "spectateur" à celui "d'acteur" face à l'ascension du FN dans ma ville.


En 1997, je suis la liste de Jean - Jacques ANGLADE pour l'élection municipale partielle dans un combat difficile. Ce fut une campagne électorale d'une violence terrible qui dépasse l'imagination. Malheureusement les MEGRET gagnent cette élection partielle...

Pour les élections municipales de 2001, je ne suis pas sur la liste TICHADOU. Les MEGRET conservent la Mairie (sans rapport avec mon absence sur la lite de Dominique TICHADOU !).

Mais lors de la partielle d'octobre 2002, je suis avec l'équipe d'OBINO. Vitrolles retourne enfin dans le giron Républicain. Le nouveau Maire Guy OBINO me confie la délégation du Personnel Municipal.


Par ailleurs, je deviens en 1996 secrétaire de la section PS d'entreprise d'Eurocopter. En 1997, je deviens secrétaire du GSE National Aéronautique au niveau du PS. Après l'arrivée de Lionel JOSPIN au pouvoir en 1997, ce seront 5 années d'actions pour le secteur Aéronautique et une une étroite collaboration et confrontation de la vision des militants avec le Minsitre de la Défense, Alain Richard, son cabinet ministériel et ceux de Matignon et Bercy (DSK et FABIUS). Nous avons notamment traité des sujets sensibles comme de la privatisation d'AEROSPATIALE jusqu'à la création d'EADS ou  la mise en place des 35 heures dans les industries Aéronautiques et spatiales.

Pour éviter le cumul des mandats, je passe la main de la section d'Entreprise Eurocopter en 2004 et le GSE National Aéronautique en 2005.

Historiquement, j'ai milité au sein du PS dans la "Gauche Socialiste" puis "Nouveau Monde". Je suis membre du Conseil Fédéral des BdR au titre de ces motions.

Lors de la campagne référendaire sur la constitution Européenne, je m'engage et milite pour le NON au travers du PRS de Jean - Luc MELENCHON.

Pour le congrès du Mans, après avoir soutenu la contribution "Trait d'Union", je soutiens la motion 2 "Rassembler à Gauche" de Laurent FABIUS et Jean - Luc MELENCHON.

Après le congrès du Mans de 2005, je suis de nouveau membre du Conseil Fédéral de la Fédération des Bouches du Rhône au titre de la motion 2.

Pour le congrès de Reims en 2008, je défends la motion C, dont le 1er signataire est Benoit HAMON.

Le 7 novembre 2008, après le vote des motions en vue du congrès de Reims, je démissionne du PS pour rejoindre le Parti de Gauche créé par Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez. Je fais partie du collectif provisoire pour la création du Parti de Gauche dans les Bouches du Rhône.

A suivre...

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article