Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 06:13





Il a pris le pseudo de « Vitrollaislambda » sur le forum de La Provence.com où il intervient régulièrement. Il est aussi photographe, et une de ses images a été retenue par le Maire de Vitrolles pour ses vœux 2010.

 

Il anime aussi un blog avec de très belles photos de Vitrolles et ses environs :

 

« Instants photographiques du Païs de la Mar de Berre » : http://pais-de-la-mar.blogspot.com/

 

Vous y découvrirez un autre visage de Vitrolles, avec des coins méconnus...

 

Merci à lui !

 

DH

 

 

01-2010voeu-mar-ombrs.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 01:01



J'adresse mes meilleurs voeux à tous les internautes fidèles à mon blog et aux autres bien sûr !!!

Didier HACQUART

http://85.31.196.116/carredartistes/site/docs/upload/2009110205_CartedeVoeux20102.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 05:25


Bon anniversaire à ma seconde fille née un 31 décembre il y a 18 ans !

Tout cela ne nous rajeunit pas...

http://a33.idata.over-blog.com/2/12/74/82//anniversaire-le-chat.jpg

  DH




Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 06:13




Évidemment cela n'a pas fait la une des journaux télévisés. Pour autant, nous avons à apprendre des pays d'Amérique du Sud...

A méditer..



DH





Extraits de l’intervention du Président de la Bolivie lorsqu’il s’est réuni avec les mouvements sociaux.

 

 

http://www.larevolucionvive.org.ve/IMG/arton1067.jpg


" (..) En quoi consiste le fait que les peuples du monde décident du futur de l’humanité ? Il consiste en un référendum mondial sur le changement climatique. Que les peuples du monde décident par leur vote conscient du destin de l’Humanité. Comme dirigeant syndical, j’ai une petite expérience du pouvoir de l’organisation, de la conscientisation, de l’unité pour changer de petites comme de grandes choses. Je crois dans nos mouvements sociaux : ils connaissent leurs problèmes, ils connaissent aussi les solutions.

Je veux vous lire la première proposition de ce référendum :


1 - Êtes-vous d’accord pour rétablir l’harmonie avec la nature, et pour reconnaître les droits de la Terre Mère ?


(cris et applaudissements d’approbation de la salle)


2 - Êtes-vous d’accord pour changer ce modèle de surconsommation et de gaspillage qu’est le système capitaliste ?


(cris et applaudissements d’approbation de la salle)


3 - Êtes-vous d’accord pour que les pays développés réduisent et réabsorbent leurs émissions de Co2 à effet de serre pour que la température ne monte pas de plus d’un degré centigrade ?


(cris et applaudissements d’approbation de la salle)


4 - Êtes-vous d’accord pour transférer tout ce qui a été dépensé dans les guerres et pour consacrer un budget supérieur à la défense de la Terre face au changement climatique ?


(cris et applaudissements d’approbation de la salle)


5 - Êtes-vous d’accord avec un tribunal de justice climatique pour juger ceux qui détruisent la Terre Mère ?


(cris et applaudissements d’approbation de la salle)



Compagnon Chávez, le document vient d’être approuvé dans ce sommet sur le Changement climatique. De nouveau je salue l’effort et la mobilisation des mouvements sociaux. Nous sommes des présidents alliés des mouvements sociaux. Je veux continuer à apprendre de vous. Je suis élève des mouvements sociaux de Bolivie et du monde.
Je veux vous dire que je ne me sens plus seul.


Ne vous sentez pas seuls dans cette lutte pour la vie, pour l’humanité, pour la défense de la Terre Mère. Que nous accompagnent les mouvements sociaux, nous présidents qui essayons d’exprimer la pensée de nos peuples, est indispensable. Seuls, Evo ou Hugo nous ne pouvons avancer, mais si les peuples nous accompagnent nous sommes ici pour changer les politiques capitalistes qui font tant de mal à l’humanité.


Patrie ou Mort ! Nous vaincrons.


Planète ou mort ! Quand, quand, carajo !"



Pour en savoir plus :


http://www.larevolucionvive.org.ve/spip.php?article1067&lang=es




Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 05:59





Je suis en congés depuis quelques jours. C'est l'occasion pour moi de se « vider la tête » et de profiter de mon temps libre, malgré un périple en région parisienne et en Picardie, à la lecture.

 

Je lis beaucoup d'essais, mais ces derniers jours j'ai enchainé plusieurs romans avec le dernier Dan Brown, le symbole perdu, Anna Gavalda, l'échappée belle, et Michel Onfray avec le recours aux forets. Je reconnais que c'est un peu éclectique, mais bon...

 

J'aime bien le philosophe Michel Onfray. J'ai apprécié le recours aux forets, la tentation de Démocrite qui nous remet les pieds sur terre et nous rappelle les vraies valeurs... Alire, comme les 2 autres d'ailleurs, trsè différents !

 

DH

 


 

Michel Onfray, Le recours aux forets, La tentation de Démocrite.

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/6/0/0/9782718608006.gif

Démocrite fut dans la Grèce antique un philosophe matérialiste fêté, qui parcourut le monde. Lors de son périple jusqu'en Inde, il a constaté la vilenie des hommes, à la suite de quoi il fit construire une petite cabane au fond de son jardin pour y finir en sage le restant de ses jours. Je nomme tentation de Démocrite et recours au forêt ce mouvement de repli sur son âme dans un monde détestable.


Le monde d'avant-hier, c'est celui d'aujourd'hui, ce sera aussi celui de demain : les intrigues politiques, les calamités de la guerre, les jeux de pouvoir, la stratégie cynique des puissants, l'enchaînement des trahisons, la complicité de la plupart des philosophes, les gens de Dieu qui se révèlent gens du Diable, la mécanique des passions tristes - envie, jalousie, haine, ressentiment... -, le triomphe de l'injustice, le règne de la critique médiocre, la domination des renégats, le sang, les crimes, le meurtre...


Le repli sur son âme consiste à retrouver le sens de la terre, autrement dit, à se réconcilier avec l'essentiel : le mouvement des astres, la logique de la course des planètes, la coïncidence avec les éléments, le rythme des saisons qui apprennent à bien mourir, l'inscription de son destin dans la nécessité de la nature.


Fatigué des misères de ce temps qui sont les ancestrales souffrances du monde, il faut planter un chêne, le regarder pousser, débiter ses planches, les voir sécher et s'en faire un cercueil dans lequel on ira prendre sa place dans la terre, c'est-à-dire dans le cosmos.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 06:09




 

Pannes d'électricité et retrou à la bougie !

 


C'est vrai que chez nous dans le Sud-Est, le problème vient d'une insuffisance de lignes très haute tension. Mais à y réfléchir, c'est aussi la politique de production centralisée autour des centrales d'EDF qui est en cause.

 

EDF s'est en effet toujours opposée au « produire local » pour favoriser les centrales nucléaires, alors que les rendements de transport de l'électricité sur les lignes à hautes tensions sont catastrophiques. Notre pays a pris un énorme retard par rapport à nos voisins. J'étais en Allemagne, en Bavière, il y a quelques semaines à titre professionnel, et j'ai pu constater la construction de grands champs de production d'électricité photovoltaïque, alors que je n'en connais pas chez nous ?Quant au lobby anti-éolien en France avec comme leader l'ancien Président VGE, j'ai plus que des doutes...

 

Corinne Morel Darleux du Parti de Gauche, cite Sarkozy qui raille la décroissance. Mais quel est le sens d'une croissante qui se voudrait infinie dans un monde fini par nature ?

 

A suivre...

 

DH

 


 

Le retour à la bougie ?

 

 

Samedi, 19 Décembre 2009 par Corinne Morel Darleux du Parti de Gauche

 

plutôt que d'en conclure à la nécessité de construire de nouvelles centrales, au prix de risques alarmants et de déchets radioactifs dont on ne sait que faire, le gouvernement serait bien inspiré de réorienter ces investissements massifs vers le développement des services publics, la recherche dans les renouvelables et l'efficacité énergétique, ce qui permettrait à la fois de sortir progressivement du nucléaire, tout en sauvegardant les emplois et en en créant de nouveaux, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de gagner en confort et en qualité de vie : transports collectifs, rénovation thermique des logements, chauffage moins onéreux, pollution réduite, et environnement sain...

 

 

Nicolas Sarkozy a beau jeu de se gausser des idées de la décroissance, mais le retour à la bougie n'est pas forcément là où on le croit...

 

Alors que le plan Grand Froid vient d'être activé, voilà qu'on nous annonce des risques de coupures d'électricité. On est en droit de s'étonner de ces annonces, alors que le gouvernement Sarkozy vante les mérites de l'industrie nucléaire française un peu partout dans le monde, industrie qui fournit aujourd'hui les deux tiers de l'électricité produite en France. Le bouquet énergétique de la France ne serait donc pas en mesure de garantir à nos concitoyen-ne-s la couverture de leurs besoins fondamentaux en électricité, et ce en plein hiver ?

 

Alors qu'à chaque pic de consommation, notamment par grand froid, la France doit importer de l'énergie de l'étranger, le gouvernement persiste à nous faire dépenser plus d'électricité, en favorisant systématiquement le chauffage électrique - comme cela a été le cas dans le Grenelle de l'Environnement, en ouvrant les supermarchés un jour de plus le dimanche ou encore en refusant de prendre de simples mesures d'économies d'énergie comme par exemple la restriction des panneaux publicitaires lumineux - ce qui serait pourtant doublement bien venu !

 

A l'heure où le gouvernement Sarkozy tente de faire passer le nucléaire pour une solution miracle au défi climatique, en essayant d'inclure le nucléaire dans les « technologies propres » à Copenhague, il est temps de rappeler, une fois de plus, que le nucléaire ne permet pas de répondre à l'urgence de réduction des émissions de gaz à effet de serre : 75 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent de secteurs sans lien avec l'électricité, ou pour lesquels recourir à cette dernière n'est pas intéressant en termes de rendement : agriculture, exploitation forestière, procédés industriels, transports, chauffage...

 

Alors plutôt que d'en conclure à la nécessité de construire de nouvelles centrales, au prix de risques alarmants et de déchets radioactifs dont on ne sait que faire, le gouvernement serait bien inspiré de réorienter ces investissements massifs vers le développement des services publics, la recherche dans les renouvelables et l'efficacité énergétique, ce qui permettrait à la fois de sortir progressivement du nucléaire, tout en sauvegardant les emplois et en en créant de nouveaux, de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de gagner en confort et en qualité de vie : transports collectifs, rénovation thermique des logements, chauffage moins onéreux, pollution réduite, et environnement sain...

 

Des milliards investis dans le nucléaire en France, et on en arrive à un pays menacé de se retrouver dans le noir et sans chauffage, en plein mois de décembre. Quel gâchis ! A moins que tout ceci ne soit destiné qu'à nous faire passer la pilule de la privatisation d'EDF ? On n'ose y croire...

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 06:22





Au dernier sommet de Copenhague c'est la nature qui a été la grande oubliée. L'homme croit toujours pouvoir la dominer grâce à la technologie. Nous venons encore de le constater avec les problèmes rencontrés par l'Eurostar notamment ces derniers jours à cause de la neige.

 

J'ai beau avoir été « déformé » ma mes études d'ingénieurs, je n'en oublie pas moins que la nature est plus forte que tout. Mon expérience aussi de « voileux » en mer m'a rendu très modeste face aux éléments !!!

 

J'ai bien aimé les remarques d'Olivier Klein dans Libé qui nous rappelle très simplement notre vulnérabilité aux technologies, tout comme « notre intolérance » aux aléas de la nature.

Avec ce qui se trame avec le réchauffement climatique, il va être urgent de revoir nos modes de pensée...

 

DH


"Que des TGV soient en retars quand il neige n'a rien d'anormal !"

Par Olivier Klein, chercheur,

 

 

 

Olivier Klein est chercheur au Laboratoire d’économie des transports (unité mixte du CNRS). Pour lui, les perturbations du week-end montrent surtout «notre vulnérabilité croissante aux aléas de la technologie».

 

Comment expliquez-vous le chaos du week-end dans les transports ?

 

Il faut peut-être relativiser. Tous les hivers, quand il y a de la neige, on connaît ce genre d’incidents. Ce week-end, on a beaucoup parlé du train parce qu’il y avait un problème spécifique aux Eurostars qui, du coup, a fait effet de loupe, grossissant tout le reste : les TGV ralentis par la neige, la grève sur la ligne A du RER, le bloc de béton qui tombe sur les rails et coupe la ligne du RER C… Mais sur les routes et dans les aéroports, les problèmes ont été de la même importance !

 

Mais est-ce normal que le TGV soit si vulnérable à la neige ?

 

On est sur des systèmes techniques dont nous sommes totalement dépendants. C’est vrai pour le train comme pour les téléphones portables ou Internet. Ce que montrent les problèmes de ce week-end, c’est donc, bien plus que la vulnérabilité des trains, notre vulnérabilité croissante aux aléas de ces différentes technologies. On ne peut plus imaginer que ça ne marche plus. Que des TGV soient en retard quand il neige n’a rien d’anormal. Quand les conditions climatiques sont difficiles, ils ralentissent et, du coup, les retards s’accumulent car on est dans un système très rigide. Moi, je préfère qu’un TGV ralentisse par précaution plutôt que de prendre le risque de dérailler. En voiture, c’est pareil : quand il neige, on ralentit !

 

Un TGV est quand même plus sophistiqué !

 

C’est une spécificité du transport d’individus ou de marchandises d’être sensible à l’environnement. Dans la mesure où on se déplace sur un territoire, on est forcément dépendant de ce qui se passe sur ce territoire : aléas climatiques (la neige), obstacle imprévu (le bloc de béton), etc. Contrairement aux télécommunications, qui sont plus virtuelles, on est là de plain-pied dans le monde réel. Internet, ce week-end, marchait très bien malgré la neige !

 

La SNCF a-t-elle été à la hauteur ?

 

Ce week-end, Eurostar a été clairement dépassé par les événements. Il s’est passé quelque chose qui n’est pas censé se produire (lire ci-dessous), c’est un problème à part. Mais à la SNCF, franchement, le week-end a été perturbé, certes, mais il n’y a pas eu de manquements graves ou de dysfonctionnements majeurs. Aujourd’hui, on a des systèmes optimisés pour fonctionner dans des conditions normales. Sans doute que si les équipes d’entretien des voies étaient deux fois plus nombreuses, on saurait mieux faire ! Mais à quoi occuperions-nous ces équipes le reste de l’année ?

 

ALEXANDRA SCHWARTZBROD

 

 

 

 

 

Repost 0
26 décembre 2009 6 26 /12 /décembre /2009 06:29





Le 26 décembre est jour férié en Provence. C'est le « jour des santons ».


Bon, d'accord cette année c'est un samedi, mais il n'en demeure pas moins que ce blog est en pause... Vous connaissez mon coté très traditionaliste !!! (*)


DH

 

http://www.grenier04.com/grenier/tele/20081027-134754-SantonBergerBaton1.jpg

(*) Je plaisante...


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 05:33




Que dire de plus !

Amicalement à tous les visiteurs de ce blog...

Didier


http://cyblist.com/images/noel-01.jpg
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 06:11

 



Le « débat sur l'identité nationale » fait débat ! Ce débat tourne au racisme, à la xénophobie, à la stigmatisation, à l'amalgame. C'était sans doute le but recherché par Nicolas SARKOZY à quelques semaines des élections européennes.

 

Il faut s'y opposer ! C'est le sens de la pétition lancée il y a quelques jours.

 

DH

 


 

Arrêtez ce débat, Monsieur le Président !

 

 

Depuis le 2 novembre 2009, la France a été entraînée, malgré elle, dans les tourments d’un débat sur l’identité nationale. De nombreuses voix s’étaient pourtant élevées pour avertir que le lien posé d’emblée entre l’immigration et l’identité nationale était de nature à libérer une parole au « mieux » stigmatisante, au pire raciste.


Malheureusement, ces prédictions apparaissent aujourd’hui se situer bien en-deçà d’une réalité inquiétante et nauséabonde. En effet, depuis plusieurs semaines, les débats sur l’identité nationale sont apparus comme des espaces de libération d’une parole raciste, prompte à remettre en cause, de façon insidieuse ou explicite, la légitimité de la présence sur le sol national de catégories entières de la population.


Un nombre substantiel de réunions nous font honte tant les propos qui y sont tenus heurtent nos consciences de républicains et de démocrates, attachés aux valeurs du vivre ensemble. Propos violents envers les immigrés et leurs enfants, vision caricaturale des « jeunes de banlieue », obsession autour de la figure du musulman comme euphémisation d’un racisme anti-arabe qui n’ose plus s’exprimer en ces termes : voilà quelles semblent être les principales réflexions qui émergent des réunions tenues sur le territoire.


Pire, des responsables politiques de premier plan ont cédé au tropisme de la stigmatisation. Ainsi, il y a quelques jours, une Ministre de la République, Nadine Morano, livrait en creux sa vision du musulman, essentialisé dans la position de celui qui refuse de s’intégrer à la Nation, fût-il français.


La technique consistant, face aux tollés soulevés par de tels propos, à expliquer que ces derniers ont été mal compris ne doit pas faire illusion. La preuve n’est plus à faire que le débat sur l’identité nationale, bien loin de renforcer l’adhésion aux valeurs de la République, est un facteur de haine et de désunion, là où notre pays devrait s’atteler à cultiver le vivre ensemble. Un vivre ensemble trop fragile pour qu’il soit affaibli à travers un débat qui, posé en ces termes, ne pouvait finalement rien produire d’autre.


Face à cette réalité qu’il est inutile de vouloir camoufler, il est tout aussi inutile de sortir la carte du « peuple dont l’expression est légitime ». Car, dans notre pays comme dans toutes les grandes démocraties, le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit. À cet égard, les propos racistes tenus dans des réunions organisées par les préfectures sont d’autant plus graves que l’Etat vient apposer sa légitimité à l’expression de pensées qui n’ont pas lieu d’être dans l’espace public.


C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le Président de la République, de mettre un terme à ces réunions, sans quoi la République Française que vous représentez aura fait le choix de laisser se tenir en son sein et avec son assentiment un débat de nature à briser durablement les fondements de notre vivre ensemble.

 

signez.gif

 

Ils ont signé la pétition :

Ameziane ABDAT - Président de l'association Zy Va

Isabelle ADJANI - Comédienne

Pierre AIDENBAUM - Maire du 3ème arrondissement de Paris

Jean-François AMADIEU - Professeur Université Paris 1

Pouria AMIRSHAHI - Secrétaire national du PS chargé des droits de l’Homme

Nathalie ANDRE - Réalisatrice

Mouloud AOUNIT - Co-président du MRAP

Pierre ARDITI - Comédien

Gérard ASCHIERI - Secrétaire général de la FSU

Eliane ASSASSI - Sénatrice de Seine-Saint-Denis (PCF)

David ASSOULINE - Sénateur de Paris (PS)

Yvan ATTAL - Comédien

Martine AUBRY - Première secrétaire du Parti Socialiste, maire de Lille

Clémentine AUTAIN - Co-directrice du Mensuel Regards

Josiane BALASKO - Cinéaste

Massira BARADJI - Porte parole de la FIDL

Claude BARTOLONE - Président du Conseil Général de Seine-Saint-Denis

Pierre-Louis BASSE - Journaliste - écrivain

Eric BASSET - Producteur

Djamel BEN SALAH - Cinéaste

BENABAR - Chanteur

Ghaleb BENCHEIKH - Théologien

Jean BENGUIGUI - Comédien

Yamina BENGUIGUI - Réalisatrice - Adjointe au Maire de Paris

Jean-Luc BENNAHMIAS - Député européen, vice-président du Modem

Pierre BERGE - Président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent

Charles BERLING - Comédien - Réalisateur

Jean-Louis BIANCO - Député et président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence

Martine BILLARD - Députée, Porte Parole du Parti de Gauche

Jane BIRKIN - Comédienne

Nicole BORVO COHEN-SEAT - Sénatrice de Paris (PCF)

Farid BOUDJELLAL - Dessinateur

Ali BOUGHERABA - Humoriste

Michel BOUJENAH - Humoriste

Pascal BREITH - Président du Paris Foot Gay

Marie-George BUFFET - Secrétaire national du Parti Communiste, députée, ancienne ministre

Dominique BURDOT - Editeur

CALI - Chanteur

Gwénaële CALVES - Professeur Université de Cergy-Pontoise

Jean-Christophe CAMBADELIS - Député de Paris (PS)

CARTOUCHE - Humoriste

Philippe CASTEL - Porte-parole de l’Inter-LGBT

Christian CHARRIERE BOURNAZEL - Bâtonnier de l'Ordre des avocats du barreau de Paris

Noëlle CHATELET - Ecrivain, universitaire

Pascal CHERKI - Maire du 14e arrondissement de Paris

Daniel COHN-BENDIT - Député européen

Eric COQUEREL - Secrétaire national du PG

Bertrand DELANOE - Maire de Paris

Geneviève DE FONTENAY - Présidente du Comité Miss France

Jerôme DEGUEY - Musicien- compositeur

Magloire DELCROS-VARAUD - Acteur

Karima DELLI - Députée européen

Laurianne DENIAUD - Présidente du MJS

Jean-François DEREC - Humoriste

Harlem DESIR - Député européen

Manu DI BANGO - Chanteur

Marc DOLEZ - Député du Nord (PG)

Boris DOLIVET - Cinéaste, co-scénariste des Lascars

Philippe DOUCET - Maire d'Argenteuil

Mohammed DRIDI - Ancien Champion du Monde de Kickboxing

Jean-Pierre DUBOIS - Président de la Ligue des droits de l'Homme

Cécile DUFLOT - Secrétaire nationale des Verts, Porte-parole d’Europe-Ecologie

Laurent FABIUS - Ancien Premier Ministre, député

Eric FASSIN - Sociologue - ENS

Michel FEHER - Philosophe - Président de Cette France-là

Aurélie FILIPPETTI - députée de Moselle

Dan FRANCK - Ecrivain

Elodie FRENCK - Comédienne

Laurent GIOVANNONI - Secrétaire général de la Cimade

Daniel GOLDBERG - Député de Seine-Saint-Denis (PS)

Romain GOUPIL - Comédien

Maxime GREMETZ - député de la Somme

Raphael HADDAD - Ancien Président de l’UEJF

Marek HALTER - Ecrivain

Clara HALTER - Plasticienne

Pierre HENRI - Président de France Terre d'Asile

Anne HIDALGO - Première adjointe au Maire de Paris

Catherine HIEGEL - Sociétaire de la Comédie Française

François HOLLANDE - Député, président du Conseil général de Corrèze

Robert HUE - Sénateur, Président du MUP

Lionel JOSPIN - Ancien Premier ministre

Esther KAMATARI - Ancien mannequin

Tcheky KARYO - Comédien

Taïg KHRIS - Champion du monde de roller

Thomas KIRSZBAUM - Sociologue - IEP- ENS Cachan

Jean-François KLEIN - Historien INALCO

Nicolas KLOTZ - Cinéaste

Patrick KLUGMAN - Avocat au Barreau de Paris, conseiller de Paris

Richard KOLINKA - Musicien

LAAM - Chanteuse

Valérie LANG - Comédienne

Jack LANG - Député du Pas-de-Calais (PS), ancien Ministre

Jacques LE GOFF - Historien

LE KAFEAR - La Brigade- Artiste

Alain LE VERN - Président du Conseil Régional de Haute Normandie

Corinne LEPAGE - Députée européen

Serge LE PERON - Cinéaste

Bruno LEROUX - Député de Seine-Saint-Denis (PS)

Nolwenn LEROY - Chanteuse

Claude LEROY - Entraîneur

Nikita LESPINAS - Comédienne

Bernard-Henri LEVY - Ecrivain

Vincent LINDON - Comédien

Philippe LIORET - Cinéaste

Patrick LOZES - Président du CRAN

Benoit MAGIMEL - Comédien

Jacky MAMOU - Président du Collectif Urgence Darfour

Stéphane MAUGENDRE - Président du GISTI

Pierre MAUROY - Ancien Premier ministre

Sandrine MAZETIER - Députée

Jean-Luc MELENCHON - Député européen, président du Parti de Gauche

André MIQUEL - Historien

Jean-Pierre MOCKY - Cinéaste

Marie-José MONDZAIN - Philosophe

Mathilde MONNIER - Chorégraphe

Alain MONOD - Avocat au conseil

Arnaud MONTEBOURG - Député, président du Conseil général de Saône et Loire

Bernard MONTIEL - Animateur - Comédien

Laurent MULLER - Editeur

Bernard MURAT - Cinéaste

Vincent PEILLON - Député européen

Patrick PELLOUX - Président de l'AMUF

Elisabeth PERCEVAL - Cinéaste

Sébastien PIETRASANTA - Maire d'Asnières

Denis PODALYDES - Cinéaste

Jean-Baptiste PREVOST - Président de l’UNEF

Franck PUPUNAT - Secrétaire national du PG et fondateur d'Utopia

Firmine RICHARD - Comédienne

Philippe ROBINET - Directeur de Oh ! Editions

Michel ROCARD - Ancien Premier ministre

Pierre ROSANVALLON - Historien

Elisabeth ROUDINESCO - Psychanalyste

Daniel SABBAGH - Universitaire

Richard SANCHEZ - Membre du CN du PCF, Président de Fier-e-s Révolutionnaires

Philippe SARRE - Maire de Colombes (PS)

Marjane SATRAPI - Dessinatrice

Arielle SCHWAB - Présidente de l’UEJF

Mohamed SIFAOUI - Journaliste

Yves SIMON - Ecrivain et compositeur

Danielle SIMONNET - Secrétaire nationale du PG

SMAïN - Humoriste

Dominique SOPO - Président de SOS Racisme

Laurent STOCKER - Sociétaire de la Comédie-Française.

Benjamin STORA - Historien

Fodé SYLLA - Membre du Conseil Economique et Social

Benoit THIEULIN - La Netsquad

Samuel THOMAS - Président de la Fédération des maisons des potes

Stéphane TROUSSEL - Vice-président du Conseil général de Seine-Saint-Denis

Manuel VALLS - Député- Maire d'Evry

Marion VERNOUX - Cinéaste

Dominique VOYNET - Sénatrice - Maire de Montreuil

Lambert WILSON - Comédien

Medhi YAZI-ROMAN - Conseiller municipal à Pantin

Baki YOUSSOUFOU - Président de la Confédération Etudiante

Malik ZIDI - Comédien

 

 

Pour en savoir plus : http://www.arretezcedebat.com/

 

Repost 0