Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 04:53

 


 

 

Chapeau les filles !!

 

DH

 

http://media.24matins.fr/2012/10/Baiser-lesbien-640x303.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 03:59

 

J'avais lu l'article dans l'avion la semaine dernière. le ton optimiste de François Hollande m'avait surpris. Finalement le Parti de Gauche a réagit officiellement.

 

C'est vrai que si Hollande n'y croit pas, cela pose problème, mais à contrario, il ne faudrait qu'il soit le seul à y croire !

 

DH


Le bateau européen coule, le capitaine crie que tout va mieux !

Mercredi 17 Octobre 2012

François Hollande dans une longue interview au Monde s’adonne à la méthode Coué : "la sortie de crise de l’euro nous en sommes près, tout près". Dans quel monde vit celui qui avait promis de renégocier le traité européen avant de le ratifier ?


Pas dans le même monde que le peuple grec, dont la situation " a été définitivement réglée" selon Hollande.


Pas dans celui des peuples espagnol et portugais qui subissent de plein fouet la récession.


Pas dans celui du peuple français qui commence à sentir quotidiennement ce qu’il en coûte.


Le Président de la République ne nous rassure pas sur les recettes. Il estime, comme tout bon libéral, que la crise vient des dettes souveraines. Nous lui rappelons qu’elles ne sont que la conséquence des nombreux cadeaux fiscaux octroyés aux plus riches, du transfert de la dette privée vers la dette publique et du système financier qui profite totalement de la dérégulation offerte par les traités européens pour spéculer sur les peuples.


Il est bien temps d’expliquer que ce qui "nous menace c’est autant la récession que les déficits". Sauf que la politique d’austérité appliquée en France comme en Europe ne fera qu’entraîner toujours plus le continent dans la récession. L’annonce confirmée d’un déficit ramené obligatoirement à 3% en 2013 et à l’équilibre en 2017, ce que nul traité n’exige, ne fait que confirmer la cécité de François Hollande sur ce sujet.


Le bateau coule et le capitaine crie que tout va mieux ! Pour le reste ce sont les habituelles fariboles de l’Europe sociale et politique qu’on construira… après le déluge sans doute

 

Eric Coquerel, Secrétaire national

________________

 

Nous vous signalons cette rediffusion du journal de 12h30 de france culture dont Eric Coquerel était l’invité, ce qui lui a permis de réagir à l’incroyable "nous sommes tout près de sortir de la crise de l’euro" de F. Hollande ce jour dans "le Monde" et de parler du FDG.

 


  Eric Coquerel, Secrétaire national


http://www.franceculture.fr/emission-journal-de-12h30-francois-hollande-au-monde-nous-sommes-tout-pres-de-la-sortie-de-crise-de-

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 03:15


Personnellement je suis mal à l’aise par rapport à la chute de François Hollande dans l’opinion française.

 

Je trouve que cela est très rapide mais aussi très inquiétant. Je ne le jouerai pas sur le registre, « on vous l’avait bien dit » car cette chute ne présage rien de bon. Je ne m’en réjouis absolument pas, bien au contraire. J’ai écrit à plusieurs reprises, que l’enjeu c’est le coup d’après avec une droite qui se radicalise et un FN en embuscade avec la fille de l’autre…

 

Ceci dit, cette chute n’est pas aussi une totale surprise et le Président avec le PS ont leur part de responsabilités. Il n’en est que pour preuve le vote du traité…

 

C’est désolant et encore une fois inquiétant pour l’avenir…

 

DH

 


 

La droite vous dit merci

 

Mardi 16 Octobre 2012

 

 

L’Assemblée nationale et le Sénat viennent donc d’adopter le TSCG. Malgré la manière brutalement antidémocratique dont a été expédiée la discussion parlementaire, il s’agit d’un tournant dont il faut prendre la mesure.

 

D’abord ce vote engage la France dans le cercle vicieux de l’austérité. La récession et le chômage frappent sous nos yeux tous les pays européens soumis à ce régime. Obéir à la règle d’or c’est se soumettre à une vis sans fin de réduction de l’activité. Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, vient lui-même de dire que l’objectif des 3% pour l’année prochaine est absurde. Mais alors n’est-il pas absurde de sa part de voter pour un traité qui impose une réduction du déficit bien plus sévère encore, à 0,5% ! Le gouvernement répète ne demander aucune modification de cette règle, mais on nous dit qu’il espère en secret qu’elle soit revue au niveau européen. La France doit-elle ainsi attendre que d’autres prennent l’initiative ? Faut-il qu’ils vivent dans la terreur de Merkel ou des banques pour se livrer à de telles contorsions ? Même Bartolone plaide que « les marchés seront autant attentifs à notre volonté de désendetter le pays qu’à le réformer » pour souligner qu’il est prêt à déposer sur l’autel des sacrifices la « modernisation des rapports sociaux ». Le résultat de cette brillante stratégie, c’est que nous avons à la fois des réformes structurelles libérales et une austérité sans précédent.

 

Ensuite, la continuité avec la ligne de Sarkozy selon laquelle la bonne santé de notre économie reposerait sur la « confiance des banques » puis l’allégeance au traité qu’il a écrit avec Merkel modifient le rapport de forces en faveur de la droite et du patronat. N’est-il pas rageant de voir le Medef à ce point sûr de lui quelques mois seulement après la défaite de son candidat ? Les gages donnés par le nouveau pouvoir sur la baisse des dépenses publiques, le coût du travail et la fiscalité du capital, les trois obsessions des libéraux, renforcent la détermination du patronat qui se sent en position de poursuivre son offensive contre les acquis sociaux et donnent raison idéologiquement à la droite qui relève la tête d’autant plus vite que le nouveau pouvoir la singe aussi sur le terrain sécuritaire.

 

Enfin, une ligne de faille s’est élargie au sein de la gauche. Le passage en force méprisant la demande de referendum formulée par le Front de Gauche et même la simple exigence d’un débat laissera des traces. La ligne démocrate épousée par le PS, hélas confirmée par un Congrès dans lequel sa motion de gauche a perdu à nouveau 5 points pour atteindre un niveau historiquement bas, divise profondément la gauche. Hollande n’est donc majoritaire sur le TSCG que parce que la droite lui apporte son soutien. Un soutien qui contribue fortement à la dégradation du rapport de forces.

 

Les dégâts sont déjà très lourds. Mais ce n’est pas fini. L’austérité ne dévoile sa dynamique mortifère que par petites rasades empoisonnées. Chaque plan d’austérité est le « dernier », avant qu’un autre ne vienne avec sa série de « mesures inédites » censées frapper les marchés à défaut de réduire pour de vrai les déficits. Derrière les chiffres réitérés de baisse des dépenses se trouvent des êtres humains qui se découvrent en chemin dans le viseur des « cost killers » austéritaires. Ce choc provoque souvent de la révolte. On assiste même à une européanisation des luttes anti-austéritaires. Un rendez-vous européen est fixé au 14 novembre. A cinq jours du vote du budget français.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 05:12

 


 

 

http://zoomsurlemploi.files.wordpress.com/2012/05/erasmus.jpgPersonnellement, je suis sceptique sur la constitution d’une grande Europe. Les cultures sont trop différentes et la langue reste un obstacle. C’est peut – être aussi une question de génération. Les jeunes sont plus ouverts à l’extérieur et à l’autre.

 

C’est pourquoi je trouve aberrant la quasi remise en cause du programme ERASMUS qui permet justement les échanges d’étudiants dans toute l’Europe. L’Europe se fera par les nouvelles générations, et faire des économies sur les jeunes n’a pas de sens et va à l’encontre de la construction européenne…

 

DH

 


 

Erasmus : une nouvelle victime de l’austérité européenne 

                                                                                                         

Samedi 6 Octobre 2012

 

 Maëlle Dubois, Co-responsable du Réseau Jeunes du Parti de Gauche

 

 

Vendredi 4 octobre, Alain Lamassoure, président de la commission parlementaire des budgets, a déclaré que le programme Erasmus, qui existe depuis 1987, pourrait bientôt se retrouver en cessation de paiement.

 

Alors que les caisses du fonds social européen sont déjà vides et que d’autres programmes européens seront eux aussi bientôt en cessation de paiement, la situation du programme Erasmus est symbolique. 90 millions d’euros manquent pour boucler le budget de ce programme qui vient de fêter ses 25 années d’existence et qui est l’un des programmes les plus populaires et les plus connus en Europe. Chaque année près de 3 millions d’étudiants, ainsi que des enseignants, bénéficient de ce programme qui permet de découvrir d’autres pays, d’autres horizons, ainsi que d’apprendre des langues étrangères in vivo. Depuis quelques années, un effort de démocratisation avait été mis en œuvre pour permettre à une majorité d’étudiants d’en bénéficier. Les difficultés actuelles de financement remettent en cause cette démocratisation : pour cette année, le versement du second semestre de bourse n’est pas assuré. De plus, ces problèmes financiers viennent remettre en cause le programme « Erasmus for All » (Erasmus pour tous) qui devait débuter en 2014.

 

Le programme Erasmus en cessation de paiement, cela veut dire une masse importante d’étudiant-e-s européen-ne-s privé-e-s de partir à l’étranger. Cela signifie que les plus démunis d’entre eux verront l’horizon d’une ouverture culturelle se refermer et devront rester étudier dans leur pays d’origine, si tant est qu’ils aient réellement accès aux études au niveau national.

 

Le Parti de Gauche réaffirme son opposition aux politiques d’austérité qui, en entraînant l’économie européenne toute entière dans le mur, détruisent les maigres acquis sociaux et de démocratisation culturelle. Parce que nous ne voulons pas que le programme Erasmus soit une nouvelle victime de l’orientation austéritaire de l’Union européenne, nous continuerons, comme le 30 septembre dernier ainsi qu’au Parlement, à combattre ces politiques.

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 04:19

 


 

 

http://media.urtikan.net/wp-content/uploads/2012/10/121012-nobel-paix-europe.jpg

 

 

C'est l'évènement de la semaine ?

 

DH

 

Nb : En préparant ce post, jje suis tombé sur le site :  http://www.urtikan.net/ que je vous recommande !

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 03:59

 


 

Triste Marseille...

 

 

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/actualite/s-informer/france/flics-et-voyous-des-rencontres-a-risques-_np_-2011-10-30-729506/23210125-3-fre-FR/Flics-et-voyous-des-rencontres-a-risques_article_main.jpg

 

Tout cela me rappelle une histoire qui m'est arrivé avant les congés à Marseille. Je déménageais ma fille et j’avais loué un petit camion.

 

Sur les 5 avenues, le trafic était chargé et j’ai entendu une sirène de pompier ou police. Comme tout le monde J’ai ralenti et le trafic était quasiment à l’arrêt. Lorsque la voiture de police est arrivée à ma hauteur par la gauche, un policier de la nationale est sorti par la vitre de la voiture et m’a massacré d’un coup poing le rétroviseur de mon camion ! La voiture de Police précédait l’ambulance des pompiers.

 

Si j’ai pu involontairement ralentir le passage du convoi, ce qui reste à prouver car nous étions tous arrêté pour les laisser passer, rien ne justifie qu’un officier de Police même marseillais casse volontairement mon rétroviseur !

 

Nous avons pu avec ma femme et ma fille relevé le numéro de la voiture et j’ai porté plainte au commissariat de Vitrolles… Après une petite phase d’intimidation, « vous vous rendez compte que vous portez plainte contre un représentant des forces de l’ordre », hélas oui, j’ai pu déposer ma plainte.

 

Depuis pas de nouvelles…

 

En Républicain que je suis, en tant qu’ancien élu, j’avoue avoir été choqué par cette épisode…

 

Mais bon, c’est la Police marseillaise et avec les derniers évènements tout s’explique. C’est bien triste !

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 03:19

 


10 ans déjà…

 

Cela fait donc 10 ans aujourd’hui que l’équipe de Guy OBINO à laquelle j’appartenais, remportait la victoire le 6 octobre 2002, mettant fin à 5 années de gestion Front National sous l’égide de Bruno MEGRET.

 

Le retour dans le giron Républicain de Vitrolles était le fruit d’un travail débuté après la défaite de 1997…

 

Aujourd’hui, tout cela est du passé, pour autant la douloureuse expérience Vitrollaise doit rester dans les mémoires à l’heure de la dédiabolisation actuelle du FN et de la perte de repères de l’UMP.

 

Sur ce blog, je me suis essayé à un travail d’archives à l’usage de tous ceux qui souhaitent se pencher sur cette période :

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-5186758.html

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-16038166.html

 

Il faut aussi saluer le travail de mon camarade Gérard PERRIER qui a rédigé un livre (à paraître prochainement) sur cette période.

 

Aujourd’hui nous sommes en 2012, une nouvelle équipe municipale composée d’anciens de 2002 et de nouveaux est en charge de la Mairie depuis 2008. A cette équipe revient la responsabilité de gérer, embellir, développer  notre ville sur tous les aspects culturels, éducatifs, emplois, etc. pour que nous ne revivions pas les années sombres qui avaient conduit la ville au bord du gouffre…

 

DH

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 04:28

 


 

 

Plus de 80 000 manifestants dans la rue à paris le 30 septembre pour manifester contre le traité européen et contre l’austérité

 

DH !

 

Tout connaître sur le traité…

 

Mardi 25 Septembre 2012

 

Vous pouvez trouver ici des documents sur le traité, des analyses et des déclarations expliquant notre "Non" au traité et l’exigence d’un référendum.

 

Texte de l’appel unitaire : Non à l’austérité permanente - Refusons le Pacte budgétaire, ouvrons le débat en Europe !

 

Ils auront tout dit

·                Traité européen : les 5 mensonges d’Ayrault (argument)

·                F. Hollande et les traités européens (vidéo)

·                A. Montebourg et le référendum (vidéo)

·                J.M. Ayrault et le référendum (vidéo)

·                Ayrault et le référendum, épisode 2 (vidéo)

·                L. Fabius et le référendum (vidéo)

·                B. Hamon et le référendum (vidéo)

·                Hamon et le référendum, épisode 2 (vidéo)

·                F. Hollande et le référendum (vidéo)

·                Hollande et le référendum, épisode 2 (vidéo)

 

Le traité décortiqué

·                À Gauche spécial traité austéritaire

·                Le traité décortiqué par Matthias Tavel du secteur Etudes et Arguments du

Parti de Gauche (vidéo)

·                La dérive austéritaire de l’Europe : formation proposée par Céline Meneses, secrétaire internationale du Parti de Gauche et assistante de Jean-Luc Mélenchon au Parlement européen (vidéo)

·                Atelier de lecture pour comprendre le TSCG par Céline Meneses (vidéo)

·                Vidéo du groupe GUE au parlement européen sur le TSCG

·                « On vous fait un dessin » sur le Mécanisme Européen de Stabilité et le TSCG (vidéo)

 

Ce qu’ils pensent du traité

·                Dimanche, attaquons le verrou (édito)
Mardi 25 Septembre 2012

·                Tous à Paris contre le traité austéritaire et pour un référendum (édito)
Jeudi 6 Septembre 2012

·                L’Europe de Karlsruhe (édito)
Mercredi 12 Septembre 2012

·                Traité européen - Marc Dolez : « Un dessaisissement de la souveraineté nationale » (article)

·                Ils expliquent leur "Non" : Laurence Sauvage (article)

·                La « règle d’or », règle des ânes, par Jacques Généreux (article)

·                Pour l’économiste Benjamin Coriat, le traité expose l’Europe à « l’austérité perpétuelle » (article)

·                Jacques Généreux : Non à l’Europe austéritaire (vidéo)
Intervention de Jacques Généreux lors de la Fête de l’Humanité le vendredi 14 septembre

·                Pourquoi refuser le nouveau pacte budgétaire européen, ou TSCG (vidéo)
Des militant-e-s expliquent pourquoi ils refusent ce nouveau traité.

·                Militant-e-s LGBT contre le TSCG : « Nous voulons l’égalité sans l’austérité »

·                Appel de féministes contre le Pacte budgétaire

·                Appel unitaire de militant-e-s écologistes contre la ratification du traité européen TSCG

·                Réaction du PG
Vote du Conseil fédéral d’EELV contre le traité
Communiqué du samedi 22 Septembre 2012

·                L’agit’prop et l’éduc pop au rendez-vous !
Pour réussir la manifestation du 30 septembre contre le traité
Communiqué du vendredi 21 Septembre 2012

·                Parlement européen
Ahurissante alliance de la droite, des sociaux-démocrates et des verts parlement européen
Communiqué du mardi 11 Septembre 2012, par Jean Luc Mélenchon - Député Européen du Front de Gauche

·                Pas de changement de cap dans la marche forcée à l’austérité
Communiqué du dimanche 9 Septembre 2012, par Martine Billard, co-présidente du Parti de Gauche

·                Pacte budgétaire
Appel à mobilisation unitaire le 30 septembre
Communiqué du vendredi 7 Septembre 2012

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 04:04

 


 

 

http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/affiches-NonTraiteAusteritaire30Septembre.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 05:06

 


 

« On lâche rien »…

 

DH


http://www.lepartidegauche.fr/system/images/inline/affiches-NonTraiteAusteritaire30Septembre.jpg 

 

Dimanche, attaquons le verrou

 

Mardi 25 Septembre 2012

 

Ces derniers jours confirment l’étendue de l’opposition au traité européen austéritaire, le TSCG.

 

Citons notamment l’appel à manifester le 30 septembre voté par la direction nationale de la FSU à plus de 70% et le vote tout aussi large du conseil national d’Europe Ecologie les Verts contre le traité. Chaque soutien à cette cause est précieux pour le 30, bien sûr, mais aussi au-delà. Car cette journée décisive sera un moment dans un bras de fer de plus longue haleine pour la reconquête de la souveraineté populaire des Français.

 

Le 30 doit d’abord obliger au débat interdit par le pouvoir. On comprend pourquoi ! Quand Jean-Marc Ayrault finit, au milieu d’entretiens complaisants, par tomber sur des journalistes (de Mediapart) qui lui demandent enfin pourquoi il ne reconnaît pas que le texte n’a pas été modifié d’une ligne, il répond piteusement : « D’un point de vue juridique, c’est vrai, le traité est le même ». Mais qu’est-ce qu’un traité sinon un document juridique ! Quand on lui cite son discours pour un référendum en 2008, il répond cyniquement : « C’est beau (sourire) ». Rapidement l’agressivité méchante revient. Nous cacherions que nous sommes en faveur de la sortie de l’euro assène-t-il sans appuyer sur rien son accusation. Ayrault préfère pourfendre des chimères inventées par ses soins que répondre à nos arguments.

 

Les principaux partisans du TSCG avancent donc à coup de contre-vérités et de procédés dignes d’une vente forcée. Alors dommage que le texte soit si compliqué et le calendrier implacable, entend-on parfois du côté du « non ». Oui, la liste des obstacles à la discussion est connue. Il est vain d’espérer de notre adversaire sans visage la finance un combat loyal.

 

Mais nous avons aussi des points d’appui !


Le texte n’est pas si long. A côté du projet de Constitution européenne, c’est un modèle de simplicité.


Quant au calendrier, il ne s’achève pas le 30. Le TSCG est la clé de voute d’un ensemble de mesures sans lequel il n’aurait pas d’effet. Une loi organique le complète, avec son objectif inamovible de réduction des déficits et son haut conseil des finances publiques chargé de mettre sous tutelle budgétaire le Parlement. La prétendue « règle d’or » qu’elle instaure est accompagnée d’une première programmation des dépenses publiques portant aussi bien sur la protection sociale que sur le budget de l’Etat. Cela fait trois textes.

 

Tout ceci ne se vote pas en quelques heures. Même si le règlement de l’Assemblée a été laissé dans l’état où l’avait rendu Sarkozy pour limiter la discussion, le débat parlementaire se poursuivra donc tout au long du mois d’octobre. Un mois entier pendant lequel nous pouvons, appuyés sur l’énergie du 30, faire échouer le passage en force antidémocratique.

 

Si nous travaillons bien, le TSCG s’avérera vite être la grande erreur des libéraux. En imposant un texte qui leur servira demain à refuser toutes les demandes de la société, ils ont fabriqué eux-mêmes la cible qui unira les oppositions multiformes à l’ordre austéritaire et fera converger l’aspiration démocratique et celle du partage des richesses. Le traité agira de la même manière que les « hommes en noir » de la Troika qui ont donné un visage à la prétention dictatoriale des marchés à renverser la démocratie dans les pays soumis au mécanisme européen de stabilité. Quand la pression monte, les verrous sont faits pour sauter. Le plus tôt sera le mieux. Car en attendant combien de personnes seront écrasées sur la porte ?

 

Le 30 il nous faut donc porter un bon coup.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article