Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 05:47

 


C’est la rubrique du dimanche…

 

Je viens de découvrir l’écrivains David FOENKINOS avec son livre la délicatesse sorti en poche.

 

J’aime bien !!


DH

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41ROdhyw1pL._SL500_AA300_.jpg

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 05:24

  


 

Internet, bien utilisé, est un super outil pour la démocratie. Evidemment "certains" souhaitent d ela maitriser...

 

 

A suivre,

 

DH

 


 

E-G8 : Lorsque l'oligarchie s'attaque à l'Internet

   

martine_billard

 

L'avenir de l'Internet ne peut pas se décider entre grands chefs d'entreprises. Le “ e-G8 ” qui se tient actuellement à Paris n'est pas à la hauteur des enjeux actuels. Il ne s'agit que d'une initiative entièrement financée par des sponsors privés pour servir leurs propres intérêts.

 

 

Lorsque l'on sait que les principaux invités de cette réunion sont également les principaux milliardaires de la planète (Mark zuckerberg, Rupert Murdoch ou encore Bill Gates), il y a tout à craindre sur les objectifs de cette initiative. Peut-on sérieusement discuter de l'avenir de l'Internet uniquement entre chefs de grandes entreprises et sans même daigner inviter les autorités de régulation, les associations de défense des libertés ou encore les représentants de consommateurs ?

 

Face aux multinationales qui voient dans l'Internet une manne de profits mirobolants, il est urgent de défendre la neutralité du net et de garantir un Internet libre et accessibles à tous, un Internet où les droits des citoyens sont protégés pour en faire un véritable outil d'émancipation.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 05:57

 

 

 


 

Le service public est encore attaqué à Vitrolles. Après la Poste, c’est au tour du centre de paiement de la sécurité sociale qui est menacé de fermeture.

 

23 centres sont menacés dans les Bouches du Rhône dont celui de Vitrolles.

 

Un nouveau collectif se mobile avec la CGT, FSU, NPA, PCF, PS, POI et le Parti de Gauche, sans oublier les citoyens vitrollais !

 

La mobilisation s’organise (manifestation le 25 mai) et une pétition circule.

 

Pour en savoir plus : cliquez ICI

 

A suivre…


DH

 

 

Tract-Coll-Secu-1.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 05:13

 

 


 

La révolution citoyenne est en marche en Espagne...

 

 

DH



Pour en savoir plus : cliquez ICI.

 


 

 

 

Le populisme déferle Puerta del Sol

  

puerta-del-sol

 

Les garde-frontières postés autour de l’Europe forteresse n’y pouvaient rien. La contagion tant redoutée des pays arabes n’est pas passée par Lampedusa. Ce n’est pas une immigration incontrôlée qui est venue de la rive sud de la Méditerranée mais la révolution citoyenne. La voilà désormais en plein Europe. Seuls les racistes et les communautaristes endurcis ne voient pas les points communs entre le mouvement de la Puerta del Sol espagnole et celui de l’Egypte ou de la Tunisie. Même occupation des places publiques. Même rôle central de la jeunesse et du précariat portant les aspirations du plus grand nombre à la sécurité de l’existence. Même libération de la parole dans un système politique verrouillé. Même dénonciation d’une oligarchie au service de la finance. Même contournement des médias traditionnels.

 

 

Descendue dans la rue pour demander du travail, une génération réalise que le pouvoir en place est incapable de satisfaire cette exigence qui paraît pourtant si simple aux yeux de ceux qui l’expriment. Il lui faut donc changer les dirigeants. Non pas tel ou tel, au détail. Tous ! Pour commencer il faut les nommer. Là-bas c’est la kleptocratie ou la « partidocratie ». En Espagne on pointe le bipartisme (sociaux-démocrates/parti populaire). En France, ce serait l’oligarchie. Ainsi nommé on sait qui l’on combat. Et l’on combat déjà en opposant aux apparences de la démocratie la réalité de ceux qui détiennent le pouvoir. Contre l’oligarchie, partout les indignés et autres «dégagistes » opposent la même alternative, le pouvoir du peuple, revendiquant la démocratie là où règne la dictature et la démocratie « réelle » dans les démocraties officielles.

 

Ah bon c’est tout se disent certains ? Mais la dimension révolutionnaire de cette exigence ne tient pas à sa fidélité au verbe socialiste. Elle tient au fait qu’elle ne peut être satisfaite dans le cadre du système actuel. Elle est même à l’opposé de la logique du capitalisme financier. La domination de la finance est l’ennemi premier de la souveraineté populaire. En ce moment les gouvernements eux-mêmes semblent le découvrir. Il faut entendre le gouvernement de l’Italie récemment menacée d’une baisse de sa note dénoncer l’arbitraire des agences de notation ! Même l’empire états-unien et sa montagne de dettes jusque-là épargné a dû subir un affront d’une de ces agences. Elle s’est contentée d’un avertissement mais la simple mise en cause des Etats-Unis est déjà une première. La révolution citoyenne répond à cette dictature des marchés financiers quand les pouvoirs en place se contentent de protestations sans lendemain, sans chercher à reprendre la moindre parcelle de pouvoir sur la finance, pas même celui de décider souverainement son budget, condition pour décider librement sa politique.

 

Il faut dire que les politiques alternatives sont interdites par le traité européen de Lisbonne qui a fait sciemment le choix, à la demande des dirigeants allemands, de désarmer les Etats pour les soumettre aux marchés obligataires mondiaux. Le « bipartisme » dénoncé par les espagnols résonne dès lors dans toute l’Europe victime de la soumission conjointe au carcan libéral du traité de Lisbonne des conservateurs et des sociaux-démocrates. En France, il rappelle les « oui compatibles », dont nous fêtons la défaite ce dimanche 29 mai, qui continuent dans le soutien d’Aubry et Hollande à Lagarde pour remplacer à la tête du FMI un DSK hier soutenu par Sarkozy. Ici comme là-bas nous avons donc les mêmes raisons de faire la révolution citoyenne.

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 05:46

 


 

Sortir du nucléaire, vite la planification écologique…

 

 

 

Le débat sur le nucléaire dépasse les clivages gauche-droite. Chaque français ne peut aujourd’hui que se questionner sur l’avenir nucléaire après le drame japonais de Fukushima…


Dimanche nous étions sur le marché de Sausset Les Pins pour distribuer ce tract !

  

 

logo-tract-nucleaire.jpg

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 05:56

 


 

Cela bouge en Espagne. Pour mieux comprendre ce qui se passe, voici le manifeste du mouvement « Démocratie réelle maintenant ». Tout un programme.

 

A méditer. A voir en fin de l'article les rassemblements prévus en France...

 

DH

 


 

 

Le Manifeste du Mouvement "Democratie réelle maintenant!"

 

Samedi, 21 Mai 2011

 

  democracia_real_ya_manifestation_espagne_revolution_PP_psoe.jpg

 

Nous sommes des personnes normales et ordinaires. Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent tous les matins pour étudier, pour travailler ou pour chercher un boulot, des gens qui ont une famille et des amis. Des gens qui travaillent dur tous les jours pour vivre  et offrir un avenir meilleur à celles et ceux qui les entourent.

 
Parmi nous, certain-e-s se considèrent plus progressistes, d’autres plus conservateurs. Quelques un-e-s croyants, d’autres pas du tout. Quelques un-e-s ont des idéologies très définies, d’autres se considèrent apolitiques. Mais nous sommes tous très préoccupé-e-s et indigné-e-s par le panorama politique, économique et social autour de nous. Par la corruption des politiciens, des entrepreneurs, des banquiers,... Par le manque de défense des hommes et femmes de la rue.

 
Cette situation nous fait du mal au quotidien, mais si nous nous unissons, nous pouvons la renverser. Le moment est venu de nous mettre au travail, le moment de bâtir à nous tous une société meilleure. Dans ce but, nous soutenons fermement les affirmations suivantes :

 
  • L’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, le développement écologique durable, le bien-être et le bonheur des personnes doivent absolument être les priorités de toute société avancée.

 
  • des droits basiques devraient être garantis au sein de ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation, au libre développement personnel et le droit à la consommation des biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.

 
 • Le fonctionnement actuel de notre système économique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité.

 
  • La démocratie part du peuple, par conséquent le gouvernement doit appartenir au peuple. Cependant, dans ce pays la plupart de la classe politique ne nous écoute même pas. Son rôle devrait être de porter nos voix aux institutions, en facilitant la participation politique des citoyens grâce à des voies directes de démocratie et en procurant aussi le plus de bienfait possible à la majorité de la société, et pas celle de s’enrichir et de prospérer à nos dépens, en suivant les ordres des pouvoirs économique et en s’accrochant au pouvoir grâce à une dictature partidocratique menée par les sigles inamovibles du PPSOE (PP+PSOE NdT).

 
  • La soif de pouvoir et son accumulation entre les mains de quelques-uns crée inégalités, crispations et injustices, ce qui mène à la violence que nous refusons. Le modèle économique en vigueur, obsolète et antinaturel, coince le système social dans une spirale, qui se consomme elle-même, enrichissant une minorité et abandonnant le reste dans la pauvreté. Jusqu’au malaise.

 
  • La volonté et le but du système est l’accumulation d’argent, en le plaçant au-dessus de l’efficience et du bien-être de la société ; gaspillant nos ressources, détruisant la planète, générant du chômage et des consommateurs malheureux.

 
 • Nous, citoyens, faisons partie de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir cette minorité qui ne sait rien de nos besoins. Nous sommes anonymes, mais, sans nous, rien de cela n’existerait, car nous faisons bouger le monde.

 
  • Si, en tant que société, nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une rentabilité économique abstraite qui ne tourne jamais à notre avantage, nous pourrons éliminer les abus et les manques que nous endurons tous.

 

Nous avons besoin d’une révolution éthique. On a placé l’argent au-dessus de l’Etre Humain, alors que nous devons le mettre à notre service. Nous sommes des personnes, pas des produits du marché. Je ne suis pas que ce que j’achète, pourquoi je l’achète ou à qui je l’achète.

 

 Pour toutes ces raisons, je suis indi­gné/e.  Je crois que je peux tout changer.
 Je crois que je peux aider. Je sais que, tous ensembles, on le peut.
 Sors avec nous. C’est ton droit.

 

Traduit par le réseau de traducteurs du Parti de Gauche

 

 

Espagne-nouvelle-soiree-de-manifestation-a-la-Puerta-del-So.jpg

 

 

 

Et en France ?

 

Vous pourrez trouver sur le site (http://reelledemocratie.com/) la liste des rassemblements qui se mettent en place partout en France, et dont je vous remets la liste ci-dessous.

La liste des rassemblements:


LUNDI 23 MAI :


PARIS : 19h à la Bastille
TOULOUSE : Campement permanent Place du Capitole
PERPIGNAN : Campement permanent Place République
NANTES : 16h, Place Royale
GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo
BORDEAUX : 19h, Place de la Comédie
LYON : 19h, Place Bellecour
MONTPELLIER : 18h, à l'esplanade

MARDI 24 MAI :


TOULOUSE : Campement permanent Place du Capitole
PERPIGNAN : Campement permanent Place République
LYON : Campement permanent Place Bellecour
PARIS : 19h à la Bastille
GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo
MONTPELLIER : 18h à l'esplanade

MERCREDI 25 MAI :


TOULOUSE : Campement permanent Place du Capitole
PERPIGNAN : Campement permanent Place République
LYON : Campement permanent Place Bellecour
BAYONNE : 18h, Place de la Mairie + campement
CLERMONT-FERRAND : 14h, Place de Jaude
GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo
MONTLUçON : 14h, Place Piquand
MONTPELLIER : 18h à l'esplanade
PARIS : 19h à la Bastille
RENNES : 19h, Place de la Mairie

SAMEDI 28 MAI :


AMIENS : 15h, Campement devant l'académie
LILLE : 12h, Place de la République
MARSEILLE : 15h, Vieux Port, Campement !

DIMANCHE 29 MAI :


PARIS : 14h, Place de la Bastille
MARSEILLE : 15h, Vieux Port, Campement !

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 05:13

 

 


 

 

GEDC1128.JPG

Rémy, le maitre des lieux...

 

Hier dimanche 22 mai, le Parti de Gauche de la 12ème des BdR était au marché de Sausset sur la  Côte Bleue.

 

L’équipe a distribué le tract du parti de Gauche/Front de gauche « Pour sortir du nucléaire, vive la planification écologique » !

 

Bien sût il y a toujours ceux qui refusent les tracts ! Mais il y a aussi ceux qui glissent un petit mot :

 

« Il est sympa Mélenchon »

 

«  Pour le nucléaire vous avez raison »

 

«  Mélenchon a raison sur la géothermie »

 

« Enfin un tract de gauche à Sausset ! »

 

Etc.

 

Il y a ceux qui « branchent » sur DSK et « celui qui ne votera plus jamais »…

 

Bref une belle matinée militante…

 

DH

 

GEDC1132.JPG

Solange à la manoeuvre...

 

GEDC1131.JPG

Rémy et Jean-Claude...

 


 

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 04:41

 

 


 

 

La Beauté nous saisit en traître, au tournant d'une rue
ou au lever du soleil. Elle nous frappe toujours
sans qu'on l'attende nécessairement.
Christian Chevrier –

 

Aujourd’hui je vous conseille ce site dont j’ai entendu parler samedi matin sur France Inter…

 

Un petit moment de bonheur et d’évasion…

 

DH

 

 

http://chasseursdetendances.net/

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 05:44

 


 

Non monsieur BHL , DSK est un justiciable comme un autre !

 

 

 

DSK a le droit à la présomption d’innocence. Il faut que la justice se fasse pour éclaircir les faits et les responsabilités. Dont acte !

 

Les faits reprochés sont très graves et s’ils sont avérés ils sont intolérables et encore moins inexcusables d’une personne comme DSK.

 

Je trouve par contre scandaleux les propos de Bernard Henri Lévy. Il sous –entend sur son blog  que DSK n’est pas un justiciable comme les autres :

 

« J’en veux, ce matin, au juge américain qui, en le livrant à la foule des chasseurs d’images qui attendaient devant le commissariat de Harlem, a fait semblant de penser qu’il était un justiciable comme un autre. »

 

Et bien si DSK est un justiciable comme les autres ! La justice s’applique et doit s’appliquer indépendamment de son statut social. N’est-ce pas d’ailleurs un des fondements de notre République ?

 

C’est ce genre de propos qui laissent entendre que la justice ne peut pas être la même pour tous qui détournent les citoyens de la politique et qui aliment le FN…

 

DH

Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 05:09

 


 

No comment…

 

DH

 

 


 

 

L'effet Papillon

 

Mardi, 17 Mai 2011

 

 strauss-kahn_ban.jpg

 

Ce qui s’est passé dans la suite de l’hôtel new-yorkais où résidait Strauss-Kahn relève non de la politique mais de la justice. Car c’est d’une accusation de crime qu’il s’agit. Avec, si celui-ci est établi, un coupable mais aussi une victime. Il faut hélas le rappeler puisque les premières réactions à cette nouvelle n’ont fait aucun cas de la femme de chambre. Nous devons donc résister sans faiblesse aux incitations médiatiques déchaînées, ne parler que de ce qui nous concerne et pour commencer, de ce que nous savons. Hélas pour les amateurs de scandales, que l’on cherchera vainement au microscope parmi les lecteurs assidus de A Gauche, nous ne savons rien d’éventuels faits criminels, et dans l’hypothèse contraire c’est à la justice que nous les destinerions.

 

Ce que nous savons en revanche c’est que les commentateurs qui nous pressent de nous exprimer sans tarder sur les conséquences de « l’affaire DSK » sur la vie politique française se méprennent sur l’ampleur de celles-ci. Les primaires du PS en seraient bouleversées, soulignent-t-ils. Bien observé ! Mais un peu court. Quelle que soit l’issue judiciaire, l’onde de choc ira bien au-delà de ce dérisoire château de cartes. Le régime agonise de toutes parts. Les héros d’hier riment désormais aux yeux du grand nombre avec salauds… ou complot. Quelle que soit la version choisie, l’échelle des mérites officiels est à terre. La trame des représentations dominantes est retournée. Rien ne le dit mieux que cette Une du Nouvel Observateur qui crie « ils ont tout » et choisit d’illustrer ce numéro contre l’oligarchie (sic) par une Rolls-Royce avec Marianne en proue et une cocarde de parlementaire. « Il incarne le populisme d’extrème-gauche » avait marmotté Huchon pour juger Mélenchon « pire que Le Pen ». Que pensera-t-il de ce populisme de centre gauche ?

 

Mais surtout cette charge contre l’oligarchie était censée viser uniquement le voyant et vulgaire Sarkozy, les parvenus davantage que les biens nés. Or elle semble aujourd’hui dénoncer DSK, l’autre candidat de l’oligarchie, celle des sondages et des grands médias, des patrons prudents désireux de se couvrir en cas de chute de leur candidat naturel comme on se protège en Bourse de la défaillance d’un débiteur par un CDS. Ce n’est donc pas seulement le PS qui est orphelin mais tout le système de domination idéologique qui espérait se débarrasser du danger de révolution qu’il sent roder (nous sommes en 1788 titre l’éditorialiste du Nouvel Obs) en promouvant une gauche FMIsée.

 

A propos du FMI, il faut aussi mesurer l’impact international de cette affaire. Là encore le regard médiatique opère une sélection des angles et des faits. La question qui taraude la presse se résume à la réaction des marchés financiers. Le regard gagnerait à embrasser celle des peuples. Car c’est en vantant la science du Docteur Strauss-Kahn que les gouvernements des Etats européens tombés entre les griffes du FMI ont justifié leurs plans d’austérité. La plaisanterie à la mode en Grèce est que la femme de chambre est la première personne à avoir résisté au directeur du FMI. Cet humour grinçant peut en rester au stade de l’exutoire. Il peut aussi nourrir le sentiment de l’illégitimité de cette institution et par extension de ceux qui en font leur référence. La physique moderne nous enseigne qu’un système complexe devenu instable (plus exactement métastable) est sensible à « l’effet papillon » : une infime variation des conditions initiales peut bouleverser sa course.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article