Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 06:21

 


Joies et déceptions du second tour des municipales 2008.

 
 
 
 
 

Après une semaine d’arrêt de travail, pour un petit problème de santé, je reprends mes activités professionnelles ce matin, aussi je ferai une analyse plus approfondie du second tour des élections à Vitrolles ce soir et donc demain matin sur ce blog.

 
 
 

La première satisfaction, c’est que Vitrolles ne passe pas à l’UMP. Il n’y avait à vrai dire pas de réel suspense pour ce second tour. Guy Obino améliore le score de 2002 avec 61,27 %. Au moins à travers du bilan, je pense avoir modestement contribué à cette victoire avec d'autres (Christiane, Monique, Marie-Hélène, Mireille, Richard, Josiane, Alain, Nicole, Jean-Claude B, Eric, Elisabeth, Frédéric,...) ! On peut regretter lcependant es derniers incidents de fin de campagne électorale. Je ne peux enfin que souhaiter bonne chance à la nouvelle équipe de Guy Obino.

 
 
 

Dans le département, je suis très heureux de la victoire du camarade Frédéric Vigouroux à Miramas. Frédéric a animé Nouveau Monde, puis PRS sur le département, avant de prendre ses distances, pour d’autres horizons…

 
 
 

Les regrets viennent de la défaite d’Alexandre Medvedoswsky à Aix – en - Provence, comme de la victoire de Jean – Claude GAUDIN à Marseille.

 
 
 

Une satisfaction, c’est la défaite de Daniel Simonpiéri, ex FN, ex MNR, investi par l’UMP, à Marignane. Vincent GOMEZ, le candidat PS, a fait un score plus qu’honorable qui le place en seconde position devant Simonpiéri.

 
 
 

Je suis aussi très heureux de la victoire du camarade  Pierre Cohen à Toulouse.

 
 
 

A suivre pour une analyse politique plus fine !

 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 20:43

 


16 mars 2008 : Résultats définitifs des élections municipales à Vitrolles

 
 
Inscrits :          23556
 
Votants :        14200            60.28%
 
Exprimés :     13653            57.96%
 
 

Guy OBINO, liste de rassemblement Républicain et d’ouverture : 61,27 % (8365)

 
Christian BORELLI, UMP : 38,73 % (5288)
 
 
 

Pour les résultats du 1er tour : Cliquez ICI.

 

Pour retrouver l’actualité de la campagne électorale avant le 1er tour : Cliquez ICI

Pour retrouver l’actualité de la campagne électorale entre les 2 tours, Cliquez ICI

 
DH
 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 14:50

 


Des incendies qui éclatent simultanément dans 4 quartiers différents de la ville, n’amène qu’une seul question : A qui profite le crime en ce jour d’élection municipale ?

 
 
 
DH
 
 
 

Bouches-du-Rhône : 20 véhicules incendiés à Vitrolles 16 mars 2008 (*)

 

  
Vingt voitures ont été incendiées dans la nuit de samedi à dimanche par des inconnus à Vitrolles, dans les Bouches-du-Rhône, selon les services d'intervention et de secours.

 

Les pompiers sont intervenus dimanche vers 4 heures pour des incendies qui ont éclaté simultanément dans quatre quartiers de la ville, selon une source proche de l'enquête.

 

Le parquet d'Aix-en-Provence a confié les investigations pour incendies volontaires et dégradations à la Sécurité publique. Ces feux sont les plus importants constatés dans la région marseillaise depuis plusieurs mois.

Le maire socialiste sortant de Vitrolles, Guy Obino affronte l'UMP Christian Borelli au second tour des municipales.

 

(*) http://tf1.lci.fr/infos/france/0,,3778200,00-bouches-rhone-vehicules-incendies-vitrolles-.html

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 06:09

Vitrolles, l’heure du choix…
 
 
 
 
 

Aujourd’hui, les Vitrollais vont élire leur maire pour le mandat 2008 – 2014. Il reste deux candidats dans la course : Christian Borelli de l’UMP et le maire sortant Guy Obino.

 
 
 

Je ne peux évidemment pas voter pour un candidat qui se présente de la « génération Sarkozy », comme un grand ami de Patrick Balkany, qui recycle des ex élus FN/ MNR de Catherine Mégret et dont le programme sent l’affairisme...

 
 
 

Il est donc clair qu’aujourd’hui que je voterai contre le candidat UMP à Vitrolles !...

 
 
 

Par ailleurs, il me ferait plaisir de voir ce soir une victoire d’Alexandre Medvedowsky à Aix en Provence,   de Jean Noël Guérini à Marseille, et de Pierre Cohen, à Toulouse. Ce dernier je l’ai rencontré à plusieurs lorsque j’étais secrétaire du GSE National Aéronautique, et une dernière fois à Solférino, lors de la présidentielle 2007

 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 15:16

 


La stratégie du MODEM à Vitrolles ?

 
 
 
 
 

Le Modem de Vitrolles a donné sa position pour le second tour dans un communiqué mardi dernier :

 
 
 
http://vitrolles13.blogspot.com/2008/03/positionnement-officiel-du-modem.html
 
 
 

Dans une ligne fidèle à celle de François BAYROU, il n’y a pas de consignes de vote…

 
 
 

La surprise est dans la Provence de ce matin. En effet nous apprenons que 2 ex-colistiers du candidat MODEM soutiennent Christian Borelli le candidat UMP, et 3 autres Guy Obino, le Maire sortant.

 
 
 

Ces soutiens à l’un ou l’autre ne sont en rien critiquables, mais ils démontrent la difficulté de la ligne politique défendue par le Modem. Cela démontre et confirme, qu’à un moment donné il faut choisir !

 
 
 

Pour l’anecdote, je ne comprends pas la logique de Patricia GUEDJ ,ex colistière de la liste MODEM qui soutient Borelli, en se réclamant issue de la Gauche ? Je rappelle que Christian Borelli se réclame de la « génération Sarkozy »

 
 
 
Cela n’a rien à voir :
 
 
 

La surprise vient de mon ex collègue Richard MANSANO, ancien conseiller municipal PS de Guy Obino qui a tenu une conférence de presse avec Christian Borelli, candidat UMP !

 
 
 

Autant, je peux être critique vis à vis de Guy Obino, autant, je ne mets pas cela sur l’aspect personnel, mais politique. Dimanche, il n’y a d’autres choix, à moins de renier sa culture politique, que de voter contre Borelli !

 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 11:58

 


Pourquoi tant de haine ? Le candidat UMP à Vitrolles s’excite tout seul…

 
 
 
 
 

J’ai reçu ce matin dans ma boite aux lettres les 2 derniers tracts du candidat UMP à la mairie de Vitrolles. A cela s’ajoute l’article de La Provence de ce matin.

 
 
 

Si la campagne avait jusque là été plutôt « soft », il semble que le candidat UMP dérape en fin de parcours. C’est sûr qu’après avoir autant investi (financièrement) depuis des années pour espérer devenir Maire de Vitrolles et retrouver une honorabilité qui semble lui manquer, le constat du 1er tour est évidement dur pour lui… L’UMP fera certainement le ménage à Vitrolles pour les prochaines échéances électorales. Ceci dit c’est leur problème et pas le mien !

 
 
 

Il n’en demeure pas moins qu’il utilise des argumentaires au ras des pâquerettes, avec une mauvaise foi évidente. Ce sont de méthodes que nous avons connu lors des campagnes avec les Mégret. Ce n’est pas anormal, car plusieurs des ex élus ont rejoint son équipe…

 
 
 

Le brûlot est une attaque en règle contre Guy Obino, qui n’aurait rien fait pendant 6 ans pour la ville ! Il suffit de se promener dans Vitrolles, pour voir en toute modestie quelques changements comme au hasard, le cinéma, Fontblanche, de nombreux aménagements de ronds-points, de rues, de parcs, la station d’épuration, la propreté, etc.

 
 
 

La vielle rengaine qu’il emploie depuis plusieurs années, est celle de « Maire de transition » En français c’est la transition entre un état, l’ère Mégret » et un autre état à définir. Christian Borelli en s’entourant des ex Mégrétistes, propose donc de revenir à l’état antérieur, c'est-à-dire l’époque Mégret ? Je crois que les Vitrollais ont assez donné de ce coté là !

 
 
 

Guy Obino est un « homme du passé » qui a isolé notamment Vitrolles de la Communauté du Pays d’Aix.  Tout d’abord, je ne vois pas bien le rapport entre les deux, mais c’est en plus totalement faux. Sous les Mégret, Vitrolles était effectivement isolée de la CPA. Guy Obino a tout fait et a réussi à redonner à Vitrolles toute sa place au sein de la CPA. Cela s’est traduit par un plus juste retour en termes financiers de la contribution réelle de Vitrolles à la CPA. C’est du concret et du factuel.

 
 
 

Guy Obino, n’aurait « aucune vison d’avenir ». La preuve, « il aurait consacré plusieurs milliers d’euros à une vieille maison de maitre »… Christian Borelli fait allusion à la rénovation du domaine de Fontblanche. Peut –on bâtir l’avenir en faisant fi du passé ? Il devrait y réfléchir. Par ailleurs, lui « l’enfant du pays » devrait être fier que le maigre patrimoine de Vitrolles ville nouvelle qui a poussé à partir des années 60/70, soit au contraire préservé. Notre ville souffre effectivement, d’une construction urbanistique ratée, aussi est – il important de mettre en valeur les quelques monuments de son passé, pour justement redonner aux Vitrollais une identité, et les rendre fiers de leur ville.

 
 
 

Etc.

 
 
 

Dans la Provence d’aujourd’hui 14 mars, il part dans le délire le plus complet car il accuse même Guy Obino de complicité avec le FN ! En effet, Eric Grandviergne en appelant à voter blanc et pas pour lui, fait le jeu de Guy Obino !

 
 
 

Tout d’abord, il faut rappeler, que le communiqué d’Eric Granviergne, le candidat FN Vitrollais, n’est en fait qu’une consigne nationale du FN. Cela n’a strictement rien à voir avec Vitrolles. Peut – être que le FN règle – t -il des comptes avec Sarkozy, après avoir perdu ses électeurs après la présidentielle. Dans tous les cas, cela dépasse Vitrolles, et de toute façon, les électeurs font ce qu’ils veulent, quelques soient les consignes des partis politiques…

 
 
 

Enfin pour finir, et cela confirme un billet écrit il y a quelques temps, la priorité de Christian Borelli, c’est la construction d’un complexe de loisirs cinéma, bowling, brasserie avec des promoteurs qu’il a déjà trouvé. Si cela n’a pas un air d’affairisme ?

 
 
 

Pour moi, c’est clair, dimanche, je voterai contre Borelli !

 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 06:44

 


On oublie complètement, ou tout du moins « on » nous fait oublier, que les 9 et 16 mars il y a 2 élections. Les municipales et les cantonales. Les médias focalisent sur les premières, et occultent les secondes. C’est vrai qu’il n’y a pas des cantonales partout. C’est le cas à Vitrolles notamment. Mais connaissez - vous le résultat du 1er tour des cantonales ?

 
 
 

J’ai déjà parlé de la lisibilité politique qu’il sera possible ou non de tirer des élections municipales, avec des maires qui n’assument pas leurs étiquettes. C’est le cas à Vitrolles, avec le maire sortant à priori toujours au PS ( ?), qui se présente comme candidat de rassemblement républicain et d’ouverture, et qui accueille sur sa liste des adhérents MODEM et même un ex UMP de fraiche de date…. S’il gagne dimanche, ce qui est probable, qui va revendiquer la victoire ? Le PS ?

 
 
 

Mais aux cantonales, il se trouve que les candidats se présentent avec leur étiquette. Là au moins, la lisibilité est claire !

 
 
 

Autre point, j’ai été choqué dimanche soir, par l’annonce « précipitée » de Ségolène ROYAL qui appelait à faire des alliances avec le MODEM, partout en France ! Non seulement, cela n’avait aucun sens politique, et d’ailleurs, les évènements dans la semaine entre les 2 tours l’ont démontrés.

 
 
 

Jean – Luc Mélenchon revient sur ces différents points sur son blog. Comme d’habitude, cela donne à réfléchir pour l’avenir de la gauche…

 
 
 
A suivre…
 
 
 
DH
 
 
 
 
 

Alerte au contresens par Jean – Luc Mélenchon.

 
 
 
 
 

Nous voilà fixés. Pour Nicolas Sarkozy les résultats du premier tour sont encourageants dit-il. Et même davantage. Depuis dimanche soir la machine de propagande de la droite tourne à plein régime sur ce registre, de toutes les façons possibles. C’est de bonne guerre. C’est même vital. Comment continuer un panzer quinquennat si la première élection est analysée comme un désaveu, moins d’un an après la présidentielle ? C’est davantage que le sort de monsieur Sarkozy qui est en cause se disent les puissants ! C’est la stabilité même du pays qui peut être secouée pour de bon si en haut on ne peut plus quand en bas on ne veut plus. C’est le moment qu’ont choisi de pitoyables amateurs à gauche pour tomber dans tous les panneaux qui leur ont été tendus sur le chemin.

 
 
 

Premier mauvais point : s’être trompé de repère politique pour analyser les résultats. L’élection politiquement parlante c’est la cantonale. L’embrouillamini de la mosaïque municipale y est effacé. Restent les bulletins personnels avec les sigles de partis. Restent deux camps : pour la majorité départementale, à droite ou à gauche, point barre.

 
 
 

Deuxième mauvais point. Avoir ouvert stupidement le débat sur le Modem, avoir accepté d’y participer et d’en faire l’arbitre de l’élection. Stupide. Une niaiserie de débutant. Le sort des villes de gauche se joue avec « l’autre gauche ». Je désigne sous ce nom ce que la nomenclature des biens pensant baptise « extrême gauche ». Dans tous ces cas la mandoline envers le Modem est un vomitif électoral pour toute conscience de gauche, une incitation absurde à l’abstention.

 
 
 

Troisième mauvais point face aux communistes, nos alliés partout sans lesquels pas une ville ne peut rester ou passer à gauche ! Qui a décidé de  déclencher cette guerre injuste, stupide, et contraire aux principes élémentaires de la solidarité à gauche, que l’on appelait « la discipline républicaine », en maintenant des listes au deuxième tour contre celles arrivées en tête et  conduites par les communistes en Seine Saint Denis ? Des "mauvais joueurs" comme le dit avec mesure Marie Georges Buffet ? De dangereux irresponsables, selon moi. Car ainsi est donné un signal absurde et criminel à tout le pays où les communistes, partout, sont indispensables pour assurer les victoires de la gauche au deuxième tour. Rien dans la gestion de gauche des sortants, à laquelle les socialistes ont été profondément associés, ne justifie cette attitude. Seulement du "pousse toi de la que je m’y mette", sans principe ni dignité. C’est donc une provocation qui ne sert que la droite dans le pays. J’approuve Julien Dray, porte parole du PS, qui a flétri cette attitude. Je souhaite de toutes mes forces que les électeurs de gauche y mettent bon ordre en sanctionnant massivement et nettement les diviseurs !

 
 
 

NE PAS SE TROMPER DE REPERE

 
 
 

L’élection cantonale est implacable. 47,5 %  pour la gauche, 40 % pour la droite. La droite a perdu la gauche a gagné. Un point c’est tout.

 
 
 

Donc monsieur Sarkozy est désavoué. Sa politique et sa personne. Qu’il dise le contraire se comprend. Mais devons-nous avoir des pudeurs de gazelle plutôt que d’appeler les choses par leur nom ? Ce qui se joue c’est une dynamique de deuxième tour. La force va à la force. Et les nôtres ont besoin de se sentir forts.

 
 
 

Car la leçon, pour nous la gauche, c’est que les quartiers populaires n’ont pas bougé comme ils auraient dû. Loin de là. Ce n’est pas à eux que s’adresse le reproche, bien sûr. Mais à nous (je me compte dans cet ensemble si cela peut aider à la lecture de cet argument) qui n’avons pas su faire ce qu’il fallait pour politiser l’élection en montrant son enjeu national, la situer. Les communistes et l’autre gauche ont bien fait ce travail. Mais comme Ségolène a immédiatement surgit avec ses bêtises sur « l’alliance avec le MODEM partout », grasseyée sur toutes les chaines de télé et de radios dès vingt heures le travail de leurre de la droite a été amplement facilité. Pourquoi ? Qui a intérêt à placer au centre du débat cette question ? La droite. Pourquoi ? Parce qu’elle fait coup double. D’une part c’est la pagaille garantie à gauche.

 
 
 

Exemple, Pau. Les camarades sur place ont du être contents d’entendre la madame prôner des alliances partout avec ceux qui localement et sous la signature de leur chef suprême appellent à voter pour battre « la liste socialo-communiste », comme au bon vieux temps de la guerre froide ! Moderne ! Equilibré ! D’autre part agiter l’alliance du Modem et de la gauche c’est la radicalisation de l’électorat de droite facilitée, soit qu’il ait voté Modem au premier tour, soit qu’il se soit abstenu. Si le Modem ça peut être la gauche alors l’électeur de droite retourne à sa famille et seuls les mickeys de la deuxième gauche et les bois flottant de la politique, dans le meilleur des cas, suivent la consigne. C’est si dur que ça à comprendre ? Enfin c’est la confusion promise pour la lecture des résultats. Ce n’est pas pour rien que le Figaro titre sur le fait que Bayrou « rend le deuxième tour illisible ». Bref l’installation du Modem au centre du débat est une astuce qui fonctionne au seul profit de la droite.

 
 
 

L’AUTRE GAUCHE TIENT LA VRAIE CLEF

 
 
 

Les scores communistes, ceux de l’autre gauche là où elle parvient à présenter des listes sont la clef de la victoire dans nombre de cas dans le pays. Autrement plus que les sornettes sur le MODEM. Plutôt que des phrases dont je n’ai plus le temps à cette heure, voici des cas significatifs, à la file, pour aider à éclaircir la compréhension de ce qui se passe vraiment. Ceux où la gauche ne peut l’emporter sans « l’autre gauche ».

 


-Toulouse (ville dirigée par la droite 390 000 habitants).Droite 42,5 % + Modem 6 % ; PS-gauche 39 %. Qui est la clef ? le MODEM rallié à la droite ? Non.  Total de« l’autre gauche » : 11,65 %. C’est-à-dire : liste Simon : 5,42, liste  LCR : 5,07 ; liste  LO : 0,83 ; liste PT : 0,33.

 
 
 

-Amiens (ville dirigée à droite 135 000 habitants). Droite 39 % ; PS-gauche 41,5 %. Arbitre ? L’autre gauche avec 9,5 %. C’est-à-dire  liste LCR : 6,5 % ; liste LO : 3 %.
 
- Saint Brieuc (ville sortant droite 45 000 habitants). Droite 44,5 % ; PS-gauche 40 %. Total autre gauche (trois listes) : 11,35 %

 
 
 

- Bar le Duc (ville sortant droite 17 000 habitants). Droite 44,5 % PS-gauche 41,5 %. Autre gauche : 10 %

 
 
 

- Pau (ville UMP-exPS de 78 000 habitants) PS-gauche : 34 % Bayrou 32,5 % UMP-ex PS 28 %. Qui a la clef ? LCR 5,7 %

 
 
 

- Nancy (ville sortant droite 100 000 habitants). Droite 47 % PS-gauche 28 % ; Modem 14,5 %Total autre gauche (deux listes) : 10 % !

 

Dans toutes ces villes la danse du ventre nationale devant le Modem est une absurde contorsion. Sans oublier celles où la reconduction de l’équipe de gauche dirigée par les socialistes dépend des voix de l’autre gauche très directement. Des exemples ?

 
 
 

- Agen (ville PS-gauche, 30 000 habitants)Droite 48,5 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 44 %. La réserve ? LCR : 7,5 %

 
 
 

- Quimperlé (ville PS 11 000 habitants) Droite 45 % ; PS-PC-Verts-PRG-MRC : 39,5 % La réserve ? Une liste menée par la LCR avec 15,5% !

 
 
 

Et n’oublions pas non plus ces villes où la gauche est en tête et bien placée toute seule mais où l’autre gauche est également très forte. Brest : (ville PS de 150 000 habitants), total autre gauche : 10,5%

 


Clermont Ferrand :(ville PS de 140 000 habitants) Liste LCR 13,8 %

 


Sotteville les Rouen (ville PS de 30 000 habitants). PS-gauche 59,5 %. Total autre gauche (deux listes) : 19 % !

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 14:03

 


A lire, la mise à jour du 13/03/08 de l’actualité de la campagne municipale à Vitrolles sur le net …

 
 
 
- Il y a une vie après la campagne
 
- Le FN appelle à voter blanc
 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 17:10

 


A lire, la mise à jour du 12/03/08 de l’actualité de la campagne municipale à Vitrolles sur le net …

 
 
 

- Guy Obino a failli être réélu dès le 1er tour… 

 

- Vitrolles redevient une ville « presque normale ».

 
- Vitrolles : les deux finalistes affirment un style différent
 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 10:33

 


Election municipale à Vitrolles : Tractations entre les 2 tours et consignes de vote pour le second tour…


 

Les listes des candidats pour le 2nd tour de l’élection municipale ont été déposées hier 11 mars 2008. Elles restent inchangées, et il n’y a eu aucune fusion.

 

D’après le journal La Provence du 12 mars, il y a eu cependant des prises de contacts entre les uns et les autres.

 

Christian Borelli, le candidat UMP a pris un café avec Eric Granviergne le candidat FN.  Christian Borelli a par ailleurs  été reçu à la permanence de William Carulla, le candidat MODEM. Ce dernier a lui été « convoqué », on appréciera la méthode, par l’équipe de Guy Obino. Le Modem Ses exigences vis-à-vis de Guy Obino étaient de 5 colistiers plus la délégation aux associations. Etait-ce vraiment raisonnable ? Quelles étaient aussi ses exigences vis-à-vis du candidat UMP ?

 

L’équipe de Jean – Marie PONCET, liste « Vraiment à Gauche » a elle été simplement approchée par des colistiers de Guy Obino… Guy Obino snobe - t- il cette liste qui lui a fait perdre la victoire au 1er tour ? Est-ce vraiment si dur de parler avec des militants de Gauche ?

 

Guy Obino avait cependant annoncé avant l’élection qu’il ne fusionnerait pas. Ses 48,41 % obtenus au 1er tour, le conforte évidemment dans cette idée. De toute façon, il doit considérer que l’ouverture au Modem est déjà faite, puisqu’il accueille dès le 1er tour sur sa liste 3 adhérents Modem, plus un ex UMP de fraiche date… Il n’était par ailleurs, pour lui, pas question d’ouverture de « l’autre coté », j’en sais quelques chose !

 

A lire en final les communiqués :

 

Communiqué du Modem de Vitrolles pour le 2nd tour de l’élection municipale

 

Communiqué de la liste Vraiment à Gauche pour le 2nd tour de l’élection municipale

 

A ce jour, la position de la liste « Défense des revendications » menée par Catherine Del Socorro n’est pas connue, tout comme la position de la liste FN conduite par eric Grandviergne.

 
 

A suivre…

DH


Complément du 13/03/08

 
 

 
Le Journal La Provence nous apprend que le FN appelle « à ne donner aucune consigne de voix aux amis de Messieurs Gaudin et Sarkozy (UMP) qui témoignent à l’égard du FN, de ses candidats et de ses électeurs d’un mépris injustifiable ». Invité à donner des précisions sur cette consigne, un responsable parisien du FN a expliqué que « les électeurs pouvaient voter blanc ».

     DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article