Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 05:43



J'ai déjà évoqué Bernard Maris, sur ce blog, Oncle Bernard de Charlie Hebdo, mais aussi et surtout économiste de l'autre pensée, pas « l'unique » (*). Dans une de ses dernières tribunes matinales sur France Inter, il est revenu sur la municipalisation de l'eau à paris, sujet évoqué aussi sur ce blog au sujet de Vitrolles.


Alors, voici 2 bonnes raisons de la publier ici !!!


DH




L'eau redevient municipale à Paris

Bernard Maris, économiste et chroniqueur à France Inter, revient sur la récente décision de la municipalité parisienne de revenir à la régie municipale de l'eau. Un exemple pour tous les pouvoirs publics locaux?



Thegreenj - wikicommons
Nous allons boire beaucoup pour fêter la nouvelle année, et il va être ici question de l’eau à Paris. Demain, les Parisiens vont se réveiller avec une eau municipale.
 
Autrefois l’eau était distribuée par trois sociétés, dont deux grandes et très célèbres sociétés privées, qui se partageaient la rive droite et la rive gauche de la capitale, Vivendi et Suez. Vivendi et Suez, les deux grandes rivales de la distribution et du traitement de l’eau en France dans le monde. Depuis la Libération il y eu un « phénomène de privatisation de l’eau » : la distribution de l’eau, autrefois confiée majoritairement à des régies municipales a été confiée à des sociétés privées, avec de longs contrats d’affermage, de 20 à trente ans, qui garantissaient à ces sociétés, une rente, la rente de l’eau.

Bien entendu ces sociétés devaient assurer la distribution dans de bonnes conditions, entretenir les canalisations – pour lutter contre les fuites, la déperdition d’eau - réaliser les investissements nécessaires pour le filtrage et la dépollution. Ces sociétés étant privées, elles réalisent des profits. Et parfois, on leur a reproché – c’est ce qu’on reproché à Jean-Marie Messier du temps où il dirigeait la Générale des Eaux future Vivendi – d’utiliser la manne de l’eau, la rente de l’eau, pour d’autre investissements qui ne concernaient pas l’eau, plus hasardeux, dans le cinéma et la musique par exemple.

Le principe de la municipalisation est de restituer les profits engendrés par la vente de l’eau à la gestion de l’eau. Autrement dit, l’exploitation de l’eau est analysée comme un cycle : l’argent engendré par l’eau est restituée à l’eau, sous forme d’entretien ou de dépollution (à Paris, il y encore des problèmes de saturnisme, à cause des tuyaux en plomb).

A la comparaison entre les deux types de système, on se rend compte que l’eau des régies municipales est moins chère. Et l’eau de Paris est particulièrement peu onéreuse : 2.89 euros le m3 en 2009, surtout, elle est deux cents fois moins chère que son équivalent en bouteille, à pureté égale, et sans emballage.

En ce jour de champagne, vive le champagne et vive la Marne, d’où vient en partie l’eau du robinet de Paris.

Le proverbe du jour, un proverbe indien : « La soif du cœur ne s’apaise pas avec une goutte d’eau ».

Retrouvez ici les chroniques de Bernard Maris sur France Inter




Jeudi 31 Décembre 2009 / Bernard Maris - France Inter


Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 06:41



A vos agendas !

 

 



Le comité de défense de la sécurité sociale de Vitrolles, Marignane, Saint Victoret organise le 12 novembre 2009 à 21 heures au cinéma « les lumières » de Vitrolles ( accueil à partir de 20 heures autour du verre de l’amitié ) la projection du documentaire « les médicamenteurs ».

 

Ce film stigmatise le rôle des laboratoires pharmaceutiques dans le système de santé français.

Un débat en présence du Docteur Foucras, intervenant dans le film, suivra la projection.

Si possible, une réponse quant à la participation serait la bienvenue !

 

Le Parti de Gauche est bien évidemment associé à ce comité avec notamment le PCF, le NPA, etc.

 


 
“Les Médicamenteurs”,
un documentaire à prescrire d'urgence

C'est un film ravageur, une enquête implacable. En cinquante-deux minutes aussi drôles que stupéfiantes, “Les Médicamenteurs” révèle les dessous peu glorieux de l'industrie pharmaceutique.



La salle riait de bon cœur. Il y avait pourtant de quoi pleurer. Lors de leur présentation en avant-première, Les Médicamenteurs a conquis le public. Cette enquête, conduite par Brigitte Rossigneux, journaliste au Canard enchaîné, et coréalisée par Stéphane Horel et Annick Redolfi, dévoile les secrets de l'industrie pharmaceutique en suivant les pérégrinations des médicaments, depuis leur conception jusqu'à leur exploitation commerciale. Ses interviews incisives, son ton décapant et son invention visuelle (avec le recours à l'animation d'objets) en font une arme de dénonciation massive, une œuvre de salubrité publique. Petit avant-goût.


Pour les multinationales du médicament, le marketing et les parts de marché ont bien plus d'importance que la santé des patients. On s'en doutait un peu, mais ce film démonte parfaitement les rouages de la manipulation. Tout le monde en prend pour son grade : les labos, bien sûr, mais aussi les politiques qui les choient (Roselyne Bachelot, Nicolas Sarkozy), les autorités de régulation qui les adoubent, les médecins qui leur font une confiance aveugle (ou intéressée). Les conséquences sont catastrophiques, tant au niveau économique (le trou de la Sécu) qu'au niveau de la santé publique (les victimes de la surmédication se comptent par milliers).


Saluons le courage et la perspicacité de France 5, qui a participé à la naissance de ce film. Cependant, livré depuis un bon moment, il attend toujours une date de diffusion. Le temps de peaufiner quelques détails et de prendre toutes les précautions juridiques, explique la chaîne. Devant la sévérité de la charge, on comprend qu'elle veuille assurer ses arrières. Mais on lui fait confiance pour mettre en valeur Les Médicamenteurs d'ici peu de temps. Nous ne manquerons pas alors de vous faire une piqûre de rappel pour vous prévenir de la programmation de ce film qui devrait être remboursé par la Sécurité sociale – elle y gagnerait.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 05:01




 

Communauté du Pays d’Aix et travail du dimanche à Plan de Campagne,
quelle position des élus de Vitrolles ?

 

 Par La Provence nous apprenons qu’aujourd’hui au conseil communautaire de la CPA (Communauté du Pays d’Aix)  qui se réunit à d'Eguilles est à l’ordre du jour dans le domaine du développement économique, et après délibération de Cabriès et des Pennes-Mirabeau, l’approbation du périmètre d'usage de consommation exceptionnel (PUCE) de la zone commerciale de Plan-de-Campagne pour permettre l'ouverture dominicale.

 
Je n’ai pas réussi à avoir des informations plus précises sur cette délibération, n’ayant rien trouvé sur le site de la CPA : http://www.agglo-paysdaix.fr. Pour le fun le dernier compte rendu de conseil communautaire date du 9 septembre 2008…


Ce dossier est éminemment politique et d’une complexité qu’il ne faut pas nier. Pour autant nos représentants vitrollais à la CPA vont se prononcer. La gestion consensuelle et non politique ( ?) de la CPA prônée par l’ancien Maire, et réaffirmée par Loïc GACHON va – t elle le conduire lui et ses élus vitrollais membre de la CPA à soutenir d’une manière ou d’une autre l’ouverture des magasins le dimanche à Plan de Campagne ?

 

C’est une question à laquelle nous aurons la réponse ce soir, ce qui laisse en termes de démocratie pour le moins perplexe…

 

A suivre !

 

DH

 

Pour en savoir plus sur le travail du dimanche :

 

Travail du dimanche : acharnement thérapeutique et déréglementation du code du travail

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-33681139.html

 

Non au dimanche travaillé, (sondage jdd ifop du 9 décembre 2007)

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-14518389.html

 

Travail du dimanche, suite

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-14871730.html

 

Travail le dimanche, Parisot, code du travail et lien de subordination

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-26080257.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 04:53





Avenir de La Poste à Vitrolles, suite...

 



Nous étions environ une douzaine de militants du Collectifs de défense de La Poste (1) le dimanche 18 octobre sur le marché pour d'une part rendre compte de la votation citoyenne contre la privatisation sur Vitrolles, et faire part d'autre part de ce qui se trame avec la réduction du nombre de facteurs sur la ville.

 

La Provence sur Internet met en ligne certains articles parus sur la version papier. Ainsi un des articles sur le conflit des facteurs est en ligne ce qui permet aux internautes de déposer des commentaires. C'est à consulter ! Mais c'est aussi très triste vus les propos tenus par nos concitoyens manifestement contaminés par un certain discours sur les fonctionnaires, sur les bienfaits du privé par rapport au secteur public, etc. A nous de continuer à faire de la pédagogie sur ce dossier comme d'autres.

 

A suivre avec aujourd'hui la rencontre du Collectif avec la Directrice de La Poste (Guichets)...

 

DH

 

Avec Serge et ses tracts, du Parti de Gauche Vitrolles 12ème...


 

 

(1) Parti de Gauche, PCF, PS, NPA, VVG, citoyens, etc.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 05:08





Panneaux de libre expression envahis par les publicités commerciales...


Les Pinchinades le 17/10/09


 

Je n'en fais pas une fixation, et je conçois que ce ne soit pas dans les priorités du nouveau Maire qui s'installe. Mais, je reviens sur mon histoire des panneaux de libre expression vampirisés par les publicités commerciales.

 

J'avais reçu, il y a quelques mois, après plusieurs relances, un « beau » courrier très technique signé de notre défunt Maire. La réponse était loin d'être satisfaisante, et manifestement, la personne qui l'avait rédigé n'avait pas bien regardé les panneaux de notre ville. Je n'avais pas voulu poursuivre, ayant l'impression de parler à des murs.

 

Il se trouve que ces dernières semaines, les afficheurs sont passés à la vitesse supérieure. Si notre précédent maire doutait du fait que les activités du Richeboiss oient commerciales, mais plutôt culturelles (??!!),  je pense qu'aujourd'hui, plus aucun doute n'est possible avec les publicités de la compagnie Aigle AZUR pour des voyages !

 

Alors sans polémique aucune aujourd'hui, je pense qu'il faudra bien que la ville finisse par régler le problème !

 

A suivre.

 

DH

 


 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 05:41

 

 


        Loïc GACHON, Maire de Vitrolles

 

Loïc GACHON est donc depuis hier soir, 15 octobre 2009 le nouveau Maire de Vitrolles. Par rapport aux derniers évènements, je tiens à rappeler ma position exprimée par ailleurs sur La Provence.com :

 

Les institutions républicaines sont respectées et c'est aux élus du Conseil Municipal d'élire le nouveau Maire. Les débats de l'opposition sur la contestation sur ce point n'ont pas de sens.

L'intérêt de la Ville ne doit jamais être oublié, et il est de la responsabilité du nouveau Maire d'y travailler

On peut penser ce que l'on veut des méthodes d'arrière boutique sur le choix interne du nouveau Maire. Personnellement, elles ne font que conforter mon choix d'avoir quitter le PS.

Le nouveau Maire devra clarifier sa position sur un certain nombre de dossiers comme celui des logements sur le plateau. L'héritage ne va pas forcément jusqu'à poursuivre certains projets.

Que les intérêts de la ville et des vitrollais ne soient jamais oubliés !



Didier HACQUART

 


Nb : Ce positionnement ayant posé débat je précise que :


Quand je parle de tambouilles d'arrières boutiques, je pense aux pratiques de JN.GUERINI, à la fameuse réunion du jeudi soir, jour du des obsèques de notre Maire. Comme je l'ai déjà écrit, ces pratiques ne facilitent pas forcément la tâche de notre Maire.


Ensuite, je respecte nos institutions et Loïc GACHON sera un Maire légitime et reconnu en tant que tel, car élu en Conseil Municipal. Sauf désaccord en interne, les institutions ne prévoient pas de repasser par un vote des Vitrollais, pour de telles circonstances. Quoiqu'on en pense, il y a une cohérence entre le choix de Loïc GACHON comme Maire, ayant été désigné 1er adjoint, quelques mois auparavant par Guy OBINO. Cela ne signifie pas pour autant une approbation de la destitution de Jean-Claude DENJEAN, ni dans quelles conditions cela a été fait.


A titre personnel, pas de méprise, je respecte Loïc GACHON et je ne regrette absolument pas d'avoir été élu à ses cotés comme avec d'autres lors du 1er mandat de Guy OBINO. J'ai toujours été clair sur ce point.


Ensuite sur l'aspect politique, j'ai tenu simplement à rappeler qu'en tant que citoyens nous sommes en droit d'attendre un certain nombre d'éclaircissements et positions sur des dossiers qui concernent l'avenir de Vitrolles. Les 500 logements sur le plateau n'étaient pas au programme de la liste conduite par Guy Obino en 2008. S'il y a désaccord sur ce point, ce n'est pas une question de personne, mais d'orientation politique.


Enfin, je ne souhaite que bonne chance au nouveau Maire, dans l'intérêt de notre Ville.

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 05:38




Hausse des impots locaux,urbanisation du plateau, des projets en réflexion par la Municipalité de Vitrolles !...

 


La Provence a publié récemment un article sur le dossier d'augmentation des impôts locaux à l'étude par nos élus (voir article ci-après). Cela a fait l'objet de nombreux commentaires sur le site de laprovence.com.


Au fil des interventions des internautes vitrollais, le sujet a dérivé sur le développement de la ville et l'étude de son agrandissement à 50 000 habitants, avec le projet de la construction d'un quartier dans la zone CD9 - Valbacol !.


Ces 2 sujets étant importants pour notre ville, je rappelle ici une synthèse de mes interventions sur le site de laprovence.com.


Pour l'urbanisation, c'est un sujet que j'avais développé pendant la campagne électorale de 2008. L'équipe OBINO avait fait preuve d'un grand mutisme sur ce sujet... (*)


Enfin, il faut remercier internet et La Provence qui ont permis de mettre à jour certains projets pour lesquels le Maire reste pour le moins discret...


A suivre,


DH


(*) http://didier-hacquart.over-blog.com/article-15876467.html


et


http://didier-hacquart.over-blog.com/article-17188024.html


 




Réflexion sur la forme...


11/07/2009 à 18h51


C'est bien la première fois qu'un document interne de réflexion arrive sur la place publique via des élus du groupe majoritaire.


C'est une preuve supplémentaire de dissensions internes. Le Maire a des soucis à se faire !


Sur la forme encore, de par mon expérience d'élu, le rapport n'a certainement pas été remonté "par hasard" par les services municipaux. Il y a forcément un commanditaire à l'origine de la demande de ce rapport ! Il ne faut pas prendre les Vitrollais pour des idiots.


Réflexions sur les impôts locaux


11/07/2009 à 19h06


La question des impôts sur Vitrolles est un sujet très délicat, sachant que nous sommes déjà dans le haut de la fourchette pour le foncier et dans le bas pour la taxe d'habitation. Globalement, pour les propriétaires les impôts locaux sont très chers sur Vitrolles par rapport à certaines communes voisines. Mais la vraie comparaison doit se faire à services rendus (culture, sport, jeunesse, crèches, etc.) et pas seulement en termes stricts d'impôts.


Il se disait aussi dans le passé que pour que l'augmentation en rapport avec les besoins pour les recettes de la ville, soit "sensible dans le budget" de la taxe d'habitation, il faudrait sacrément l'augmenter, vu le taux plutôt bas d'aujourd'hui...


Augmenter fortement la taxe d'habitation n'est pas socialement acceptable, vu que cela concerne tous les vitrollais locataires comme propriétaires. Augmenter le foncier n'est pas aussi une bonne solution !


L'autre débat, c'est de chercher d'autres recettes. Mais par exemple, avec la CPA, la ville ne maitrise plus sa taxe professionnelle.


Une autre solution certainement complémentaire, est d'adapter les investissements aux capacités budgétaires de la commune tout en ayant recours "raisonnablement" à l'emprunt...

Réflexion sur l'endettement


11/07/2009 à 19h46


Il n'est pas anormal qu'une commune soit endettée. Je dirai même le contraire. Pourquoi faire payer à une seule génération (sans emprunt), des équipements (investissements) amenés à être utilisés par plusieurs générations ?


Ensuite, il y a ce qu'on appelle un taux d'emprunt acceptable.


Donc, un budget peut être tout à fait sain à un moment donné. Vouloir emprunter pour faire des investissements un peu plus tard n'est pas forcément en contradiction avec le budget sain annoncé quelques semaines plus tôt.


Ensuite, la question de l'impôt est à mettre en regard du niveau de recette que l'on attend, de ce que l'on veut emprunter, par rapport à ce que l'on veut investir. Si on veut investir au delà de ses moyens, cela peut conduire à gonfler l'emprunt et/ou augmenter les impôts !


Donc la question est quel niveau d'investissement est possible pour la ville à un moment donné ?


La difficulté est aussi de choisir les investissements prioritaires mais aussi structurants pour la ville. Une salle des fêtes est un investissement lourd mais nécessaire pour nous à Vitrolles.



Réflexion sur la gestion « bon père de famille »


12/07/2009 à 10h14


La gestion "bon père de famille", c'est un discours à la Raffarin qui cherche à comparer la gestion des particuliers avec celle d'une collectivité locale. Cela n'a strictement rien à voir ! Mais pour certains c'est un moyen de justifier des reculs sociaux (retraites, assurance maladie, etc.) une remise en cause du service public (privatisation de la Poste, d'EDF, etc.), du nombre de fonctionnaires dans l'Education par exemple, etc...


La gestion de l'Etat n'a rien de comparable avec notre budget de particulier. Pour étendre la réflexion, il n'est pas non plus à comparer avec celui d'une entreprise. Les objectifs et les finalités d'un Etat ou d'une collectivité locale n'ont strictement rien à voir avec ceux de n'importe quelle entreprise.


Pour être plus précis, je parlerai d'exercices budgétaires plutôt que de génération. En gestion publique pourquoi faire payer par exemple une école sans emprunt et donc sur un ou 2 exercices budgétaires, alors qu'elle sera utilisée pendant 30, 40 ans voire plus ? Sauf à être une ville très riche et sans aucun endettement, cela n'a aucun intérêt pratique. Ensuite et là où je peux être d'accord, c'est le niveau d'endettement acceptable pour une collectivité et donc le niveau d'investissement qu'elle est en capacité d'absorber !


Et on arrive aux 50 000 habitants pour Vitrolles ?


12/07/2009 à 19h57

 

Suite à une remarque de Rolande GUEDJ (VISTA)


Par contre vous soulevez une question importe qui serait de porter la ville à 45 000 habitants pour améliorer les recettes.


Est-ce que cela est discuté au sein de la municipalité ? C'est une orientation que les vitrollais ne doivent pas ignorer.


Pour moi, c'est une totale aberration de vouloir augmenter le nombre d'habitants de manière importante pour espérer des recettes supplémentaires. Qui dit nouveaux habitants, dit aussi investissements supplémentaires, donc dépenses supplémentaires. Le développement d'une ville ne doit pas être vu comme des recettes supplémentaires.


Par ailleurs, il faudra nous expliquer où construire et développer Vitrolles ?


Cela revient à un vieux débat que j'avais soulevé pendant la campagne électorale de 2008, avec les velléités du maire de vouloir construire sur le plateau de Vitrolles. C'est un débat qui avait eu lieu en son temps au sein du groupe majoritaire. J'y étais totalement opposé !


Avez - vous des informations sur le sujet ? Cela alimentera je pense beaucoup de débats sur le forum !


13/07/2009 à 10h41


A tous ceux qui veulent 45 000 ou 50 000 habitants à Vitrolles, on construit où ?


Sur le plateau, le poumon vert de la Ville ?


Je rappelle, si je ne me trompe pas, que c'était prévu ainsi lors de la création de la ville nouvelle, il y a quelques décennies...


Mais nous sommes en 2009 ! Serait-il raisonnable de construire sur le plateau du coté de l'entrée du CD9 vers Valbacol, au hasard ?


Même si certains estiment que la ville est dimensionnée en termes d'équipements pour 50 000 habitants (OK pour les piscines, gymnases, salle des fêtes à venir, bibliothèques) mais comment fait - on si c'est un quartier neuf délocalisé qui est construit ? Cela peut justifier une école supplémentaire, par exemple, voire d'autres équipements.

Avant d'envisager d'augmenter le nombre d'habitants sur la ville, ce qui suppose une plus grande densification et une extension sur le plateau, ne faudrait -il pas « finir la ville », pour reprendre l'expression d'un de mes anciens collègues élu ? Ne faudrait -il pas plutôt continuer à rendre la ville plus vivable, urbanistiquement parlant ? Ne trouvez - vous pas qu'il y a déjà suffisamment de béton comme cela ?


A suivre !



Des études sont bien en cours pour l'urbanisation du plateau (CD9-Valbacol)


14/07/2009 à 15h58


Nous y voilà enfin !


Merci à Philippe GARDIOL de « lâcher le morceau » ...


Nous apprenons enfin et par hasard, le Maire et l'équipe municipale seraient favorables à un quartier éco-compatible sur le plateau (CD9 vers Valbacol) !


Je rappelle que c'est un sujet que j'avais soulevé pendant la campagne municipale de 2008, connaissant les velléités de Guy Obino dans le domaine. Cela avait l'objet de divergences entre nous lors du 1er mandat. Il voulait même une fois dans une de ses fameuses colères faire accepter par écrit, les futurs colistiers du 2ème mandat, pour l'urbanisation de cette zone...


Hors pendant la campagne, pas un mot aux vitrollais, blackout dans le programme Obino 2, etc.


Est-ce totalement honnête ?


Seul Borelli et VISTA (Rolande Guedj), proposaient la création d'un complexe sportif dans cette zone.


La « dynamique de développement » passe - t - elle par la création d'un nouveau quartier sur le plateau, qui ne sera que le prélude à son urbanisation ? D'ailleurs, la ville doit-elle se développée ? Comme je l'ai dit, comme d'autres, n'avons - nous pas encore un énorme travail pour « finir la ville » et la rendre plus vivable ?


Imaginer comme certains, a priori que l'avenir des finances de la ville passe par de nouvelles constructions, me semble prendre le problème par le mauvais bout !


Ce sujet mérite d'amples débats !


Et notre Zone industrielle ?


14/07/2009 à 16h09


Tu pointes une vraie question sur notre zone industrielle ! Aujourd'hui Eurocopter et DAHER vont construire vis des investisseurs privés une zone logistique très importante à Marignane, ZAC des Florides, qui emploiera environ 900 salariés avec un restaurant d'entreprise. Ce ne seront pas dans leur quasi totalité des nouveaux emplois (sauf restauration, gardiennage, entretien), mais un regroupement de salariés actuellement à Vitrolles, à Eurocopter, aux Milles, etc. Cette plateforme logistique comportera une zone d'activités tertiaires.


Voilà un beau projet qui a échappé complètement à Vitrolles et qui aurait revalorisé sans aucun doute notre zone industrielle ! Qui plus est, pour Marignane, il faut construire une bretelle d'autoroute qui coutera au contribuable, alors que rien n'était nécessaire sur notre zone vitrollaise !


Pourquoi cela a - t - il échappé à notre ville ? A la CPA en charge de la Zone Industrielle ? Manque de volonté ? Absence de dialogue avec les grands acteurs économiques qui sont à 2 pas de notre ville (Eurocopter est à environ 5à-5à sur les villes de Marignane et de Vitrolles) ? Absence de vision sur le développement de notre zone industrielle ?


A suivre !


Lire : http://www.laprovence.com/articles/2009/07/18/867595-A-la-une-Les-Marignanais-avides-d-infos-sur-la-Zac-des-Florides.php


Polémique avec Philippe Gardiol ?


14/07/2009 à 22h19


Il n'y a pas de polémique, juste des explications :


- Un projet d'urbanisme sur le lieu en question, a - t il été oui ou non présenté lors de la campagne électorale de 2008 ?


- Etait-ce dans le programme de Guy Obino ?


- Si non, pourquoi ?


Tu parles de "projet aléatoire" dernièrement, alors que tu parlais de projet privilégié par le Maire et la municipalité un peu avant. S'il y a projet privilégié, cela signifie bien qu'une orientation politique est donnée, me semble- t - il ? Si l'affaire est une question de prix des terrains, cela signifie que les négociations sont engagées avec le Préfet, et évidemment avec un objectif, sinon, quel serait l'intérêt ?


Pour poursuivre, je n'ai pas dit que tu avais signé quoi que ce soit,. Si toi tu ne te rappelles pas certains propos de Guy Obino, peut - être étais-tu absent lors de cette discussion, moi oui. Il n'a à priori pas mis ses menaces à exécution et c'est tant mieux, mais il y a tout de même pensé un jour.


Tu as l'honnêteté d'aborder ce sujet publiquement sur ce forum, et je t'en remercie sincèrement. Si tu as l'air que je pense au complot des élus, je te rappelle que ce qui te semble évident ne l'est pas forcément pour le simple citoyen, qui n'a pas le même niveau d'information, qui plus est sur des projets non annoncés lors d'une campagne électorale.

Il faudra que les Vitrollais s'emparent du PLU, tout à fait d'accord


A suivre,


Réponse...


15/07/2009 à 07h54


J'ai choisi de rester en conformité avec mes idées, le reste n'a guère d'importance.

L'honnêteté des élus, c'est d'annoncer ce qu'ils projettent de faire pour la ville, et c'est par rapport à cette vision que les électeurs se positionnent. Je n'ai rien dit de plus ni de moins.


Par exemple Borelli/Guej proposaient dans leur programme la construction d'un complexe sportif du coté du CD9. Au moins cela avait le mérite d'être clair, que l'on soit d'accord ou non. Cette équipe n'avait aucune vision environnementale sur le devenir de cette zone.


L'avenir du plateau est important pour les Vitrollais, et je pense que tu es d'accord là dessus ? Que soient organisées des réunions publiques sur le sujet le moment venu, alors très bien.


 



L'article de La Provence...

Le maire "hostile" à une hausse des impôts
 

Publié le samedi 11 juillet 2009


Ce scénario est étudié en mairie


Le scénario d'une augmentation des impôts a été présenté, jeudi dernier, à des élus du groupe majoritaire réunis en mairie pour plancher sur les finances de la ville.


Alors que Guy Obino a martelé à plusieurs reprises que les taux resteraient inchangés durant son 2e mandat, le document de prospective étudié envisage une hausse annuelle du taux de fiscalité à hauteur de 1% à partir de 2010 et jusqu'en 2014. La taxe d'habitation serait visée. S'agit-il d'un changement de cap? "C'est un document de travail interne qui nous a été remonté par les services administratifs et qui émet plusieurs hypothèses", fait savoir Guy Obino, avant de se dire "très hostile à l'augmentation des impôts" qui n'ont d'ailleurs pas bougé durant son premier exercice.


Et de préciser que "l'excellente gestion des finances permet de disposer d'une capacité d'emprunt très bonne, ce qui ouvre des horizons pour réaliser les investissements prévus, sans avoir recours aux impôts." Certes. De la capacité d'emprunt, même l'opposition n'en doute pas.


Pour autant, il semble s'engager une véritable petite bataille afin de trouver les recettes qui permettront de dérouler le programme de campagne, mener à bien les fameux 15 projets structurants et subvenir aux besoins de fonctionnement de la "machine" municipale.


Un exercice qui serait, selon plusieurs élus, plutôt délicat. Un différend d'appréciation sur le budget n'a-t-il d'ailleurs pas été l'une des raisons officielles invoquées par le maire pour expliquer la destitution de l'ancien 1er adjoint, Jean-Claude Denjean ?


Ce dernier, grand argentier ayant assaini les finances durant le premier mandat en ramenant la dette à seulement 2,39 années de désendettement en 2008 (soit de 98M à 25M), avait milité pour un volume d'investissements sur la période 2008-2014 de l'ordre de 90M d'euros, contre les 126M voulus par le maire...


Dans cette optique, si certaines sources étaient en plus amenées à se tarir (refonte des dotations, par exemple), actionner le levier des impôts, qui permettrait de dégager un excédent en fonctionnement, serait, selon des élus, une sérieuse option...


Car, dans le scénario où cette piste serait suivie, on peut déjà noter que le volume d'emprunt sur 2008-2014 est envisagé à hauteur de 46M, ce qui ferait passer le nombre d'années de désendettement à 5,37 en 2014.


Axel Plessier


À savoir


**Les taux d'imposition actuels sont: 8,90% pour la taxe d'habitation, 37,67% pour la taxe foncière sur le bâti, et 88,75% sur le foncier non bâti.

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 05:37




L'UMP et la journée de solidarité à Vitrolles, affligeant !


Dans la dernière livrée du journal municipal, Christian Borelli, élu UMP d'opposition revient dans sa tribune libre sur le conseil municipal d'avril et sur un point particulier qui concerne le personnel municipal, mais pas seulement !


En effet, l'élu UMP condamne la décision prise par la majorité municipale, pour les employés municipaux de la ville, au sujet du fameux jour de solidarité, institué par le gouvernement Raffarin en 2004. Rappelez-vous, le « brave » Raffarin voulait nous faire travailler le lundi de Pentecôte en solidarité pour nos ainés, quoique (*) ...


En fait, c'était simplement le début d'une véritable remise en cause des 35h00, avec en plus l'institution du travail gratuit...


Années après années, aussi bien dans la fonction publique que dans le secteur privé, la quasi-totalité des employeurs sous une forme ou une autre ont amoindri l'effet de cette journée de solidarité. Elle a parfois totalement disparue, d'autres fois, elle est étalée sur l'année, comme à la ville de Vitrolles, mais plus personne ne travaille le Lundi de Pentecôte pour cette journée Raffarin. Christian Borelli doit d'ailleurs être le seul défenseur de cette mesure en France...


Il est donc important que les Vitrollais prennent connaissance de la position de Christian Borelli sur ce sujet.


- Les agents de la ville de Vitrolles dont il se moque ouvertement.


- Tous les salariés du privé et du public, victimes de la remise en cause des 35h00 par les amis UMP de Borelli, et dont il se réclame.


Enfin, mais c'est habituel chez lui, j'aime bien son insulte suprême de « socialo-communistes » avec son petit coté années 70... Pour le fun et pour donner une touche d'humour je vous conseille de regarder ci-après les Deschiens...


A suivre !!


DH



 



Journal Municipal de Vitrolles, n° 39 de juillet / Aout 2009


Tribune de Christian Borelli, Elu UMP


« Lors du conseil municipal d'avril, la municipalité a trouvé le moyen pour ne plus faire travailler les employés municipaux à l'occasion de la journée de solidarité destinée aux personnes âgées et aux handicapés.

 

Au lieu de choisir un autre jour pour remplacer le lundi de Pentecôte ou supprimer un jour de récupération, nos élus de la majorité ont décidé avec les syndicats que chaque employé municipal travaillera 2 minutes de plus par jour sur l'année !!! C'est-à-dire qu'il arrivera 30 secondes plus tôt le matin, prendra sa pause déjeuner à midi et 30 secondes, reprendra 30 secondes avant  14h et quittera son travail 30 secondes plus tard le soir, sachant qu'il n'existe pas de pointeuse dans aucun service de la Mairie pour vérifier. Véridique !

 

Voilà de quelle façon hypocrite les socialos-communistes répondent à une demande de solidarité et défendent le service PUBLIC. Et tous leurs élus trouvent cela normal.

 

Par contre le coût financier de cette journée sera, lui, bel et bien payé avec l'argent de nos impôts... Demandez donc vous aussi à votre employeur la même facilité et observez sa réaction. Quelle honte et quel manque de respect pour nos anciens et tous les Vitrollais. »    

 



 

 




Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles