Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 06:18

 




La dérive sécuritaire est une réalité qui conduit à des excès. Mais au delà, ce sont nos libertés qui sont en jeux...

 

Si citer une phrase du Président de la République conduit à se molester durement, cela craint pour l'avenir...

 

Des camarades du PARTI de Gauche étaient présents et ont assisté à l'évènement.

 

A suivre !

 

DH

 

 


 

La République foulée aux pieds !

 

 

C’est un précédent très grave qui a été ouvert ce matin 21 janvier 2010 lors de la manifestation de la Fonction Publique, en grève contre le démantèlement des services publics.

 

Le cortège était en train de quitter la place Garibaldi, lorsque des agents de la Police Nationale ont entrepris d’embarquer deux enseignants manifestants, au prétexte qu’ils arboraient des pancartes ne contenant pourtant que des citations du Président de la République (*) et qu’ils arboraient des masques de Carnaval à l’effigie de Nicolas Sarkozy !

 

Des élus communistes présents, dont nous étions, se sont émus de telles méthodes auprès des représentants de la Police en demandant quelles pouvaient être les raisons justifiant cet acte. Face à l’absence de toute justification et au mépris démontré par les agents présents, ils se sont opposés pacifiquement, ceints de leurs écharpes, avec d’autres citoyens présents, à cette arrestation arbitraire.

 

D’autant plus arbitraire que ces pancartes ne contenaient aucune insulte, si ce n’est celle à la mémoire des Français que constitue le rappel des propos d’un Président pris en flagrant délit de mensonge et de promesses abusives. Ils les avaient d’ailleurs déjà utilisées lors d’autres manifestations. Et si porter le masque de Nicolas Sarkozy, dans une ville aux traditions carnavalesques comme Nice, devient un délit, les commissariats risquent d’être vite débordés. C’est alors que les brutalités policières se sont déchaînées.

 

Nous avons été bousculés, notre collègue élue régionale Adeline Mouton a été jetée à terre, Gérard Piel, Vice-Président de la Région, Robert Injey, conseiller municipal et communautaire et nous-mêmes avons été molestés blessé a du être évacué par les pompiers. enfin Pierre Bernasconi, conseiller régional communiste, s’est vu embarquer manu militari dans un fourgon comme un dangereux délinquant, avec les deux instituteurs ! Et un

 

Même s’ils s’inscrivent dans la dérive liberticide de nos institutions que nous dénonçons avec force, ils constituent dans notre département une première dont la gravité ne peut être passée sous silence.

 

Nous interpellons solennellement Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes afin de savoir s’il cautionne de telles méthodes ou s’il entend condamner de tels agissements.

 

Quand les forces de Police deviennent un facteur d’insécurité publique et brutalisent de façon intolérable des élus de la République, il est grand temps de s’interroger sur le devenir des libertés fondamentales dans notre pays et sur l’attitude fébrile du pouvoir face à une contestation grandissante.

 

Nous attentons aussi des responsables politiques locaux, dont l’un est justement Ministre, une condamnation claire de ces évènements, à moins qu’ils ne les cautionnent !

 

 

 

Noël ALBIN - Francis TUJAGUE - Jacques VICTOR

Conseillers Généraux communistes des Alpes-Maritimes

 

 

 

(*) « Casse toi pov'con »

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 06:40





Bon je rentre de Paris alors service minimun...

 

 

J'ai trouvé cela sympa...

 

 

DH

 

01-2010-pouvoir-d-achat.jpg

Repost 0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 04:07

img009.jpg

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 18.01.10

PARTI DE GAUCHE DES BOUCHES-DU-RHONE

 

 

Le PG 13 condamne fermement les propos tenus par Jean Claude Gaudin, maire de Marseille, lors d'un débat sur l'identité nationale organisé dans cette ville. Par ces propos honteux, Jean Claude Gaudin investit le terrain de prédilection du FN à la veille des élections régionales. Le PG 13 appelle à boycotter ces débats et réaffirme sa volonté de supprimer le ministère de l'identité nationale et de l'immigration qui fait honte à la République Française.





Vendredi 15 Janvier 2010, lors d'une rencontre avec des militants UMP précédant un débat sur l'identité nationale en préfecture à Marseille, Jean-Claude Gaudin a critiqué les démonstrations de joie des supporteurs de l'équipe d'Algérie après sa victoire contre l'Egypte mi-novembre. « Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que quand après ils déferlent à 15 ou 20 000 sur la Canebière, il n'y a que le drapeau algérien et il n'y a pas le drapeau français, cela ne nous plaît pas. » a-t-il affirmé en présence du ministre de l'Immigration Eric Besson.

Le Parti de Gauche des Bouches-du-Rhône condamne fermement, les propos tenus lors de ce débat par le maire de Marseille et vice-président du Sénat Jean-Claude Gaudin. L'amalgame honteux entre religion et pays d'origine quand il s'agit d'évoquer des personnes d'origine immigrée montre qu'un racisme ordinaire décomplexé a gagné les plus hautes sphères de l'Etat. Par ces propos honteux, la droite française investit le terrain de prédilection du Front national. Par ces propos, le maire de Marseille a manqué à son devoir de respect à l'encontre de tous les citoyens.

 

De façon plus générale, Le Parti de gauche des Bouches-du-Rhône considère ces débats sur l'identité nationale comme des lieux de défouloir xénophobes indignes de la République Française. Le Parti de Gauche des Bouches-du-Rhône appelle à boycotter ces débats et à mener des contre-rassemblements partout où des débats sur l'identité nationale seront organisés par ce gouvernement.

 

Le Parti de Gauche réaffirme sa volonté de supprimer le ministère de l'identité nationale et de l'immigration qui fait honte à la République française. La mise en avant du thème de l'identité nationale, depuis la création de ce ministère en 2007, n'a produit que de l'enfermement identitaire et de l'exclusion en désignant et stigmatisant comme étrangers au « nous national » des personnes qui se sentent à juste titre comme françaises. Il est urgent d'en finir avec ce ministère de la honte.

 

Le parti de Gauche 13

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 05:29




Lancement de la campagne des régionales du Front de Gauche dans les Bouches du Rhône !

 

 

Ce soir se tient le meeting de lancement de la campagne des régionales 2010 du front de Gauche à Marseille !

 

Après une mise sur orbite de la campagne du Front de Gauche le 10 à Paris, cela démarre dans notre département.

 

Le Parti de Gauche prendra toute sa part pour mener la liste à la victoire et démontrer qu'il existe une autre gauche crédible et rassemblée.

 

 

 http://www.bdr13.pcf.fr/IMG/jpg/Flyer.jpg

 

 

Pour en savoir plus, l'intervention de Jean-Luc Mélenchon le 10 janvier.

 

DH

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 06:08



 

Renault, Sarkozy et la commissaire européenne Neelie KROES

 

 

http://www.automobile-magazine.fr/var/automobile_magazine/storage/images/media/galeries/photos/renault/les_renault_du_futur/3_4_ar_clio_4_automedia/681159-1-fre-FR/3_4_ar_clio_4_automedia_image_photo_leader.jpg


La Provence du dimanche 17 janvier 2010, dans un entrefilet, nous apprend que Carlos GHOSN, le PDG de RENAULT a confirmé à Nicolas SARKOZY que la future CLIO 4 sera fabriquée en Turquie mais aussi en France à Flins. Dont acte, mais si j'en ai l'occasion je reviendrai sur ce sujet.

 

Non, ce qui m'a interpellé, c'est la suite de l'article. En effet, il est rappelé que la Commission Européenne a demandé des explications au gouvernement français. La commissaire Neelie KROES a rappel qu'elle avait obtenue en février, « un engagement clair » que les prêts publics accordés aux constructeurs automobiles français pour surmonter la crise n'affecteraient pas leur liberté de développer des activités au sein du marché intérieur européen.

 

C'est ce que l'on appelle le principe de la « concurrence libre et non faussée », principe refusé par les français dans leur majorité en 2005 ! Au delà, l'Europe marche sur la tête et il ne faut pas s'étonner que les citoyens s'en détournent. Malgré la crise, seul le business compte, peu importe le sort des citoyens, des salariés, des hommes et des femmes tout simplement, écœurant !

 

DH

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 05:50

 



Un intellectuel nous quitte, Daniel BENSAID est décédé le 12 janvier 2010

 

Daniel BENSAID est décédé cette semaine. C'était un « intellectuel marxiste » à l'impressionnante bibliographie, professeur d'université et fondateur de la LCR puis du NPA.

 

Je ne partageais pas toutes ses analyses mais j'ai lu 1 ou 2 de ses bouquins.

 

Ce que l'on retient de lui en parcourant les éloges, c'est qu'il était quelqu'un de reconnu à Gauche, voire au delà parfois.

 

Pour mieux le découvrir, j'ai trouvé cette vidéo où il nous parle la crise crise finanicère qui s'est déclarée fin 2008...

 

DH

 


 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 06:15





Lancement de la campagne du Front de Gauche pour les Régionales !

 

Le 10 janvier se tenait le meeting de lancement de la campagne du Front de Gauche pour les régionales 2010 !

 

 

Et voilà l'intervention de Jean-Luc Mélenchon « en live »

 

DH

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 05:21




L'ADSL haut débit pour tous à Vitrolles, le Front de Gauche monte au créneau !!!

 

GEDC0571-copie-1.JPGA la tribune de gauche à droite, Didier HACQUART (PG), Alain PAULIEN (Syndicaliste France Telecom), Pierre PRADEL (PCF), Henri AGARRAT (ELU PCF)

 

Mercredi 13 janvier s'est tenue au Bartas une réunion organisée par le Front de Gauche sur le thème des problèmes rencontrés par les Vitrollais avec Internet et les faibles débits ADSL (< 2Mbps) d'une grande partie des Vitrollais. Ces débits ne permettent pas d'utiliser internet de manière « confortable » et ne permettent pas de bénéficier de la totalité des offres payées avec les abonnements, la TV par exemple. Les opérateurs qui ne veulent pas investir renvoient la balle vers les collectivités.

 

Je n'ai pas la prétention de faire un compte rendu en tant que tel de la réunion, mais juste de souligner quelques points.

 

Tout d'abord le problème impacte des vitrollais de nombreux quartiers avec lors de la réunion des habitants des Vignettes, du quartier de la gare, des Pinchinades, de «ferme de Croze, du centre ville.

 

D'autres quartiers sont potentiellement impactés. Il faudrait réaliser une cartographie de la ville. Sachant que le débit diminue plus on s'éloigne du central téléphonique (zone industrielle vers le Novotel et ex Tramier), en connaissant le lien entre la distance qui donne l'atténuation et donc le débit possible ce qui ne doit pas être très difficile.

 

Personnellement, je suis à 4,3 km du central ce qui donne une atténuation de 65,58 db et me limite à débit < 1 Mbps.

 

Un projet en cours de réalisation a été voté par la CPA et des élus vitrollais, sauf les élus PC Malik MERSALI, Henri AGARRAT et une élue socialiste Pascale MORBELLI. Malik, Henri et Pierre PRADEL en tant que citoyen ont attaqué la délibération. Voir à ce sujet le tract d'invitation à la réunion.

 

Cette délibération interpelle à plusieurs titres. Il y a eu une ambiguïté sur son contenu qui a pu "tromper" les élus. Contrairement à ce qui avait été dit, la DSP, délégation de Service publique ne répond pas aux problèmes rencontrés par les usagers, mais est destinée aux industriels. En creusant le sujet, il s'avère qu'il n'y a pas de demandes des industriels par rapport à l'existant, sachant qu'ils bénéficient déjà de très hauts débits. Par ailleurs, la technologie retenue est totalement inadéquate, sachant que des technologies plus simples et moins couteuses existent aujourd'hui. Des départements comme la Drôme et l'Ardèche qui avaient fait des choix similaires sont revenus en arrière. La Région PACA défend elle aussi d'autres solutions beaucoup moins couteuses pour le contribuable.

 

Si on revient encore une fois au tract cela pose interrogation, sur le pourquoi et l'usage des fonds publics ?

 

L'action menée par les élus PC en justice décrite ci-dessus y contribuera sans doute.

 

Qu'est-il possible de faire pour répondre concrètement aux besoins des usagers ?

 

Tout d'abord cela passe par une volonté politique des élus de Vitrolles ! Clairement la DSP en cours ne répond pas aux besoins et il faut autre chose. Au delà des polémiques, alors que des collectivités reviennent en arrière sur les mêmes choix, il ne serait pas déshonorant pour les élus vitrollais pour ceux qui avaient voté le projet de la CPA, de proposer autre chose aujourd'hui

 

La région PACA aide au financement de la technologie Boucle local haut débit pour couvrir les « zones grises » (faible débit) ou « banche » (pas d'accès à l'internet haut débit).

 

Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

Pour bénéficier des aides, il y a urgence...

 GEDC0573.JPG

Une salle attentive mais motivée d'une conquantaine de personnes. Ici jacque LAMBERT animateur d'un collectif pour le haut débit sur Vitrolles au micro !


Bien sûr, cela ne sera pas gratuit et c'est certainement une priorité parmi d'autres dans le budget de la ville, mais il reste « dommage » et le mot est faible que des millions d'€ partent par ailleurs dans un projet inutile...

 

Nul doute que notre nouveau Maire, est bien plus au fait des nouvelles technologies que son prédécesseur et qu'il sera bien plus sensibilisé à ce dossier.

 

Pour finir, cette réunion publique sur ce thème est une première. Elle a été organisée par le Front de Gauche car si le dossier a une part technique, il a aussi une dimension politique avec le choix des élus au niveau de la CPA. Même une délibération technique à priori se doit d'être analysée finement pour en comprendre les tenants et aboutissants. Sur une délibération à priori technique comme celle de la CPA, c'est de l'argent public qui est engagé pour des montants loin d'être négligeables...C'est le travail qu'on fait les camarades du PCF.

 

Aujourd'hui, nous ne demandons qu'aux autres élus de faire en sorte que chaque vitrollais puissent bénéficier d'un débit correct ! Des solutions existent.

Il a été proposé une intervention au prochain conseil municipal sur ce thème, via une interruption de séance.

 

A suivre...

 

DH

 


 

Pour en savoir plus :

 

L'ADSL à Vitrolles, pas si simple par Didier HACQUART

 

Des fibres optiques inutiles ? La CPA achète !

 

Vitrolles et l’ADSL : une longue histoire !

 

Le compte rendu de Jacques LAMBERT

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 05:44




Cela se passe ainsi au parlement Européen...


Les députés doivent auditionner les futurs commissaires européens. Grâce à jean-Luc Mélenchon, l'élu du Front de Gauche, nous avons le droit à l'envers du décor, mais surtout à la réalité des choses !


Si les gens savaient, ils seraient horrifiés, mais ils s'en doutent, vue l'abstention grandissante. Mais tout cela a ses limites, et un jour...


A méditer...


DH


 


Jean-Luc Mélenchon à l'audition de madame ASHTON, nouvelle Vice-Présidente de la Commission Européenne...



http://www.jean-luc-melenchon.fr/wp-content/uploads/110120102469-189x253.jpgJ’ai fait l’aller retour lundi à Bruxelles pour participer à l’audition de la madame Ashton, la nouvelle vice présidente de la Commission Européenne, en charge des affaires étrangères. Elle planchait devant la commission des affaires étrangères. Il y avait foule ! Photographes, journalistes super triés sur le volet, invités des autres commissions en nombre contingenté et ainsi de suite.


Je suis le vice président de cette commission et je faisais donc partie des premiers intervenants autorisés à lui adresser la parole. Une minute pour moi pour une question et une seule. Deux pour elle pour répondre. Puis de nouveau une minute pour moi pour réagir et poser une autre question. Et une minute pour elle de conclusion. C’est ce que l’on appelle un débat contradictoire au parlement européen. Bon ! Pourquoi pas. Le résultat a été assez consternant. Qu’on en juge.


Je lui fais remarquer qu’elle n’a rien dit du partenariat transatlantique  dans son propos liminaire alors que la Commission, le Conseil et le parlement l’ont déclaré prioritaire. Je lui demande ce qu’elle compte faire pour la formation du grand marché transatlantique dont le Parlement et le conseil ont souhaité l’achèvement pour 2015. Je pousse la courtoisie jusqu’à lui préciser que je ne soutiens pas du tout ce projet pour lui éviter de faire du zèle le cas échéant. Il y a quelques rires amusés. Réponse stupéfiante. Elle dit qu’elle n’a jamais entendu parler de ce marché mais qu’elle veut confirmer que le partenariat transatlantique est prioritaire ! Je lui réplique que je suis désolé qu’elle ne connaisse pas ce projet et que je la renvoie pour le connaître aux nombreux textes de la commission, du conseil et du parlement. Elle me remercie de les lui envoyer ! Je crois qu’elle se moque de moi, tout simplement !


Mais quand je lui demande si elle peut me dire quel est, d’après elle, l’adversaire qu’affrontent les troupes européennes en Afghanistan, si elle peut le nommer, et nous dire où nous en sommes par rapport aux buts de guerre poursuivis ça devient surréaliste. Elle me dit que l’Europe fait bien son travail et que de nombreux hôpitaux ont été construits. Mais « il reste beaucoup a faire pour la population » !  A ce moment je me dis qu’en réalité elle ne connait rien aux sujets qui nous occupent. La suite me confortera dans cette impression.


Quand l’italien de droite Mario Mauro lui demande à quelle position elle se rattache en ce qui concerne les nombreux points de vue à propos du siège de l’Union européenne au conseil de sécurité de l'ONU, elle répond qu’elle sèche car elle ne connaît pas le dossier !


Quand un autre dit que les tensions, avec la Moldavie, la Biélorussie, les Balkans et ainsi de suite et même la Turquie ont pour dénominateur commun l’action de la Russie et qu’elle lui demande ce qu’elle compte faire, elle répond qu’elle va aller sur place pour connaître les motifs de ces tensions.


Quand on lui demande ce qu’elle pense du partenariat privilégié avec le Maroc, et ce qu’elle compte faire, elle déclare que c’est très important et qu’il faut réfléchir tous ensemble à ce sujet. 


A une nouvelle question sur l’Afghanistan elle rappelle que de nombreux résultats sanitaires ont été obtenus et répète qu’il reste beaucoup à faire car le pays manque souvent de l’essentiel ! Par exemple est-ce que nous savons que dans certains ministères il n’y a pas de téléphone ? 


Quand il lui est demandé comment elle pense que s’appliquerait la clause d’obligation d’assistance mutuelle en cas d’agression militaire contre un des membres de l’Union, elle répond en nous lisant l’article 42.7 qui le prévoit et nous affirme qu’il faut que le Conseil et la commission y réfléchissent sérieusement  pour dire comment cela doit se faire selon les circonstances.  


En Bosnie elle dit que le vrai problème c’est que les gens veulent seulement vivre en paix. Mais comment ? Bien sûr la question est posée et nous devons y réfléchir tous ensemble !


D’une façon générale, cette femme n’est en rien une pauvre innocente qui serait bizutée par une assemblée de vieux renards. Elle ne sort pas de l’œuf davantage qu’aucun de nous. Elle a été  commissaire au commerce extérieur. Elle manie donc sciemment la langue gluante de l’Europe des élites qui agissent sans contrôle. Elle manie cette langue prétexte  comme personne ! Toutes ses réponses sont des esquives brodées de bonnes intentions affirmées sur le ton passionné d’une dame catéchiste. « Nous devons absolument dialoguer (prout prout !)  et trouver ensemble (prout prout !) une réponse sur ce point » « Nous ne devons pas relâcher nos efforts (scrogneugneu !) en vue d’aboutir à une solution qui convienne sur ce point » « Tous ensemble (ouf !) , nous avons le devoir de réfléchir (ollé !)pour dire comment continuer notre travail (ollé !)  en vue de voir le succès de nos nouveaux efforts (ollé !) » etc… Jusqu'à la nausée ! J’ai fini par me lasser et je suis parti, mort d’ennui et sidéré par cette scène ou la démocratie parlementaire n’est plus qu’une comédie sans objet ni dignité. Je n’ai même pas eu l’envie de participer à la séance d’évaluation par le bureau de la commission. Je lui donne pourtant 20 sur 20. Personne n’a mieux démontré l’ineptie de sa fonction que cette femme. Sur un plan personnel je lui mets aussi 20 sur 20 car elle ne peut que nous surprendre agréablement à l’avenir parce qu’elle part de zéro et qu’il n’y pas de raison qu’elle ne finisse par apprendre quelque chose, chemin faisant.


http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/01/la-baronne-me-saoule/#more-2248


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 05:17



Un internaute régissant à mon précédent billet, merci TAMA, rappelait que l'Union est un combat ! Certes oui bien sûr, mais c'est un combat passionnant qui mérite d'être mené. Cet aboutissement aujourd'hui pour le Front de Gauche montre que ses composantes encore plus diverses aujourd'hui qu'aux européennes, il y a quelques mois démontre qu'au delà des histoires, des positions politiques, etc. que l'essentiel est resté le plus fort : Apporter une alternative et réponse crédibles de Gauche à la politique de SARKOZY ! Le Parti de Gauche qui a à peine un an d'existence n'y est pas pour rien...


A suivre l'interview de Jean-Luc MELENCHON au sujet du meeting du 10 janvier.


DH



PS, pardon PG : Ce soir au Bartas, réunion du Front de Gauche pour un internet de haut débit pour tous les vitrollais !




Lancement de la campagne du front de Gauche, interview de Jean-Luc MELENCHON


Le Front de gauche a lancé sa campagne dimanche. Pourquoi avoir mis autant de temps à conclure un accord national ?

100120102457La faute au calendrier ! Au Parti de gauche, nous avions décidé dès mi-juin de partir en liste autonome dans tout le pays et notre programme était prêt fin septembre. Le Parti Communiste a arrêté sa position fin novembre. Nos nouveaux partenaires plus tard encore. On a donc du faire en cinq semaines ce que d’autres ont fait en cinq mois. Cela aiguise les difficultés traditionnelles pour composer ce type de listes

L’Ile de France a notamment été un sujet de discorde ?


Bof ! J’avais proposé ma candidature au moment de l’affaire Jean Sarkozy. Je lançais un défi à la droite ! J’aurais aimé et su  mener cette campagne car j’ai été un élu de la région parisienne durant 17 ans. Les communistes sont très attachés à la candidature de Pierre Laurent. Mon devoir est d’aider au rassemblement. Nous ne devons pas reproduire les luttes de personnes du PS. Je ne serais donc pas celui par qui la discorde arrive. Pierre Laurent est dorénavant notre premier de cordée en Ile de France! Je le félicite et je vais l’aider autant que possible. Dans cette région, trois des principaux dirigeants du Parti de gauche seront tête de liste départementale. Nous allons donc  mener une campagne très ardente.


 Vous ne serez donc pas candidat ?


Non, j’avais dis que ce serait l’Ile de France ou rien parce que c’est là que je maitrise la connaissance des dossiers locaux. Dès lors, mon rôle sera national. La droite va me trouver sur son chemin partout dans le pays. Et on me verra beaucoup en Languedoc Roussillon, au côté de René Revol qui y mène une liste formidable de  l’autre gauche rassemblée !


 Dans cette région, le front de gauche a conclu une alliance avec le NPA. Pourquoi ?


Cette région devient un symbole. Toute l’autre gauche est unie, dès le premier tour. Et un accord est conclu avec les Verts : celui des deux qui arrivera en tête mènera la liste de fusion du deuxième tour. Nous voulons faire barrage à la droite et écarter Georges Frêche. Ce n’est pas simple. La droite tire sa force de la division que Georges Frèche a installé à gauche. Le PS joue un jeu dangereux. Il croit qu’il va gagner100120102460 30 régions sur 22 en fermant les yeux sur toutes les combines.…. C’est dangereux : Nicolas Sarkozy est un chef de guerre. Il ne se laissera pas faire. Il a créé une ambiance épouvantable avec le débat sur l’identité nationale et le retour du sécuritaire. Je mets en garde solennellement toute la gauche. Entrer en campagne comme si c’était gagné d’avance est très dangereux! 


Alors pourquoi ne pas avoir fait d’alliance nationale avec le NPA ?


Bien sur, cela aurait été tellement mieux ! Mais l’union de l’autre gauche a quand même progressé depuis les européennes !  Le PCF soit autonome avec nous dans 17 régions : c’est un évènement dans la vie de la gauche. L’accord avec le NPA se fait dans 8 régions. C’est formidable ! Au total, le jeune Parti de Gauche, partout autonome et unitaire à la fois, joue le rôle de trait d’union.   


Quid du second tour ?


Le Front de Gauche et le NPA disent la même chose : il y aura une fusion des listes de gauche pour battre la droite. Mais pas question de Modem là dedans: c’est un parti avec une histoire et un programme de droite. 


Avez-vous déterminé un objectif global pour cette campagne ?


D’abord ramener au vote la France qui souffre, lutte, mais s’abstient. Améliorer notre score des européennes, passer devant le Modem et le Front National ! C’est possible. Les élections régionales nous rapprochent du terrain et nos militants y sont très présents. 


Quels seront vos thèmes de campagne ?


Répondre à l’urgence écologique et sociale ! La vie est encore plus dure depuis la crise. Donc, la gauche routinière doit être remplacée par une gauche de combat. Certaines politiques doivent complètement changer. Exemple : il faut sortir totalement les services publics des appétits du marché. L’aide aux entreprises ne peut plus être à guichet ouvert. Elle doit être exceptionnelle et sous condition d’engagements sur l’emploi et l’environnement. Assez de cadeaux clientélistes ! L’école de tous d’abord ! Pour les établissements scolaires confessionnels, les régions doivent s’en tenir aux obligations légales, sans un centime de plus. Bref : l’intérêt général d’abord.


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article