Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 09:56

Les élus sont parfois jalousés, souvent critiqués. Le sondage de l’Ipsos de janvier 2007, sur l’état d’esprit des maires de France est intéressant. Les élus locaux sont ceux qui sont toujours en première ligne et la tâche n’est pas toujours facile.
 
Certes ce ne sont que des volontaires et personne ne les pousse à se présenter. Mais la réalité est encore bien souvent plus complexe, et comme tout homme ou femme, les élu(e)s ont le droit de se poser des questions sur leur condition !
 
DH
 
L'état d'esprit des maires, dans la perspective des municipales 2008
 
11 janvier 2007 - L'enquête Ipsos-Courrier des Maires révèle un certain malaise chez nos édiles. Un maire sur trois hésite à se représenter en 2008, à cause de son âge, mais aussi de la complexité de la tâche et de son caractère chronophage. Les maires considèrent que la fonction est de plus en plus difficile à exercer, eu égard les réglementations et les normes, et la disponibilité demandée. Leurs priorités pour 2008 diffèrent sensiblement de celles de leurs administrés, même si l’aménagement des routes dans les petites communes et le développement économique dans les grandes font consensus.
 
A 15 mois des élections municipales, un tiers des maires pense ne pas se représenter
 
Un maire sur deux (49%) "a l'intention" de solliciter un nouveau mandat lors des prochaines élections municipales, mais seulement un sur quatre (24%) qui "est certain" de le faire. A l'inverse, un maire sur trois (32%) ne pense pas se représenter, dont 22% qui en sont certains.
 
Comparativement à ce que l'on mesurait en 1999 – 33% des maires envisageaient de se représenter contre 48% qui n'en avaient pas l'intention – la situation peut sembler moins alarmiste. Il convient toutefois de rappeler que les élections de 2001 ont mené à un fort renouvellement des édiles, puisque 43% des maires élus en 2001 n'exerçaient pas de fonction dans le conseil municipal sortant. Aujourd'hui, près du quart de ces "nouveaux maires" ne souhaitent pas briguer de second mandat.
 
Dans le détail, on constate que le souhait de se représenter augmente avec la taille de la ville dirigée : 48% dans les petites communes, 57% dans celles de taille moyenne, et jusqu'à 78% chez les maires de grandes villes.
 
Ce qui les fait hésiter : leur âge, la complexité de la fonction, et son caractère chronophage
 
La plupart des maires sont aujourd'hui âgés : 29% de ceux qui ont été élus en 2001 avaient plus de 60 ans, ils en ont aujourd'hui plus de 66 ans. A l'extrême inverse, seuls 5% des maires ont actuellement moins de 46 ans. Même si un quart (24%) des maires de plus de 66 ans envisage de manière certaine ou probable de se représenter, 75% sont d'avis contraire, invoquant l'âge comme principale raison de jeter l'éponge.
 
De leur côté, les jeunes élus qui hésitent à se représenter avancent comme première raison la difficulté de concilier cette fonction avec une activité professionnelle. Dans les tranches d'âges intermédiaires, de 55 à 64 ans, on se plaint davantage de la complexité croissante de la fonction d'élu (32%) et des risques de responsabilité pénale (29%).
 
Maire : une fonction de plus en plus difficile
 
La quasi-totalité des maires (89%) a le sentiment qu'il est plus difficile d'exercer la fonction de maire aujourd'hui qu'il y a quelques années ; 69% en sont même « tout à fait » convaincus. Ces résultats sont comparables à ceux enregistrés en 2002 ; le malaise ne diminue pas. A noter que 94% des maires qui en sont à leur "quatrième mandat et plus" sont de cet avis.
 
Comme en 2002, la principale difficulté ressentie est "la complexité des réglementations et des normes françaises et européennes" (46% de citations). La deuxième raison évoquée, particulièrement chez les nouveaux maires et ceux des petites communes, est "la disponibilité croissante qui leur est demandée" (37% ; +4 points). Dans les grandes villes, on regrette davantage "l'attitude consumériste des citoyens par rapport aux services municipaux".
 
Un peu moins citées quoi que tout de même par un maire sur quatre, "la responsabilité pénale des maires" (25%) ou "le manque de moyens financiers et humains" (24%) complètent ce tableau des difficultés.
 
Le casse-tête de la liste dans les petites communes
 
Chez les maires des petites communes qui n'ont pas été découragés, et qui souhaitent se représenter, se pose alors le problème de "trouver suffisamment de candidats compétents pour constituer leur liste" (59% d'entre eux évoquent cette difficulté). La chose peut ne pas s'avérer simple, puisque dans le même temps le nombre de Français prêts à se porter candidats tend à diminuer. Si un Français sur cinq (20%) accepterait de se présenter sur une liste aux prochaines élections municipales en 2008, la proportion étaient d'un sur quatre pour les municipales 2001. En écho aux difficultés évoquées par les maires, la baisse de candidats est d'ailleurs plus marquée dans les petites communes. On recrute davantage de personnes prêtes à s'investir chez les hommes, les personnes diplômées ou de milieux aisés.
 
La constitution de la liste électorale ne concerne guère les maires de communes de plus de 10 000 habitants (seulement 17% de citations). Leur principal souci est en revanche d'expliquer aux sortants du conseil municipal qu'ils ne pourront pas les reprendre (43%), certainement en vue de "rajeunir la liste" (34%).
 
Notons enfin que la parité ne constitue pas une difficulté majeure mais reste une préoccupation dans les petites communes, y compris celles qui ne sont pas soumises à la loi. La difficulté à "trouver suffisamment de femmes pour assurer la parité sur sa liste" est ainsi mentionnée par 29% des maires de communes de 2 000 à 10 000 habitants et 26% des maires de communes de moins de 2 000 habitants, même si la loi ne s'applique pas à ces derniers.
 
Les priorités des maires et de leurs administrés : l'aménagement des routes dans les petites communes, le développement économique dans les grandes
 
Dans les communes de moins de 2 000 habitants, la hiérarchie des priorités des maires et des citoyens est assez différente. Les élus placent en tête "l'environnement et le cadre de vie" (37%) et "l'aménagement des routes et de la voirie et le stationnement" (35%). L'attention sur l'état de la voirie est partagée par leurs administrés (27% de citations), parmi un faisceau de préoccupations assez large : " l'action en faveur des écoles" (28%), "la baisse des impôts locaux" (28%), "l'aménagement des routes et de la voirie" (27%), "la prévention de la délinquance" (26%) et "l'emploi, le développement économique" (25%).
 
Dans les communes de 2 000 à 10 000 habitants, les maires et les citoyens placent en tête de leurs priorités "l'emploi et le développement économique" (respectivement 40% et 35% de citations). Ensuite, les maires citent comme priorité "l'environnement et le cadre de vie" (33%) et "le logement" (30%), quand leurs administrés pensent plutôt à "la prévention de la délinquance" (31%) et à "la baisse des impôts locaux" (29%).
 
Dans les communes de plus de 10 000 habitants, les priorités sont encore différentes, même si l'emploi et le développement économique restent bien placés (44% de citations chez les maires, 31% chez les habitants). Cet item est toutefois moins souvent jugé prioritaire que "la prévention de la délinquance" pour les citoyens (41% de citations), ou "le logement" pour les élus (45%).
 
 
 
Repost 0
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 07:40


Rudy RICCIOTTI à l’honneur, un avenir pour le stadium de Vitrolles…

 
 
 
 
 

Rudy RICCIOTTI est à l’honneur cette semaine avec un article dans la Provence (13/01/2007) sur « l’architecte qui ouvre le siècle des Lumières »

 
 
 

L’article traite évidemment le « pavillon noir », sa dernière réalisation qui abritera la centre chorégraphique d’Aix en Provence.

 
 
 

Mieux comprendre le stadium, souvent décrié pour esthétique, c’est aussi écouter son concepteur :

 
 
 
Que représente le stadium de Vitrolles pour vous ?
 
 
 

Rudy RICCIOTI : « Ce projet s’est nourri d’un site, de son histoire. J’ai traduit la force de l’instinct de survie, malgré la caractère dé »espéré de ce site quasi-lunaire. C’est un lieu réalisé pour les jeunes. L’acoustique y est extraordinaire. J’ai souffert de ce qu’il est devenu. »


 
 
 

Pour découvrir le stadium avec un autre regard, je vous conseille le site internet de Rudy RICCIOTI :http://www.rudyricciotti.com/

 
 
 

Mais s’il a été laissé à l’abandon par les MEGRET, le Stadium va revivre enfin ! L’équipe de Guy OBINO s’est attachée, en effet,  à faire revivre ce monument qui quoi qu’on en pense existe, alors autant en faire quelque chose !

 
 
 

Il a d’abord été transféré à la Communauté de Communes du Pays d’AIX (CPA). Après différentes études, l’orientation aujourd’hui est d’en faire un « pôle de musique actuelle ». Le stadium redeviendra un grand centre des musiques actuelles d’envergure régionale d’une capacité de 4500 places. Ce site conservera un ancrage vitrollais puisqu’il accueillera des groupes et des manifestations locales.

 
 
 

Mais l’état du Stadium, véritable coquille vide totalement pillée,  fait qu’il faudra attendre encore 4 ans pour le revoir totalement opérationnel…

 
 
 

A suivre…

 
 
 
DH
 
 
 

NB : Je me suis exprimé sur le dossier du stadium dans un précédent, sous l'aspect politique, dans un précédent article :

 
 
 
Repost 0
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 10:43


Le cinéma de Vitrolles sur le blog

 
 

Le cinéma de Vitrolles,  Les lumières a franchi la barre des 50 000 entrées en 2006.

 

Ce cinéma fermé par l’équipe MEGRET, a été rouvert par l’équipe OBINO. Le cinéma est un élément fort de la politique culturelle de la ville.

 

Le cinéma des Lumières joue la proximité et tout en offrant une programmation digne des plus grands complexes cinématographiques, offre l’avantage de la proximité et de l’ambiance des petites salles.

 

Au mois de janvier je vous conseille le forum ciné citoyen avec la présentation du film d’Al Gore « Une vérité qui dérange ». J’ai déjà vu le film aux Lumières d’ailleurs, et je vous en livre mes impressions dans un article :

 
 
 

Le cinéma Les Lumières est sur la planète blog Vitrollaise :

 
 

Pour connaitre les programmes de Vitrolles :

 
 

DH
Repost 0
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 11:36


Conseil Municipal de Vitrolles

du 18 janvier 2007
 
 

Le prochain Conseil Municipal se tiendra le 18 janvier 2007 à 18h30 à l’hôtel de Ville.

 

Ce Conseil Municipal exceptionnellement avancé aura un caractère essentiellement technique, avec une série de délibérations concernant les travaux de réaménagement du centre de vacance de NEVACHE et de réhabilitation du domaine de FONTBLANCHE.

 

N’hésitez pas à venir nombreux pour mieux comprendre le fonctionnement de notre ville et le rôle des élus !

 

Pour des raisons professionnelles, exceptionnellement, je ne pourrai être présent à ce conseil Municipal.

 

Pour en savoir plus sur ce conseil municipal et les précédents :  

 

 
DH

Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 07:59



Le Maire de Vitrolles Guy OBINO, et son équipe municipale, présenteront leurs vœux à la population le vendredi 12 Janvier à 18h30 à la salle des fêtes.

Cette cérémonie fait suite à la présentation des voeux au Personnel Municipal le 9 janvier 2007.

Repost 0
17 décembre 2006 7 17 /12 /décembre /2006 10:25


Conseil Municipal de Vitrolles

du 21 décembre  2006
 
 

Le prochain Conseil Municipal se tiendra le 21 décembre 2006 à 18h30 à l’hôtel de Ville.

 

Le point fort du Conseil Municipal sera l’attribution du contrat d’affermage de la restauration scolaire. Le contrat arrivait a échéance. Il a été resoumis en 2006

 

N’hésitez pas à venir nombreux pour mieux comprendre le fonctionnement de notre ville et le rôle des élus !

 

Pour des raisons professionnelles, exceptionnellement, je ne pourrai être présent à ce conseil Municipal.

 

Pour en savoir plus sur ce conseil municipal et les précédents :  

 
 
DH


Important, s’inscrire sur les listes électorales, est le premier acte citoyen pour participer à la vie de la cité et du pays.
 
A noter : derniers jours pour vous inscrire sur les listes électorales !

N’attendez pas les derniers jours de l’année pour demander votre inscription ou une modification !


Vous êtes français ou ressortissant d’un pays, membre de l’Union Européenne,

Vous venez de vous installer à Vitrolles,


Vous avez eu 18 ans dans l’année ou les atteindrez avant le 28 février 2007,

 

Vous pouvez demander votre inscription sur la liste électorale au service élections de l’Hôtel de Ville, ou dans une mairie annexe (Village ou Frescoule).

 
Documents à produire :
 

- Carte d’identité en cours de validité ou carte de résident européen (avec sa photocopie),

- Livret de famille,

- Justificatif de domicile (avec sa photocopie),


Selon le cas : attestation d’hébergement accompagnée de la photocopie de la pièce d’identité de l’hébergeur et justificatif supplémentaire de domicile au nom de la personne hébergée : attestation sécurité sociale, mutuelle, relevé bancaire, ou tout autre document officiel à la bonne adresse.

 
 
Modifications d’adresse ou d’état civil :
 

Toutes les personnes ayant changé d’adresse dans la commune, ou ayant des modifications d’état civil à faire enregistrer sont invitées à présenter au bureau des élections un justificatif de leur nouvelle situation, avant le 31 décembre 2006.

 

Attention : Nous vous conseillons de vérifier l’adresse figurant sur votre carte d’électeur de couleur bleue.

 
Le service élections recevra toutes les demandes :
 

A l’Hôtel de Ville jusqu’au samedi 30 décembre 2006,

Dans les mairies annexes du Village et de la Frescoule jusqu’au mercredi 27 décembre 2006.

Repost 0
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 21:53


Conseil Municipal de Vitrolles

du 30 novembre  2006
 
 

Le prochain Conseil Municipal se tiendra le 30 novembre 2006 à 18h30 à l’hôtel de Ville.

 

Ce conseil aura un caractère plutôt technique. Le point fort sera l’intervention de l’association ADEV (*) pour informer les Vitrollais de son  combat et solliciter leur soutien massif dans son combat contre les nuisances sonores du trafic aérien.

 

N’hésitez pas à venir nombreux pour mieux comprendre le fonctionnement de notre ville et le rôle des élus !

 

Pour des raisons professionnelles, exceptionnellement, je ne pourrai être présent à ce conseil Municipal.

 

Pour en savoir plus sur ce conseil municipal et les précédents :

 
 
 

(*) Voir : http://www.vitrolles-sans-avions.com/

 
Repost 0
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 18:24


Conseil Municipal de Vitrolles
du 26 octobre  2006
 
 

Le prochain Conseil Municipal se tiendra le 26 octobre 2006 à 18h30 à l’hôtel de Ville.

 

Outre les décisions du Maire sur un certain nombre d’affaires Vitrollaises, le point fort de ce conseil municipal sera l’adoption du second protocole de résorption de la précarité au sein du personnel municipal, que j’aurai l’honneur de présenter.

 

En effet, afin de mettre fin à des situations précaires, avec un recours important aux contrats aidés CES, CEC, et à des contrats d’auxiliaires, nous avons mis en place un 1er protocole d’intégration de ces personnels suivant des critères négociés avec les partenaires sociaux. Le 1er protocole a concerné plus de 110 personnes sur la période 2004 – 2006. Le second protocole est la suite pour la période 2007 – 2008.

 

Le second point important concernera le lancement de la phase de concertation pour la 1ère phase du pôle d’échanges des Aymards. Après des années de retard, la région sous l’égide de Michel VAUZELLE lance le développement des transports en commun, après des décennies du « tout automobile ». Le pôle d’échange multimodal ferroviaire et routier sur l’axe Miramas – Marseille permettra la desserte du secteur ouest de la ville ainsi que l’Aéroport et les entreprises du secteur (Eurocopter, etc.).

 

N’hésitez pas à venir nombreux pour mieux comprendre le fonctionnement de notre ville et le rôle des élus !

Pour en savoir plus : http://www.vitrolles13.fr/

 
Repost 0
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 18:02

Le sens de l’engagement politique…
 
 
Les hommes politiques sont très souvent et facilement critiqués. Mon principe personnel, est que nous avons les hommes politiques que nous méritons… En effet, i les citoyens veulent changer la politique, ils peuvent le faire par leur bulletin de vote, mais aussi en intégrant les partis politiques.
 
Chacun peu à loisir critiquer tel ou tel parti politique, il faut bien comprendre qu’il sont des rouages essentiels de notre système démocratique et républicain en France. Pour changer les pratiques des partis politiques ou les faire évoluer pour être plus proches de la réalité ne peut se faire que de l’intérieur.
 
Cela signifie, qu’il faut « prendre une carte » politique pour s’intégrer dans la vie interne du parti. Cela permet dans un parti comme le PS d’intervenir, sur les résolutions de congrès qui donnent l’orientation du parti, et d’intervenir sur le choix des candidats aux élections, que ce soit pour la Présidence de la République, les Législatives, les Sénatoriales, les Conseillers Régionaux, les Conseillers Généraux, et les élus municipaux. Pour moi la politique a aussi un sens et pour moi, la Droite et la Gauche ce n’est pas la même chose. Nous n’avons pas la même conception de la société. Evidemment les différences de points de vue font partie du débat démocratique.
 
Prendre une carte politique, signifie de devenir un militant politique, et comme le disait mon collègue adjoint PC, Malik MERSALI, pour certains, cela semble vouloir dire de devenir « un ovni » et « quitter l’identité de citoyen », comme si cela était incompatible ! Evidemment, comme lui, je ne pense pas que les militants politiques sont des citoyens à part. ce ne sont que des citoyens qui souhaitent à moment donné, pour des raisons toutes personnelles s’impliquer un peu plus dans la vie publique.
 
C’est une démarche, que j’ai moi – même accomplie en 1995. Je voulais plus être un simple spectateur de la vie publique, et notamment des évènements Vitrollais, avec la montée de l’extrême droite.
 
De fil en aiguille, je me suis engagé de plus en plus au sein de mon parti politique, pour devenir en 2002 Adjoint au Maire.
 
Se retrouver du jour au lendemain Adjoint au Maire, c’est porter sur les épaules, au-delà de l’écharpe tricolore, lourde de symbole, un certain nombre de responsabilités. C’est aussi sacrifier, un certain nombre de soirées pour de multiples réunions, et donc sacrifier un peu de sa vie familiale C’est aussi, compléter par de nombreuses heures de travail supplémentaires en mairie, son activité professionnelle. Il ne faut pas oublier, que c’est mon métier qui fait vivre ma famille, et non les indemnités d’élu ! Lors de mes rendez – vous hebdomadaires, certains interlocuteurs sont surpris parfois lorsque je leur dit que j’ai un « vrai » métier en dehors de la politique qui me fait vivre, et que la charge d’Adjoint est en plus…
 
Suivant les délégations, c’est aussi avoir des week-ends chargés en manifestations sportives, associatives, commémoratives, et autres… Certes, personne ne nous oblige, mais c’est tout de même à rappeler à tous ceux qui imaginent que c’est de tout repos !
 
Au-delà de la charge de travail, c’est aussi et surtout la satisfaction de participer à un travail d’équipe au sein d’une équipe municipale et d’un Maire. A Vitrolles, l’équipe de Gauche est plurielle (PS, PC, Verts, Société Civile, MDC, PRG). Cela permet un enrichissement mutuel des différentes sensibilités autour d’un projet commun pour ce premier mandat de redresser la Ville de Vitrolles. Les citoyens jugeront en 2008 de notre action. Etre élu local, c’est aussi être confronté au principe de réalité, que ce soit pour les aspects sociaux ou budgétaires… Tout n’est pas toujours possible. Cependant rien n’est inéluctable, et avec de la détermination, il est possible de « changer la vie », comme le proposait un homme politique illustre… Le sens de l’engagement devient alors une réalité et une grande satisfaction, lorsque nos idées se concrétisent en actions concrètes…
 
Etre élu local, c’est aussi participer à la définition d’un dessein pour notre Ville à court, moyen et long terme. Quelle vision avons-nous pour Vitrolles dans les années à venir, en terme d’environnement, de tissu social, associatif, culturel et sportif, de logement, de développement économique, de politique de quartier, d’urbanisme, d’avenir du plateau de Vitrolles, etc. ? Quelle politique mettre en œuvre envers la petite enfance, la jeunesse, les seniors, etc. ?Autant de choix qui relèvent de la responsabilité des élus. Chacun peut constater, que des choix différents sont opérés suivant les communes. Ces choix relèvent d’orientations politiques. Les élus ne peuvent et ne doivent pas faire seuls ces choix, les citoyens doivent aussi y contribuer ! C’est l’enjeu des semaines, mois et années à venir et tout un programme de réflexion en cette période estivale...

A suivre.
Repost 0
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 07:02


Conseil Municipal de Vitrolles

du 27 juillet 2006
 
 

Le prochain Conseil Municipal se tiendra le 27 juillet 2006 à 18h30 à l’hôtel de Ville.

 

Outre les décisions du Maire sur un certain nombre d’affaires Vitrollaises, le point fort de ce conseil municipal sera l’adoption du projet de charte pour la mise en place d’un conseil municipal des jeunes.

 

En effet, après la mise en place du conseil des seniors au premier semestre 2006, les jeunes de 15 à 18 ans apporteront leur éclairage sur leur vision de la cité au travers d’un conseil spécifique. Ils ne manqueront pas de faire des propositions !

 

N’hésitez pas à venir nombreux pour mieux comprendre le fonctionnement de notre ville et le rôle des élus !

Repost 0