Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 06:09





Cantonale de Vitrolles des 22 et 29 novembre 2009

 

Comité de soutien aux candidats du Front de Gauche

 


 

Henri AGARRAT / Solange GUES

 

 

Le comité de soutien est présidé par Didier HACQUART et Malik MERSALI

 

 

Pour soutenir l'alternative à Gauche, pour le canton de Vitrolles,

 

Envoyer un mail

 

 

avec nom, prénom, profession, responsabilités politiques, associatives, syndicales, etc.

 

 

frontdegauchevitrolles@laposte.net


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 05:37





Cantonale de Vitrolles, le Front de Gauche présente ses candidats

 

 

 

Pierre PRADEL / Solange GUES / Henri AGARRAT / DIdier HACQUART/ Malik MERSALi

 

 

Lors d'un conférence de presse le 4 novembre 2009 le Front de Gauche a présenté ses candidats, Henri AGARRAT (PC) et Solange GUES (Parti de Gauche).

 

Ces candidatures ont le soutien de Gauche Unitaire, la troisième composante du Front de Gauche lors des dernières européennes.

 

Henri AGARRAT n'est pas un inconnu sur Vitrolles ! Il est élu PCF depuis 1989 à Vitrolles y compris dans l'opposition aux Mégret entre 1997 et 2002. Il s'est toujours engagé dans les délégations ayant un rapport avec le social (Logement, CCAS, etc.), sans oublier son engagement syndical à Eurocopter.

 

Solange GUES a un autre parcours de militante associative et politique. Après avoir milité au PS plus de 10 ans, elle a rejoint le Parti de Gauche quelques mois après sa création par Jean-Luc Mélenchon, en novembre 2008. C'est engagement est plus en phase avec ses valeurs de gauche, après les dérives libérales du PS,s ans parler de lutte des égos.

 

Je reviendrai dans ces colonnes pour mieux présenter nos candidats et surtout leur programme alternatif à gauche pour le canton de Vitrolles !

 

A suivre...

 


 

DH

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 04:31





Cantonale de Vitrolles, l'UMP se place en défenseur du plateau soyons sérieux !

 

 

La campagne électorale pour cantonale partielle de Vitrolles démarre lentement, mais il est clair que différents enjeux impactant la ville vont être au cœur de cette élection.

 

Ainsi, le candidat UMP se fait fort de faire signer une pétition contre la construction HLM sur le plateau de Vitrolles.

 

Il est vrai Guy OBINO lors de son premier mandat a voulu récupérer par dérogation 40 voire 100 ha dans la zone du RD9 vers VALBACOL, avec l'idée de construire pour la «ville de demain ». C'est un projet contre lequel je me suis battu avec d'autres élus, étant alors adjoint au Maire.

 

Pendant la campagne municipale de 2008, avec « mes petits moyens », j'avais essayé de faire émerger ce point. La liste OBINO est resté totalement muette à ce sujet.

 

Finalement, le dossier a fini par sortir sur la place publique grâce à La Provence avec les 500 logements sur le plateau. Les réponses des élus et de Guy OBINO ont été plutôt alambiquées. Je rappelle que l'équipe municipale ayant occulté de parler de ce projet aux Vitrollais, ils ne sont en aucun mandatés pour le mettre en œuvre !

 

Le nouveau maire Loïc GACHON ne s'est pas positionné officiellement sur l'avenir du plateau et sur sa vision sur les fameux 500 logements. Depuis le décès Guy OBINO, 2 élus se sont eux positionnés, Jean-Claude DENJEAN et Philippe GARDIOL. Pour autant ils n'engagent pas la municipalité à eux seuls.

 

Le Maire candidat à la cantonale ne pourra plus se cacher derrière la langue de bois sur ce sujet. Soit il est pour et il argumente, soit il est contre etc 'est clair !

 

C'est là qu'intervient non sans cynisme le candidat UMP Christian BORELLI qui comme par hasard se pose aujourd'hui en grand défenseur du plateau de Vitrolles ! N'est-ce pas lui qui voulait,dans son programme électoral en 2008 construire un complexe sportif sur la zone en question ? Il peut faire de la démagogie aujourd'hui en faisant peur avec des HLM qui seraient construits dans cette zone. Dans son tract on sent bien toute la connotation péjorative que recouvre cette construction d'HLM, et ce pour faire plaisir à qui ? Le candidat UMP n'est absolument pas crédible sur ce dossier ! As – t - il jamais i déclaré renoncer à son projet de complexe sportif sur cette zone qu'il veut protéger ?

 

Sur ce dossier, quel est la position du Maire candidat Loïc GACHON ?

 

Christian BORELLI renonce – t -il à son projet de complexe sportif ?

 

Pour les candidats Henri AGARRAT et Solange GUES du Front de Gauche, c'est clair, le plateau de Vitrolles doit être préservé !

 

A suivre,

 

DH

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 04:36





Cantonale partielle de Vitrolles,

le Front de Gauche présente ses candidats !

 

 

A Vitrolles, pour la cantonale partielle des 22 et 29 novembre 2009, le Front de Gauche présentera ses candidats :

 

 

Henri AGARRAT pour le PCF et Solange GUES pour le Parti de Gauche.

 

 

Une conférence de presse est prévue le mercredi 4 novembre à 11h00 dans le bar en face de la mairie, place de l'Hôtel de Ville.

 

A suivre !

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 05:40

Il y a quelques mois, j'avais évoqué sur ce blog le livre de Naomi Klein, la « stratégie du choc ». Daniel MERMET revient sur ce livre dans son émission « Là Bas si j'y suis », avec une interview de l'auteur.

 

L'émission est disponible en audio sur son site. Comme d'habitude, elle démarre par « le répondeur ».

 

Toujours passionnant, et hautement instructif...

 

DH

 


 

La stratégie du choc :
la montée d’un capitalisme du désastre

 

Émission diffusée le mercredi 28 octobre 2009

 

 

Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami , le cyclone Katrina, la crise financière aujourd’hui ?


Pour Naomi Klein, tous ces moments de notre histoire récente sont liés à l’avènement d’un « capitalisme du désastre » qui met sciemment à contribution crises et désastres pour substituer la loi du marché et la barbarie de la spéculation aux valeurs démocratiques auxquelles les sociétés aspirent...


Nouvelle diffusion de l’entretien avec Naomi Klein, traduit par Renaud Lambert

 

Pour écouter, cliquez ICI. (091028.mp3)

 

Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 05:31


 

La réforme des collectivités de Sarko 1er, c'est autre chose qu'une diminution du nombre d'élus, argument populiste pour faire avaler la pilule au « bon peuple »...

 

Le Parti de Gauche se positionne !

 

A suivre, DH



Réforme des collectivités : un démantèlement sans précédent de la République française.


Mercredi, 28 Octobre 2009

 

 

 

Quatre  textes constitutifs de la réforme territoriale viennent d'être adoptés par le Conseil des Ministres. Le projet de loi sur la Réforme territoriale n'est ni une réforme technique ni une réforme de « simplification », il s'agit ni plus ni moins d'un démantèlement sans précédent de l'organisation de notre République. Ce projet porte atteinte à la démocratie  par la remise en cause des fondements même de nos institutions et de leur capacité de mise en œuvre de l'intérêt général. Il est à rapprocher d'autres dispositions déjà prises ou en cours d'adoption : suppression de la taxe professionnelle, lois  « hôpital, patients, territoires « , « Liberté, Responsabilité, Universités », capacité à légiférer par ordonnances sur la « simplification du droit de l'urbanisme, carte des circonscriptions électorales, « modernisation de la fonction publique » …

 

Alors, on constate qu'il ne s'agit pas d'une recentralisation de l'action publique mais d'un véritable coup de force gravissime qu'opère Sarkozy contre la République, celle de 1789 et de 1945. La démocratie y est bafouée pour empêcher toute alternance et affaiblir tous les contre-pouvoirs.

 

Ca n'est pas l'affaire des élus mais celle de tous les citoyens :

 

On favorise le bipartisme au  travers d'un mode d'élection uninominal à un tour .Pour la première fois depuis 1789, il y aura en France des personnes élues sans avoir jamais été majoritaires dans un vote.

 

Cette organisation est construite en référence à des objectifs de compétitivité économique et de mise en compétition des territoires et non afin de rendre un meilleur service public à l'échelle du territoire. Les nouvelles collectivités ne sont fondées en rien sur des projets partagés et des périmètres de solidarité. L'égalité républicaine ne peut tolérer une loi qui exacerbe les rivalités géographiques.

 

Par les nouveaux transferts  de charges sur les collectivités territoriales sans pour autant respecter les promesses de compensation financière, on les oblige soit à augmenter les impôts, soit à réduire les services publics. En la matière l'expérience montre que lorsque la puissance publique ne se donne plus les moyens d'agir, ce sont les marchands qui pallient ces manques, et ce au détriment de l'égalité d'accès de tous.

 

Le pouvoir espère faire passer ce coup de force grâce à un discours populiste sur le nombre élevé d'élus et  la réduction des coûts et  grâce à la complicité de certains grands barons socialistes voulant sauvegarder leurs bastions.

 

Le Parti de Gauche entend appeler à la mobilisation la plus large et la plus vigoureuse contre cette atteinte majeure à notre modèle républicain. Il se propose de mener, avec les organisations de gauche, les associations du cadre de vie, et les syndicats concernés qui le souhaitent,  une vaste campagne d'explication populaire pour démonter les rouages de cette machination. Il affirme qu'un tel projet ne peut être arbitré que par le peuple car seul le vote et l'implication citoyenne peuvent empêcher une évolution inouïe de l'organisation républicaine de notre société. Nous en appelons donc au référendum. Il entend opposer à la vision libérale de l'organisation territoriale de la France une autre vision avec comme objectifs prioritaires : la mise en œuvre de l'intérêt général, le contrôle démocratique comme condition de l'implication populaire et l'affirmation d'un modèle de développement économique et d'aménagement du territoire basés sur la solidarité et le développement local, avec comme outil la planification écologique.

 

Ceci est un appel solennel à la résistance !

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 05:24





Cantonale partielle de Vitrolles

 

 

Suite au décès du maire Guy Obino, par ailleurs conseiller général, une élection cantonale partielle est prévue les 22 et 29 novembre prochain.

 

Je ne sais pas si la participation des électeurs sera importante, le moins que l'on puisse dire, c'est que s'annonce une première série de candidats !

 

Christian BORELLI pour l'UMP et le Nouveau centre

 

Hubert FAYARD ex FN, ex MNR pour le CNI

 

Le FN annonce un candidat

 

Jean-Paul HOPP, associé à Kim Hahn NGuyen pour les Verts et Europe Ecologie

 

Rolande GUEDJ soutenue par Génération Ecologie

 

Le PS devrait désigner Loïc GACHON, notre nouveau maire de Vitrolles.

 

 

 Quelques premières remarques :

 

Bizarrement le MODEM ne présentera pas de candidat, si le PS présente le Maire Loïc GACHON ! La décision aurait été prise au niveau départemental (Guérini aurait encore frappé ? Non je plaisante, quoique...) et dans le même temps Jean-Claude MATHON qui tenait le flambeau du MODEM annonce sur son blog sa candidature sur les listes régionales de 2010...

 

Les élus dits sans étiquette sur la liste de Guy OBINO en 2002, reprennent la bannière du MODEM... C'est un beau virage à droite maintenant officiel de la majorité de Loïc GACHON...

 

Hubert FAYARD, ex FN, ex MNR ex 1er adjoint de de Catherine MEGRET, proche aujourd'hui de Christian BORELLI revient -il sur Vitrolles pour lui assurer un réservoir de voix au 2nd tour ? Pour « le fun », quoique, ils ont un ami commun dont ils sont fiers, Patrick BALKANY !!!

 

Plusieurs candidats briguaient l'investiture convoitée semble – t - il d'Europe Ecologie, comme Rolande GUEDJ ou Pierre SOUVET

 

A suivre, car la liste des candidats n'est pas exhaustive !!!!

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 06:13





Nous nous étions battus, il y a quelques mois contre le fichier Edvige. Je crois qu'il va falloir à nouveau nous mobiliser suite à la parution de 2 décrets par le gouvernement le jour de la sainte Edvige. Si, si vous pouvez vérifier !

 

Mais comme il faut mieux se méfier de l'humour de Sarko 1er, il faut lire d epret les décrets et rien n'est réglé.

 

A suivre donc...

 

DH


 

 

Deux décrets ressuscitent le décret créant Edvige !

 

Communiqué du collectif « Non à Edvige »


Datés du 16 octobre, jour de la sainte Edwige, et publiés le 18 octobre, deux décrets ressuscitent le décret créant Edvige, pourtant retiré le 20 novembre 2008, après une mobilisation de près de 250 000 citoyens et 1300 organisations.

 

Datés du 16 octobre, jour de la sainte Edwige, et publiés le 18 octobre, deux décrets ressuscitent le décret créant Edvige, pourtant retiré le 20 novembre 2008, après une mobilisation de près de 250 000 citoyens et 1300 organisations

 

Il est indéniable que cette mobilisation n’a pas été totalement ignorée, qu’il s’agisse de l’abandon nécessaire d’une mesure phare, celle qui consistait à ficher la vie sexuelle et l’état de santé, considérées comme des données sensibles au sens de l’article 8 de la loi du 6 janvier 1978, ou du mélange des finalités, aujourd’hui distinctes dans deux textes différents, ou bien encore de la traçabilité de l’accès aux données et à leur effacement mieux garantis. Pour autant, de nombreuses dispositions qui avaient fait réagir perdurent. Ainsi :

 

 le fichage des mineurs dès 13 ans sur la base de la présomption d’atteinte à la sécurité publique ou des mineurs dès 16 ans pour les enquêtes administratives liées à la sécurité publique,

 

 le recueil de données sensibles comme les « activités publiques » ou les « motivations politiques, religieuses, philosophiques ou syndicales », considérées comme pouvant être incompatibles avec l’exercice de certaines fonctions ou missions, sans que soient mieux précisées ces « motivations »,

 

 ou bien encore « l’origine géographique » qui pourrait conduire à stigmatiser des populations non seulement au regard de leur origine ethnique, mais également au regard de leur résidence dans certains quartiers.

 

Les organisations membres du collectif « Non à Edvige » déplorent et dénoncent le fait que des décrets ont été signés dans la précipitation, alors que de nombreux représentants de l’État et parlementaires, y compris de la majorité présidentielle, avaient convenu que la création de tout fichier portant atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux devait être du ressort de la loi.

 

Ils considèrent que ces deux décrets ne répondent en rien aux objections qui avaient été émises à l’encontre d’Edvige. Ils appellent donc à une mobilisation de même ampleur. Ils se réservent par ailleurs le droit de former des recours contre ces décrets devant le Conseil d’État. Ils réclament qu’un large débat démocratique s’instaure sur la question du fichage.

 

Paris, le 20 octobre 2009

 

Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 06:41



A vos agendas !

 

 



Le comité de défense de la sécurité sociale de Vitrolles, Marignane, Saint Victoret organise le 12 novembre 2009 à 21 heures au cinéma « les lumières » de Vitrolles ( accueil à partir de 20 heures autour du verre de l’amitié ) la projection du documentaire « les médicamenteurs ».

 

Ce film stigmatise le rôle des laboratoires pharmaceutiques dans le système de santé français.

Un débat en présence du Docteur Foucras, intervenant dans le film, suivra la projection.

Si possible, une réponse quant à la participation serait la bienvenue !

 

Le Parti de Gauche est bien évidemment associé à ce comité avec notamment le PCF, le NPA, etc.

 


 

“Les Médicamenteurs”,

un documentaire à prescrire d'urgence

C'est un film ravageur, une enquête implacable. En cinquante-deux minutes aussi drôles que stupéfiantes, “Les Médicamenteurs” révèle les dessous peu glorieux de l'industrie pharmaceutique.



La salle riait de bon cœur. Il y avait pourtant de quoi pleurer. Lors de leur présentation en avant-première, Les Médicamenteurs a conquis le public. Cette enquête, conduite par Brigitte Rossigneux, journaliste au Canard enchaîné, et coréalisée par Stéphane Horel et Annick Redolfi, dévoile les secrets de l'industrie pharmaceutique en suivant les pérégrinations des médicaments, depuis leur conception jusqu'à leur exploitation commerciale. Ses interviews incisives, son ton décapant et son invention visuelle (avec le recours à l'animation d'objets) en font une arme de dénonciation massive, une œuvre de salubrité publique. Petit avant-goût.


Pour les multinationales du médicament, le marketing et les parts de marché ont bien plus d'importance que la santé des patients. On s'en doutait un peu, mais ce film démonte parfaitement les rouages de la manipulation. Tout le monde en prend pour son grade : les labos, bien sûr, mais aussi les politiques qui les choient (Roselyne Bachelot, Nicolas Sarkozy), les autorités de régulation qui les adoubent, les médecins qui leur font une confiance aveugle (ou intéressée). Les conséquences sont catastrophiques, tant au niveau économique (le trou de la Sécu) qu'au niveau de la santé publique (les victimes de la surmédication se comptent par milliers).


Saluons le courage et la perspicacité de France 5, qui a participé à la naissance de ce film. Cependant, livré depuis un bon moment, il attend toujours une date de diffusion. Le temps de peaufiner quelques détails et de prendre toutes les précautions juridiques, explique la chaîne. Devant la sévérité de la charge, on comprend qu'elle veuille assurer ses arrières. Mais on lui fait confiance pour mettre en valeur Les Médicamenteurs d'ici peu de temps. Nous ne manquerons pas alors de vous faire une piqûre de rappel pour vous prévenir de la programmation de ce film qui devrait être remboursé par la Sécurité sociale – elle y gagnerait.

Samuel Gontier

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 06:01





L'unité à gauche et l'élargissement du Front de Gauche est le fruit d'une construction  politique complexe.

 

Le Parti de Gauche s'est prononcé lors de son dernier Conseil National le 24 octobre. Le PCF vient lui aussi de la faire le 25 octobre.

 

Voici les premiers commentaires à chaude de Jean-Luc Mélenchon de cette réelle avancée politique.

 

A suivre.

 

DH


 

 

Front de Gauche , dernière minute de ce dimanche 25 octobre :

 

le Conseil National du Parti Communiste vient de prendre la décision que nous attendions avec tant d’impatience et d’espoir.

 

Il s’est prononcé en faveur d’une "offre différente du Parti socialiste et de Europe écologie" au premier tour des élections régionales. C’est une très bonne nouvelle.

 

Le Front de Gauche continue. Il reste le point d’appui unitaire dont dispose l’autre gauche et les citoyens qui veulent un vrai changement dans notre pays vers les solutions de gauche à la crise.

 

J’approuve la formule du texte communiste précisant que le but n’est pas d’opposer une gauche à l’autre dans la compétition qui va avoir lieu au premier tour mais qu’il s’agit de faire "bouger le curseur à gauche". Je ne l’aurais pas dit de cette façon, mais l’idée me va tout à fait.

 

A présent les amis du NPA doivent eux-aussi faire l’effort qui est attendu d’eux. Ils ne doivent plus bloquer tout le rassemblement sur la question de la participation ou non aux exécutifs régionaux. Car aucune des autres  formations et partis présents autour de la table du groupe de travail qui nous réunit ne veut d’une formule qui dirait "jamais" sur ce sujet. Formule abstraite et contre performante pour une campagne de conviction visant à remobiliser les électeurs des milieux populaires qui croient déjà que la politique est impuissante à changer leur vie.. Nous avons proposé que cette question se règle de façon "conditionnelle". On peut le lire dans la déclaration qui suit.

 

De leur côté, les communistes disent "si les conditions politiques sont réunies". Si l’on précise lesquelles et comment cela se décide, leur formule me parait simple et claire.

 

Le NPA ne peut méconnaitre tout cela. A moins qu’il ait décidé, de toutes façons, de faire cavalier seul. Tout le monde me répète que c’est leur intention. Mais moi, je ne le crois pas. Comme je ne croyais pas non plus ceux qui me disaient: "jamais le PC n’aura l’audace de partir sans les socialistes au premier tour". Et la preuve est faite qu’ils ont eu cette audace!


Jean-Luc Mélenchon

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article