Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 05:30




Régionales 2010, abstentionisme et vote utile

 

 

Cette élection régionale risque d'être marquée par l'abstentionnisme et le « vote utile », au moins à gauche.

 

Pour l'abstentionnisme, c'est la véritable plaie de notre démocratie. Il ya toujours une bonne raison de justifier l'abstentionnisme par rapport notamment au comportement des hommes politiques, aux engagements, non tenus et à leur décrédibilisation. Pour autant, le choix est large,, et si vous êtes tentés par l'abstentionnisme, sachez que cela arrange les grands partis. Pour Sarkozy, cela lui donne caution pour poursuivre sa politique pro-MEDEF et pro la bande du Fouquet's... Le bulletin de vote est l'arme absolue qui rend les hommes égaux dans l'isoloir pour peser sur les choix de la nation !

 

Par rapport au vote utile et au « syndrome de 2002 » pour la Gauche, il est important de rappeler quelques points. Le type de scrutin entre les Régionales et la Présidentielle sont totalement différents. Pour la Présidentielle, seuls les 2 premiers peuvent se maintenir au second tour. Pour l'élection Régionale, « il suffit » de dépasser 10%. Pour mixer les listes, il faut dépasser 5 %.

 

Le vote utile n'a donc pas de sens. Michel Vauzelle, PS, sera au second tour ! Ce n'est pas un scoop. Par contre pour peser sur sa politique au Conseil Régional comme sur son programme, et pour éviter toute dérive socio-libérale ou une alliance contre nature avec le MODEM, il faut pour cela une aile gauche forte incarnée par le Front de Gauche !...

 

N'ayez aucune crainte, dimanche 14, pour une vraie gauche, c'est le Front de Gauche !...

 

DH

 

 
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 05:39


 


logo Fdg régionales

Pour dynamiser la gauche, pour faire de notre région un rempart contre les méfaits du capitalisme sauvage et une institution au service du peuple et du progrès social, élu(e)s et ancien(ne)s élu(e)s de Vitrolles, ils appellent à voter pour la liste Front de Gauche le 14 mars conduite par :


Jean-Marc COPPOLA.


Elu(e)s :


  • Henri AGARRAT adjoint au Maire

  • Pascal BIANCO conseiller municipal

  • Jean Claude DENJEAN adjoint au Maire

  • Malik MERSALI adjoint au Maire

  • Catherine TRAN PHUNG CAU adjointe au Maire

  • Dominique YOUSEF Conseillère municipale


Ancien(ne)s élu(e)s :


  • René AGARRAT ancien adjoint

  • Georges BAILLE ancien adjoint

  • Hélène BARTHELEMY ancienne adjointe

  • Pierre TRAN PHUNG CAU ancien conseiller municipal

  • Claude CASTEX ancien premier adjoint

  • Serge FABRE ancien adjoint

  • Robert FINIDORI ancien adjoint

  • Nicole GUICHARDAZ ancienne conseillère municipale

  • Didier HACQUART ancien adjoint, responsable Parti de Gauche

  • Alain HAYOT ancien adjoint candidat aux Régionales 2010

  • Monique MARTINEZ ancienne conseillère municipale

  • Denis PIERI ancien conseiller municipal

  • Marc PINCI ancien adjoint

  • Pierre PRADEL ancien adjoint responsable du Parti Communiste Français



Et pour soutenir le Front de Gauche en PACA :


http://ensembleagauche.fr/appel-paca

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 11:03

 

arton10540-12fe1


C'est ce soir !!!!!


Un car partira de la Pierre Plantée à 17h30 !!!


DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 05:03



logo Fdg régionalesLe Front de Gauche en campagne à Vitrolles !!!!

 

 

Affichage, réunions publiques, marchés, devant les entreprises, boitage d'un 4 pages "spécial Vitrolles", etc. le Front de Gauche à Vitrolles mène une campagne de terrain...

 

A suivre !!

 

DH

 

GEDC1197.JPG

 

Le matin de bonne heure devant IKEA, il ne fait pas trsèn chaud !

 

GEDC1200.JPGRéunion publique à Marignane sur la réforme des collectivités avec de gauche à droite Solange GUES, Marie-Claude GARGANI, Patrick MAGRO et Pierre PRADEL.



GEDC1207.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une salle attentive d'une cinquantaine de personne. Patrick VEDEL du Parti de Gauche de Vitrolles au micro !

 

GEDC1210.JPG

Sans oublier Albert dit "ABBA"

 

 

GEDC1212.JPG

 

Réunion publique le soir, collage d'affiche le samedi matin !

 

 

 


Pour en savoir plus :

 


 

http://ensembleagauche.fr/accueil-paca

La campagne du Front de Gauche à Vitrolles bat son plein...

 

Demandez le programme du Front de Gauche !

 

Le Front de Gauche à Vitrolles est en campagne pour les Régionales 2010 !

 

Front de Gauche : Les Élections Régionales 2010 en vidéo

 

Front de Gauche Vitrolles : Réunion publique sur les transports

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 06:14

logo Fdg régionales



La campagne du Front de Gauche à Vitrolles bat son plein...

 

A Vitrolles, après les marchés, c'est la distribution de tracts le matin très tôt dans la zone industrielle au rond point Ghazarian mardi dernier...

 

 GEDC1189.JPG

 

GEDC1190.JPG

 















 

GEDC1193.JPG

Pour soutenir le Front de Gauche, signez l'appel :

 

http://www.ensembleagauche.fr/appel-paca

 

Pour en savoir plus :

 

Demandez le programme du Front de Gauche !

 

Le Front de Gauche à Vitrolles est en campagne pour les Régionales 2010 !

 

Front de Gauche : Les Élections Régionales 2010 en vidéo

 

Front de Gauche Vitrolles : Réunion publique sur les transports

 

L'ADSL haut débit pour tous à Vitrolles, le Front de Gauche monte au créneau !!!

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 05:12



logo Fdg régionales

 


Le Front de Gauche à Vitrolles est en camapgne pour les Régionales 2010 !

 

 

Distribution de tracts sur les marchés, réunions publiques, affichages, les militants sont sur le terrain !!!

 

La prochaine réunion publique est programmée le 26 février à 18h00 au Cercle de la renaissance, avenue Jean-Jaurès à Marignane.

 

Nous débattrons de la réforme territoriale, tout le monde en parle, mais au fait de quoi s'agit-il ?

 

  • - Suppression de la la taxe professionnelle, disparition des communes ?

  • - Recentralisation des pouvoirs des territoires entre les mains du Président de la République ?

  • - Changement de statuts pour les personnels territoriaux ?

  • - Le devenir des associations ?

 

 

 

A suivre !

 

DH

 

GEDC1185.JPG

 

 

GEDC1188.JPG

 

GEDC0578

 












Pour en savoir plus :

 

Front de Gauche : Les Élections Régionales 2010 en vidéo

 

Front de Gauche Vitrolles : Réunion publique sur les transports

 

L'ADSL haut débit pour tous à Vitrolles, le Front de Gauche monte au créneau !!!

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 05:42


Lors de la réunion du Front de Gauche à Vitrolles, José Rocamora nous a fait un brillant exposé sur les compagnies Low-cost et plus particulièrement RYANAIR à Marseille Provence.

 
J'avais trouvé son exposé intéressant et j'avais promis d'y revenir.

 

J'ai trouvé une interview de José, qui est aussi Vitrollais, dans le Figaro. Cela résume bien la situation !

 

Alors même si Le Figaro le dénonce...

 

DH

 

 


 

Ryanair : l'Etat doit faire respecter le droit pour la CGT

 

François Delétraz

 


Le Figaro.fr du 07/01/2010 |

 

Les conditions tarifaires imposées par Ryanair aux aéroports qui l'accueillent, dénoncées par lefigaro.fr il y a un an et demi sont restées sans suite. La CGT relance le débat sur les pratiques de la compagnie aérienne irlandaise à bas coût, sur la question des cotisations sociales.

 

En juillet 2008, lefigaro.fr publiait en exclusivité une enquête sur les très curieuses relations commerciales que la compagnie Ryanair entretenait avec les aéroports qu'elle desservait. Les multiples rapports des chambres régionales des comptes, dont nous faisions la synthèse, étaient éloquents.

 

Outre l'exigence de tarifs très préférentiels demandés aux aéroports, la compagnie irlandaise conditionnait sa venue à la signature d'un contrat dit «de promotion» avec l'une de ses filiales. De tels agissements, totalement contraires au droit communautaire, sont curieusement restés sans réaction, les plus hautes instances de l'Etat, dont le rôle est pourtant de notifier à Bruxelles de telles pratiques, préférant visiblement gagner du temps.


Alors, Ryanair, intouchable ? Pas si sûr ! Car le vent favorable à cette compagnie est peut-être en train de tourner. La contestation est arrivée de là où on ne l'attendait pas forcément. De la CGT ! Ce syndicat s'est en effet inquiété des conséquences sociales de la création par la compagnie d'une base à Marseille, dont les salariés, ne bénéficiant pas de contrat de droit français, ne cotisent pas auprès des organismes sociaux du pays dans lequel ils vivent.

 

Ainsi, le 2 décembre dernier, la CGT a-t-elle été reçue par le directeur de cabinet du secrétariat d'Etat aux Transports, Marc Hamy, qui était accompagné d'un représentant de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Objet de ce rendez-vous : «Demander à l'Etat de faire appliquer le droit, car on a l'impression qu'il joue la montre», confie José Rocamora, le secrétaire du syndicat CGT Air France.

 

C'est d'ailleurs la compagnie nationale qui, à Marseille, a décidé d'aller devant la justice pour contester la très surprenante différence de tarifs des redevances passagers selon qu'ils partent des terminaux 1 ou 2. À la suite de cette procédure, le conseil d'Etat a annulé le 7 mai 2008 les tarifs 2006 et 2007 au départ mp2, et le 26 décembre 2008 les tarifs 2008 au départ des terminaux mp1 et mp2. A titre d'exemple, le tarif de la redevance passager Europe au terminal MP2 était, en 2007, de 1,22 euro par passager, elle été revalorisée à 2,85 euros après la décision du conseil d'Etat. Le tarif du terminal 1 restant à 6,12 euros.

 

L'Union interfédérale des transports CGT a décrit dans un préambule le fonctionnement de Ryanair à l'aéroport de Marseille-Provence, mettant en évidence le non-respect des règlements nationaux et communautaires. «Avec pourtant un chiffre d'affaires de 260 millions d'euros, Ryanair s'exonère du paiement des taxes et des cotisations sociales, précise le syndicat, ce qui constitue un dumping face à ses concurrents.»

 

Dans une note interne du 15 novembre 2005 dont lefigaro.fr a pu prendre connaissance, l'aéroport précise à ses collaborateurs que «les conditions de coût très favorables faites à Ryanair ne permettent pas de satisfaire à ses exigences en termes de rentabilité et qu'il convient donc de compenser par un accompagnement sous forme d'aide financière». Cela débouchera en 2006 sur un contrat avec Airport Marketing Service, l'une des deux filiales marketing de Ryanair, l'autre étant Leading Verge, dont le siège social se trouve sur l'île de Man. En lisant cette note, on comprend que les tarifs des redevances passagers ainsi que le montant de la subvention marketing ont été fixés de façon à répondre aux vœux de la compagnie à bas coût (*). D'après les calculs de la CGT, la somme des cotisations sociales non payées, des redevances réduites et des subventions représente 38 euros par aller-retour vendu.

 

 


Protestations du président du conseil général de Charente

 

Les exigences de Ryanair ont d'ailleurs récemment donné lieu à un coup de gueule de Marc Boutat, le président du conseil général de Charente, lequel a dénoncé le «chantage» de la compagnie, qui demandait aux partenaires publics une rallonge de 175.000 euros pour continuer à opérer depuis l'aéroport de Angoulême - Brie Champniers, «sachant que l'accord conclu pour 2007-2012 prévoyait déjà le versement de 925.000 euros».

 

«Il est vrai que cette compagnie n'a pas le même niveau de courtoisie que les autres», confie, très diplomate, Hervé de Place, le président du directoire des aéroports de la Côte d'Azur qui gère celui de Nice, où la compagnie irlandaise ne représente que 0,7% des passagers et n'a donc pu imposer ses règles comme elle le fait dans les petits aéroports où elle est seule à opérer.

 

Quand Ryanair déserte l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse

 

L'EuroAirport de Bâle-Mulhouse vient de subir le diktat de Ryanair. N'ayant pu tenir les volumes de trafic sur lesquels elle s'était engagée et ne pouvant donc prétendre aux réductions de tarifs qui y étaient liées, la compagnie irlandaise a, en cours de contrat, exigé des «aménagements de tarifs». L'EuroAirport, qui est un organisme trinational et a donc une obligation de transparence, n'a pas voulu et pas pu se soumettre. En 2008, la compagnie irlandaise a donc décidé de suspendre ses vols pendant six semaines, mettant ses premières menaces à exécution. Puis le couperet est tombé fin 2009 avec une suspension totale des vols.

 

L'EuroAirport étudie actuellement les suites juridiques à donner à cette rupture de contrat. Avec 150.000 passagers, Ryanair représentait 3,5% du trafic de cet aéroport, peu de chose pour une compagnie qui en transporte 50 millions par an, mais c'est pour elle une manière de dire aux autres aéroports : «Si vous ne faites pas ce que je veux, voilà ce qui vous pend au nez.»

 

Manchester et Mulhouse ont refusé les conditions de Ryanair

 

Cette mésaventure est aussi arrivée à l'aéroport de Manchester, qui, comme Mulhouse, avait refusé de baisser ses tarifs. «La totalité des aides et tarifs de faveur attribués à Ryanair représente son bénéfice annuel, tonne José Rocamora. Il s'agit d'une flagrante distorsion du principe de la concurrence.»

 

La direction générale de l'aviation civile, que nous avons interrogée, se dit «particulièrement vigilante sur la question du respect du droit social» et affirme que «s'il n'est pas respecté, des poursuites pénales seront engagées». Quant aux subventions déguisées, elle souligne qu'elle a notifié à Bruxelles en 2007 le cas de Pau et… attend la réponse des instances bruxelloises.

 

Il reste néanmoins surprenant que les rapports des chambres régionales des comptes, qui pointaient entre autres Biarritz, Carcassonne, Beauvais, Brest ou Tours, n'aient toujours pas été suivis d'effet. Sans ces aides diverses, Ryanair ne pourrait pas opérer sur des aéroports aussi secondaires avec des tarifs aussi bas et des bénéfices aussi importants.

 

 

  

(*) En clair la CCIM de Marseille – Provence réalise sa publicité via la filiale de Ryanair, Airport Marketing Service, ce qui n'est plus ni moins une forme de subvention indirecte !...


Pour en savoir plus un autre article de presse dans l'HUMA.

 

http://www.humanite.fr/recherche.html?motcles=ryanair&date=7jours&ok=Ok

 



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 05:35

 




Le Front de Gauche de Vitrolles a organisé une réunion publique sur les transports le 5 février dans le cadre de la campagne des élections régionales 2010 en présence de Jean-Marc COPPOLA, tête de liste PACA.


Cette réunion était animée par Pierre PRADEL pour le PC et moi-même pour le Front de Gauche. Michel TERRAL de la CGT SNCF et José ROCAMORA pour la CGT Air France animaient les débats.

 


GEDC0578.JPG
La région PACA a pris un retard considérable en misant pendant des décennies sur le tout autoroutier. Résultat aujourd'hui, le réseau est saturé, malgré toutes les autoroutes construites sans parler des conséquences environnementales. La prise de conscience n'est apparue qu'avec l'arrivée de la Gauche à la tête de la région, mais on ne rattrape pas en 10 ans, 40 ans de retard...


Le premier point concernait la gare TER de Vitrolles.

 

Si la gare TER répondait à un besoin de l'aéroport pour les passagers et d'Eurocopter pour ses salariés , elle ne répond pas aux besoins des Vitrollais. C'est lié d'une part à sa situation géographique et son accès depuis le centre ville par transport en commun, et à la problématique du parking payant pour ceux qui pourraient venir en voiture. Le cout de ce dernier est rédhibitoire pour une utilisation journalière.

 

Au delà, la qualité du service est pointé avec de nombreux retards et trains annulés au dernier moment. Ce sont clairement les moyens humains et matériels mis en œuvre par la SNCF pour répondre aux besoins qui sont pointés. La SNCF préfère manifestement payés des pénalités à la Région PACA qui finance le TER, plutôt que d'embaucher des conducteurs de trains, contrôleurs, etc.

 

Les salariés d'Eurocopter sont mécontents et une pétition a été lancée par la CFDT.

 

Un vrai service aux usagers devrait offrir un vrai cadencement adapté aux heures de pointe et aux heures creuses (type RER en région parisienne).

 

Le second point concernait l'Aéroport de Marseille-Provence

 

José Rocamora a fait un brillant et très intéressant exposé sur les compagnies Low-cost et notamment RYANAIR implantée à Marseille-Provence.

 

C'est un sujet sur le quel je reviendrai dans le détail avec toutes les conséquences sociales, économiques, dépense de l'argent public , la CCIM, etc. de l'implantation de Ryanair. Au delà du billet pas cher pour aller à Londres ou ailleurs se cachent la précarité, Bolkestein, le contournement de la loi, l'aide publique sans payer de cotisations sociales en France, etc. A suivre !

 

Synthèse de l'intervention de Jean-Marc COPPOLA

 

GEDC0582.JPG

 

Pourquoi s'intéresser aux transports ? Tout simplement, car ils participent à la qualité de la vie ! Si nous  galérons moins dans les transports quels qu'ils soient, nous y gagnons en temps, stress, énervement, etc.

 

Le retard pris par la Région est effectivement considérable, même si de gros efforts ont été faits. En 1998, il y avait 250 TER par jour. Il y en a 72 aujourd'hui. 3,6 milliards d'€ ont été investis. Mais la question des transports pose celle plus large de celle de l'aménagement du territoire. Aujourd'hui 80% de la population de PACA vit sur 20 % du territoire. Il faut un véritable plan de transports sur la région. Il faut penser globalement les transports. Un citoyen, salarié, voyageur se déplace d'un point A, son domicile par exemple pour aller à un point B, son travail, par exemple. C'est toute la chaine de transport qu'il faut organiser, et pas seulement un morceau ! Comment aller de son domicile à la gare de Vitrolles, pourquoi payer le parking alors qu'à Rognac c'est gratuit ? Comment aller de St Charles à l'autre bout de Marseille ?; etc.

 

Par exemple, la région est bien couverte en Lycées. Peut -être, mais des lycées à taille humaine plus proches de bassins de vie contribuent à limiter les transports ! C'est aussi cela le penser global..

 

Le Front de Gauche revendique la gratuité des transports. Cela soulève un vrai débat dans le cadre de cette campagne !

 

L'intervention de Jean-Marce reprend l'argumentaire développé dans son discours du 19 janvier dernier...

 

Il est indispensable que la Région aille plus loin dans sa politique des transports en amplifiant la réouverture de lignes, l’augmentation des infrastructures, pour faire circuler encore plus de trains. Il est d’ailleurs scandaleux, qu’avec le Grenelle de l’environnement, le dernier rapport de la Cour des comptes puisse mentionner, je cite : « Mieux vaut un car plein, qu’un train aux trois quarts vide ». J’invite la même Cour des Comptes à faire un rapport sur le coût de la voiture en France, qui avoisine les 200 Milliards d’euros par an, si on compte l’achat, l’entretien, le coût des routes, l’administration de la circulation, les accidents, la pollution et le réchauffement climatique. De quoi avoir un beau réseau ferré !


Je vous le dis, mes amis, un saut civilisationnel est nécessaire et il doit s’appuyer sur des choix économiques, sociaux et environnementaux qui rompent avec les orientations du gouvernement. Voilà pourquoi le Front de gauche propose la gratuité des TER dans toute la région. Cette mesure répond à l’urgence d’une augmentation du pouvoir d’achat, d’une plus juste répartition des richesses, d’une haute qualité de vie et, bien sûr, à l’urgence climatique et écologique. Je sais que cette proposition fait débat, mais c’est le but, car
la gratuité répond aussi à l’exigence d’une réappropriation citoyenne des services publics que sont les transports. Elle permet de se poser la question des mesures concrètes à proposer pour dépasser le capitalisme, pour ne plus renoncer, pour relever la tête afin d’exiger une juste répartition des richesses. Car, comme c’est le cas pour l’Education nationale et la Sécurité sociale, cette gratuité nécessite des financements.


Là aussi, nous innovons en proposant le doublement du versement transport pour les entreprises de plus de 9 salariés, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui dans notre Région. Nous proposons une contribution des grandes surfaces commerciales et des promoteurs immobiliers, l’utilisation d’une partie de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP), et enfin la régionalisation des recettes des amendes des radars.


Toujours dans le domaine des transports, je propose d’installer un Conseil décisionnel Région-SNCF-RFF-Syndicats-Associations d’usagers, pour gérer le bonus/malus avec des pénalités dynamiques allant à l’emploi, au matériel et aux infrastructures. Concrètement, si je prends le malus appliqué à la SNCF en 2009, c’est une enveloppe de 12 M€ qui serait affectée directement à la qualité service. Je propose également qu’un bonus / malus soit appliqué à Réseau Ferré de France qui est propriétaire des voies, percepteur abusif des péages et parfois responsable de retards et suppressions de trains


Mais pour la réussite de ce projet, nous devons exiger de l’Etat des investissements plus importants et un engagement plus fort de la SNCF.


Concernant les marchandises, là, le Front de gauche veut marquer la rupture avec la politique inconséquente du gouvernement qui dit lutter contre les gaz à effet de serre et met plus de 2 millions de poids-lourds supplémentaires sur les routes. En favorisant les ports, le rail, et les voies navigables, nous pouvons interdire le transit des camions dans notre Région, ce serait bien plus efficace que de limiter la vitesse des autos en été, comme le fait chaque année le Préfet. C’est réalisable par un véritable plan de transport des marchandises quand on sait que les autoroutes de la mer n’absorbent que 5 % du trafic fret par exemple entre le Maroc et Marseille via l’Espagne."

 

Pour finir cette réunion publique, et au vu des questions posées, des interrogations,etc. Une suite doit être donnée à cette initiative ! Nous y réfléchissons...

 

A suivre,

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 05:41



 

C’est aujourd’hui !!!!!

 

 DH


 

  logo Fdg régionales

 

 

Parti Communiste Français      Parti de Gauche      Gauche Unitaire

 

Les transports à Vitrolles !

 

Dans le cadre de l'élection régionale de 2010, le Front de Gauche vous invite à une réunion publique sur la politique des transports dans notre département et plus particulièrement à Vitrolles.


Avec un réseau autoroutier saturé aux heures de pointe, un réseau ferré (TER) qui ne répond pas aux attentes des usagers, un aéroport dont une grande partie des vitrollais subit les nuisances, notre ville est au cœur de la problématique des transports par route, chemin de fer, et aérien !

 

La question des transports ne peut pas par ailleurs être dissociée des questions environnementales et de qualité de vie.

 

Débattre des problèmes rencontrés, comprendre les politiques menées pendant des décennies dans notre région, faire des propositions concrètes (gratuité des transports TER, interdiction dans la région du transit routier de plus de 500 kilomètres, etc.), telle est l'ambition du Front de Gauche à Vitrolles, dans les Bouches du Rhône et en PACA !

 

Des militants syndicalistes et associatifs participeront au débat ainsi que Jean -Marc Coppola tête de liste Régionale pour le Front de Gauche.

 

 

Rendez-vous le vendredi 5 février à 18h30,

salle du BARTAS (petite garrigue) à Vitrolles

 

 

Contacts :

 

Pierre PRADEL  : 06 89 14 42 12 pradelpierre@wanadoo.fr

Didier HACQUART : 06-89-24-70-2 didier.hacquart@orange.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 06:34



 

Comme prévu, nous sommes intervenus au Conseil Municipal de Vitrolles pour défendre l’accès au haut débit pour tous !

 

 

Voici l’intervention lue par mon camarade Pierre PRADEL du Front de Gauche Vitrollais !

 

A suivre…

 

Pour en savoir plus sur ce dossier, cliquez ICI.

 

DH

 


 

 

Intervention au  Conseil Municipal de Vitrolles du 28 janvier 2010.

 

 

Je remercie Monsieur le Maire et la majorité municipale d’avoir accepté cette interruption de séance permettant de faire connaître le point de vue des vitrollaises et vitrollais privés du haut débit donc des moyens modernes de communication.

 

Quelle est la situation actuelle ?

 

La majorité de la population vitrollaise n’a accès qu’au débit de 512 K, seuls les habitants à proximité du central téléphonique, situé rue de Madrid, peuvent bénéficier du haut débit.

 

Or que faut il pour accéder au haut débit ?

 

Premièrement un réseau de transport fait de conduites souterraines pourvues en câbles fibres optiques et deuxièmement  un réseau de distribution appelé boucle locale.

 

Aujourd’hui le réseau de transport existe, il a été financé par les usagers du service public avant la privatisation de France Télécom.

 

Selon la loi, ce réseau est aujourd’hui accessible à tous les opérateurs avec un montant de location fixé par un organisme d’état : l’ARCEP.

 

Ce qui fait défaut, c’est le réseau de distribution par  manque de NRA (Nœud de Raccordement d’Abonnés) capables de pallier l’affaiblissement du signal transporté jusque chez l’abonné.

 

Ces NRA consistent en des armoires, bien sûr équipées en matériel de communication, implantées dans l’espace public.

 

Aujourd’hui aucun opérateur privé ne veut investir dans les NRA de peur que les concurrents en profitent et qu’un retour sur investissement  ne soit pas garanti. C’est le contraire du service public ! Vive la privatisation !

 

L’amélioration du réseau passe donc par un engagement financier des collectivités territoriales.

 

C’est dans ce cadre que la communauté d’Aix a procédé à une Délégation de Service Public censée répondre aux besoins de la population.

 

Et c’est là que le bât blesse !

 

Comme indiqué précédemment, les insuffisances techniques résident dans l’insuffisance de la boucle locale et pas dans le réseau de transport.

 

C’est pourtant dans la construction d’un nouveau réseau de transport, inutile et coûteux parce faisant doublon avec le précédent  que la CPA a choisi d’investir pour permettre, je mets des guillemets, une « offre concurrentielle aux entreprises ». Or nous avons vu que cette concurrence s’exerce aujourd’hui dans le réseau existant et que toutes les entreprises du territoire ont libre choix parmi tous les opérateurs.  

 

Par contre rien pour la boucle locale sinon l’implantation possible et limitée géographiquement d’antennes WI FI ou WI MAX  dépassées technologiquement avec une capacité maximum de 2 mégas alors que l’utilisation simultanée du téléphone, de la télévision et d’internet requière un minimum de 5 mégas largement couverts par les NRA.

 

Donc aucun espoir d’amélioration pour les particuliers dans la réalisation CPA telle qu’elle est. Parmi les particuliers il s’agit d’englober les artisans, les professions libérales, les auto-entrepreneurs et les adeptes du télétravail.

 

Rien donc pour les particuliers alors que c’est eux qui payent par l’intermédiaire de l’impôt.

 

Le Tribunal Administratif saisi par 3 citoyens vitrollais devrait statuer dans l’année, ce qui n’évitera pas le gaspillage, le recours au TA n’étant pas suspensif, les travaux sont largement entamés.

 

Quelle est la demande de la population en direction des élu(e)s que vous êtes ?

 

Que l’on procède à une révision de la DSP accordée en réorientant l’activité dans l’amélioration de la boucle locale.

 

Que la municipalité de Vitrolles et plus largement la CPA fasse pression sur les opérateurs privés prompts à engranger les bénéfices mais volontairement incapables de répondre aux besoins de la population.

 

Que toutes les pistes soient explorées pour permettre  l’accès au haut débit pour tous et dans un délai rapide, pas dans 5 ou 10 ans comme on nous le promet. La Région pilote un projet d’amélioration de la boucle locale, avec implantation de NRA, financé par des fonds régionaux et européens. Encore faut-il que les collectivités locales s’inscrivent dans ce programme. Ne serait-il pas judicieux d’explorer cette piste ?

 

Qu’une véritable analyse commerciale du projet CPA soit effectuée. En effet, le risque est important de voir la future société gérante du réseau en grandes difficultés financières qui seraient supportées finalement par la collectivité. On nous dit que ce projet s’adresse principalement aux entreprises. Or celles ci sont soit déjà équipées ou susceptibles de l’être par l’ensemble des opérateurs. Quant aux entreprises utilisatrices du très haut débit (banques, Française des jeux par exemple) elles possèdent leur propre réseau. Que faudra-t-il pour que la réalisation CPA s’avère sinon rentable au moins équilibrée ? Que la grosse majorité des entreprises acceptent de migrer vers le nouveau réseau, que les opérateurs actuels restent figés commercialement, sans réaction face à une éventuelle meilleure proposition tarifaire liée au réseau CPA. Voilà 2 conditions difficiles sinon impossibles à réaliser.

 

Les perspectives offertes par la CPA sont très aléatoires. Les investissements, je le répète, inutiles et coûteux ne bénéficieront qu’aux entreprises de génie civil et de télécommunication soucieuses d’écouler leur matériel même si celui ci est obsolète.

Le risque de déséquilibre financier est fort, et enfin aucune amélioration pour les particuliers n’est à attendre.

 

Il est inutile de revenir sur le passé mais on ne peut y rester enfermé.

 

Il semble que les élus de la CPA aient pris majoritairement une mauvaise décision en accordant cette Délégation de Service Public malgré les mises en garde préalables de techniciens des télécommunications quant aux insuffisances techniques du projet.

S’il s’avérait que nos analyses soient justes après analyse de votre part, il serait inconcevable de ne pas en tenir compte pour une proposition de révision du projet prenant en compte les intérêts objectifs de l’ensemble de la population.

 

Nous vous remercions pour votre écoute et nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

 

Contacts : Pierre Pradel :  pradelpierre@wanadoo.fr 

                 Didier Hacquart : didier.hacquart@wanadoo.fr

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article