Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 05:11

 

 


 

 

La parole est désormais aux militants du PCF…

 

 

 

 

 

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 05:45

 


 

 

Arrêt sur Images : Jean-Luc Mélenchon débat avec Emmanuel TODD

 

 

J’apprécie les 2 personnalités…

 

DH

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 05:46

 


 

Le 7 avril le parlement européen a rejeté une résolution sur la sécurité nucléaire par

 

264 votes pour, 300 contre et 61 abstentions.

 

Et oui...

 

DH


 

Communiqué de presse de:

 

 De Marie-Christine Vergiat  députée européenne Front De Gauche 

 

Strasbourg, 7/4/11

 

Sécurité nucléaire: le Parlement Européen se ridiculise !

 

"Au moment où, après l'accident de Fukushima, l'inquiétude grandit dans la population quant au risque nucléaire, le Parlement européen, sous la pression des jusqu'auboutistes de deux bords, s'est montré aujourd'hui incapable de voter une résolution répondant à ces inquiétudes.

 

Un travail de concertation avait pourtant permis de soumettre au vote une proposition de résolution commune qui prenne en compte ces inquiétudes en respectant la situation très différente des Etats membres dans ce domaine.

 

Cette résolution avait pour objectif de penser prioritairement à la sécurité nucléaire et donc à celle des populations.

 

Nous savons tous et toutes que ce sujet est difficile et délicat. Certains ont privilégié le lobbying et de dogmatisme au mépris de l'intérêt général, je le regrette profondément".

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 06:21

 

 

 


 

http://terredegauche.fr/imagesltg/LTdG_FaujourFixe.jpg

 

Dans le limousin « terre de Gauche », le Front de Gauche fait ses meilleurs scores électoraux. A quoi cela sert-il en définitive ? Pour le savoir, je vous conseille d’aller sur le site des camarades :

 

http://terredegauche.fr

 

C’est le meilleur moyen pour voir comment sont appréhendés les dossiers au Conseil Régional…

 

 

C’est un bon exemple à suivre !

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 23:59

Avec le Front de Gauche, l'implication citoyenne devient possible. (*)

 

http://img.over-blog.com/448x272/0/34/58/49/images-4/ft-de-gauche.jpg

 

Dimanche, il serait temps que le peuple reprenne ce qui lui appartient. Le seul souverain de la République, c'est lui. Celui qui doit prendre en main son destin, c'est lui. C'est l'essence même de la démocratie, dont il serait bon de répéter la définition : le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple.

 

Nous en sommes loin. A un an de l'élection présidentielle, nous sommes sommés de commenter ce que serait le vote des Français selon des sondages. Et quels sondages ! On le sait, ceux-ci n'ont aucun caractère de vérité, même pas de la vérité du moment. L'abondance des critères, le choix de la question, la liste des propositions, les coefficients correcteurs plutôt que de prendre en compte ce que répondent les gens, tout ceci induit une vision faussée de la réalité. Ce ne serait pas si grave si les sondages ne finissaient pas par déformer la réalité elle-même, au point de l'influencer.

 

Rassurons-nous quand même : contrairement à ce que pensent les élites, le peuple n'est pas bête. Et si les sondages donnaient le résultat d'une élection un an avant, nous aurions eu comme présidents de la République tour à tour Edouard Balladur, Lionel Jospin et Ségolène Royal ! Nous voyons bien que les sondages n'ont rien de prophétiques.

Si le peuple ne se fie pas aux sondages, c'est qu'il cherche pour améliorer ses conditions de vie des solutions concrètes. Et nous, au Front de Gauche, pensons qu'il faut radicalement changer les choses. Nous affirmons que seul l'intérêt général prime et que celui-ci doit être déterminé en concertation avec le grand nombre. Nous entendons rompre avec le libéralisme qui endort le citoyen et ne réveille que le consommateur. Nous opposons à l'oligarchie ambiante, l'implication citoyenne par la voie démocratique.

 

Celle-ci s'articulera autour de la planification écologique. Une autre production et une autre manière de produire doivent être urgemment mises en place. C'est l'intérêt général qui doit guider désormais l'action publique. Or, qui d'autre que le peuple lui-même peut le mieux définir ce qu'est l'intérêt général ?

 

Parallèlement, nous mettrons en place des ateliers citoyens pour faire avancer l'intérêt général tout au long de l'année dans nos villes et nos cantons. Nous devons construire ensemble des projets locaux pour apporter des preuves par l'exemple qu'il est possible de construire un autre monde.

 

Ceci nécessite un peuple éclairé sur les choix possibles. L'implication citoyenne passe d'abord par l'éducation. L'école républicaine doit permettre au futur citoyen en puissance à devenir citoyen. Dans cette logique, son rôle est de permettre à tous de s'émanciper afin de devenir un être pensant par soi-même. Pour permettre aux collégiens de penser par eux-mêmes et de ne pas reproduire les schémas discriminatoires et traditionnels que l'idéologie dominante nous inculque, le Conseil Général doit appuyer dans les collèges les interventions d'éducation à la transition écologique, à la santé et à la sexualité, à la lutte contre l'homophobie, le sexisme et toutes les formes de discrimination.


L'éducation populaire permet l'émancipation de tous et ainsi implique concrètement les citoyens. C'est pourquoi il est important de soutenir les associations d'éducation populaire, culturelles et sportives qui impliquent les citoyens et qui organisent une cohésion sociale.

 

La peur doit s'effacer pour faire place à la solidarité. La droite et l'extrême droite stigmatisent l'immigration comme responsable des injustices sociales, de la pauvreté et du chômage, en répandant la haine et la peur. Nous refusons ce discours. Les immigrés n'ont pas à assumer la faute à la place des puissants et des riches, qui sont les seuls responsables de la crise, des licenciements, des baisses du pouvoir d'achat, de la crise écologique. Le droit qui régit notre République c'est le droit du sol : même sol, mêmes droits. Au Front de Gauche, nous n'acceptons pas qu'il y ait deux poids, deux mesures.

 

Nous nous engageons donc dans le Conseil général à accompagner les municipalités qui organisent des votations citoyennes pour permettre le droit de vote des étrangers et des parrainages de sans-papiers. Nous renforcerons aussi les actions dans l'accès aux droits : la lutte contre les discriminations, pour le droit du travail, contre les violences faites aux femmes, le droit au logement, etc.

 

Lors des élections cantonales, je porte ce projet de généraliser les initiatives d'implication citoyenne et de l'organiser sur tout le département, y compris pour pratiquer la désobéissance civique et refuser les directives européennes de mise en concurrence et de privatisation des services publics.

 

Mais la première implication citoyenne, c'est le vote. Dimanche, c'est l'occasion de s'impliquer directement pour mettre en œuvre les radicalités concrètes qui seront utiles à tous.

 

Dimanche, je compte sur vous pour voter Henri AGARRAT et Solange GUES !

 

(*) http://www.gabrielamard.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=247:implication&catid=38:notescat&Itemid=53

 

 

http://www.jean-luc-melenchon.fr/wp-content/uploads/Poursortirdunecleaire-1-253x184.jpg

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 05:35


A Vitrolles, c’est Henri AGARRAT et Solange GUES.

 

DH

 


Cantonales des 20 et 27 mars prochains

 

Vendredi, 11 Mars 2011 Eric Coquerel, Danielle Simonnet

 

http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/bandeau_canto.jpg

 

 

Avec nos bulletins « Front de Gauche »
Aux urnes citoyennes, citoyens !

 

Les 20 et 27 mars ont lieu les deux tours des élections cantonales. Voilà qui ne devrait pas être une information or c’en est une… Rarement un gouvernement n’aura cherché à camoufler autant un scrutin de portée nationale : le dernier avant 2012 ! Chaque jour on nous bombarde de nouveaux sondages douteux pour le premier tour de la présidentielle. Mais cette élection, dont on ne connaît quasiment aucun des candidat-e-s, n’aura lieu que dans 14 mois !  Marine Le Pen est ainsi annoncée comme en tête du 1er tour de 2012. Foutaise ! Manipulation !


Elle joue le rôle de « l’idiot utile du capitalisme ». Le FN est un parti d’extrême droite ultralibéral qui a toujours défendu les intérêts des riches. Il n’a jamais défendu les travailleuses et les travailleurs comme le rappelle sa dénonciation des syndicats lors du mouvement social sur les retraites ni la laïcité.  Mais sa mise en scène médiatique sert à forcer la main des électrices et des électeurs pour sauver le système en les sommant de plébisciter l’UMP ou le patron du FMI, précisément pour que le système ne change pas !



Pendant ce temps, les cantonales de mars 2011 ? Le pouvoir n’en parle pas alors que le suffrage universel est la seule consultation qui vaille ! Il a trop peur d’un vote-sanction et préfère une très forte abstention ! L’ensemble des élites politico-médiatiques participe à ces manipulations.

 
Ne les laissons pas faire, s’abstenir serait un trop beau cadeau à tous les nantis du système !


Votons Front de Gauche pour qu’ils dégagent !


Comme les peuples le clament de l’autre côté de la méditerranée, avec le Front de Gauche, exigeons le partage des richesses et la souveraineté des peuples. Comme eux, déclenchons une insurrection civique contre nos oligarchies. Ce scrutin est l’occasion de commencer le travail que nous entendons bien finir en 2012 ! Le Front de Gauche, c’est le seul vote qui s’oppose frontalement et utilement au système capitaliste et aux modèles productivistes.


Ce scrutin des cantonales est bien un scrutin national : la moitié des cantons français (1976 en métropole, plus de 2000 avec les Dom-Tom) doivent être renouvelés. Le Front de Gauche entend l’utiliser pour infliger la première défaite de Sarkozy dans les urnes depuis qu’il nous a condamnés à deux ans de travaux forcés supplémentaires en reculant l’âge de la retraite. Et pour infliger un camouflet à la droite rien n’est plus sûr que de voter pour ceux qui ont porté la même exigence que le mouvement social : la retraite à 60 ans à taux plein. Le bulletin Front de Gauche, c’est le vote utile pour lui enlever le maximum de conseils généraux. C’est l’assurance de mettre une bonne gauche à la droite !


Le Front de Gauche est prêt pour la bataille !


Il est présent dans plus de 1660 cantons. Dans la moitié d’entre eux, il s’est élargi à des forces de l’Autre gauche. Ce rassemblement grandissant depuis les Européennes et les Régionales, ira même jusqu’au NPA dans un quart des cantons, preuve que le besoin d’unité soutenu à la « base » contredit la démarche solitaire et identitaire que sa direction parait vouloir poursuivre...


Avec le Front de Gauche, la Gauche pour de bon, l’Ecologie pour de vrai, la République pour tous !


Elisons des élu-e-s engagés dans la résistance aux mauvais coups de ce gouvernement, et qui s’opposent notamment à la réforme des collectivités territoriales. Fini les aides aux entreprises qui licencient alors qu’elles font des bénéfices. Soutenons et étendons les services publics, pour la petite enfance, la culture, les services à la personne pour nos aînées comme pour celles et ceux qui sont en situations de handicap. Défendons la laïcité et arrêtons les aides facultatives aux collèges privés. Engageons nos territoires dans la planification écologique avec le retour en régie publique de l’eau. Refusons les gaz de Schiste et préparons la sortie du nucléaire. Relocalisons l’économie et l’agriculture paysanne. Impulsons l’implication citoyenne par le recours aux référendums locaux pour que le peuple puisse exiger la désobéissance européenne contre les directives qui imposent la privatisation de nos services publics ! Voilà les axes programmatiques de la radicalité concrète portés par le Front de Gauche dans les départements.

 

Il nous reste deux semaines pour faire du Front de Gauche la vraie surprise du scrutin. Toutes les militantes et tous les militants du Parti de Gauche sont sur le pont.
Aux urnes citoyens !

 

Eric Coquerel, secrétaire national du pôle relations unitaires et élections
Danielle Simonnet, secrétaire nationale à l’agit-prop, directrice de campagne des cantonales.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 05:16

 

 


 

Après le reportage de Canal+ l’autre soir sur la saga des affaires de CHIRAC, plus aujourd’hui le report de son procès en passant par les affaires WOERTH – BETTANCOURT et autres de cet été, sans oublier plus localement l’affaire GUERINI, il ne faut pas s’étonner que les électeurs se détournent des urnes ou penchent pour le FN, qui pourtant est lui – même loin d’être clean…

 

Certains vont par ailleurs, vouloir nous jouer le coup du vote utile à gauche, sans s’interroger sur le fond sur l’abstention et le vote FN…

 

Bref, au Front de Gauche, on a du boulot et on y croit. Il faut vraiment renverser la table !!!!

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 05:42

 

 


 

Quelques informations en vrac…

 

 

Lundi matin, se déroulera le débat en direct sur BFM TV entre Jean-Luc MELENCHON et Marine Le PEN de 8h30 à 9h30. Il sera possible de  suivre en direct via le lien suivant :

 

http://www.20minutes.fr/article/668755/politique-en-direct-debat-entre-jean-luc-melenchon-marine-pen

 

 

Jean- Luc Mélenchon est désormais au guignols de l’info sur Canal+… Il y a fait sa première apparition vendredi soir (11/02/2011). Nul doute que nous le reverrons assez souvent !

 

Plus sérieux :

 

Mercredi 16 février à 18h30

à Marseille CMCI, rue Colbert 13001

Forum national du programme partagé

 

"Face à l'exploitation, au chômage et à la précarisation,

comment changer la place du travail ?"

 

en présence notamment de

 

Jean-Luc MÉLENCHON, Pierre LAURENT et Christian PICQUET

 


Un texte du Front de Gauche, sera distribué aux participants, afin d'entamer la discussion et l'échange avec les salles et les personnes invitées. Ce texte part du constat sur la situation du monde du travail où l'offensive du capitalisme depuis 30 ans a emprunté plusieurs voies de régression sociale et démocratique pour mettre à bas notre modèle social : intensification de l'exploitation, réduction des protections sociales, l'extension de la sphère des profits, le rétrécissement des capacités d'intervention et du projet de société commun par le démantèlement de l'État et des services publics.


Le tout pouvoir aux actionnaires, la mise en concurrence des travailleurs eux-mêmes, l'accaparement de la richesse produite rompt avec le compromis d'après guerre .La généralisation de la sous traitance et la casse méthodique du code de travail conduisent à une précarisation du travail accrue qui est la stratégie des libéraux afin d'installer au sein du salariat une situation de précarité grandissante. Force est de constater que les femmes sont les premières victimes de l'intensification de l'exploitation. Lors de la soirée de débat, cela sera un des temps forts de la discussions avec des interventions spécifiques sur ce sujet.


Face à cela, le Front de Gauche propose d'agir contre le capitalisme et de changer la place du travail. Nous devons redonner au travail la part qui lui a été volée par le capital. cela passera par une nouvelle redistribution des richesses. Mais dans le même temps, nous devons changer la place du travail dans notre société et dépasser la vision capitaliste du produire toujours plus.


Venez très nombreux !


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 05:07

 


 

http://medias.lepost.fr/ill/2008/04/27/h-20-1186401-1209310492.jpg

 

 

 

Je propose ma candidature pour l'élection présidentielle de 2012, au Front de Gauche et à tou-te-s celles et ceux, en métropole et outremer, qui se reconnaissent dans cet engagement pour la Révolution citoyenne.

 

Si vous voulez agir pour ma candidature, joignez-vous à ma liste d'appui en cliquant ICI 

 

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 05:47

 

 


 

Rapport Berès sur la crise: le PS et les verts pactisent avec la droite ! (*)

 

 

Pendant que nous manifestons dans les rues pour défendre nos retraites, il se passe de drôles de choses au parlement européen. Heureusement les élus du Front de Gauche veillent et dénoncent l’hypocrisie des positions prises devant les français au journal de 20h00 et celles prises réellement dans l’hémicycle strasbourgeois…

 

Le rapport de Pervenche Berès (PS) [1] sur les recommandations concernant les mesures et initiatives à prendre dans le cadre de la crise financière économique et sociale a été voté le 20 octobre 2010 au Parlement Européen.

 

Depuis des mois, les mobilisations syndicales et populaires se succèdent en France et en Europe, pour s'opposer à la casse des droits et acquis sociaux, à la privatisation des   retraites et de la sécurité sociale, au gel des salaires et des retraites, pour refuser de faire payer aux peuples une crise dont  ils ne sont pas responsables.

 

Si ce rapport  s'émeut de la crise et tente de "moraliser le marché" (article 6) , il soutient  les plans d'austérités dans les différents pays Européens. L'ensemble du rapport constitue en effet un éloge au pacte de stabilité et demande des mesures plus contraignantes encore,  assorties de sanctions aux  états membres et l'obligation de réduire les déficits (articles 68,92,101,103,etc.).

 

C'est pourtant tout le contraire qu'il faudrait faire. En effet, depuis de nombreuses années au nom de la recherche du profit, on a compressé les salaires, diminué les impôts et cotisations  des entreprises et des banques pour accroître la part des richesses revenant aux prélèvements financiers (intérêts et dividendes). Se faisant on fait grossir les déficits publics, on a recouru à l'emprunt sur les marchés financiers, on a favorisé l'essor  des placements financiers et de la spéculation. Pendant ce temps le crédit à été rationné pour l'emploi et les productions nationales tandis qu'il a été facilité pour les OPA et  les exportations de capitaux, la politique monétaire de la BCE n'ayant servit qu'à défendre le taux de profit. C'est cette logique qui est responsable de la crise systémique que nous vivons. 

 

La veille du vote, le 19 octobre, ce sont 3,5 millions de  personnes qui manifestaient en France contre la réforme des retraites imposée par le gouvernement Sarkozy. Pourtant le rapport "considère que le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, [...] considère que l'allongement de la durée de vie soulève des questions transversales en termes d'organisation de la société qui n'ont pas été anticipées" (article 77)

 

Ce n'est ni plus ni moins que la fin de la retraite par répartition et le soutien à la politique de Sarkozy que nous proposent les socialistes et les verts en votant ce rapport!

 

On ne peut pas s'élever contre ces mesures en France et les préconiser au niveau Européen ; Il faut  que cesse cette hypocrisie et qu'une clarification soit faite quant aux positions des uns et des autres.

 

Pour le Front de Gauche, nous soutenons plus que jamais les salariés européens et nous continuerons à dénoncer et lutter contre les plans d'austérités, les politiques néolibérales de l'Union Européenne et pour une profonde réorientation de la BCE. La crise sociale ne sera dépassée que par une utilisation de cet argent qui coule à flot en Europe, au profit des populations.

 

A suivre,

 

DH


[1] Rapport A7-0267/2010 de Pervenche Berès, Commission spéciale sur la crise financière, économique et sociale

 

(*) Article tiré de la déclaration de Jacky Henin (Front de Gauche) après le vote du rapport de la commission parlementaire sur la crise (extraits) 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article