Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 04:56

 

L'enjeu des législatives, c'est de donner une majorité à françois Hollande, mais une majorité qui renforce la Gauche, avec le Front de Gauche, car sur le fond rien n'est réglé  !

 

DH

 


Tenir tête à la troïka européenne

Vendredi 1 Juin 2012
 


Com_ue

 

La Commission européenne a envoyé en catimini ses fonctionnaires à Paris pour émettre des exigences quant à l’évolution économique et sociale de la France. Cette procédure relève de la scandaleuse disposition du semestre européen adoptée par toutes les forces politiques du parlement français à l’exclusion des députés et sénateurs au Front de Gauche, et qui consiste à contrôler les projets de budget des états avant même que les parlements nationaux aient eu à les voter.


Comme prévisible, la Commission a rabâché ses crédos libéraux : réformes structurelles sous peine de sanctions, allègement de la fiscalité sur le travail, plus de concurrence dans le commerce de détail, les services, les industries de réseau comme l’électricité et le transports ferroviaire, trop de protection légale des contrats de travail, et nécessité que les licenciements économiques puissent aussi être autorisés pour améliorer la rentabilité des entreprises, trop de réglementation en général. En résumé, ce que réclame la Commission, c’est la privatisation d’EDF et de la SNCF, l’ouverture des commerces 7 jours sur 7 et à toute heure, la casse du droit du travail et jeter les salariés au chômage pour que les actionnaires se remplissent un peu plus les poches.


Mais, comme la Commission en veut toujours plus, elle exige aussi que l’évolution des dépenses publiques soit inférieure au taux de croissance du PIB, qui étant actuellement de 0,2 % alors que l’inflation est attendue à 2,2 % pour 2012, signifierait donc une baisse des dépenses de 2 %. Ajoutées à la réclamation de la baisse des dépenses sociales et celles des collectivités locales, ce sont les mêmes recettes imposées dans toute l’Europe, et qui mènent à la récession, que veut imposer la Commission européenne à la France.


Si nous ne voulons pas subir une telle politique de régression, il n’y a qu’une solution : envoyer beaucoup de députés du Front de Gauche à l’Assemblée nationale qui sauront tenir tête à tous ceux qui accepteront de se soumettre aux diktats de la troïka européenne, à commencer par le nouveau gouvernement socialiste dont on n’a pas entendu beaucoup de rejet des prétentions libérales ainsi exprimées.


Martine Billard,
co-présidente du Parti de Gauche

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 03:31

 

Malade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas mieux...

 

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 03:24

 

 

 

Malade.jpgMon internet est toujours convalescent, ce qui ne facilite pas la gestion de ce blog avec un accès au réseau par intermittence.

 

France Télecom est sur le coup depuis fin avril... Mon problème serait dû à une perturbation sur l'installation d'un voisin. Comme il est chez un autre opérateur, cela met du temps à se régler !!!

 

DH

 

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 03:21


 

Chacun sans doute rejette la responsabilité sur l’autre, mais pour le Parti de Gauche, il faut être clair !

 

Cela nous concerne d’autant plus localement, par ce que la 12ème fait partie des circonscriptions à risques, qui plus est avec une candidature PS et EELV…

 

A suivre !

 

DH

 


 

 

Histoire d’un échec

 

Vendredi 18 Mai 2012

 

La négociation pour trouver un accord sur les circonscriptions dites à “risque FN” a échoué. Nous le regrettons profondément pour avoir été les initiateurs de cette tentative
 
En novembre dernier, le Parti de Gauche a en effet été le premier à proposer cette discussion. Le Parti socialiste l’avait alors refusée au prétexte qu’elle était conditionnée par un engagement à faire partie de la future majorité politique de François Hollande. Nous avons malgré tout ensuite sans cesse renouvelé cette proposition. Nous considérions en effet qu’aucune condition ne se justifiait dans un combat de ce type. Finalement, après que Jean-Luc Mélenchon lui-même a réitéré notre volonté le 24 avril, François Hollande donnait son accord.

 

Nous doutons aujourd’hui que la direction et les négociateurs du PS aient eu réellement la volonté de le concrétiser avec le Front de Gauche et plus particulièrement le PG. Malgré différentes propositions avancées par le Parti de Gauche, le Parti Socialiste trouvait toujours une bonne raison pour refuser. Et ce malgré une dernière tentative commune du FDG ce mardi qui intégrait la répartition de circonscriptions voulues par le PS. De son côté EELV a surtout essayé de compenser les dissidences socialistes contre leurs candidats par des retraits de candidats du Front de Gauche.

 
Nos efforts auront été vains. Manifestement le PS, avec l’appui d’Europe Ecologie-Les Verts, fait passer sa volonté d’être seul majoritaire à l’assemblée nationale avant tout autre considérant. Il se lance du coup dans des comptes d’apothicaire qui empêchent toute négociation sérieuse avec une force qui, faut-il le rappeler, est la 2ème de la gauche à l’issue des Présidentielles et a permis l’élection de François Hollande. La direction socialiste a tort : en juin prochain il faudra avant tout qu’il y ait plus de députés de gauche que de droite à l’assemblée ce qui suppose que tous les électeurs de gauche aient à cœur de se mobiliser au 2ème tour pour le candidat de gauche le mieux placé. Le bouclier anti-droites que nous proposions était une bonne solution pour cela. C’est une occasion ratée.

 
Malgré tout, le Parti de Gauche sait faire prévaloir l’intérêt général dès lors que le risque FN est trop fort. C’est pourquoi nous avons décidé de montrer que le rassemblement à gauche était possible en nous retirant unilatéralement de deux circonscriptions particulièrement critiques : la 1ère de l’Aube et la 7ème de Moselle. Nous faisons ce geste sans aucune contrepartie, comme notre appel à battre Nicolas Sarkozy entre les deux tours. Partout ailleurs, soit dans 103 circonscriptions, nos candidats et candidates partiront de façon autonome sous les couleurs du Front de Gauche.   

 

Eric Coquerel, Secrétaire national du Parti de Gauche en charge des relations unitaires

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 04:49

 

Au fait le 10 juin, on vote Front de Gauche !!!!!!!!!

 

Après la Présidentielle avec Mélenchon, Il est essentiel de conforter le Front de Gauche, pour que la politique de François Hollande ne dérive pas trop...

 

DH

 


 

EXE-4p-13-12-BD.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 04:08

  

Si vous hésitez encore à voter pour le Front de Gauche, alors écoutez Alexis TSIPRAS !!

 

DH

  


   

Il faut écouter Tsipras

Mardi 22 Mai 2012
 

 

 

Illustrations-alexis-tsipras

 

 

Alexis Tsipras était ce lundi 21 mai de passage à Paris. Cet homme est le principal dirigeant de Siriza, deuxième formation politique et premier parti de gauche d’un pays, la Grèce, qui concentre aujourd’hui l’attention de tous les gouvernements européens parce que s’y joue en partie l’avenir de l’Europe. Et pourtant, personne, à part le Front de Gauche, n’a reçu Tsipras.



Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, déclarait le jour même sur Europe 1 « il faut bien qu’on explique sans arrogance à nos amis grecs que s’ils veulent rester dans l’euro, ce qui est je crois une majorité d’entre eux, ils ne peuvent pas se prononcer pour des formations qui de fait les feraient sortir de l’euro ». Il ne pensait hélas pas au PS grec, le PASOK, ou à la droite qui ont conduit la Grèce à la ruine et l’euro au bord du gouffre en appliquant les plans d’austérité de la Troïka. Non, il visait Siriza, favori des sondages pour les législatives du 17 juin prochain. Mieux vaudrait donc voter pour un candidat de droite que pour l’autre gauche ? C’est un propos grave pour un homme de gauche. Cela mérite au moins une franche discussion pour convaincre les hérétiques. Mais ni Fabius ni aucun de ses représentants n’a accepté, sans arrogance, de discuter avec un homme qui porte des propositions alternatives, au moins pour les connaître voire pour les critiquer. Et le PS ? Lui aussi aurait pu recevoir Tsipras, au nom de l’internationalisme dont il se réclame. Porte close à nouveau de ce côté-là.

 

Ainsi va l’Europe austéritaire sur ses rails meurtriers. Le vote des peuples compte pour du beurre. « La Grèce doit respecter ses engagements ». Moscovici et Schauble, les ministres de l’économie français et allemands, réunis lundi aussi à Berlin, l’ont répété. Cette position condamne à elle seule l’Europe ! Elle légitime un coup de force. Lesdits engagements n’ont jamais été souscrits librement par la Grèce mais imposés par la Troïka. Ils ont été rejetés sans ambiguïté par le vote populaire. De quel droit pouvons-nous les infliger au peuple grec ? Ils sont inatteignables. La Grèce est plus endettée aujourd’hui qu’elle ne l’était avant dix plans d’austérité. Ces nouvelles saignées l’anémieraient davantage. Cet entêtement fragilise toute la zone euro. La dette grecque était de 298 milliards avant les plans d’austérité. Le coût du sauvetage pour l’Union s’élève déjà à 340 milliards. Que d’économies aurions-nous fait en appliquant la proposition du Front de Gauche d’un prêt direct de la BCE à l’Etat grec !

 

L’obstination dans l’erreur conduit à la surenchère dans l’énormité. Désormais on explique aux Grecs qu’ils risquent de sortir de l’euro s’ils votent mal. Mais les traités européens ne prévoient aucun dispositif permettant d’exclure un pays de l’euro ! Quel bobard inventera-t-on demain pour faire revoter les Irlandais si leur referendum le 31 mai conduit au rejet de la règle d’or ? Comme cela jusqu’à quand ? Je comprends qu’on ne puisse changer le cours de l’Europe en quelques semaines. Mais les représentants de la France doivent au moins agir pour cela. Ils disposent de l’autorité du vote populaire. Partout en Europe une autre voix est attendue et beaucoup espèrent que la France la portera. Quant à nous, nous faisons notre part du travail. Nous travaillons à améliorer concrètement le rapport de forces pour changer d’Europe en faisant voter massivement Front de Gauche aux législatives.

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 03:41

 

panne 

 

 

Pas de panique ! Je n'ai pas déserté la toile !!!

 

Mais disons que quelques jours de repos dans le Lot profond sans internet, et une panne internet à la maison à mon retour (résolu a priori après 3 interventions à la maison et dans le quartier de France Telecom), tout cela a fait que j'ai déserté un peu la toile. Mais l'activité va reprendre au plus tôt !

 

A suivre !!!

 

DH

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 03:11

 


 

 

L’Allemagne, ce n’est pas que celle de MERCKEL. Au Parti de Gauche, nous avons aussi

des camarades allemands qui ont ouvert la voie avec Oskar LAFONTAINE et le Déi Lénk…


DH

 

 


 

Maintenant il faut un vrai changement de politique 

 

 

Mardi 8 Mai 2012



Déi Lénk salue le fait que les électeurs français ont mis à l’écart le président sortant Nicolas Sarkozy et sa politique de destruction de l’Etat social au seul profit des riches. En votant pour François Hollande, le peuple français a clairement exprimé sa volonté de changer de politique. La France et l’Union Européenne ont besoin d’un changement dans les pratiques de prises de décision et dans les orientations générales des politiques européennes intergouvernementales. Le résultat important de Jean-Luc Mélenchon et du Front de Gauche au premier tour de ces élections constitue un signal fort: Le nouveau président ne doit pas imiter la politique d’austérité des sociaux-démocrates grecs, espagnols ou portugais, mais mener une politique sociale centrée sur les besoins des citoyennes et citoyens et non au service des spéculateurs financiers.

 

Les résultats des élections législatives grecques constituent un autre message politique fort qui discrédite les partis de gouvernement traditionnels qui ont fait s’engouffrer la Grèce de plus en plus. Le peuple grec a lui aussi dit non aux politiques d’austérité et au dictat de la Troïka (BCE, FMI et Commission européenne). Déi Lénk salue le résultat de SYRIZA, le «front de gauche» grec, qui est désormais la deuxième force politique du pays.

 

Les résultats de ces deux élections constituent une victoire politique considérable et un espoir pour les peuples européens, tout en sachant que le capitalisme ne fait jamais de cadeaux et qu’il faut donc continuer et renforcer la lutte pour nos droits sociaux et démocratiques.

 

Déi Lénk (Luxembourg) / http://www.dei-lenk.lu/

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 04:07

 


 

 

EXE-Leg12-affiche-13-12A Vitrolles, Marignane, Gignac, Chateauneuf, Ensuès, Saint-Victoret, Sausset, Carry, au Rove,  pendant plusieurs semaines, des dizaines et dizaines de citoyennes et de citoyens ont rejoint le Front de Gauche pour en faire ce qu'il est aujourd'hui : le rassemblement de la gauche qui ne renonce pas et n'a pas peur d'affronter la finance et les puissants.

 

Forts de cette dynamique, nous devons maintenant porter à l'Assemblée Nationale des députés du Front de Gauche qui défendront les mesures d'urgence sociale dont les classes populaires ont plus que jamais besoin. Dans un scrutin où la pression du vote utile n'existe plus, il est enfin permis de voter en toute liberté de conscience. Après avoir chassé la droite du pouvoir le 6 mai, il est maintenant grand temps de choisir la gauche que nous voulons.

 

C'est pourquoi nous avons besoin d'être nombreux, tous unis, pour battre Éric Diard  et envoyer Jean-Claude Labranche nous représenter à l'Assemblée.

 

Le 10 juin, pour battre la droite et changer nos vies, rejoignez-nous et, ensemble, nous changerons la gauche !

 

Ce comité de campagne,  doit être une belle et grande réussite. Tous ensemble lançons la grande campagne populaire du Front de Gauche.

 

Plus nous serons nombreux, plus nous nous sentirons forts, tous ensemble, pour continuer le combat.

 

Que vous vouliez donner un coup de main à distribuer des tracts et faire du porte-à-porte, que vous vouliez coller des affiches, échanger avec nous sur la campagne du Front de gauche, ou que vous vouliez simplement jeter un œil, vous êtes les bienvenu(e)s.

 

Nous comptons  sur votre présence

 

Amicalement

 

Jean-Claude Labranche & Annie Berthollaz

 

 

Collectif  de campagne :

 

On change la gauche pour changer nos vies !

 

C'est mardi 15 mai à 18h  au local de campagne de Vitrolles

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 03:27

Que la soirée de dimancher dernier était booonne !

 

DH

 


 

 

 

950731_bastille-second-tour-election-hollande-presidentiell.jpg

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article