Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 04:11

 


 

 

Le 6 mai, on prend le bulletin Hollande pour tourner la page de la politique de Sarkozy !!!

 

DH

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 03:22


 

« Les C… çà ose tout, c’est même à cela qu’on les reconnait », Michel AUDIARD

 

DH

 

Les référendums schizophrènes de Sarkozy

 

Mercredi 25 Avril 2012

 

Nicolas Sarkozy vient d’ajouter un troisième référendum à sa collection de promesses de référendum.

 

Au pouvoir, il les a pourtant tous empêchés et combattus ! Notamment sur les traités européens. Mais aussi sur la Poste.

 

Il a même été jusqu’à renoncer à appliquer sa propre réforme de la Constitution pour éviter l’entrée en vigueur du référendum d’initiative populaire.

 

Cette nouvelle annonce sur la règle d’or n’est qu’un rideau de fumée. Surtout il devrait nous dire s’il appellerait a voter pour ou contre le traité qu’il a lui-même écrit et signé avec sa complice madame Merkel. 

 

Plutôt que d’attendre ces hypothétiques référendums, j’appelle les citoyens à faire du 6 mai un référendum contre Sarkozy.

 

Jean-Luc Mélenchon

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 03:02


 

Jean-Luc Mélenchon a fait une campagne en misant sur l’intelligence, et pas sur l’instinct comme le fait le FN.

 

Si désormais, même  la Gauche bascule dans cette dérive, le "coup d’après" sera terrible (Présidentielle de 2017)…

 

DH 

 


 

Pas de danse du ventre devant le FN !

 

Mercredi 25 Avril 2012

 

Depuis dimanche soir, Nicolas Sarkozy et son entourage sont engagés dans une opération de séduction abjecte en direction du FN. Ce processus d’extrême droitisation de l’UMP est terriblement dangereux. Sarkozy apparait une nouvelle fois comme le meilleur agent électoral de Marine Le Pen comme il l’a fait depuis 5 ans. Nous lui répliquerons le 1er mai dans la rue.

 

Plus surprenantes sont les déclarations récentes de certains responsables socialistes.

 

Lundi soir, M. Montebourg a parlé d’un consensus entre "l’UMP, le FN et le PS" à propos de l’immigration. Hier, Mme Royal a déclaré que le droit de vote des étrangers n’était plus une priorité. A quoi s’ajoute une longue liste d’autres dirigeants socialistes qui expliquent qu’ils feront preuve de fermeté en direction des travailleurs sans papiers qui ne seront pas régularisés.

 

Ça suffit ! Ces déclarations amplifient les dégâts idéologiques de la progression des idées d’extrême droite.  Contrairement à ce que pensent certains apprentis sorciers, ces propos n’auront aucune efficacité pour battre la droite le 6 mai. La progression fulgurante du Front de Gauche démontre que c’est la question sociale qui est la préoccupation première de tous nos concitoyens.

 

 

Alexis Corbière,

Secrétaire National du Parti de Gauche

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 04:03

 

12eme.JPG

 

Et merci aux Vitrollais pour les 13,47 % !!!

 

DH

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 03:10


 

On lâche rien…

 

DH

 


 

Nous tenons les clefs du futur

 

Posté par Jean-Luc Mélenchon Le 22 avril 2012

 

Que vous êtes nombreux ! Mes amis, pour autant qu'elles soient fiables, les premières estimations qui nous sont données nous permettent de tirer quelques enseignements.

 

Le premier enseignement qui s'impose est que notre peuple semble bien déterminé à tourner la page des « années Sarkozy ». Le total des voix des droites, dans toutes leurs composantes, recule par rapport à 2007. Mais l'extrême-droite est à un haut niveau : nous avons donc eu raison de concentrer notre campagne sur l'analyse et la critique radicale des propositions de l'extrême-droite. Nous avons eu raison de le faire, et si nous ne l'avions pas fait, peut-être le résultat, ce soir, serait-il encore plus alarmant. Il l'est ! Alors c'est le moment pour moi de dire combien nous nous sommes sentis seuls, à certains moments, dans cette bataille : l'un imitait, l'autre ignorait. Nous avons porté sur notre dos l'essentiel du combat. Honte à ceux qui ont préféré nous tirer dessus plutôt que de nous aider ! Souvenez-vous pour toujours des noms de ceux qui ont refusé ce combat ou, pire, qui ont préféré relayer les arguments calomnieux et anti-communistes de l'extrême-droite contre nous.

A cette heure, c'est le score du Front de Gauche qui tient la clé du résultat final dans ses mains.

 

C'est donc vous tous – et non pas moi, bien sûr – qui avez cette décision car, à la vérité, nous aurons été la force politique nouvelle, la seule qui ait percé et qui soit née dans cette élection. C'est nous, dès lors, qui avons les clés du résultat.

 

Je vous appelle en conscience à assumer pleinement cette responsabilité sans vous occuper des commentaires, des impressions, des petits jeux de pronostics auxquels j'invite à ce que personne ne s'abandonne. Et je le redis très clairement : à cette heure, en conscience, il n'y a rien à négocier ! Notre engagement n'a besoin d'aucune autorisation ni d'aucune cajolerie pour se déployer dans toute sa force.

 

Je vous appelle à vous mobiliser aux rendez-vous qui vous sont donnés. Le premier mai derrière nos syndicats, avec la classe ouvrière dans la lutte, notre camp, notre famille politique : le monde du travail et de ses revendications ! Je vous appelle à vous retrouver le six mai – sans rien demander en échange ! – le six mai, pour battre Sarkozy !

 

Je vous demande de ne pas traîner les pieds, je vous demande de vous mobiliser comme s'il s'agissait de me faire gagner moi-même l'élection présidentielle.

 

Ne demandez rien en échange, seulement l'acte de votre conscience ! Pourquoi ?

 

La bataille que nous menons n'est pas une bataille personnelle, ni même une bataille dans un seul pays : il s'agit de retourner la table, de renverser la tendance qui en Europe maintient tous les peuples sous le joug de l'axe Sarkozy-Merkel. Il faut le briser en France !

 

Voilà ce que nous allons faire ! Et parce que nous allons le faire, alors, il sera clair, net et sans bavure que c'est nous qui faisons les décisions dorénavant, à gauche, et dans le pays !

 

Élevons-nous à la hauteur du pouvoir qui nous a été donné par notre rassemblement. Continuons tranquillement de marcher notre chemin, car je vous le dis : inéluctablement, l'Histoire vient à notre rencontre et nous allons à la sienne. Inéluctablement, les solutions que nous avons défendues, et principalement celles du partage des richesses et du changement de régime, seront mises à l'ordre du jour par les chocs qui s'annoncent.

 

Quel que soit le président de la République qui sera élu, la finance, d'ores et déjà, est déterminée à agresser le peuple français. Et alors, quel que soit le responsable, il n'aura d'autre choix que de se soumettre ou de résister : et pour ce qui est de résister, il n'y a qu'une force, la nôtre !

 

[L’assistance scande : « Résistance, résistance ! »]

 

Ayez au cœur le sentiment du travail bien fait. N'oubliez jamais les images de la force de votre rassemblement. Ne vous laissez plus jamais éparpiller, disperser.

 

En une seule fois, nous sommes parvenus dans le peloton de tête : la prochaine sera celle de la conquête définitive du pouvoir, par les urnes et la démocratie.

 

Vive la République, vive la classe ouvrière, vive la France !

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 03:29

 


 

 

Ne laissez pas les autres décider à votre place ! Votez...

 

 

 

http://www.leberry.fr/photoSRC/W1ZTJ1FdUTgIBhVOGwYSHgYNQDUVGEdfQFxBT04SXg--/une-personne-glisse-son-bulletin-de-vote-dans-l-urne_668044.jpeg

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 04:07

 


 

« Quand on parle à l'esprit, à la conscience, alors toutes les consciences entendent. ». Voià ce qui me plait chez Mélenchon !

 

DH

 


 

Mélenchon n'est pas un gueulard populiste !

 

Le Point.fr - Publié le 18/04/2012 

 

Chaque mercredi, Anna Cabana, grand reporter au "Point", livre une analyse politique pour le 6/7 de France Inter.

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/bof47.jpg


Ce matin, Anna, vous voulez nous parler de Jean-Luc Mélenchon, qui sait parler au peuple...

 

Et pas seulement en vociférant contre les riches et en insultant les puissants. Le candidat du Front de gauche n'est pas qu'un gueulard populiste. Ce serait trop simple. Or ses discours sont tout sauf simples. L'ancien prof de français s'adresse au "populo" avec des mots compliqués et une syntaxe sophistiquée. Depuis des années, les communicants expliquent aux politiques que, pour être compris du grand public, il faut faire des phrases simples - sujet verbe complément - en bannissant les mots trop recherchés et en évitant de parler trop longtemps, pour ne pas lasser. Eh bien Mélenchon fait strictement l'inverse.

 

Que voulez-vous dire ?

 

Il considère que la simplification de la langue est une forme de mépris de classe. Il pense que respecter le peuple, c'est le tirer vers le haut, y compris dans le choix du vocabulaire et le raffinement de la syntaxe. J'étais samedi sur la plage du Prado, à Marseille, pour son meeting géant. Sa harangue - qui a duré 1 heure 20 - était écrite dans un français plus que parfait. Il y avait de la poésie de bout en bout. Il a dit qu'il était venu - je le cite - "recevoir sur cette plage, au bord de ses lèvres fraiches, le baiser de la Méditerranée". Il a invité les quelque 100 000 personnes rassemblées à "écouter le murmure de l'histoire longue qui travaille en nous" et à ne pas "laisser la mer violette, comme disait Homère, devenir un cloaque". Il a expliqué que "l'obscurantisme jetait à terre l'esprit humain", il a apostrophé le résistant Aubrac à la deuxième personne du singulier.

 

Comment réagit son public?

 

Ce qui était frappant, c'est qu'au lieu de tordre le nez, les gens le regardaient avec des yeux brillants. Mais pas comme on regarde une rock star ou un gourou. "C'est un éclaireur, m'a dit Sylvain, un employé de banque de 34 ans. Contrairement aux autres, il ne nous prend pas pour des imbéciles. Quand on l'écoute, on se sent plus intelligent." Une dame voilée qui n'a pas arrêté de lancer des youyous pendant le meeting me l'a confirmé : "Je ne comprends pas tous les mots, mais c'est généreux, c'est beau, et j'apprends tant de choses", m'a-t-elle dit. Pendant ce temps, sur la scène, Mélenchon grondait : "Quand on parle à l'esprit, à la conscience, alors toutes les consciences entendent."

 

Description : Click here to find out more! 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 07:23

 


 

Le 22 avril, on lâche rien !

 

DH

 


 

 

 

L’enjeu

 
Mardi 17 Avril 2012
 

Marseille_07

 

 

 

 

Derniers jours, dernières heures, le flot s’accélère. L’énergie libérée à la Bastille a rebondi au Capitale puis au Prado. Il a fallu les plages de Marseille pour trouver un lieu suffisamment grand pour abriter provisoirement la vague immense. Restent ensuite le 19 avril à Paris puis le déferlement dans les urnes. Dans quelques jours nous en connaitrons l’ampleur. Déjà nous pressentons qu’un mouvement irrépressible est en train de changer la face de l’élection.

 

Regardez-les s’agiter pour mettre en place hâtivement les digues censées arrêter ce surgissement populaire. Après la charge de Parisot contre Mélenchon-héritier-de-la-Terreur, tout l’argumentaire réactionnaire contre les tenants d’une révolution menée par le peuple s’est mis en branle. Revoilà la vieille rengaine, grotesque et usée : la Révolution conduit au goulag ! Et pour les éditocrates, rien n’est bon dans le « phénomène Mélenchon ». Ni le retour aux urnes et à la politique qu’il permet pour tant de nos concitoyens. Ni la rencontre des générations qu’il opère. Ni le retour des ouvriers sur la scène. Ni le large rassemblement des salariés. Ni la possibilité de passer devant le FN. Surtout pas la possibilité que le FN soit renvoyé loin derrière ! Le Monde est contraint ce lundi de publier un rectificatif de la Commission des Sondages suite à une info bidon sur le vote pro-FN des jeunes basée sur un échantillon de 200 personnes ! Une décision rarissime. Faute de pouvoir le contrer politiquement, les tentatives de déconsidérer personnellement le candidat du Front de Gauche se multiplient. Mélenchon à 8%, cela apportait un peu d’animation dans une campagne morne. Excellent pour les ventes de pages publicitaires ! Mais le Front de Gauche devant le FN, culminant dans les sondages à 15 voire 17% c’est autre chose.

 

Digues dérisoires ! Le grand nombre ne croit plus à ces campagnes de dénigrement médiatique. Le signe qui ne trompe pas, c’est que nos thèmes continuent de faire leur chemin dans le débat. Sarkozy parle avec nos mots lorsqu’il demande que l’on revoie le rôle de la BCE... corrigé immédiatement par Fillon qui indique que la France ne demande aucun changement des traités. Hollande lâche qu’il faudra sans doute un coup de pouce pour le SMIC. Mais quel montant, 0,1 ou 20% ? Quand y’a du flou… Ce sont aussi les yeux de l’Europe et du monde qui se tournent vers nous. Les signatures affluent sur l’appel internationaliste, venus nombreuses de l’Union Européenne, d’Amérique Latine, de l’autre côté de la Méditerranée.

 

C’est enfin la finance qui se prépare à nous agresser, quel que soit le nouveau président. Elle est appelée à le faire par le pouvoir en place, qui conspire ouvertement contre la France. Ce lundi, à 6 jours du premier tour, un nouvel instrument financier a ainsi été lancé par la Bourse allemande, avec la bénédiction de l’agence publique France Trésor, pour permettre aux investisseurs du monde entier de spéculer contre la dette française. Il n’y a aucune demande en la matière. A la mi-journée, seuls 600 contrats à terme avaient été vendus, contre 4000 en Italie et 160000 en Allemagne lors du lancement d’un produit identique sur la dette de ces deux pays. Mais il leur fallait mettre en place dès maintenant les outils permettant d’attaquer la France. Nous voilà prévenus. Le choc aura lieu. Très vite. Avec quoi l’affronterons-nous ? Avec l’acquis du vote des Français dimanche prochain. De la hauteur de la vague Front de Gauche dépendra notre capacité à abattre le mur de la finance.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 04:36


Intéressant, non ? Finalement, c’est possible…

 

On lâche rien et aux urnes le 22 avril !

 

DH

 


 

La volte-face de Nicolas Sarkozy légitime un peu plus le vote Jean-Luc Mélenchon

 

Lundi 16 Avril 2012

 

A la Concorde, Nicolas Sarkozy a repris une des propositions phares de Jean-Luc Mélenchon : le prêt direct de la BCE aux Etats.

 

Doit-on rappeler au candidat Sarkozy qu’il devra dans ce cas ne pas ratifier le traité qu’il a initié avec Mme Merkel ? Il s’agirait là d’une bouffonnerie désespérée de plus d’un candidat qui dévisse si le sujet n’était pas aussi grave. On ne croira évidemment pas une seconde qu’il le fera.

 

Mais cette fausse promesse légitime un peu plus le programme du Front de Gauche. Si les français veulent de ces mesures, ils savent que seul le bulletin de vote Jean-Luc Mélenchon leur assurera un référendum sur ce traité. C’est la seule méthode pour tout remettre à plat et en finir avec l’indépendance de la BCE.

 

Eric Coquerel,

Secrétaire National du PG et conseiller spécial de Jean-Luc Mélenchon



 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 04:39

 

Que dire de plus ?...

 

DH


Raymond Aubrac nous a quitté

Mercredi 11 Avril 2012
 

 

Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre, à ta place.
Comme l’a dit Lucie Aubrac : « résister se conjugue au présent ».
Raymond Aubrac nous a quitté, sortons de l’ombre pour tenir le poste de combat. 

 

Jean-Luc Mélenchon

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article