Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 06:23

En lisant le journal 20 Minutes je suis tombé sur l’article « les vieux taxés de racket ».
 
J’ai découvert que tout une série de livres sortaient ou allaient sortir sur en résumé « les jeunes qui sont obligés de payer pour les vieux ». A mon sens cela n’a rien d’anodin, et c’est une forme de préparation mentale à des « réformes (*)» à venir.
 
 
 
On sait que la sécurité sociale est un des prochains dossiers de Sarkozy, après les municipales, bien sûr. Il faut préparer les mentalités aux assurances privées, comme à la retraite par capitalisation. Les « amis » assureurs de Sarkozy et du Medef veillent au grain et sont prêts à rugir sur leurs proies, pardon à nous proposer des solutions adaptées à notre situation…
 
 
 
Monter les uns contre les autres, est aussi une technique bien connue qu’il faut absolument combattre. L’objectif de la droite à travers ce type de discours, c’est remettre en cause les fondements même de notre société basée sur la solidarité inter générations.
 
 
 
Camarades, la vigilance est de mise !
 
 
 
A suivre, DH
 
 
 
(*) Traduction des années 90 et suivantes : reculs sociaux

 

 
 
 
Les vieux taxés de racket (*)
 
 
 

Quand vous pensez à tout cet argent dépensé pour la Sécu, pour les retraites, vous étouffez. Jeune actif effaré par la différence entre votre salaire brut et net, salarié trentenaire excédé par l'influence des seniors dans votre boîte et dans la société, vous avez désormais des porte-voix déterminés à dénoncer « l'égoïsme extrême des aînés », selon les mots de Grégoire Tirot, qui vient de publier France anti-jeune (Max Milo Editions).

 
 
 

« Jamais une jeunesse n'a été autant diplômée et compétente », s'insurge Tirot. Et pourtant, « les jeunes travaillent pour gagner moins que leurs aînés et pour payer plus de charges qu'eux ». En clair, les stagiaires et les CDD paient pour les augmentations de salaire, la protection et les acquis des plus vieux.

 
 
 

Une thèse similaire à celle développée par Sébastien Groyer dans « La Réalité du système social français » (Editions du Cygne). Dans ce pamphlet dessiné, une petite vieille rackette un jeune actif : « Quand on a du temps pour se regarder vivre, on devient hypocondriaque. Alors je vais chez le médecin toutes les semaines ! » Et quand il demande du répit : « J'aimerais bien consommer un peu moi aussi... ». Elle lui réplique : « Et la solidarité, hein ? »

 
 
 

Plus subtilement, Patrick Artus et Marie-Paule Virard épinglent l'environnement économique malsain légué par les baby-boomers dans « Comment nous avons ruiné nos enfants » (éd. La Découverte). Avec un certain succès, puisque l'ouvrage, édité une première fois en septembre 2006, ressort aujourd'hui en livre de poche.

 
 
 
 
 

(*) Paru dans le 20 Minutes du 29 février 2008.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti Socialiste
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 13:55

 


Election municipale de Vitrolles :

  
 
Appel à battre la droite UMP
 
  
 

Depuis son élection Sarkozy a multiplié les appels du pied à l'extrême droite, création d'un ministère de l'identité nationale, rafle d'enfants de sans-papiers dans les écoles, reconduites brutales à la frontière, détentions abusives dans des centres de rétention inhumains.

 


Avec Nicolas Sarkozy, c'est gagner mois et payer plus. RIEN pour le SMIC et les salariés du privé, RIEN pour les fonctionnaires, RIEN pour les retraités, mais 15 MILLIARDS de paquet fiscal accordés aux plus nantis.

 

A Vitrolles, l'UMP s'inscrit totalement dans cette stratégie de récupération en en intégrant sur la liste, d'anciens colistiers de Mégret.

 

Nous, militants associatifs, syndicalistes et des droits de l'Homme, nous affirmons que Vitrolles ne doit pas, une nouvelle fois, être la terre d'élection du fascisme, de la haine, de la peur de l'autre.

 


Nous appelons solennellement, les Vitrollais à refuser ce retour en arrière.
Ensemble, nous devons dire que Vitrolles n'a d'avenir que dans la tolérance et l'affirmation des valeurs de la République.

 
DIMANCHE 16 MARS, mobilisons nous massivement pour dire
NON à cette droite indigne.

 

 
NON à Sarkozy, NON à Borelli,

 

 

Les deux visages d'une même dérive antisociale et anti démocratique, 


Le savoir ne vaut que s'il est partagé.

 
 
 
 
 

Pour signer l’appel, envoyer votre nom, prénom, qualité, 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 06:11

Le mardi 11 mars à 21h00, ARTE diffuse le documentaire « Le Monde selon Monsento ». C’est un événement à ne pas manquer pour mieux comprendre ce qu’est la multinationale MONSENTO, et son influence dans le monde entier., notamment sur les OGM.
    

"Je n’ai jamais vu une société qui ait une influence aussi déterminante et à un niveau aussi élevé sur les autorités gouvernementales en charge de la réglementation que Monsanto avec ses OGM."

 

(L’essayiste Jeremy Rifkin)
 
 
 
Cela résume tout…
 
 
 
DH


 
 

A consulter  pour en savoir plus :

 

http://www.combat-monsanto.org/

 

 

Le monde selon Monsanto
 



Le documentaire événement de Marie-Monique Robin

 



Coproduction : ARTE France, Image et Compagnie, Productions Thalie, Office National du film du Canada, WDR

 




 




Monsanto, multinationale américaine née en 1901 à Saint-Louis, dans le Missouri, et d’abord spécialisée dans l’industrie chimique, est devenue en un peu plus d’un siècle le leader mondial des biotechnologies, en particulier sur le marché des organismes génétiquement modifiés (OGM). Elle détient les brevets de 90 % du maïs, du soja, du colza, ou du coton transgéniques cultivés dans le monde. Par le biais de rachats successifs, elle est en train de devenir le premier semencier de la planète et à terme, c’est la chaîne alimentaire toute entière qu’elle pourrait contrôler. Mais c’est d’abord avec le Round Up, son herbicide "total" (longtemps estampillé "biodégradable") qu’elle a commencé, à partir de 1974, à conquérir le monde. On lui doit aussi des produits aussi variés que le terrible Agent Orange, massivement déversé sur le Viêt-nam par l’armée américaine, les PCB (pyralène en France, interdit au début des années 80), l’aspartame ou les hormones de croissance (interdites en Europe et au Canada). Monsanto, avertit Marie-Monique Robin, est l’une des entreprises "les plus controversées de l’ère industrielle".

 


"Nourriture, santé, espoir" : sur son site, la firme de Saint-Louis promet une agriculture durable, aux rendements supérieurs, respectueuse de l’environnement. Journaliste d’investigation chevronnée, couronnée du Prix Albert-Londres en 1995, la réalisatrice a décidé de juger sur pièce, y compris en explorant le passé de l’entreprise. Sa première étape la mène à Anniston, en Alabama, où 40 % de la population, majoritairement noire, souffre de cancer. En 2002, Monsanto a été condamnée par la justice à lui verser 700 millions de dollars pour avoir dissimulé pendant des décennies la dangerosité des PCB…

 


Cobayes

Implacablement, d’Anniston jusqu’au Paraguay en passant par l’Inde, la Grande-Bretagne ou le Mexique, Marie-Monique Robin collecte des faits aussi alarmants qu’irréfutables et démonte point par point le discours de Monsanto. Elle démontre que, dans le dossier des OGM, les réglementations américaine et européenne ont été directement influencées, sans validation scientifique valable, par des alliés de la firme placés à des postes-clé au sein d’une administration tout sauf indépendante. Elle expose les stupéfiantes méthodes utilisées par la multinationale pour discréditer ses adversaires, mais aussi intimider les agriculteurs à domicile.

 



Elle laisse entrevoir enfin la catastrophe en germe dans les visées hégémoniques de Monsanto sur les semences du monde, dont les paysans indiens ou paraguayens subissent aujourd’hui les conséquences. "On ne devrait pas utiliser les citoyens comme des cobayes." Pour avoir exprimé ses inquiétudes à propos des OGM sur un plateau de la BBC, le biologiste Arpad Pusztaï fut licencié du jour au lendemain.

 


Quelques années plus tard, Le monde selon Monsanto donne une ampleur planétaire à cet avertissement.

Repost 0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 09:44

Maj du 25/03/08


 

L'élection municipale de Vitrolles, entre les 2 tours et plus

 

 

 

Pour retrouver la campagne électorale Vitrollaise d'avant le 1er tour, avec les articles de La Provence, de 20Minutes, les vidéos de France 3 et LCM, sans oublier mes analyses,


Cliquez  ICI

 

 

 

Les résultats du 1er tour

 

Diffusé le 9 mars 2008


Les résultats du 2ème tour


Diffusé le 17 mars 2008



Pour retrouver mes analyses et commentaires sur la campagne électorale Vitrollaise

 

 

Joies et déceptions du second tour des municipales 2008.

 

Publié le 17 mars 2008

 

 

Bouches-du-Rhône : 20 véhicules incendiés à Vitrolles 16 mars 2008

 

Diffusé le 16 mars 2008

 

 

Pourquoi tant de haine ? Le candidat UMP à Vitrolles s'excite tout seul...

 

Diffusé le 14 mars 2008

 

 

La stratégie du MODEM à Vitrolles ?

 

Diffusé le 14 mars 2008

 

 

Election municipale à Vitrolles : Tractations entre les 2 tours et consigne de vote pour le second tour...

 

Diffusé le 12 mars 2008

 

Complément du 13/03/08 : Le FN appelle à voter blanc.

 

Election municipale de Vitrolles : Appel à battre la droite UMP

 

Diffusé le 11 mars 2008

 

 

Municipales 2008 à Vitrolles, premières analyses du 1er tour

 

Diffusé le 10 mars 2008



Pour retrouver les articles de la Provence disponibles sur internet

 

Vitrolles : le maire a retrouvé son fauteuil

 

Publié le mardi 25 mars 2008

 

24 sortants, sortis par autant d'entrants

 

Publié le samedi 22 mars 2008


60 % du conseil municipal sortant, renouvelé !


 

Borelli : "Si on me plie, je me redresse comme un roseau"


Publié le jeudi 20 mars 2008


NB : Surtout qu'il s'accroche, c'est tout bon pour la majorité  municipale !!!!!!!!!


Vitrolles : Guy Obino : "Je m'inscris dans la durée!"

 

Publié le mercredi 19 mars 2008


Mon analyse : Personnellement avec tout le respect que l'on peut avoir, Alexandre Medvedoswsky et Maryse Joissains, ce n'est pas la même chose, politiquement parlant. Vouloir réduire la CPA à une simple instance de gestion apolitique, me parait réducteur. Certes Vitrolles a été bien défendu lors du mandat Obino, mais il me semble aussi, que la CPA a financé beaucoup de réalisations purement Aixoises...

 

Petit détail, si Medvedoswsky avait gagné la Mairie d'Aix, la CPA aurait basculé à gauche. Sous - entendre, qu'une gestion de communauté de communes de droite et de gauche c'est la même chose, m'interpelle !...

 

Vitrolles : Les clés de la victoire de Guy Obino


Publié le mardi 18 mars 2008


Complément : Dans la version papier de La Provence, il y a aussi les raisons de la défaite de la droite : vote sanction contre SARKOZY, recyclage des ex FN/MNR sur la liste, présence active d'Hubert FAYARD ex 1er adjoint de Catherine Mégret dans le staff de Christian Borelli, manque de soutien de l'UMP, stratégie agressive de dénigrement du bilan et de la politique menée par Guy OBINO entre les 2 tours en total décalage avec la perception générale...

 

Guy Obino à Vitrolles : "On les a pliés!"

 

Publié le lundi 17 mars 2008

 

Mon analyse : Guy Obino se lâche !!!!!!!!!!

 

Vitrolles : Il y a une vie après la campagne municipale

 

Publié le jeudi 13 mars 2008


Le Journal La Provence nous apprend, dans sa version papier, que le FN appelle « à ne donner aucune consigne de voix aux amis de Messieurs Gaudin et Sarkozy (UMP) qui témoignent à l'égard du FN, de ses candidats et de ses électeurs d'un mépris injustifiable ». Invité à donner des précisions sur cette consigne, un responsable parisien du FN a expliqué que « les électeurs pouvaient voter blanc ».

 

 

Vitrolles : les deux finalistes affirment un style différent


Publié le mercredi 12 mars 2008

 

Mon analyse :

 

Dans la version complète de l'article (version papier) j'ai retenu quelques points.

 

Christian Borelli confirme que ses projets bénéficieront de financements publics et privés. Cela confirme mon analyse, d'avant le 1er tour sur son projet. A relire : Les grands projets pour Vitrolles du candidat UMP, un vent d'affairisme dans l'air ?

 

Pour l'anecdote, il est triste de le voir l'équipe de Guy Obino de « socialo-communistes ». C'était l'expression favorite des Mégret et consorts à Vitrolles (est-ce le hasard ?) que plus personne emploie en France depuis des lustres !

 

 

Vitrolles redevient presque une "ville normale"


Publié le mardi 11 mars 2008



Vitrolles : Guy Obino a failli être réélu dès le premier tour

 

Publié le lundi 10 mars 2008


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 08:54

 


Municipales 2008 à Vitrolles, premières analyses du 1er tour

 
 
 
 
 

Le Maire sortant Guy Obino a fait un bon score (48,41 %) en frôlant de quelques voix l’élection au 1er tour. En tant que membre de son équipe lors du mandat 2002- 2008, je suis content d’avoir contribué au bilan du 1er mandat, qui quelque part a été reconnu par les Vitrollais.

 
 
 

Le candidat UMP a fait un très mauvais score avec seulement 27,58 %. Cela prouve que l’ouverture par l’extrême droite à Vitrolles de Christian Borelli est un échec. Cela tient aussi surement à l’image du candidat, son passé, etc. Il avait aussi beaucoup misé sur la génération Sarkozy qu’il entendait incarner…

 
 
 

Ensuite il y a plusieurs surprises. C’est le très mauvais score du MODEM (6,68 %). Par rapport à l’investissement réel de l’équipe de William Carulla depuis des mois, je conçois que cela doit être démoralisant pour eux.

 
 
 

Seconde surprise, c’est le relatif bon score du candidat du FN, Eric Grandviergne (9,1%). En ne faisant quasiment rien pendant cette campagne, il capitalise essentiellement sur son logo. A contrario, il faut se rappeler qu’un Vitrollais sur 2 quasiment avait voté pour le FN et le MNR en 1995,1997, 2001, 2002, même si la balance avait penché pour le PS en 1995, et en 2002. L’extrême droite conserve donc un socle à Vitrolles. Il ne peut cependant pas se maintenir au second tour pour une triangulaire.

 
 
 

Troisième heureuse surprise, c’est le relatif bon score de la liste « Vraiment à Gauche », conduite par Jean-Marie Poncet (6,1%). Dans 3 bureaux de vote sur 24, le score dépasse même les 10 %.

 
 
 

Quant à la liste soutenue par le Parti des Travailleur, et conduite par Catherine Del Socorro, elle conserve son score traditionnel de 1,49%.

 
 
 
Et le deuxième tour ?
 
 
 

Il y aura donc un duel OBINO avec sa liste de Rassemblement Républicain et d’Ouverture face au candidat Christian Borelli de l’UMP. La liste de Guy Obino est évidemment en ballotage très favorable.

 
 
 

3 candidats ont obtenu plus de 5% des voix ce qui permet des fusions de liste.

 
 
 

Quelles seront les positions de Guy Obino vis-à-vis de la liste « Vraiment à Gauche » et du Modem ?

 
 
 

Quelles seront les positions de Christian Borelli vis-à-vis du FN et du Modem ?

 
 
 

Quelle seront la position et les consignes de vote du Modem ? Du FN ? De la liste « Vraiment à Gauche » ? De la liste du PT ?

 
 
 
A suivre dans les prochains jours…
 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 21:39

 


Vitrolles, résultats définitifs du 1er tour…

 
 

Inscrits : 23556   

 

Votants : 13985        59.37%   

 

Exprimés : 13647     57.93%

 

 

Liste de Rassemblement Républicain et d’ouverture (Guy Obino) : 48,41 % / (6606)

 
 
 

Liste UMP (Christian Borelli) :        27,58 % / (3764)

 
 
 

Liste MODEM (William Carulla) :   6,68 % / (911)          

 
 
 

Liste « Vraiment à Gauche » (Jean-Marie Poncet) : 6,1% / (833)

 
 
 

Liste FN (Eric Granviergne) : 9,1 % / (1329)

 
 
 

Liste PT (Catherine Del Socorro) : 1,5 % / (204)

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 06:09

 


C’est terminé, aujourd’hui je suis redevenu un simple citoyen !

 
 
 
 
 

Légalement, mon mandat d’adjoint au maire s’est terminé hier soir. Je ne suis plus un élu de la république, et je suis redevenu un citoyen lambda. Certes je ne suis pas seul, et c’est le lot commun de plus de 500 000 élus des 36 500 communes de France !

 
 
 

Je vais donc ranger soigneusement et avec un pincement au cœur ma belle écharpe tricolore, symbole de la République et la cocarde prévue pour ma voiture que je n’ai d’ailleurs jamais utilisée. C’est mon coté « contre les privilèges »…

 
 
 

Cela met fin à plus de 5 années (octobre 2002 – mars 2008) d’engagement pour ma commune. Ce n’est pas rien en termes d’implication personnelle, retombées familiales, etc.  C’est aussi très riche aussi en termes d’expériences, de rencontres, de confrontation à la réalité politique, etc.

 
 
 

Les circonstances ont fait que je ne repars pas pour un éventuel second mandat. C’est ainsi. Je me suis expliqué sur les raisons, et l’analyse politique que l’on peut en faire.

 
 
 

La vie militante continue cependant. Pourquoi s’arrêterait-elle ? Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Elle sera aussi riche, je pense dans les mois à venir avec la reconstruction de la Gauche ! Je compte bien y prendre part…

 
 
 

Pour des raisons personnelles et un petit problème de santé sans gravité, je ne tiendrai pas de bureau de vote comme je l’ai fait en tant que scrutateur, assesseur ou Président depuis plus de 10 ans.

 
 
 

J’irai bien sur accomplir mon devoir d’électeur. Je scruterai les résultats électoraux de ma commune, de celles du département et d’ailleurs avec attention ce soir. Pour la première fois depuis 10 ans, je pourrai être devant la télé à 20h00 pour les premiers résultats et débats.

 
 
 

Je reviendrai bien évidemment sur ce blog pour faire part de mon analyse.

 
 
 

A suivre,

 
 
 

Didier HACQUART

 
 
Repost 0
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 14:25

Le Journal Le Monde a retrouvé les ex FN, MNR recyclés par l’UMP… 

 
Il y a quelques Vitrollais dans le lot sans oublier Marignane !
   

Dans les Bouches du Rhône, l’ouverture à l’UMP c’est par l’extrême droite.

 
DH
 

 
 

Les figures frontistes des années 1990 ont rejoint le centre et l'UMP

 
 
 

Le MONDE.fr du 23.02.08

 



 

Ils ont participé à la montée du Front national au début des années 1990 et on les retrouve aujourd'hui dans le giron de la droite classique ou parfois du centre. Le plus emblématique d'entre eux, Jacques Peyrat, ancien compagnon de route de Jean-Marie Le Pen et toujours ami de celui-ci, élu maire de Nice en 1995, n'a pas tardé à adhérer au RPR puis à l'UMP. Suspendu en janvier car il se présente à sa succession alors que l'investiture a été attribuée au secrétaire d'Etat à l'outre-mer, Christian Estrosi, M. Peyrat continue de revendiquer son appartenance à l'UMP.

 
 
 

Daniel Simonpieri, ex-FN, ex-MNR, parti de Bruno Mégret, maire de Marignane depuis 1995, n'a pas franchi le pas de l'adhésion. Mais il siège en tant qu'apparenté au groupe UMP du conseil général des Bouches-du-Rhône et c'est lui que le parti du président de la République a choisi pour porter ses couleurs aux municipales.

 
 
 

Une décision qui a provoqué la colère d'Eric Le Dissès, responsable UMP de la circonscription, lequel a monté sa propre liste. En 2002, M. Simonpieri avait appelé à voter Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. M. Le Dissès estime qu'il "n'a jamais pris ses distances avec l'extrême droite".

 
 
 
"MILITANTISME COURAGEUX"
 
 
 

A Vitrolles, ex-fief du couple Mégret, d'anciens frontistes et MNR, Alain Césari et Norbert Rodriguez, convertis au villiérisme, figurent sur la liste UMP menée par Christian Borelli. (1)

 
 
 

De même, à Aubagne, un de leurs amis, Jean-Dominique Roubaud - qui, il y a peu, disait : "Il faut appeler un chat un chat et un délinquant immigré, un immigré délinquant, et se donner les moyens d'en réduire le nombre" -, s'est rapproché de l'UMP Sylvia Barthélémy. Cette dernière vante le "militantisme actif et courageux" de M. Roubaud qu'elle a pris comme colistier en place éligible.

 
 
 

L'étiquette du Mouvement pour la France, le parti de Philippe de Villiers, n'est toutefois pas la meilleure pour tisser de nouveaux liens. Jacques Bompard, maire d'Orange, converti au villiérisme, se voit opposer un candidat UMP aux municipales, Pascal Vielfaure, nouveau venu en politique.

 
 
 

D'autres anciens frontistes et mégrétistes ont opté pour l'étiquette Centre national des Indépendants et paysans (CNI), parti associé à l'UMP. Ils se retrouvent tout naturellement intégrés à des listes menées par des représentants de l'UMP. Tel est le cas de Patrick Bunel, ancien responsable départemental pour la sécurité du FN dans le Calvados et ancien chargé de mission de Catherine Mégret (MNR) à Vitrolles. Responsable du parti dans le Calvados, il figure sur la liste de Christiane Gasnier (UMP) à Sainte-Mère-Eglise (Manche) (2).

 
 
 

Laurent Isoré, ex-responsable du Front national de la jeunesse pour l'Oise, passé au MNR, a intégré le CNI, et se présente aux municipales et aux cantonales à Nivillers (Oise) sous le label UMP-CNI.

 
 
 

Stéphane Bourhis, ancien proche de Bruno Mégret, et proche des régionalistes d'extrême droite d'Alsace d'abord, n'a pas eu à adhérer à un nouveau parti pour se retrouver en troisième position avec des UMP et des centristes dont Pascale Jurdant-Pfeiffer, conseillère générale Modem, sur une liste "divers" menée par Stéphane Gayet (Modem) à Hoenheim (Bas-Rhin).

 
 
 

Christiane Chombeau

(1) A lire aussi sur politique.net :
 
 

 


(2) Patrick BUNEL est le Directeur du musée de l’Airbone de Sainte Mère l'Eglise

 
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article
8 mars 2008 6 08 /03 /mars /2008 06:08

 


Après mes municipales viendra pour le PS le temps du congrès. Comme déjà évoqué, il est à souhaiter que les résultats des municipales soient interprétés correctement.

 
 
 

Il faudra s’interroger aussi pourquoi autant de candidats socialistes ont honte de mettre le logo sur leurs affiches et propagande électorale, voire même de se revendiquer du PS… Paradoxalement, ce sont d’ailleurs ceux qui se réclament de la majorité du parti.

 
 
 

L’exemple italien de Romano Prodi a prôné par les mêmes très souvent, a montré ses limites dernièrement.

 
 
 

Au-delà, je souhaite vous faire partager l’analyse de Jean- Luc Mélenchon qui dans cette perspective d’après élection, revient sur l’événement politique qui se déroule actuellement en Allemagne avec le Die Linke.

 
 
 
A suivre…
 
 
 
DH
 

 
 

Mélenchon : vers un front rouge ! (*)

 


Pour le sénateur socialiste, il faut constituer un front comparable à celui de Die Linke en Allemagne

 
 
 

Le Nouvel Observateur. - La Gauche (Die Linke) progresse. Ce regroupement d'ex-communistes de l'Allemagne de l'Est et de déçus de la social-démocratie constitue-t-il à vos yeux une chance ou un modèle

 

 ?
Jean-Luc Melenchon. - Pour l'Allemagne, à coup sûr, c'est une chance. Quel signe fort de la réunification de l'Est avec l'Ouest ! C'est ensuite un démenti cinglant aux thèses du SPD, qui, comme le PS en France, justifie son orientation politique par un prétendu glissement sociologique à droite de la société. Avec Die Linke, il y a de nouveau une majorité de gauche en Allemagne. Cela parce qu'est rouvert, devant les électeurs, le débat fondamental sur la nature des compromis avec le capitalisme de notre époque. Bref : quand la question sociale trouve des porte-voix, c'est toute la gauche qui progresse. Là est le modèle.

 


N. O. - La leçon ne vaut donc pas seulement pour l'Allemagne...

 


J.-L. Melenchon. - Comment ne pas voir toute la vieille social-démocratie européenne en train de se diluer dans le libéralisme ! Pour sauver ses meubles, elle préfère en Allemagne, aux Pays-Bas, gouverner avec la droite plutôt qu'avec l'autre gauche. C'est logique. Elle ne sait plus rien faire d'autre que de gérer l'ordre établi. Elle a clos en catimini le débat sur le partage des richesses. Pour toute la gauche européenne, Die Linke est une bouffée de fraîcheur au moment où la vieille social-démocratie pourrit par la tête.

 


N. O. - Die Linke - ou l'équivalent - en France, c'est possible ?

 


J.-L. Melenchon. - La méthode est transposable. Avant d'évoluer, Die Linke a été un front. Chacun y trouvait sa place sans rien perdre de son identité. Voilà qui parle à toutes les composantes de l'autre gauche et surtout aux communistes... En Italie, la même coalition vient de s'organiser. En France, un tel front aboutirait également à un rééquilibrage de la gauche. Il ne s'agit pas de diviser, mais d'enclencher une nouvelle dynamique pour toute la gauche. Sans cela, comment empêcher l'étiolement de la gauche dans les querelles de personnes du PS ? Comment être une alternative à la droite sans contester en pleine lumière, programme en main, les certitudes idéologiques obsolètes des dirigeants sociaux-démocrates français, leur résignation économique, leur conformisme productiviste, leur hallucination européiste ?


 
 
 
François Bazin / Le Nouvel Observateur
 
 
 

(*) Nouvel obs.fr du 06/03/08

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti Socialiste
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 16:02

 


A lire, la mise à jour du 07/03/08 de l’actualité de la campagne municipale à Vitrolles sur le net …

 
 
 
Elles sont jeunes et elles s’engagent !…
 
 
 
DH
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Municipales 2008
commenter cet article