Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 18:51


Européennes dans la circonscription Sud-Est :

FR3 interdit le libre choix aux électeurs

 

Déni de démocratie, le Front de Gauche interdit de débat.


Le 28 mai la chaîne publique France 3 Rhône-Alpes organise un débat qui sera retransmis sur l'ensemble des antennes régionales de la circonscription Sud-Est.


Ce débat n'est pas conçu pour permettre au plus grand nombre de le suivre

puisqu'il sera diffusé à 22h55.


De plus il ne réunirait que six listes (UMP, PS, MODEM, NPA, VERTS, FN)

et pas le Front de Gauche.


C'est une caricature qui ne respecte pas les critères d'équité préconisés par

le Conseil supérieur de l'audiovisuel.


C'est indigne du service public.


Il faut inonder la chaine de protestations. Maintenant !


Soit par téléphone :

 Direction Rhône-alpes : 04 78 14 60 00

Direction nationale : 01 56 22 30 30

Direction Marseille : 04 91 23 45 32 ou 04 91 23 45 45 ou 04 91 23 45 00


Soit par fax : 04 78 14 60 01


Soit par internet : redactionlyon@france3.fr

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 05:52




Réunion publique du Front de Gauche à Marignane le 20 mai 2009

 



Après Vitrolles, Berre, Gignac, Le Rove, le Front de Gauche organisait sa 5ème réunion publique le 20 mai à Marignane.


Comme l'a rappelé Jean-Marc Coppola lors de son intervention des milliers de réunions publiques, ont été ainsi organisées par le Front de Gauche, dans la France entière dans les villes, villages, quartiers depuis maintenant plusieurs semaines.



 

 

De gauche à droite, Marie-Claude Gargani (PC), Didier Hacquart (PG), Héléèe Lecacheux (PG), Pierre PRADEl (PC, Jean-Marc Coppola (PC, Patrick Vedel (PG)




 





                 Une salle attentive !!







Défendre une autre Europe, faire respecter le vote des français de 2005, mobiliser les électeurs pour ne pas laisser libre champ à Sarkozy, mais aussi aux défenseurs y compris le PS, d'une Europe Libérale incarnée par le traité de Lisbonne et sa concurrence libre et non-faussée, impose la mobilisation de tous !


Il reste peu de temps, mais la dynamique du front de Gauche est en marche !!!


DH

 


 



Parmi les réunions publiques à venir, je vous signale celle-ci à Aix - en- Provence avec toutes les composantes du Front de Gauche !



SAMEDI 23 MAI à 18 HEURES à AIX EN PROVENCE


Salle du cèdre au Jas de Bouffan 


REUNION PUBLIQUE "FRONT DE GAUCHE"



Toutes les composantes du front de gauche sont représentées par des candidats de la liste


Mouvement Social : Anne Mesliand

Gauche Unitaire : Armand Creus

Parti de Gauche : Claude Debons

Parti Communiste : Karim Ghendouff


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 04:37




Pauvre MADOFF, ils s'en prennent à ton Yacht



Ce n'est pas bien de s'en prendre au bateau du pauvre MADOFF qui a escroqué tant d'incrédules qui croyaient au père noël, quoique ?...


Ils ont de l'imagination les collègues du Front de Gauche du 06...


Ce qui est « amusant », quoique encore, c'est de lire les commentaires des lecteurs à la suite de l'article du Figaro paru sur l'évènement. Affligeant...


La suite dans Libération. Pas toujours mieux les commentaires de certains lecteurs...


Et enfin, Nice Matin.


DH



Au fait, c'est ce soir la réunion du Front de Gauche à Marignane à 18h00, route de la Plage, direction le Jaï (restaurant Marysol), avec Hélène LECACHEUX du Parti de Gauche et Jean - Marc COPPOLA du PC...

 

 




Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 05:16




Réunion publique du Front de Gauche à Marignane

 



Le 20 mai à 18h00, au restaurant « Mar y sol », route du Jaï le Front de Gauche organise une réunion publique sur « l'Europe que nous voulons » avec :


-          Jean- Marc Coppola du PCF membre du comité exécutif du PCF en charge des questions européennes


-          Hélène Lecacheux du Bureau National du Parti de Gauche


Venez nombreux pour débattre des questions européennes à quelques jours à peine de l'échéance du 7 juin !


DH



Pour en savoir plus :


Au niveau des Bouches du Rhône :


Le Parti de Gauche dans les BdR


Le Front de Gauche dans les BdR


Au niveau national :


Le Parti de Gauche


Le Front de Gauche


Sans oublier le blog de Jean-Luc Mélenchon  !

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 05:46



Campagne du Front de Gauche dans la 12ème des BdR, suite !

 



Dans la 12ème circonscription des BdR, le Parti de Gauche mène une campagne active pour les Européennes au sein du Front de Gauche avec les camarades du PC !


Les réunions publiques s'enchainent les unes après les autres (Vitrolles, Berre, Gignac, Le Rove) et prochainement à Marignane le 20 mai.


L'affichage bat son plein, ainsi que le boitage et les tractages sur le marché de Vitrolles notamment.

 

 



A l'invitation des camarades du PC de Berre - Rognac, nous étions quelques Vitrollais à être présents pour la foire de Berre pour distribuer les tracts Front de Gauche.

 




ABBA avec les camarades PCde Berre et Rognac









L'enjeu des élections européennes du 7 juin, rappelons qu'il n'y a qu'un seul tour, ce sont les abstentionnistes.


L'enjeu pour le Front de Gauche et le Parti de Gauche, c'est de se faire connaître et faire connaître la démarche engagée pour la Gauche. Il faut débattre et expliquer sans cesse, que seul le Front de Gauche peut apporter autre chose à Gauche.


Ce ne peut pas être le PS qui a soutient sans ambigüité, c'est dans son programme, le traité de Lisbonne, la pale copie du TCE rejeté par une majorité de Français en 2005.


Ce ne peut pas être le NPA de Besancenot qui a publiquement affirmé que les députés Européens ne servaient à rien. Dans ces conditions pourquoi voter pour eux ?


Au-delà, il faut s'opposer à la politique de SARKOZY, et le Parti de Gauche est fier d'être le fer de lance de la campagne « Casse toi pov' con ! »...

 


A suivre.


DH

 



Les prochaines réunions publiques dans les BdR :


18/05/09 Gardanne : Energie publique dans l'Europe du futur


18h30 Maison du Peuple


Avec la participation de :


Karim Ghendouf, Conseiller régional PACA délégué à l'énergie, Conseiller municipal de La Ciotat, Candidat du PCF sur la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est


Claude Debons, militant syndicaliste, coordinateur des collectifs du 29 mai (pour le NON dans référendum sur la constitution européenne), candidat Parti de Gauche sur la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est


19/05/09 : Noves : Pour une Europe sociale, écologiste, pacifiste...


18 H 30, Mairie de NOVES,


Grande réunion publique du Front de Gauche pour une Europe sociale, écologiste, pacifiste et faisant des progrès en démocratie ainsi qu'en solidarité.


Avec :


Hélène Le Cacheux (Parti de Gauche)

Georges Julien (maire de NOVES)

Karim Ghendouf (Parti Communiste)


20/05/09 : Marie-Christine VERGIAT, tête de liste du Front de Gauche dans le Sud Es, à Marseille


9 H 30 Rencontre avec d'inlassables militants des droits de la personne dont des membres de  la Ligue des Droits de l'Homme, Cimade ...


Lieu : Section du PCF centre ville Rue Balard


11 H 00 Conférence de presse aux Arcenaux (en présence des membres du Comité de soutien 13 au Front de Gauche)


Lieu : Les Arcenaux sur le Cours d'Estienne d'Orves


13H 30 Diffusion de propagande Front de Gauche auprès des employés des Docks


Lieu : Place de la Joliette


14 H 30 Rencontre avec associations de défense de l'environnement et des transports collectifs


Lieu : section PCF du 7ème,   rue CHATEAUBRIANT


16 H 00 Rencontres avec des associatifs des quartiers Nord de Marseille


18h 00 Débat avec des acteurs du monde de la Culture


Lieu : Patio du Théâtre Toursky

 



20/05/09 : Ensemble à Marignane


18h00, Restaurant du Jaï «  Mar y sol »


Avec Gérard PERRIER  pour le Parti de Gauche

Jean-Marc COPPOLA pour le PCF.

 



21/05/09 : Gauche Unie à Lambesc


19 h 00


Avec la participation de :


Karim Ghendouf, Conseiller régional PACA délégué à l'énergie, Conseiller municipal de La Ciotat, Candidat du PCF sur la liste du Front de Gauche
de la Circonscription Sud-Est

Gérard PERRIER, coordinateur du Parti de Gauche en PACA


23/05/09  Gauche réelle d'Aix-en-Provence

18 h 00 Salle des Cèdres,

Avec la participation de :
Karim Ghendouf, Conseiller régional PACA délégué à l’énergie, Conseiller municipal de La Ciotat, Candidat du PCF sur la liste du Front de Gauche de la Circonscription Sud-Est

Claude Debons, Militant syndicaliste, Coordinateur des collectifs du 29 mai, Candidat du Parti de Gauche sur la liste du Front de Gauche de la Circonscription Sud-Est

Anne Mesliand, Syndicaliste à l’Université d’Aix-Marseille, Candidate d’ouverture sur la liste du Front de Gauche de la Circonscription Sud-Est
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 06:08



Le travail de terrain pour la campagne des Européennes menée par le Front de Gauche commence à porter ses fruits. Le Front de Gauche est le premier à être parti en campagne pour sensibiliser les français aux enjeux de l'élection européenne du 7 juin, scrutin à un seul tour, comme il faut aussi le rappeler.


 De nombreuses réunions publiques sont organisées dans tous les départements. C'est le cas dans les Bouches du Rhône (coi l'agenda sur le site du Parti de Gauche 13). C'est bien sûr le cas dans la 12ème des Bouches du Rhône avec les réunions de Vitrolles, Berre, Gignac, Le Rove et le 20 mai prochain à Marignane (18h00, restaurant du Jaï le "mar y sol").  
   
 Un article du Monde met en avant cette percée sensible du Front de Gauche. Une remarque cependant, le Front de Gauche n'est en aucun cas la « Gauche radicale », c'est la Gauche tout simplement, et je suis fier d'adhérer au Parti de Gauche ! 
   
 DH 



 

La compétition s'intensifie au sein de la gauche radicale, qui bénéficie d'un vent porteur



Les équilibres électoraux sont ils en train de changer dans la gauche radicale ? Selon un sondage IFOP, réalisé les 6 et 7 mai auprès de 886 personnes, pour Paris Match pour les européennes, le total des intentions de vote en faveur des listes de la gauche du PS (LO, NPA, Front de gauche) dépasse les 15 %. En 2004, cette même frange avait totalisé 8,6 %. La progression est réelle face au PS qui voit son capital électoral s'effriter.


Mais la répartition de ce potentiel électoral au sein de la gauche radicale évolue. Dans les sondages, le Front de Gauche, alliance du PCF et du Parti de Gauche, progresse. Selon l'IFOP, il aurait rattrapé son retard sur le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) avec 6,5 % des intentions de vote contre 7 % pour le parti d'Olivier Besancenot. Alors qu'il obtenait 9 % en février, ce dernier subit un tassement qui profite aux amis de Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon.


"On sent un début de dynamique en faveur des listes du Front de gauche. Dans les milieux les plus politisés ou syndicaux, cette alliance ressemble à l'unité recherchée de la gauche de la gauche", remarque Jérome Fourquet, directeur de l'IFOP.


CONTEXTE D'ABSTENTION


Le contexte d'une abstention forte favoriserait ce rééquilibrage. L'électorat du NPA, plutôt jeune et populaire, constitue une frange sociale particulièrement touchée par la crise et fortement encline à s'abstenir. "Les électeurs du PCF et du Parti de gauche sont plus participants", souligne M. Fourquet.


Le constat est partagé par Stéphane Rozès, président de la société de conseil CAP : "Le réservoir de voix du NPA se trouve dans un vote de contestation. Le Front de gauche apparaît comme plus utile pour que les choses changent en Europe", analyse le sondeur.


Sur le terrain, le Front de Gauche s'est lancé tôt dans la campagne et commence à en récolter les fruits. On voit un peu partout fleurir ses affiches rouge et jaune comme ses autocollants ; ses militants sont très présents dans les manifestations et multiplient les réunions publiques. "On constate une petite dynamique depuis la semaine du 1er mai avec plus gens dans les réunions et plus de non-militants", raconte François Delapierre, bras droit de Jean-Luc Mélenchon.


Ce n'est pas encore le cas du NPA : ses militants ont donné la priorité aux luttes sociales, aux mobilisations syndicales. La crise a accaparé l'essentiel des forces de ce parti qui rêve d'une grève générale. " L'échéance européenne est lointaine pour nos franges sympathisantes. L'enjeu est de mobiliser cet électorat abstentionniste en expliquant qu'on peut protester utile", admet Pierre-François Grond, le bras droit d'Olivier Besancenot.


Le NPA s'efforce désormais de faire le lien entre la crise économique et l'Europe en estimant qu'il existe une convergence des luttes que ce soit en Grèce, en Espagne ou en Italie. Il affiche un objectif modeste : "Si on obtient un élu, on sera content", insiste M. Grond.


"Il ne faut pas oublier que les européennes sont les élections plaisir dans lequel l'enjeu de pouvoir est faible. Et avec ce niveau, le NPA a installé son électorat", fait remarquer Vincent Tiberj, chercheur au Centre d'études européennes.


Sylvia Zappi


Article paru dans l'édition du Monde.fr du 14.05.09


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 07:18




Je dirai même plus, au moins 7 bonnes raisons de voter Front de Gauche le 7 Juin 2009 !!!


DH



7 RAISONS DE VOTER FRONT DE GAUCHE AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES DU 7 JUIN 2009


Par le Mouvement politique d'éducation populaire (M'PEP) (1)


Le 12 mai 2009.


Le M'PEP poursuit ici les explications concernant les raisons de son appel à voter pour le Front de Gauche le 7 juin.


 1.- Pour s'engager en politique


« Si tu ne t'occupes pas de politique, la politique s'occupe de toi ». Certains peuvent avoir tous les griefs de la terre contre les partis politiques ou contre la politique elle-même, mais s'ils restent à pester dans leur coin cela ne sert à rien, les choses n'avancent pas pour autant. Voter pour les listes du Front de Gauche n'exige pas un accord sur tous les sujets. La preuve : le M'PEP a de nombreuses différences avec le Front de Gauche, mais aussi des points d'accords qui justifient son soutien ! Dans un « front », il faut de la diversité ! Ceux qui considèrent que le Front de Gauche va dans le bon sens doivent donc s'y engager. Par exemple, ne serait-il pas cohérent que le mouvement altermondialiste appelle à ne pas voter pour les partisans du traité de Lisbonne (UMP, PS, MoDem, liste Europe écologie), sans pour autant appeler à voter ?


 2.- Pour affaiblir électoralement les partis pro-système


Le 7 juin 2009, voter pour les listes de l'UMP, du PS, du MoDem et des Verts, ce sera du pareil au même. Tous ces partis étaient hier favorables au Traité constitutionnel européen, tous sont aujourd'hui des adeptes du Traité de Lisbonne qui en est la copie conforme. Il faut faire barrage aux listes des partis pro-systèmes en ne votant pas pour elles aux élections européennes.


 3.- Pour mettre un grain de sable dans le système européen


L'élection de beaucoup de députés du Front de Gauche ne permettra évidemment pas de changer d'Europe. Mais ces élus seront les relais et les vigies des luttes sociales qui s'opposeront aux directives libérales élaborées par la Commission européenne.


 4.- Pour ne pas disperser ses voix


Pour être efficaces, encore faut-il que les électeurs de gauche concentrent leurs voix sur les listes qui présentent la perspective politique ayant le maximum de potentiel, en écartant les listes de division qui conduisent à l'impasse comme celles du NPA et de LO.


 5.- Pour soutenir les analyses et propositions du Front de Gauche


Le Front de Gauche appelle à « Changer d'Europe ». Il s'agit d'un appel à refonder toute la construction européenne, sa conception même, et non plus simplement de tenter de la faire bouger en s'inscrivant dans son cadre actuel. Pour le M'PEP, cette question est centrale, car se sont bien les fondements de la « construction » européenne qui doivent être revus, et non simplement ses politiques.

 6.- Pour encourager la seule initiative unitaire


Ce dont a besoin la gauche de gauche, avant tout, c'est d'unité. La gauche de gauche doit faire preuve d'intelligence politique et admettre qu'elle ne parviendra pas à surmonter ses divergences d'un coup de baguette magique ; alors, en attendant, il faut s'unir sur des bases acceptables par tous afin de faire face à la droite. C'est ce que semblent avoir compris les partis fondateurs du Front de Gauche, et ils sont les seuls à avoir lancé une démarche unitaire à la gauche du Parti socialiste.


 7.- Pour progresser dans la reconstruction de la gauche


Après le désastre de l'élection présidentielle de 2007, l'heure est à la reconstruction de la gauche. Cette reconstruction doit porter sur deux aspects : rétablir des repères idéologiques solides ; réorganiser les alliances. L'élection européenne est une étape importante dans cette perspective.


VOTEZ ET FAITES VOTER POUR LE FRONT DE GAUCHE !


(1) http://www.m-pep.org/spip.php?article1289


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 05:45

 



Réunion du Front de Gauche au Rove le 5 mai !

 


Le Front de Gauche mène campagne dans les Bouches du Rhône avec notamment de nombreuses réunions publiques.


Dans la 12ème circonscription après Vitrolles, Berre, Gignac, c'était au tour du Rove le 5 mai dernier.


Notre camarade, Gérard PERRIER représentait le Parti de Gauche à la tribune devant près de 200 personnes !

 


Notre jeune adhérent lycéen Patrick VEDEL, du Parti de Gauche Vitrolles-12ème a fait une intervention remarquée et très applaudie !

 


La campagne continue, et l'enjeu ce sont les abstentionnistes, alors au boulot pour convaincre tous nos concitoyens de l'importance de ce vote le 7 juin prochain !


A suivre...


DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 05:49



Que dire de plus ?

DH



Le Front de gauche à la conquête de l'Europe (*)

 

Par Malakine. Les élections européennes commence à dessiner des tendances. L'UMP résiste pour le moment à l'érosion des petites listes. En revanche, à gauche, les jeux sont ouverts et le PS se retrouve en difficulté entre les centristes et les plus radicaux.


 

Une grille d'analyse du champ politique en mutation

 

 

Le politologue Eric Dupin analyse les enjeux des élections européennes de Juin en annonçant quatre batailles. Une bataille pour la première place entre le PS et l'UMP. Une bataille pour la seconde place entre PS et Modem. Et deux batailles pour le leadership des extrêmes, à gauche entre le NPA et le FG et à droite entre le FN et Libertas. Cette grille de lecture fait preuve d'un épouvantable classicisme qui réduit la vie politique à un exercice de géométrie unidimensionnelle et tient pour acquis la pérennité de la bipolarisation entre les deux grands partis de gouvernement. Je la laisserais donc volontiers aux analystes ronronnant de C dans l'air pour en proposer une autre, qui consiste à rechercher les premiers effets de la crise politique qui devrait logiquement suivre la crise économique et sociale que nous connaissons depuis l'été.

 

Selon cette grille d'analyse, les deux partis qui se sont succédé au pouvoir depuis trois décennies sur la base du « consensus de Bruxelles », sont entrés dans une profonde crise idéologique, incapable de penser l'écroulement du système dans lequel ils avaient forgé leur catéchisme. La droite attend bêtement la reprise pour reprendre avec entrain son chant des réformes d'adaptation à un ordre économique pulvérisé par la crise. Quand à la gauche, pour reprendre l'excellente formule du sénateur Mélenchon, «Elle vit dans un monde qui n'existe plus : celui du compromis entre le capital et le travail dans un cadre national »

 

En toute logique, devrait progressivement émerger une nouvelle droite et une nouvelle gauche à partir d'une critique nouvelle du système néolibéral mondialisé. N'attendons pas en effet l'émergence d'une nouvelle force révolutionnaire qui balaierait droite et gauche comme deux faces d'un même tout. La pensée occidentale est dualiste. Le renouvellement des idées et des forces politiques aura nécessairement deux faces lorsque ces alternatives seront suffisamment matures et stabilisées pour renverser les rapports de forces dans leur camp. 

 

A coté de la gauche et de la droite « officielles », on relève dans chaque camp deux courants dissidents

 

A gauche :

 

L'écologie radicale décroissante : on voit renaître une contestation écologique avec la liste Bové-Cohn Bendit qui tend à se définir comme une alternative à part entière, rompant ainsi avec l'héritage des verts qui se définissait comme l'aiguillon écolo d'une gauche plurielle dont le PS était le point central. Elle s'élève contre le productivisme et le consumérisme et veut profiter de la crise pour changer de modèle de développement.

 

Le socialisme néo-moderne : la scission à la gauche du PS qui a eu lieu au moment du congrès a vu l'émergence d'une nouvelle force « vraiment de gauche » sur le modèle allemand de Die Linke. Pour le Parti de Gauche, la crise est liée à l'épuisement du capitalisme néolibéral. Elle propose de réinventer une idéologie de gauche et un modèle de société pour le 21ème siècle, que son maître à penser Jacques Généreux, qualifie dans son dernier bouquin (1) de socialisme néo-moderne. Cette force s'appuie en réalité sur toute l'extrême gauche, plus radicale dans la contestation mais moins prometteuse sur le plan de l'alternative.

 

A droite :

 

Le républicanisme humaniste et conservateur : depuis l'échec de son projet de rassemblement des meilleurs des deux camps sur une ligne rigoureusement conforme au consensus de Bruxelles, François Bayrou tente de se repositionner sur un créneau antisystème. Il s'agit toujours de dépasser le clivage gauche-droite (il faut bien justifier le positionnement au centre) mais cette fois, non plus pour en faire la synthèse mais pour le renverser (2). Il croit avoir trouvé sa doctrine dans ce que l'un de ses maîtres à penser, Jean François Kahn (l'autre étant Peyrelevade) appelle le centrisme révolutionnaire (3). Il s'agit plus modestement d'une défense du modèle républicain français contre le modèle anglo-saxon véhiculé par la mondialisation, dont Sarkozy serait le vecteur en France et dont la crise révèlerait l'impasse. 

  

Le souverainisme nationaliste ou protectionniste : le courant républicain et souverainiste est déjà ancien dans la vie politique. Dans les années 90, il fût représenté par Seguin et Chevènement puis par Villers et Pasqua. Aujourd'hui, il se subdivise en deux forces politiques distinctes, Libertas avec Philippe de Villiers à la sensibilité plus identitaire et Debout la République avec Nicolas Dupont-Aignan plus orienté sur la réforme du projet politique et économique de l'union européenne. Mais les deux ont en commun de proposer une rupture avec l'ordre économique mondial dans le cadre d'un protectionnisme européen.  

 

Un renversement de l'échiquier politique

 

L'enjeu premier de ces élections européennes sera de mesurer le rapport entre la droite et la gauche officielle et les dissidences de chaque camps. Lors des dernières élections en 2004, la droite et gauche parlementaires ont largement dominé leur camp avec des scores autour de 29 % (4). Cette bipolarisation tranquille a abouti au duel annoncé de 2007. En revanche en 1999, droite et gauche ont été dominés par leurs oppositions internes en plafonnant chacun à 22%, ce qui a conduit au 21 avril 2002 ! En raison du scrutin proportionnel, les élections européennes sont avant tout un révélateur du degré de stabilité ou d'instabilité du système politique.

 

Au cours des prochaines élections, il ne semble pas que l'hégémonie de l'UMP à droite puisse être sérieusement menacée. En revanche, un avis de tempête menace le parti socialiste. Pris en tenaille entre le conservatisme républicain de Bayrou, la radicalité de Mélenchon et la rupture écologiste, le PS n'a jamais été aussi prêt de l'effondrement.

 

A un niveau proche de son étiage (22%) en ce début de campagne, il semble déjà définitivement incapable de développer le moindre thème de campagne audible, si ce n'est d'appeler à une alternance anti-Barroso à laquelle personne ne croit depuis que les partis « socialistes » anglais et espagnols lui ont assuré de son soutien. De plus, aucun leader ne semble pouvoir s'imposer pour conduire cette campagne et y impulser une dynamique. Il est d'ailleurs probable que plus la catastrophe s'annoncera moins les vocations pour endosser la responsabilité de l'échec seront nombreuses.

 

De son coté, Bayrou avec la sortie de son bouquin a de nouveau la faveur de médias et s'impose de plus en plus comme l'opposant numéro 1 à Sarkozy. Mais c'est davantage du coté de Mélenchon qui vient la principale menace pour le PS.

 

Même si les sondages ne créditent encore le front de gauche que de 5.5%, il semble bien bénéficier d'une réelle dynamique en sa faveur. Les sondages montent. Mélenchon crève l'écran à chacune de ses interventions dans les médias. Et 15 économistes, parmi lesquels Jacques Sapir, viennent de signer un excellent texte de soutien intitulé « Pour sortir du dirigisme libéral » ce qui est un signe certain d'un début d'engouement des milieux intellectuels pour cette nouvelle gauche. Si les catégories populaires, toujours tardives à se manifester dans les sondages, se laissaient séduire par la gouaille de Mélenchon et son discours sans concession, un renversement brutal du rapport de force pourrait bien avoir lieu dans un remake des européennes de 1994, qui avaient vu le présidentiable du PS de l'époque (Michel Rocard) exploser en plein vol et ne jamais s'en remettre. Mais cette fois, ce ne serait pas seulement un présidentiable qui disparaitrait, mais le parti tout entier en tant que force d'alternance au niveau national.

 

Mercredi 06 Mai 2009

 

Source :

 

 

(1) http://neomoderne.fr/news/couverture-et-texte-de-couverture

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 05:55





Le Front de Gauche mène une campagne de terrain et de débats avec des réunions publiques.


Vous trouverez ci-après les prochaines initiatives unitaires Front de Gauche dans notre département,  les Bouches-du-Rhône !


Pour la 12ème circonscription, la réunion du Rove vient à la suite de celles de Vitrolles, Berre et Gignac. Et ce n'est pas fini !!!


A suivre.


DH



Lundi 4 mai 2009 : Marseille


Les changements possibles dans l'Union Européenne après les élections du 7 juin prochain


A partir de 20 H 00


Lieu: Mille Babords 61, rue Consolat 13001 - Marseille


Contact: oliviagarlone@gmail.com

 


 Mardi 5 mai 2009 : Le Rove


A  partir de 18h30


Avec la participation de :


Karim Ghendouf, candidat PCF sur la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est


Virginie Cava, candidate PCF sur la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est , déléguée syndicale des caissières de Carrefour


Jean-Marc Coppola, responsable national du PCF pour les élections européennes


Gérard Perrier, responsable départemental du Parti de Gauche


Lieu: salle des Fêtes du Rove 


Mardi 5 mai 2009 : Marseille

 

A  partir de 18h30


Syndicalisme, Emploi, Europe  


UNE AUTRE POLITIQUE EST POSSIBLE !


UNE AUTRE EUROPE EST POSSIBLE !


Aujourd'hui, alors que la crise du capitalisme frappe les travailleurs, les retraités et les chômeurs, les privilégiés continuent à s'en mettre plein les poches, et l'Europe est muette, comme paralysée. Pourquoi?

 

Parce que c'est la politique libérale qu'elle a toujours mise en œuvre qui a conduit à la situation actuelle. Les candidats du Front de Gauche  vous invitent à en débattre avec des responsables syndicaux


Jean Paul ISRAEL, Jean-Marc CAVAGNARA, Saïd ITRISSO,

...
Lieu: Bar de l'Escale 44, boulevard de la Corderie, 13007 Marseille


Contact: comite1-7@lepartidegauchemarseille.fr



Mercredi 6 mai  2009 : Arles


Débat public du Front de Gauche


Avec la participation de :


Claude Debons, candidat PG sur la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est , responsable syndical
Jean-Marc Coppola, responsable national du PCF pour les élections européennes


Lieu : Salle des Fêtes Arles à partir de  18h30

 

Contact: thomaso3@wanadoo.fr



Jeudi 7 mai : Miramas


Avec la participation de :


Hélène Le Cacheux, responsable départementale du Parti de Gauche et  Karim Ghendouf, candidat PCF aux européennes 2009 sur la liste de Front de Gauche de la circonscription Sud-Est


Lieu: Espace Croizat, Miramas  à 18h00


Contact:
lnlecacheux@wanadoo.fr



Jeudi 7 mai 2009 :  Ensemble à Septèmes

 

Quel avenir pour les personnes qui vivent en Europe ?

 

A partir de 18 H 30


Lieu: Septèmes-les-Vallons, salle Ros (à côté de la mairie)


Avec la participation de :


Anne Mesliand, candidate du Front de Gauche


Marc Galland, Militant du Parti de Gauche


André Molino, Maire de Septèmes



Lundi 11 mai 2009 : Marseille, Europe et féminisme

 

Avec la participation de :


Virginie Cava, Délégué syndicale à Carrefour, candidate du PCF de la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est


Olivia Lemoine, Syndicaliste enseignant, militante pour les sans-papiers, candidate Parti de Gauche de la liste du Front de Gauche dans la circonscription Sud-Est

 

A partir de 18h30

 

Lieu: local PCF 8 cours Jean Ballard (2 ème étage) 13001 Marseille


Contact: oliviagarlone@gmail.com


Mardi 12 mai 2009 : Aubagne

 

A partir de 18 h 00

 

Avec la participation de :

 

Hélène Le Cacheux, responsable départementale du Parti de Gauche

 

Karim Ghendouf, Conseiller municipal de La Ciotat, Conseiller régional PACA délégué à l’énergie, candidat PCF sur la liste du Front de Gauche de la circonscription Sud-Est


Lieu: Salle des Marronniers, Aubagne


Contact:
lnlecacheux@wanadoo.fr



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article