Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 05:25





Le port du voile intégral fait débat. Jean-Luc Mélenchon apporte sa réflexion suer le sujet avec une réponse évidente qui est la République Laïque.

 

Nul doute aussi que sa position fera débat...


A suivre.

 

DH


 

Le voile intégral par Jean-Luc Mélenchon

 

 

LE CONTEXTE 

 

 

En effet, je ne suis pas dupe du contexte dans lequel ce débat est mis en scène. Je veux donc marquer ma distance  avec quelques uns de ceux qui ont déjà exprimé une opinion. Ainsi nombre des membres de la majorité parlementaire UMP qui se sont saisis du débat sur le voile intégral et réclament une loi d’interdiction ne sont pas crédibles dans le rôle laïque et féministe qu’ils endossent pour l’occasion. Les mêmes ne se sont jamais émus du recul du droit à l’avortement ou des entorses au principe de parité.

 

J’exagère ?

 

Qui a nommé un héraut de l’anti avortement, condamné pour cela à 18 mois de prison dont 9 fermes, à la tête d’un important établissement de santé publique sinon ce gouvernement ! Qui ferme  trois importants centres d'IVG en Ile de France qui accomplissaient le quart des IVG de la région? Qui propose une remise en cause aussi brutale de la parité dans les élections sinon ce gouvernement lorsqu’il veut instaurer le scrutin uninominal à un tour pour les élections territoriales? Et qui a fait l’apologie du retour du religieux dans la vie de la cité et remis davantage en cause la laïcité républicaine que Nicolas Sarkozy avec ses sornettes vaticanes sur « la laïcité positive » dans son discours de Latran par exemple !

 

Pour finir, je vois bien comment cette affaire est conduite pour fournir du picotin au fumeux débat sur l’identité nationale. Dans ce cadre il s’agirait de refuser le voile intégral au nom l’identité française, puisque selon la définition absurde qu’en a donnée le chef de l’état celle-ci serait « une culture, des mœurs ».

 

A l’opposé de ce cortège d’hypocrites, s’exprime un ethnicisme insidieux souvent blindé de bonnes intentions. Là, on crie que l’interdiction  stigmatiserait une communauté ! On discriminerait une population en lui interdisant une pratique qu’elle aurait choisi de s’appliquer librement. Mais que disent-ils du contenu de cette pratique ? Rien. Et si le voile intégral était bien une atteinte à la dignité humaine ? Il faudrait se taire. Seules celles qui se l’appliquent en seraient juges !  Dans un tel angle de vue il n’y a plus de droits universels de la personne humaine. On ne saurait recréer de façon plus choquante un nouvel indigénat. On déclarerait son humanité limitée puisque dans son cas on admettrait une dispense d’application des droits humains universels. Il y a là une façon de « respecter les différences » qui confine au racisme.

 

Enfin je n’aurai pas la naïveté de penser le problème posé hors du contexte de l’offensive des religieux que l’on voit se déployer. Dans le monde entier, les agressions politiques des églises catholiques contre le droit à l’avortement, la dérive vers le sectarisme évangéliste des protestants dorénavant scellée en France, les émeutes des fondamentalistes juifs en Israël, l’expansion généralisée de l’islamisme politique sont trop évidents ! La multiplication des voiles intégraux dans nos rues a une origine et une conséquence aussi politique que religieuse. 

 

PRINCIPE

 

A ces préalables on comprend quels seront mes repères pour réfléchir. D’une part l’universalité des droits de la personne humaine, d’autre part la défense du caractère laïque de la République française.

 

C’est par celle-ci que j’entre dans mes solutions. La république ne se mêle pas de la vie des religions ni des pratiques religieuses. Elle ne permet ni n’interdit rien en la matière. Mais elle garantit l’essentiel : la liberté absolue de conscience ! Une des façons de garantir  cette liberté c’est aussi de s’interdire d’avoir des appréciations sur les pratiques religieuses. Ainsi ce n’est pas à nous de dire si le port du voile intégral est ou non un impératif de la religion musulmane. C’est l’affaire des musulmans d’en connaitre. Ayons la franchise de dire qu’en toute hypothèse cela ne changerait rien. Les témoins de Jéhovah inscrivent dans leurs dogmes le refus des transfusions sanguines. Ils sont légitimement inculpés et condamnés pour non assistance à personne en danger. La liberté religieuse est totale. Tout est permis. Sauf ce qui trouble l’ordre public, contrevient à la loi ordinaire ou porte atteinte aux droits de l’homme.

 

Les droits de l’homme sont préalables et supérieurs à toute autre norme et la loi elle-même doit y être soumise. Le port du voile intégral y contrevient-il ? Voila la question. Son origine religieuse ne change rien à la qualification de l’acte qui consiste à en affubler quelqu’un. La loi dit que certaines pratiques religieuses doivent être considérées comme des délits du fait des maltraitances qu’elles occasionnent. D’ailleurs les membres des  sectes qui crucifient des adhérents ou torturent des nourrissons par exemple sont condamnés pour le crime de droit commun qu’ils commettent sans que leur vocation religieuse soit considérée comme des circonstances atténuantes. Le port du voile intégral est-il un traitement dégradant ?

 

C’est le critère déclencheur de l’action publique, le seul qui soit respectueux des principes au nom desquels on peut être conduit à interdire le port de ce voile. Si une loi concernait cet accoutrement, elle ne devrait donc en aucun cas mettre en cause une religion ou un groupe religieux en tant que tel. En République, il n’est pas de loi particulière, mais seulement des normes générales et impersonnelles, applicables à tous.

 

UNE PRESSION POLITIQUE

 

Ce n’est donc pas au nom des usages de nos ancêtres les gaulois, d’une quelconque culture particulière ou de valeurs prétendument occidentales que je combats le port du voile intégral. Mon point de départ est que le port de ce voile est un traitement dégradant pour la personne qui s’y soumet. Mais je n’oublie pas que,  dans les faits, le porter en public n’est en rien une pratique purement personnelle. Il impacte lourdement son environnement. Le voile intégral a une fonction idéologique et politique. La violence symbolique qu’il produit dans l’espace public viole ostentatoirement la norme laïque qui gouverne notre vie sociale commune. Le voile intégral est en effet un moyen pour ses promoteurs d’imposer leur loi « particulière » dans l’espace public, à la place de la loi commune. Dans la logique de ses promoteurs, il s’agit de cette façon de pointer du doigt toutes celles qui ne le portent pas, de jeter sur elles le doute et la suspicion. Le prescripteur se voit par la même reconnaitre une domination particulière, au dessus de la loi. C’est de cette façon qu’ils pensent contraindre un nombre croissant de femmes à une appartenance non consentie et obtenir leur allégeance. Convaincre quelqu’un d’accepter un traitement contraire à son intérêt ou mettant en danger sa personne est un acte de conditionnement qui peut en lui-même être puni. La loi le prévoit.  L’article 223-15 du code pénal, déduit de la loi Picard-About contre les violences des sectes, condamne lourdement la mise en état de sujétion et l’abus de faiblesse pour ceux qui s’en rendent coupables : trois ans d'emprisonnement et 375 000 euros d'amende. Deux condamnations au titre de cet article du code pénal conduisent à l’interdiction de la secte impliquée. Ainsi la loi démontre que notre régime de liberté de conscience absolue n’ignore pas les abus auquel il peut donner lieu et qu’il les réprime.  

 

UN TRAITEMENT DISCRIMINATOIRE

 

Le voile intégral fait de la femme qui le porte un être de seconde zone, susceptible de se voir infliger en public un traitement dégradant. Mais en toute impunité jusqu'à ce jour !

 

Pourtant la loi en France punit de telles pratiques ! Quand bien même la personne concernée en est satisfaite !

 

C’est ce qui a conduit à l’interdiction du « lancer de nain » dans une discothèque  de Morsang sur Orge. Le nain était pourtant tout a fait consentant et furieux d’être privé de son job.

 

La loi punit aussi l’exhibition sexuelle. Faut-il que nous lancions la mode de se promener nu dans la rue pour constater qu’il n’est pas admis de le faire ? Promener son propre enfant nu dans la rue est considéré comme une maltraitance punie par la loi. Ainsi, toute voilée serait légale et toute nue prohibée ?

 

Qui ne voit comment deux points feraient alors bel et bien une ligne où le corps de la femme est le motif de son asservissement ? Certains disent ici : ces femmes affirment vouloir porter « librement » le voile intégral. Et alors ? La servitude si elle est volontaire n’en est pour autant ni plus acceptable ni plus légitime. Une société d’êtres libres n’autorise aucune enclave de servitude. Même consentie. Permettrait-on qu’une seule personne se donne librement en esclavage ?  Le désarroi mental de cet esclave volontaire doit-il nous faire admettre que quelqu’un puisse être maitre d’esclave ? 

 

Invoquer la liberté pour tolérer le voile intégral, c’est nier l’égalité des droits ou en réduire infiniment la portée au point de considérer que certains ont moins de droits en raison de leur particularité supposée. J’affirme donc ceci : c’est fondamentalement le port du voile intégral qui discrimine la femme par rapport à ses semblables, et non pas son éventuelle interdiction.  

 

UN ACCOUTREMENT OBSCENE

 

Pourquoi le port du voile intégral est-il un traitement dégradant pour les femmes ? D’abord parce qu’il est obscène. Il réduit celle qui le porte au seul statut de proie sexuelle potentielle. Comme on ne propose pas de crever les yeux des hommes, seule la dissimulation permettrait de soustraire l’objet du désir à la concupiscence naturelle, et donc légitime, de tous ceux qui les regardent. Notons combien cela est également injurieux pour les hommes réputés ainsi être nécessairement prédateurs obsédés.

 

Quoiqu’il en soit, un statut humiliant de propriété d’autrui est attaché à la femme voilée. Car quand bien même celui qui la dévisagerait se contenterait de cela, le profit qu’il tire de son seul regard est considéré comme un abus. Il diminuerait en effet l’usage exclusif de regarder, réservé à celui qui affirme avoir des droits sur cette femme du fait même qu’elle est voilée. Littéralement ce dernier à un « droit de regard » exclusif sur la femme concernée. La clôture annonce ici aussi la propriété, avec le droit « d’user et d’abuser » qui s’y attache. Mais une personne humaine ne peut être la propriété d’une autre. Cela est contraire aux droits de l’homme qui proclament que les êtres humains naissent libres et égaux en droit.

 

UNE NEGATION DE SOI

 

Ensuite la dissimulation dans le but d’être rendu méconnaissable aux yeux des autres est au sens littéral une annulation de l’identité. Qui est là devant moi ? Non seulement je ne peux pas le savoir, mais je ne dois pas le savoir ! La femme  voilée est niée comme personne particulière, parce que l’originalité physique qui singularise chacun de nous est rendue invisible. Dès lors, le voile intégral annonce que la personne ainsi vêtue n’existe pas. Non seulement parce qu’il est impossible de l’identifier mais parce que le sachant la voilée proclame ainsi qu’elle se nie elle même comme sujet autonome, c'est-à-dire apte au statut d’adulte lequel consiste à conduire personnellement sa vie parmi les autres. Le spectacle donné d’une telle auto-humiliation est un trouble manifeste à l’ordre public. D’ailleurs nous ressentons tous le même malaise en croisant les malheureuses que nous avons déjà observées dans cet accoutrement.

 

LEGIFERER ? POURQUOI PAS ?

 

S’il est admis que le port du voile intégral porte atteinte à la dignité de la personne humaine, est-il possible de l’interdire et comment ? Je l’ai dit, il existe déjà en droit français des normes qui encadrent les comportements, les messages et signes et même directement l’apparence physique, afin de préserver l’ordre public et la dignité de la personne humaine.

 

J’ai mentionné l’arrêt du Conseil d’Etat qui a validé l’interdiction d’un spectacle de « lancer de nain », au motif que celui-ci portait atteinte à la dignité de la personne humaine. J’ai rappelé les dispositions de la loi de Catherine Picard et Nicolas About. J’ai dit que le code pénal punit également le délit d’exhibition sexuelle, dans la mesure où celle-ci porte atteinte à la pudeur publique. Il punit de même tous les messages « de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine » qui constituent des contraventions de 4ème classe.

 

Il n’est donc pas impossible ni contraire aux libertés publiques et droits fondamentaux de légiférer sur les pratiques vestimentaires si la défense de l’ordre public et de la dignité humaine le justifie. La dissimulation complète du visage pose problème de ce double point de vue. Elle empêche toute reconnaissance des personnes concernée, ce qui trouble l’ordre public. Et elle les prive aussi d’existence sociale et porte atteinte à leur intégrité physique et morale ce qui met en cause la dignité de la personne humaine. C’est donc sur cette double base que la loi pourrait affirmer l’obligation d’avoir le visage découvert dans tous les lieux publics. Jean-Marie Le Pen affirme que les dispositions actuelles de la loi suffisent et qu’il n’y a donc pas besoin d’une loi de plus. Quelle hypocrisie ! Si le port du voile est déjà interdit qu’est ce qui empêche alors de le dire de nouveau dans le cadre d’une loi,  qui en rassemblerait toutes les dispositions aujourd’hui éparses, sur le sujet ? La vérité est évidemment que Le Pen ne veut pas d’une loi de plus qui renforcerait le caractère laïque de la république française !

 

Resterait ensuite à définir l’éventuelle sanction de la violation de cette obligation par la dissimulation complète du visage. Pour respecter la nécessité des peines et ne pas aggraver l’absurde surenchère pénale actuelle, cette violation devrait plutôt relever de la contravention que du délit. Au total donc il ne s’agirait donc pas pour la loi d’interdire en particulier le port du voile intégral, mais d’affirmer le principe général de la non dissimulation du visage dans l’espace public, au nom de l’ordre public et du respect de la dignité humaine. Bien sûr c’est un choix politique. Mais la République n’est pas un régime neutre ! Et puisque nous voici à l’ouvrage, je n’en resterai pas là. 

 

ETENDRE LE CHAMP DE LA LAÏCITE

 

Si l’objet de la nouvelle loi est bien de garantir la liberté, l’égalité et la dignité de toutes les femmes qui vivent sur notre territoire, d’autres mesures seraient opportunes dans ce cadre.  Si une proposition de loi est débattue, je pense que les parlementaires de gauche devraient les proposer par amendements.

 

Le but serait d’étendre le champ d’application de l’impératif laïque. Ainsi  faut-il interdire à tout patient de récuser le personnel soignant à l’hôpital et punir les interventions des personnes qui y inciteraient un patient. Je pense aux cas des personnes qui refusent ou font refuser un soignant parce qu’il s’agit d’une personne de sexe opposé. Après cela il est temps aussi d’imposer l’obligation de mixité des lieux publics et services publics. En effet le principe de mixité n’est pas aujourd’hui garanti par la loi, y compris à l’école. Par exemple, on ne peut accepter le maintien et l’extension des horaires de piscine non mixtes, ou bien les heures d’accès au sport réservées aux seuls hommes ou aux seules femmes, chacun de leur côté. Enfin, si législateur voulait afficher la constance de ses principes et la cohérence de sa pensée pour notre pays, il pourrait, pour conclure la nouvelle loi laïque, étendre l’application de la loi de 1905 outre-mer et en Alsace Moselle. Mais je crains que le nombre des républicains conséquents  ne soit pas assez grand dans nos assemblées pour cela !

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 06:34


La construction d'un Front de Gauche durable est un long processus qui avance ! Nous ne pouvons que nous en féliciter.

 

DH



Communiqué de presse du Parti de Gauche

 à propos de l'unité de

l'autre gauche et du Front de Gauche

 

Samedi, 10 Octobre 2009

 

 

"Depuis le mois de juin, le Parti de Gauche agit sans relâche pour favoriser l'unité de l'Autre gauche avec pour premier objectif de la rassembler au premier tour des Régionales. Il a donc contribué activement à la naissance du "Groupe de travail" qui réunit, notamment, le NPA, la FASE, les Alternatifs et les membres du Front de Gauche (GU, PCF et PG) dont la deuxième réunion a eu lieu mercredi dernier à son siège. La prochaine réunion du 16 octobre consacrée à la stratégie globale pour le premier et le deuxième tour à partir d'un texte sera un moment important de ce processus.

 

Dans le même temps, le Parti de Gauche renforce la construction du Front de Gauche. Sa proposition de former un comité de liaison permanente pour inscrire cette alliance dans la durée a été acceptée. L'ouverture d'un travail commun pour élaborer une plateforme partagée a également été lancée. Nous espérons nous servir sans attendre de tout ce travail pour en débattre avec les partis de l'autre gauche mais aussi avec les syndicalistes, les acteurs des mouvements sociaux et écologiques. Dans un souci de clarification, nous jugeons également utile de le confronter publiquement avec le Parti Socialiste et les Verts avant de le faire devant les électeurs au premier tour des élections régionales.


Dans ce cadre, le PCF a lancé depuis des semaines l'idée d'ateliers en souhaitant que le Front de Gauche les co-organise. Les échanges entre les membres du Front de Gauche sur cette question ont été publiques notamment au moment de la fête de l'Humanité. Il nous parait aujourd'hui que l'objectif assigné à ces ateliers a évolué positivement : il n'est clairement pas question de travailler à une plate-forme partagée avec le PS ou les Verts. Il s'agit bien de confronter notre projet avec le leur dans le cadre d'un débat démocratique.


Dans ces conditions le Bureau National du Parti de Gauche réuni vendredi a donné son accord pour que le Front de gauche organise huit ateliers-forums. Le Parti de Gauche souhaite que les partis de l'autre gauche y participent largement. Ainsi pas à pas une alternative de gauche se construit. Elle sera un point d'appui immédiat pour les salariés et pour notre pays.

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 06:21

 

 


 

Marie Christine VERGIAT, notre Députée Européenne du Front de Gauche dans la grande région Sud-Est s'engage à nous rendre compte de son mandat. C'est une excellente initiative et je vous en livre le contenu sur ce blog.

 

Par ailleurs, elle a ouvert un blog, http://mcvergiat.over-blog.com/ qui permet de suivre son activé au parlement européen et ses analyses.

 

A suivre !

 

DH

 


 

 

Cher(e) ami(e), cher(e) camarade,

 

Je vous prie d'abord de bien vouloir m'excuser d'avoir tant tardé à vous écrire cette lettre pour vous remercier de la part que vous avez pris dans la formidable campagne que nous avons mené tous et toutes ensemble.

 

Nous pouvons être fier(e)s d'avoir arraché, voix par voix, cette victoire.

 

Cette nouvelle responsabilité que vous m’avez ainsi principalement confiée, au-delà de l'honneur qu'elle représente, est pour moi une tâche lourde que je souhaite inscrire dans les pas de mes prédécesseurs et notamment de Francis Wurtz.

 

J'entends réaliser ce mandat en respectant les valeurs qui ont toujours été les miennes depuis que je suis engagée dans la vie militante, celles pour lesquelles le Front de Gauche a fait campagne afin de construire une autre Europe : une Europe de paix, d'égalité, de solidarité, de progrès.

 

Pour cela, je compte bien entendu sur votre soutien. C'est ensemble que nous pouvons construire un nouveau modèle de développement qui redonne priorité à l'intérêt général, à la satisfaction des besoins humains et au respect des équilibres naturels.

 

Oui, je reste persuadée que cette autre Europe est possible mais elle ne peut devenir réalité que si les citoyens se l'approprient et qu’ils partagent nos réflexions.

 

Nous avons un message clair à porter ensemble au niveau européen : il n'est plus tolérable d'accepter que le renoncement aille toujours dans le même sens, que les écarts entre les plus riches et les plus pauvres continuent de s'accroître dans tous les domaines de la vie. Ce combat, je compte le mener au sein des commissions et délégations dans lesquelles je siège: "Culture et Education", "Libertés civiles, Justice et affaires intérieures, Maghreb, Euromed (Euroméditerranée), ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).

 

Depuis mon élection, j'essaie de vous faire partager mon travail au sein du Parlement européen via mon blog et mon Facebook. D'ici la fin de l'année, je préparerai une lettre d'informations décrivant les six premiers mois de mon mandat européen et je vous inviterai largement à la diffuser. J'entends bien également participer à certain nombre de débats. J'ai déjà eu l'occasion de me rendre en Isère, dans la Drôme, les Bouches-du-Rhône et les Alpes Maritimes aussi qu'à l'Université d'été de l'ATTAC. Je dois aller prochainement dans le Var et en Corse. Tous mes déplacements sont inscrits au fur et à mesure sur mon blog.

 

J'entends de cette façon vous faire partager les combats de la Gauche Unitaire Européenne/Gauche Verte Nordique (GUE/NGL) au Parlement européen et je reste soucieuse d'avancer dans le sens d'une démocratie plus délibérative comme je l'ai dit au soir de mon élection.

 

J'espère ainsi participer à cette (re)construction d'une gauche de transformation sociale, fière de ses valeurs, capable de "réenchanter le monde" et de donner vie aux mots "Liberté, Egalité et Solidarité".

 

Pour cela, j'ai besoin de vous.

 

 

Marie-Christine VERGIAT

Députée européenne Front de Gauche

au sein de la Gauche Unitaire Européenne/ Gauche Verte Nordique (GUE/NGL)

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 06:05





Préparons l'avenir !


DH

 



 

Communiqué du Front de Gauche du Jeudi 16 Juillet 2009



Les organisations politiques constitutives du Front de Gauche se sont réunies le vendredi 10 juillet 2009. Elles ont tout d'abord confirmé leurs larges convergences de vues sur la situation politique et sociale du pays.


La crise globale du système capitaliste, à la fois économique, sociale, écologique et démocratique continue de se développer avec des conséquences désastreuses pour les salarié-e-s et pour l'ensemble de notre peuple comme pour le devenir de notre planète. Nicolas Sarkozy a décidé de poursuivre et d'amplifier son offensive antisociale dans les secteurs privé et public, son soutien aux logiques financières et à un type de développement  uniquement tourné vers le profit maximum de quelques grands groupes au détriment des besoins sociaux et des équilibres écologiques.


Pour faire face à cette situation, le Parti Communiste français, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire veulent contribuer aux luttes et à l'union la plus large autour des salariés pour l'emploi, les salaires et tous les revenus; la défense et le développement des services publics; le refus catégorique du recul de l'âge de la retraite; la bataille contre le réchauffement climatique de la planète et pour le respect des équilibres écologiques.


Tirant quelques leçons du scrutin des européennes, les trois partis ont souligné l'abstention massive des classes populaires et des jeunes dans cette élection ainsi que le recul en France et en Europe des forces qui se réclament de la sociale démocratie ou du social libéralisme. Ce vote confirme ainsi le désaveu des peuples à l'égard de l'Europe libérale et sanctionne à gauche les organisations qui se sont ralliées aux logiques libérales et capitalistes.


Dans ce contexte marqué d'une crise profonde de la gauche ils se félicitent du premier pas que constituent les résultats positifs du Front de Gauche. Ils considèrent plus que jamais indispensable de répondre aux attentes de toutes celles et de tous ceux qui, à gauche et dans le mouvement social, souhaitent une alternative politique à vocation majoritaire en rupture avec les logiques capitalistes et les modèles productivistes.


C'est pourquoi ils décident de poursuivre, d'élargir et d'enraciner la démarche du Front de Gauche afin de construire une alternative de transformation sociale et écologique et sur cette base, la majorité populaire et politique qui permettra de la mettre en œuvre et de battre la droite durablement.


Ils proposent d'ouvrir un grand chantier public de construction de cette alternative en s'adressant à toutes les forces, à toutes celles et tous ceux qui partagent et qui voudront participer à cette démarche.


Ce chantier devra travailler en particulier trois questions : l'utilisation de l'argent au service de l'intérêt général et du développement durable ainsi que la répartition des richesses; l'évolution des pouvoirs dans les institutions, dans les entreprises et dans la vie publique en relation avec la mise en place de nouveaux droits pour les salarié-es et les citoyen-nes ; la mise en place d'un nouveau mode de développement économique, social et culturel respectueux des équilibres écologiques de notre planète et permettant à toutes et tous de bien vivre.


 Les formes de cette élaboration mêleront le travail entre les organisations qui souhaitent s'impliquer dans la démarche du Front de Gauche, les auditions nécessaires et les initiatives publiques - dans l'esprit du forum débat tenu à la mutualité le 3 juillet : « trois heures pour une alternative de gauche » - permettant d'associer l'ensemble des citoyennes et des citoyens qui le souhaitent à cette construction : syndicalistes, responsables associatifs, personnalités du monde de la création et de la recherche.


Elles se conjugueront avec les campagnes d'urgences que propose le Front de Gauche tout d'abord autour des actions permettant de mieux faire connaître et partager les trois propositions de lois déposées par leurs parlementaires pour les salaires et l'ensemble des revenus, pour l'interdiction des licenciements dans les entreprises qui versent des dividendes aux actionnaires, pour la défense et le développement des services publics; ensuite pour travailler les convergences nécessaires à construire pour le droit et le financement des retraites dès l'âge de 60 ans et enfin pour la préparation du sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.


Enfin, en lien avec les différentes rencontres qu'elles viennent d'avoir, les organisations du Front de Gauche signataires de ce communiqué décident d'ouvrir un groupe de travail sur les prochaines échéances régionales. Ce groupe de travail aurait pour fonction de conduire, une réflexion sur les contenus à même de créer les conditions d'un rassemblement à vocation majoritaire porteur de mesures solidement et réellement ancrées à gauche Il serait proposé aux partis qui s'y sont déjà déclarés favorables, qu'ils se retrouvent ou pas au sein du Front de Gauche et plus largement aux forces qui se reconnaîtront dans un tel projet. Ils se réuniront à nouveau à la fin du mois d'août pour mettre en œuvre cette offre.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 05:18

 


 

Le Parlement Européen vient de se doter d'un Président ultralibéral en la personne de M. Jerzy Buzek.

 

En effet, ce dernier, dissident polonais et président du premier congrès de Solidarnosc en 1981 a été premier ministre de son pays. C'est lui qui a lancé les négociations d'adhésion de la Pologne à l'union en 1997, et fait adhérer Varsovie à l'OTAN en 1999. Lors d'un débat la semaine dernière, Jerzy Buzek « s'est vanté d'avoir fermé 22 mines », « s'est félicité des privatisations » et « a fait le lien entre immigration et délinquance », comme nous l'ont rapporté nos députés du Front de Gauche.

 

A peine élu d'ailleurs,  dans son discours, il faisait de Jean-Paul II un inspirateur du combat pour les droits humains en Pologne...

 

Le conservateur polonais a recueilli grâce à un « accord technique » entre le PPE, où siège l'UMP,  le groupe des Socialistes et démocrates (S&D), où siègent les élus PS, et celui de l'Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe (ALDE) où siège le Modem. S'il n'y avait pas d'accord technique avec les Verts, une partie d'entre eux a soutenu Jerzy Buzek, dont Daniel Cohn-Bendit, alors qu'il est par exemple ouvertement contre l'avortement.

 

Encore une fois, après la belle campagne électorale de 2009, les beaux discours en France, les actes à Strasbourg sont parfois très différents...

 

A suivre.


DH

 

 


 

 

Communiqué de presse de la délégation française "Front de Gauche" du groupe GUE  au parlement Européen.

 

Election du président du Parlement européen: Consensus contre l'intérêt des peuples.

 

Alors que l'Europe est frappée de plein fouet par la crise, que les populations espèrent et attendent de l'Europe des décisions pour changer les choses. Alors que les dogmes ultralibéraux ont fait la démonstration de leur nocivité. Rien  ne bouge au Parlement Européen ! 

 

M. Busek candidat à la présidence présenté par le PPE et soutenu par les autres groupes du Parlement de droite, socialistes et verts qui à l'exception du Groupe GUE/NGL n'ont pas présenté de candidat, a été élu.

 

Seule candidate alternative, Mme Eva-Britt Svensson présentée par la GUE/NGL portait les couleurs de la gauche. Ses 10 propositions pour l'Europe ont montré la possibilité de changer vraiment pour peu que la volonté politique soit au rendez vous. Elle a représenté le vote de gauche. Avec 89 suffrages, son score va bien au delà du nombre des députés de notre groupe. Un signe que le groupe GUE/NGL est au service de tous ceux qui veulent faire avancer la gauche. 

 

Avec 555 voix sur les 644 députés ayant voté (sur 713 députés), M. Jerzy Buzek est élu au premier tour de scrutin. Ce résultat obtenu grâce à la coalition de la droite, des socialistes et des verts est d'autant plus lamentable que le président nouvellement élu du parlement européen n'avait rien caché de ses orientations libérales.

 

Nous comprenons le sentiment des électrices et des électeurs qui ont voulu voter à gauche en choisissant les listes écologistes ou socialistes et se sentent floués dès le premier jour de session.

 

Dans cette situation qui montre une fois de plus la déroute de la gauche européenne, les peuples d'Europe peuvent compter sur les députés du "Front de gauche" et de la GUE/NGL pour résister à ces politiques désastreuses et les aider à intervenir pour imposer d'autres choix.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 05:52

 

 

 


 

Pour les résultats du 1er tour, cliquez ICI.

Et encore une fois, bravo aux copains qui se sont battus dans un contexte difficile !

DH

 



Elections municipales 2ème tour

du 19 juillet 2009.

Déclaration de la liste Aix à Gauche.



Nous remercions les électrices et les électeurs qui ont voté pour notre liste.Seule véritable liste d'union des forces de gauche, syndicalistes, associatives et citoyennes, elle est le socle sur lequel les luttes contre la droite et la politique de Sarkozy et pour le rassemblement s'appuieront.


Cette élection, en plein week-end du 14 juillet est un déni de démocratie qui a conduit à près de 56% d'abstention. Il est clair que la gauche sort affaiblie de ce scrutin. L'alliance avec le MoDem réalisée par la liste « Tous ensemble pour Aix » non seulement n'était pas nécessaire mais est dangereuse pour l'avenir. Le seul discours « anti-Joissains », même de la part de responsables de droite ne fait pas une politique de gauche.


Madame Joissains rassemble la droite la plus dure et la plus réactionnaire. Elle est la représentante de la politique de Sarkozy, c'est pour cela qu'il faut combattre cette droite.


Nous avons mené une campagne populaire, intense et digne. Nous avons été les seuls à porter clairement une orientation et des propositions de gauche dans cette élection.


Dans la diversité de notre liste nous nous sommes mobilisés pour un projet qui s'attaque aux inégalités et aux conséquences locales de la politique de la droite et de sa mise en œuvre. Partout, et en particulier dans les quartiers populaires, nous avons constaté les dégâts causés par le manque de démocratie et par une gestion de la ville qui accentue inégalités sociales et environnementales.


Dès demain nous continuerons dans les luttes et dans les débats à porter ce courant clairement de gauche qui veut rassembler et se mettre au service de la population aixoise.


Nous avons été clairs et responsables et nous entendons le rester en particulier par le respect des paroles données et des engagements pris vis-à-vis des électeurs.

Nous sommes mobilisés dans le combat contre la politique de Sarkozy, de la droite en général et du MEDEF.


A Aix, sur des questions nationales ou locales nous poursuivrons dans ce sens, pour défendre au quotidien, l'ambition d'une ville solidaire.


Dans cette situation, les électrices et les électeurs, face à l'importance de l'enjeu de ce 2ème tour, déciderons en toute conscience de leur vote.




Aix-en-Provence, le 13-07-09.
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 05:53





Le Front de Gauche ne s'arrête pas le 7 juin 2009, après les élections européennes. L'idée même est de le prolonger et de l'élargir !!!


Ainsi le Parti de Gauche a rencontré le PCF puis le NPA. Voici le ler communiqué Parti de Gauche- NPA


A Vitrolles, c'est à construire sachant que différentes actions communes ont été menées avec le PCF sur la défense de la Poste, par exemple.


A suivre !


DH


 

 

Déclaration commune du NPA et du Parti de Gauche

 

Mardi, 30 Juin 2009

 

 

Déclaration commune du NPA et du PG à l'issue de leur rencontre du 30 juin 2009


La rencontre des délégations du NPA et du Parti de Gauche respectivement conduites par Olivier Besancenot et Jean-Luc Mélenchon qui a eu lieu le 30 juin au siège de ce dernier a donné lieu à la déclaration commune suivante :


Le NPA et le Parti de Gauche constatent les ravages provoqués par la crise globale du système capitaliste, à la fois économique, sociale et écologique, dans laquelle la politique des classes dirigeantes a plongé le monde. Ils dénoncent la vague de licenciements qui frappe de plein fouet le monde du travail et l'offensive de Nicolas Sarkozy, de la droite et du Medef contre les salariés annoncée lors du Congrès de Versailles et dont la volonté de retarder l'âge du départ à la retraite est un élément phare.


Face à cette offensive pour faire payer les frais de la crise aux classes populaires, devant l'urgence de la situation, quelques soient par ailleurs les divergences entre les deux formations, le NPA et le Parti de Gauche souhaitent œuvrer à la préparation d'une contre-offensive du monde du travail pour faire valoir ses exigences au premier rang desquels la garantie d'un emploi, l'augmentation des salaires mais aussi tout refus de recul de l'âge de la retraite.


Sarkozy et la droite se prévalent des résultats des élections européennes pour donner une légitimité leur politique réactionnaire. Pourtant seul un électeur sur dix a donné son suffrage à l'UMP. Il s'agit en réalité moins d'une victoire de la droite que de l'incapacité de la gauche à lui opposer une véritable alternative. En proposant d'accompagner ce système et en se contentant de remèdes homéopathiques qui ne le remettent pas en cause, cette gauche devient du coup inutile aux yeux du plus grand nombre. C'est ce qui explique la crise profonde des partis de la sociale démocratie en Europe. L'abstention massive des classes populaires et des jeunes - phénomène le plus important de ces élections - illustre cruellement cette tendance de fond. Cette abstention est certes lié au rejet de l'actuelle construction libérale et anti démocratique de l'Europe. Mais aussi au fossé de plus en plus grand entre les aspirations populaires et l'offre de la gauche institutionnelle. Dans une situation où la crise va s'aggraver, il y a là un risque majeur. On ne peut que s'inquiéter de la progression de l'extrême droite. Elle prouve qu'elle peut profiter du désespoir des milieux populaires.


Les deux partis soulignent également l'ambiguïté du vote Europe Ecologie. Il reflète une prise de conscience salutaire de la crise écologique. C'est décisif ! Mais ses porte-paroles en font aussi une stratégie politique pour dépasser le clivage gauche/droite. Pour nous, on ne peut ignorer le lien étroit entre la logique prédatrice du capitalisme et le désastre environnemental.


Ils s'accordent pour favoriser l'unité la plus grande contre les projets de la droite et du patronat que ce soit dans le domaine social, écologique, et des droits et des libertés. Le NPA et le Parti de Gauche sont ainsi unis actuellement dans la mobilisation contre l'EPR ou dans le comité national contre la privatisation de La Poste. Mais ils avancent aussi des propositions d'initiatives sur le terrain de la lutte contre les licenciements.


Les deux formations estiment aussi indispensable d'unir les forces de gauche et des écologistes qui rejettent la logique du système capitaliste aux élections régionales. Il est urgent de rendre plus crédible une véritable alternative au système.


Les deux partis constatent que les propositions issues de leurs instances nationales respectives sont suffisamment proches pour leur permettre d'avancer dans cette voie unitaire pour les élections régionales. En conséquence, ils se prononcent au premier tour des régionales pour un accord national pour les 21 régions hexagonales sur des listes associant les forces qui composent aujourd'hui le Front de Gauche comme le PCF et le Parti de Gauche et le NPA, LO, Alternatifs, Alterekolo et les autres courants qui sont dans la Fédération, militant-e-s de quartiers ou du mouvement social. Le NPA les nomme « forces anticapitalistes », et le PG « l'autre gauche ». Ces listes seraient porteuses des exigences des classes populaires, d'un programme d'urgence en rupture avec la logique capitaliste et le productivisme pour les régions. Elles seront autonomes et indépendantes du PS et des listes de type Europe Ecologie.


Au second tour, les listes soutenues par le Parti de Gauche et le NPA se battront pour faire gagner la gauche et empêcher que des régions basculent à droite. Pour cela, les deux organisations se prononcent d'ores et déjà pour des fusions « techniques » ou « démocratiques » des listes de gauche à l'exception de tout accord incluant le Modem.


Pour le NPA, au sein de l'institution, les élus de ces listes conserveront leur liberté totale de vote et refuseront d'accepter des mesures et des budgets défavorables aux travailleurs et à la population.


Il subsiste évidemment au stade de cette première rencontre des questions à régler.

Pour le Parti de Gauche, l'ambition est d'être en situation d'appliquer le programme de ces listes dans le nombre le plus important possible de régions. Le plus sûr moyen d'imposer ce rapport de force consiste à placer ces listes en tête des listes de gauche au soir du premier tour.


Pour le NPA, les élus refuseront de contracter des accords de gestion avec les dirigeants du PS et d'Europe Ecologie. En effet, le NPA constate que les majorités de gauche ayant géré les régions depuis 6 ans n'ont pas mené de politique visant à satisfaire les besoins de la population et à répondre aux exigences écologiques. Elles ont pris des mesures qui leur étaient défavorables, par exemple des subventions accordées à des entreprises qui licencient.


A ce stade, les deux partis estiment que ces différences n'empêchent pas de poursuivre le processus entamé aujourd'hui. Au contraire, les deux partis estiment que leur rencontre aujourd'hui contribue à renforcer une dynamique positive et s'en félicitent. Un rassemblement aussi ambitieux est possible, il peut changer bien des choses. Pour le rendre toujours plus crédible, le Parti de Gauche et le NPA vont poursuivre leurs contacts, et s'invitent d'ores et déjà à leurs rendez-vous de l'été. Ils proposent également à tous les partenaires pressentis un groupe de travail commun pour commencer à avancer sur le contenu de ce que pourrait être le programme d'un tel rassemblement pour les régionales.


Paris, le 30 juin.


Pour le NPA : Pierre Baton, Olivier Besancenot, Frédéric Borras, Pierre François Grond, Ingrid Hayes, Guillaume Liégard, Danielle Obono


Pour le Parti de Gauche : Jean Luc Mélenchon, Gabriel Amard, Eric Coquerel, François Delapierre, Audrey Galland, Raquel Garrido, Pascale le Neouannic, Corinne Morel Darleux

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 05:50





Le Front de Gauche ne s'arrête pas le 7 juin 2009, après les élections européennes. L'idée même est de le prolonger et de l'élargir !!!


Ainsi le Parti de Gauche a rencontré le PCF puis le NPA. Voici le 1er communiqué PCF-Parti de Gauche.


A Vitrolles, c'est déjà une réalité avec une volonté commune de prolonger l'action menée pour la campagne européenne.


A suivre !


DH


 

Compte rendu commun de la rencontre PCF / Parti de Gauche

 

Mardi, 30 Juin 2009 15:55

Deux délégations du Parti Communiste Français et du Parti de Gauche conduites respectivement par Marie-Georges Buffet et Jean-Luc Mélenchon se sont rencontrées le 25 juin au siège du PG.


Il s'agissait de la première rencontre officielle entre les deux partis après les élections européennes. L'objet de la rencontre était de faire un bilan de ces élections, de la campagne du Front de Gauche, de ses résultats et de la poursuite à donner à cette dynamique.


Les deux partis ont souligné l'abstention massive des classes populaires et des jeunes dans cette élection, le recul en France et en Europe des forces qui se réclament de la sociale démocratie ou du social libéralisme, le résultat ambigu de la liste Europe Écologie qui a su capter la sensibilité aux questions écologiques mais sur une base voulant transcender le clivage gauche/droite.


Ils dénoncent l'attitude de Nicolas Sarkozy qui se réclame du résultat des élections pour se considérer légitime à poursuivre sa politique de fuite en avant dans un sens toujours plus libéral.


Les deux délégations ont porté une appréciation positive sur les résultats et la dynamique du Front de gauche et insisté sur la campagne militante qui l'a porté.


Le PCF et le Parti de Gauche disent leur volonté de poursuivre cette dynamique sans attendre.


Il s'agit de travailler sur des contenus alternatifs, tout en proposant des mobilisations contre les projets de la droite. Le Front de Gauche veut travailler à une alternative permettant un rassemblement majoritaire sur un véritable contenu alternatif aux orientations du pouvoir actuel, pour les élections à venir : régionales, présidentielle, législatives.


Une première réflexion s'est tenue sur les élections régionales.


Dans le prolongement des Européennes, le Parti de gauche a fait état des conclusions de son CN pour des listes autonomes de large rassemblement de l'autre gauche au premier tour. Ces listes auront pour ambition d'être en tête de la gauche à l'issue du premier tour, moyen le plus sûr pour faire des régions des « boucliers régionaux » capables à la fois de s'opposer à la politique de Sarkozy et de mettre en œuvre des mesures portant une logique de rupture avec la logique capitaliste et le productivisme. Au 2ème tour, hors tout accord avec le Modem, le PG a rappelé qu'il aurait pour préalable d'empêcher toute victoire de la droite.


Le parti communiste français a rappelé que dans le cadre de la poursuite et de l'élargissement de la démarche du front de gauche, il entendait tout faire pour empêcher la droite de reconquérir des régions, pour créer les conditions de majorités politiques clairement ancrées à gauche sur des projets nettement plus combatifs que ceux mis en œuvre depuis six ans, pour renforcer dans ces assemblées l'influence et l'autorité d'élues et d'élus au service de tels projets.


Afin d'inscrire la démarche du Front de gauche dès maintenant dans la durée, des rendez-vous sont déjà pris : le forum-débat «3 heures pour une alternative de gauche» le 3 juillet à la Mutualité, la fête de l'Humanité mais aussi des mobilisations unitaires sur les propositions de loi déposées conjointement contre les licenciements ou une loi demandant l'abrogation de la loi LRU que les deux partis entendent porter ensemble.


Les délégations étaient composées de :


PG : Jean-Luc Mélenchon, Eric Coquerel, Alexis Corbière, Claude Debons, Helen Duclos-Gildas, Raquel Garrido, Danielle Simonet.


PCF : Marie-Georges Buffet, Patrice Bessac, Michel Laurent, Francis Parny

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 05:29




Le personnel de la société Paragon Transaction de Rognac, près de Vitrolles est en conflit avec leur employeur depuis plusieurs semaines.

 


Les camarades du Front de Gauche de Rognac les ont particulièrement soutenus depuis le début.


Pour en savoir plus :


COLERE DU PERSONNEL PARAGON-LITHOTECH


SOUTIEN A L'ACTION DES SALARIES LITHOTECH-PARAGON


AVEC LES LITHOTECH-PARAGON


Le 5 juin, avec Karim GHEMDOUF, numéro 2 de la liste Front de Gauche dans le Sud Est, nous étions allés les rencontrer.


Aujourd'hui, ils remercient le Front de Gauche...


Sans commentaire.

 

 


DH



Le Personnel de Rognac

Paragon Transaction

(ex-Paragon Lithotech Services)

143, av. Joseph Cugnot

Zac des Cadesteaux

13340 - ROGNAC




                                                                                 M. Pierre PRADEL

                                                                                 Front de Gauche




L'ensemble du Personnel de Rognac tient à vous transmettre ses plus vifs remerciements pour votre soutien et les heures passées à nous aider à défendre nos intérêts dans le cadre du Plan de Sauvegarde de l'Emploi dont nous sommes sujets.


Nous remercions les représentants du Front de Gauche qui nous ont redonné espoir, car votre visite du vendredi 5 juin nous a permis de nous positionner pour clôturer au mieux le Plan Social. Nous avons réussi à obtenir quelques éléments importants à nos yeux, bien que la perte de nos emplois reste douloureuse.


Avec toute notre reconnaissance, nous vous souhaitons une bonne continuation.



Le Personnel de Rognac.

 

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 05:06




Grève des postiers à Vitrolles, le Front de Gauche se mobilise !


A suivre...


DH


Pour en savoir plus sur La Provence.com


Les postiers de Vitrolles en grève contre la suppression de cinq emplois

Les postiers de Vitrolles ont fait leur marché de signatures

Les postiers de Vitrolles toujours en grève

 




Lettre ouverte à Monsieur le Directeur de La Poste des Bouches du Rhône.




                                                                                       Vitrolles le 22 juin 2009





Monsieur le Directeur,




Rassemblés dans le Front de Gauche, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche de Vitrolles, les élus communistes et républicains de Vitrolles tiennent à vous faire part de leur indéfectible attachement à un service public postal de qualité.


La dégradation constante et progressive des services est patente depuis plusieurs années avec fermetures inopinées du bureau du Roucas, des guichets en nombre insuffisant à Vitrolles principal et sud, la désorganisation du service de distribution tendant à éloigner usagers et personnel.


Cette dégradation voulue vise sans doute à préparer la privatisation que pour notre part nous refusons.


Nous voulons vous faire part de notre complet soutien au personnel en lutte aujourd'hui contre les suppressions d'emplois annoncées.


Nous exigeons, au contraire, des effectifs supplémentaires permettant le retour à la qualité de service que nos concitoyens sont en droit d'attendre.


Nous tenons à rappeler que, jusqu'à preuve du contraire, La Poste est la propriété de la nation et qu'à ce titre vous devez être d'abord au service des citoyens.


Nous contestons les choix actuels de la Direction de La Poste visant à rechercher la rentabilité financière au détriment du service public.


Les conséquences sont évidentes pour le personnel qui voit tous les jours ses conditions de vie et de travail se dégrader et pour les usagers contraints à payer toujours plus cher  des services de plus en plus dégradés.


Nous vous demandons de revenir sur ces décisions de suppressions d'emploi.


En accord avec les revendications du personnel, nous ferons tout avec les Vitrollaises et Vitrollais  pour organiser la défense, dans le cadre d'un comité de défense de La Poste, d'un service postal public et de qualité.



Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de notre parfaite considération.


Pour le Front de Gauche, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche.



Pierre Pradel





Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article