Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 05:43

 


 

C'est aujourd'hui !!!!!!!!!!!!!!

 

DH

 



 

 

 

Le 10 mars 2011, réunion publique du front de Gauche

 

18h30 Salle du Roucas à Vitrolles

 

 http://img.over-blog.com/448x272/0/34/58/49/images-4/ft-de-gauche.jpg

 

 

 

Emploi : quelles propositions locales et nationales peuvent et doivent faire les  élu(e)s et les partis politiques pour en finir avec le chômage, la précarité, le développement de l’intérim et de la sous-traitance, le non respect de l’intégrité des travailleurs dans l’entreprise ?

 

Logement : peut on se satisfaire de voir des élu(e)s refuser la construction de logements sociaux et en faire même un thème de campagne pour aller à la pêche aux voix ?

 

Santé publique : Peut-on accepter que les besoins de santé soient considérés comme des marchandises avec démantèlement continu de la sécurité sociale, asphyxie des hôpitaux et   mise en place d’une médecine de qualité pour les riches et d’une réduite pour les pauvres ? Dépendance : comment accepter que la dépendance des handicapé(e)s et des personnes âgées devienne  le marché des assurances et des sociétés privées seules autorisées à construire des maisons de retraite avec pour but : réaliser le maximum de profits ?

 

Cadre de vie : Peut on laisser perdurer cette société capable de  remettre en cause la survie même de l’espèce humaine pour satisfaire les appétits financiers de quelques uns, de mettre en cause les services publics (poste, distribution de l’eau…)?

 

Education : peut on accepter la dégradation calculée de l’éducation nationale faisant le lit au privé et instaurant l’inégalité des citoyens dès l’école avec une éducation à plusieurs vitesses selon les origines sociales et les moyens des familles ?

 

Transports : Peut on laisser les financiers organiser nos transports avec les aberrations du développement du transport de marchandises par la route, de ces péages autoroutiers qui servent plus à engraisser les actionnaires que d’entretenir les chaussées, du refus de la mise en place de réseaux urbains et interurbains peu chers sinon gratuits, de ces subventions de transports aériens sources de nuisances inadmissibles et loin d’être « low cost » pour les contribuables?

 

Remunicipalisation de l’eau : L’eau est en effet un bien commun de l’humanité, essentiel à la vie qui ne doit pas être sous la coupe de multinationales. Rendre au service public la gestion de l’eau, c’est rendre aux citoyens un bien essentiel à la vie humaine et c’est aussi payer moins cher ! Les communes contrairement à toute entreprise privée n’ont pas vocation à faire du bénéfice. Le rapport du commissariat général au développement durable de décembre 2010 dévoile que le prix moyen cumulé de l’eau et de l’assainissement est en moyenne de 19 % moins cher avec une gestion publique !  Sans eau, il n’y a pas de vie, c’est pourquoi le Front de Gauche à Vitrolles propose la gratuité pour les premier m3 en fonction du nombre de membres de la famille, avec un tarif ensuite progressif en fonction de l’utilisation.

 

 

 

Venez en débattre avec le Front de Gauche et ses candidats :

Henri AGARRAT et Solange GUES

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 04:57

 


 

Le 10 mars 2011, réunion publique du front de Gauche

 

18h30 Salle du Roucas à Vitrolles

 

 http://img.over-blog.com/448x272/0/34/58/49/images-4/ft-de-gauche.jpg

 

 

 

Emploi : quelles propositions locales et nationales peuvent et doivent faire les  élu(e)s et les partis politiques pour en finir avec le chômage, la précarité, le développement de l’intérim et de la sous-traitance, le non respect de l’intégrité des travailleurs dans l’entreprise ?

 

Logement : peut on se satisfaire de voir des élu(e)s refuser la construction de logements sociaux et en faire même un thème de campagne pour aller à la pêche aux voix ?

 

Santé publique : Peut-on accepter que les besoins de santé soient considérés comme des marchandises avec démantèlement continu de la sécurité sociale, asphyxie des hôpitaux et   mise en place d’une médecine de qualité pour les riches et d’une réduite pour les pauvres ? Dépendance : comment accepter que la dépendance des handicapé(e)s et des personnes âgées devienne  le marché des assurances et des sociétés privées seules autorisées à construire des maisons de retraite avec pour but : réaliser le maximum de profits ?

 

Cadre de vie : Peut on laisser perdurer cette société capable de  remettre en cause la survie même de l’espèce humaine pour satisfaire les appétits financiers de quelques uns, de mettre en cause les services publics (poste, distribution de l’eau…)?

 

Education : peut on accepter la dégradation calculée de l’éducation nationale faisant le lit au privé et instaurant l’inégalité des citoyens dès l’école avec une éducation à plusieurs vitesses selon les origines sociales et les moyens des familles ?

 

Transports : Peut on laisser les financiers organiser nos transports avec les aberrations du développement du transport de marchandises par la route, de ces péages autoroutiers qui servent plus à engraisser les actionnaires que d’entretenir les chaussées, du refus de la mise en place de réseaux urbains et interurbains peu chers sinon gratuits, de ces subventions de transports aériens sources de nuisances inadmissibles et loin d’être « low cost » pour les contribuables?

 

Remunicipalisation de l’eau : L’eau est en effet un bien commun de l’humanité, essentiel à la vie qui ne doit pas être sous la coupe de multinationales. Rendre au service public la gestion de l’eau, c’est rendre aux citoyens un bien essentiel à la vie humaine et c’est aussi payer moins cher ! Les communes contrairement à toute entreprise privée n’ont pas vocation à faire du bénéfice. Le rapport du commissariat général au développement durable de décembre 2010 dévoile que le prix moyen cumulé de l’eau et de l’assainissement est en moyenne de 19 % moins cher avec une gestion publique !  Sans eau, il n’y a pas de vie, c’est pourquoi le Front de Gauche à Vitrolles propose la gratuité pour les premier m3 en fonction du nombre de membres de la famille, avec un tarif ensuite progressif en fonction de l’utilisation.

 

 

 

Venez en débattre avec le Front de Gauche et ses candidats :

Henri AGARRAT et Solange GUES


Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 05:16

 


 

Ce n’est pas moi qui le dit c’est le Figaro !!!

 

J’avais sur ce blog mis en exergue que la candidate UMP à Vitrolles restait discrète sur ses affiches sur son appartenance à l’UMP. Elle avait rectifié le tir en rajoutant des autocollants, mais apparemment pas systématiquement.

 

Le candidat PS, en l’occurrence Loïc GACHON, le Maire de Vitrolles,  a lui au contraire bien du courage à garder le logo sur ses affiches avec l’affaire Guérini

 

Pour les candidats du Front de Gauche, Henri AGARRAT et Solange GUES la question du logo ne pose pas, ils assument et ils en sont fiers !

 

 

 


Les candidats qui masquent leur étiquette politique
 

Par Jim Jarrassé

 

En pleine campagne des cantonales, de plus en plus de candidats cachent leur appartenance politique au profit d'un étiquetage local, jugé moins périlleux électoralement.

 

«Savoie pour tous», «Union pour la Loire», «13 en action» ou encore «Un département fort pour tous»… Autant de listes de candidats aux élections cantonales, de gauche comme de droite, qui masquent délibérément leur appartenance à leur parti. En visite dans la Sarthe, lundi, François Hollande, président sortant du conseil général de Corrèze, a ironisé sur ces «candidats sans étiquette», les comparant à des bagages perdus «sans adresse».

 

Dans ce département, fief du premier ministre François Fillon, seuls huit candidats mentionnent l'étiquette UMP pour 19 cantons en jeu dans les listes publiées par la presse locale. Les onze autres se disent simplement membres de la «majorité départementale». Et le site internet des candidats de droite, baptisé Ensemble pour la Sarthe, ne mentionne nulle part l'appartenance politique de ses candidats, fussent-ils maires ou conseillers généraux départementaux.

 

Autre exemple : en Aveyron, sur 22 cantons renouvelables, seuls trois candidats sont déclarés UMP. Dans le Tarn, seuls deux candidats s'affichent officiellement de ce part. Le secrétaire départemental UMP, Olivier Brault, lui-même candidat, est recensé par la préfecture dans la catégorie «autres» (ni UMP, ni DVD). Et dans son journal de campagne, il n'utilise pas une seule fois le mot UMP. «Olivier Brault est un adversaire de droite qui n'a pas le courage d'afficher qu'il est secrétaire départemental de l'UMP. Cela s'appelle être confus», critique dans La Dépêche Serge Garcia, conseiller général socialiste sortant.

 

Se dissocier de Nicolas Sarkozy ?
 

En Côte-d'Or, le site internet des candidats de la majorité présidentielle, baptisé «Initiatives Côte-d'Or», n'affiche pas le logo de l'UMP, ni du Nouveau centre, alors même que leur leader François Sauvadet est le patron des députés NC. Dans la Loire, «ils s'appellent Union pour la Loire», et dans la Seine-et-Marne, fief de Jean-François Copé et de Christian Jacob, «Union pour la Seine-et-Marne», raille encore François Hollande. Et de s'interroger : «Pourquoi, dans cette période, ne mettent-ils pas le nom de leur champion, en l'occurrence Nicolas Sarkozy, le nom de l'UMP qui est leur part ?».

 

L'allusion est claire : après la débâcle des régionales, les candidats de droite préfèreraient masquer leur appartenance au parti majoritaire pour éviter d'être associés à la faible popularité du chef de l'Etat. Sur le terrain, les élus s'en défendent : en Moselle, le député UMP François Grosdidier, enregistré sur les listes des cantonales sous l'étiquette «Majorité», affirme ainsi que s'il n'a «pas sollicité l'investiture du comité départemental de l'UMP», qu'il préside pourtant, «cela n'a strictement rien à voir avec l'impopularité présumée du président».

 

Un scrutin dominé par des enjeux locaux
 

Secrétaire national UMP chargé des élections, Alain Marleix minimise quant à lui les insinuations de François Hollande. «Il découvre le fil à couper le beurre. Ca s'est toujours fait, à droite comme à gauche», jure-t-il. Et d'évoquer la situation dans les Bouches-du-Rhône où les candidats PS «s'appellent ‘Le 13 en action'», car il n'est «pas très porteur» d'avoir «l'étiquette socialiste derrière M. Guérini ». Une référence à l'affaire Alexandre Guérini, écroué en décembre pour blanchiment et abus de biens sociaux, dans laquelle son frère, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, a été récemment mis en cause.

 

Les candidats de droite ne sont en effet pas les seuls à utiliser des slogans locaux et à dissimuler leur ascendance politique. En témoignent les listes «Loire Pour Tous» et «Savoie pour tous», qui ne mentionnent pas leur affiliation au parti socialiste. S'il est vrai que l'UMP fait tout pour ne pas politiser le scrutin des cantonales, la gauche pourrait elle aussi être tentée de jouer la carte locale. Une question d'efficacité : dans une enquête réalisée par OpinionWay-Fiducial pour Le Figaro et LCI, 72% des sondés disent déterminer leur vote en fonction des enjeux spécifiques à leurs cantons. Ce qui fait dire à Dominique Bussereau, candidat à sa succession à la présidence du conseil général de Charente-Maritime : «L'affichage d'une étiquette politique, c'est la chose à ne pas faire dans les cantons».

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 06:13


 

Election cantonale de Vitrolles, le Front de Gauche sur le terrain !

 

http://img.over-blog.com/448x272/0/34/58/49/images-4/ft-de-gauche.jpg

 

Les camarades du Front de Gauche n'ont pas hésité à braver le mistral et le froid ce dimanche 27 février 2011, pour la distribution de tracts hebdomaire...

 

A suivre !


DH

 

 

GEDC1107

Le candidat Henri AGARRAT avec les camarades du PCF.

 

 

 

GEDC1109.JPGLa candidate suppléante Solange GUES et Albert BRUN du Parti de Gauche

 

GEDC1111.JPGSur le marché de Vitrolles...


 

 


Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 06:02

 


 

Cantonales de Vitrolles, 8 candidats en piste pour le 20 mars 2011 !

 

 

Par ordre de tirage au sort à la Préfecture nous avons :

 

- Faouzi DJEDOU- BENABID / Catherine BESERMENJI (Sans étiquette)

       - Alain CESARI / Nicole MOULINAS (DVD) 

       - Adrien RONDINI / Jeanne DELOGU (FN)

       - Christian LUCCANTONI / Aminda HUILE (POI)

       - Loïc GACHON / Marie-Claude MICHEL (PS)

       - Philippe GARDIOL / Nathalie SIRBEN (EE Les Verts)

- Christine ALEMAN / Philippe BIZOUARD (UMP)

               - Henri AGARRAT / Solange GUES (FRONT de GAUCHE)

 

 

 

 

 

Il ya  quelques jours, je m’inquiétais du fait que la candidate UMP n’assumait pas son appartenance au parti de Nicolas SARKOZY. A priori, c’est réglé, puisqu’elle rajoute désormais un sticker UMP sur ses affiches… Elle assume donc désormais d’être la représentante à Vitrolles de Nicolas SARKOZY, de Michèle ALLIOT MARIE, notre future ex-Ministre des Affaires Etrangères, etc.

 

Ensuite, comme déjà évoqué, Alain CESARI, élu dans l’opposition municipale sur la même liste que la candidate UMP « re-fricote » avec ses anciens amis du FN… Tout aussi surprenant, sa suppléante encartée UMP, se met en retrait de son parti le temps de la cantonale… Bizarre ? Est-ce une nouvelle preuve de la porosité entre les ex FN/MNR et l’UMP à Vitrolles ? Serait-ce une manœuvre politique pour capter des voix au FN pour les faire reporter au second tour sur la candidate UMP ?

 

Au fait, pour moi, c’est le Front de Gauche avec Henri AGARRAT et Solange GUES du Parti de Gauche !!!

 

 

DH

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 05:45

 

 


 

Mercredi soir Jean-François COPE sur Canal+ annonçait qu’hier jeudi c’était une grande journée de formation des candidats UMP aux cantonale. Pourquoi pas ?

 

Je ne sais pas si la candidate vitrollaise Christiane ALEMAN  a participé à cette formation. A mon avis elle en a besoin. J’espère qu’ils lui ont expliqué qu’une candidate UMP doit assumer d’être à l’UMP et de ne pas oublier de mettre le logo dans ses publications. Je comprends que cela ne doit pas être facile, mais bon…

 

Je suis toujours surpris par les candidats qui n’assument pas leur appartenance politique, y compris à gauche ! Ce fut le cas à Vitrolles…

 

En général, on brigue un mandat en fonction des convictions politiques que l’on défend. Je ne vois pas pourquoi on en aurait un peu honte, lorsque l’on se présente aux électeurs.

 

Sinon, pour en revenir à la candidate, UMP, on saura lui rappeler son appartenance au parti politique de Nicolas SARKOZY…

 

DH

 

NB : Jean-François COPE a aussi déclaré que les cantonales étaient un "tour de chauffe" pour l'UMP. Alors il ne faut pas le décevoir.


Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 06:03


J’ai bien aimé la déclaration de candidature de notre camarade Gabriel AMARD du Parti de Gauche…

 

Aussi je n’hésite pas à reprendre à mon compte ses objectifs tout à fait transposable à la candidature d’Henri AGARRAT et Solange GUES à Vitrolles ! Il suffit de changer les noms des villes et c'est bon...

 

J'aime bien aussi le slogan : Renversons la table !

 

DH

 

http://www.gabrielamard.fr/images/photosArticles/tabsal.jpg

 


Élections cantonales, le premier tour pour renverser la table !

 

 

Madame, Monsieur,

 

J’ai l’honneur de vous présenter, au nom du Front de Gauche, ma candidature aux élections cantonales de mars 2011 et celle de Sylvie Clerc, comme remplaçante. Ce monde, gouverné par les banquiers et les joueurs de casino, ne convient pas. C’est pourquoi, nous voulons renverser la table et mener une politique qui cesse enfin de faire le malheur du plus grand nombre.


Face aux grands de ce monde qui s’engraissent à coups de milliards et nous répètent à longueur d’ondes que «on ne peut pas faire autrement», «Serrez-vous la ceinture !» et autres «Allons des efforts encore!» le Front de Gauche entend mener les politiques radicales et concrètes dont la France et le peuple ont besoin !


Les mensonges ? Ça suffit comme ça ! La France est suffisamment riche pour faire vivre tous ses enfants dignement !


Les cadeaux aux profiteurs ? Ça suffit comme ça ! Les cadeaux fiscaux et profits spéculatifs représentent tellement de milliards qui manquent pour financer intégralement nos services publics et augmenter les salaires.


Le saccage de la planète ? Ça suffit comme ça ! Parce que ce capitalisme vorace met en danger notre survie en provoquant désastres écologiques, crises alimentaires et guerres pour le contrôle des ressources naturelles !


C’est le sens de notre candidature à ces cantonales de Juvisy / Savigny-Est: faire la preuve par l’exemple, y compris au Conseil général de l’Essonne, qu’il est possible de faire autrement en respectant des principes simples, de gauche. La Gauche qui défend réellement le peuple, et non une gauche qui court au-devant du FMI pour justifier tous les sacrifices imposés au peuple. C’est ce que je fais quotidiennement dans mon mandat électif : mettre en cohérence un discours politique et des actions en direction des habitants.

 

La vie n'est pas à vendre ! Nous n'acceptons pas que nos biens communs soient sources de profits et donc de surcoûts pour les citoyens. C'est la gratuité et le coût de revient qui doivent être la boussole pour nous guider, que ce soit en matière de transports, de santé, d'éducation, de petite-enfance, de chauffage ou, bien sûr, d'accès à l'eau potable.


Avec la régie publique Eau des Lacs de l’Essonne à Viry-Chatillon, les élus du Front de Gauche font la preuve par l’exemple que la régie publique permet de baisser la facture des familles de 37 %!

 

L'argent public doit aller aux biens publics : finies les subventions aveugles aux entreprises privées. On a  trop souvent constaté impuissants, comment elles en ont profité pour faire des bénéfices et ensuite n’ont pas hésité à délocaliser ou à licencier à la première occasion! Les artisans, petites et moyennes entreprises, coopératives sont les vrais acteurs de l'emploi et de l'économie réelle.

 

L'écologie nous la défendons pour de vrai, aux antipodes du capitalisme «Vert», qui voit en l’écologie un marché supplémentaire pour faire du fric. Nous proposons la planification écologique pour restaurer la biodiversité et préserver notre écosystème.

 

Nous défendons la maîtrise publique des sols pour favoriser l'emploi en Essonne. Nous devons garder la maîtrise des espaces en luttant contre la spéculation foncière. Pourquoi ? Pour développer des zones d'activité économique qui permettent de travailler à côté de chez soi plutôt que de continuer l'étalement urbain qui détruit la biodiversité, allonge les temps de transport et morcelle les fonctions de la ville. Chaque canton doit réunir ces fonctions indispensables à la vie : logement, emploi, services publics, espaces naturels préservés.

 

Vous le voyez, nous défendons l’intérêt général en totale rupture avec les politiques des amis de M. Sarkozy ou du FMI dirigé par Dominique Strauss-Kahn. Car tous s’accordent sur la casse du service public orchestrée par le traité européen de Lisbonne. Nous avons pu le constater avec la casse de l'hôpital de Juvisy !

 

S'ils ne savent pas faire autrement, nous, nous savons ! «Qu'ils s’en aillent tous». Nos ambitions sont posées, raisonnées, financées. Comme le démontrent nos propositions, nous sommes des gens sérieux. Si, comme nous, vous n’acceptez pas la fatalité, rejoignez-nous !

 

En résumé, nous proposons la gauche pour de bon, l’écologie pour de vrai, la République pour tous !

 

Gabriel AMARD

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 05:35

Election cantonale de Vitrolles :

 

C’est parti pour le Front de Gauche avec

 

Henri AGARRAT et Solange GUES !

 

 

01-2011-Article-La-Provence-cantonale-Vitrolles.jpg

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 06:36

 

 


 

GEDC0550.JPG

Le 4 janvier, le Front de Gauche à Vitrolles a lancé sa campagne électorale lors d’une conférence de presse.

 

Le tandem Henri AGARRAT – Solange GUES de la cantonale partielle de 2009 est reconduit pour de nouveaux succès dans notre ville !


Pour le Parti de Gauche, cette campagne électorale ne pouvait se concevoir que dans une dynamique Front de Gauche initiée ces derniers mois avec l’élection européenne, la cantonale partielle pour nous à Vitrolles, les Régionales et aujourd’hui, à nouveau les cantonales !

 

Le Front de Gauche, véritable alternative à gauche contre la politique de Nicolas Sarkozy axera sa campagne sur les attentes des citoyens et des Vitrollais en particulier avec notamment  le logement, l’emploi, la santé et la défense des services publics.

 

Pour reprendre le « Indignez-vous » de Stéphane HESSEL, je dirai que le Front de Gauche est l’entité politique la seule à même de défendre l’idéal républicain définit par le conseil national de la résistance, idéal républicain basé sur la solidarité nationale avec l’institution de la sécurité sociale, la retraite, etc. Idéaux qui sont mis à mal la logique financière soutenue par la Droite et les sociaux libéraux qui accompagnent le mouvement…

 

Finalement, comme le rappelai un camarade allemand de die Linke à un meeting du parti de Gauche, notre programme est écrit qui tous les frontons des mairies de France : Liberté - Egalité Fraternité…

 

A suivre…

 

DH

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 05:28

 

Cantonales 2011 à Vitrolles,

 

c’est parti pour le Front de Gauche !

Le mardi 4 janvier à 11 heures, Brasserie de l’hôtel de ville de Vitrolles le  Front de gauche présentera ses candidats pour la cantonale de mars : Henri Agarrat et Solange Gues.

 

Henri et Solange représenteront à nouveau les couleurs du Front de Gauche dans notre ville !

 

DH

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonales 2011