Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 03:43


Je vous livre le communiqué du parti de Gauche qui résume bien la situation à l’issue du 1er tour des législatives.

 

Localement dans la 12ème des BdR, on peut être déçu, mais aussi fier de notre score compte tenu du contexte. Le « vote utile à gauche » a certainement renforcé le candidat PS au détriment du candidat du Front de Gauche.

 

Je salue le combat de Jean-Luc Mélenchon contre le FN. J’étais exaspéré hier soir entendant « FOG » dire que la dédiabolisation de LE PEN avait fonctionné. Evidemment, il y a contribué avec ses œillères lui et ses confrères … Il faut aussi déplorer l’attitude du PS et notamment celle Martine AUBRY et de Jean-Marc AYRAULT venus soutenir le candidat controversé localement et adversaire de Jean-Luc MELENCHON.

 

A suivre…

 

DH

 

 


 

 

1er tour des élections législatives

 

Déclaration du Parti de Gauche

 

 

Lundi 11 Juin 2012

 

Le premier tour de ces élections législatives révèle une fois de plus la crise profonde de la 5ème République, comme en témoigne le record d’abstention. Le présidentialisme, renforcé par l’inversion du calendrier et l’absence de réelle campagne civique en faveur de l’élection des représentants à l’Assemblée nationale auront achevé de détourner plus de 2 électeurs sur 5 de ce scrutin déterminant.

 

 Le bipartisme sort également renforcé du scrutin, dominé par un vote légitimiste de soutien au Parti socialiste dans le cadre de la majorité présidentielle. Le Parti de Gauche déplore l’absence d’une véritable campagne nationale posant les enjeux de cette élection. Aucun débat de confrontation politique digne de ce nom n’aura en effet été organisé pour permettre aux citoyens de se forger leur opinion de façon libre et éclairée. Bien que quatrième force politique du pays et deuxième force à gauche, le Front de Gauche risque de n’avoir que 10 députés, dont Marc Dolez dans la 17ème circonscription du Nord, dont nous saluons l’élection. A la proportionnelle, avec 6,91%, en progression de 61% par rapport aux scores comparables de 2007, le Front de Gauche aurait 40 députés.


Dans ce cadre, la candidature de Jean-Luc Mélenchon à Hénin Beaumont avait pour objectif de poursuivre la lutte contre les idées du Front National. Nous saluons ce combat courageux car rien ne l’obligeait à prendre ce risque. Mais sa présence dérangeait les combines locales et de la même façon que nous avons été bien seuls pendant la présidentielle à nous battre contre les idées d’extrême-droite. Ainsi, rien ne lui aura été épargné dans cette législative y compris de la part de la direction du Parti Socialiste.


Pour le second tour, le Parti de Gauche appelle à tout faire pour que tous les candidats du Front de Gauche présents au second tour soient élus le 17 juin. Il appelle partout à battre la droite et l’extrême-droite. Compte tenu des positions exprimées dimanche soir par nombre de dirigeants UMP rappelant aux électeurs du FN qu’ils avaient les mêmes valeurs, le Parti de Gauche ne donne pas de consigne de vote en cas de duel UMP-FN.


Le Front de Gauche continue. Les deux campagnes électorales, présidentielle et législatives, ont permis son déploiement dans tout le pays avec de nombreux syndicalistes, militant-e-s associatifs et de jeunes le rejoignant. Il va poursuivre son travail d’enracinement car il est indispensable pour les batailles qui s’annoncent contre les promoteurs des politiques d’austérité dans tous les pays d’Europe.

 

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 22:24

 


 


Résulats du 1er tour de la 12ème circonscription des Bouches du rhône

 

Triangulaire UMP - PS - FN au second tour.

 

 

Inscrits 89006
Votants 50365
Exprimés 49697
Abstention  43,41%
   
E.DIARD UMP 29,21%
V.BURRONI 27,36%
P.CUPOLATI FN 16,68%
JC.LABRANCHE FdG 7,10%
P.VILORIA 4,65%
P.SOUVET EELV 2,60%
A.VINCI  EXD 0,92%
J.RAVENET DVE 0,88%
C.AVEDISSIAN 0,66%
A.BOYE DVD 0,48%
F.ROCHE LO 0,38%
F.DJEDOU-BENBIB DIV 0,17%
B.DURAND 0,003%
Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 03:41

 

Aux urnes citoyens !!!

 

DH

 

 

 

vote-utile2.jpg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 23:55

 


 

Dimanche, pour moi, c'est LABRANCHE du Front de Gauche !!!

 

 

DH

 


  http://www.jeanclaudelabranche.fr

EXE-CIRCULAIRE.jpeg

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 04:10

 

Le 10 juin on vote Front de Gauche et dans la 12ème,des BdR, Jean-Claude LABRANCHE !

 

DH

 


 

Derniers jours

Mardi 5 Juin 2012
 


Une poignée de jours nous sépare désormais du premier tour. Le vote confirmera que l’alternance à gauche est engagée. La défaite de Sarkozy a déjà commencé à fissurer profondément l’édifice UMP pris dans une guerre au sommet dont on ne voit pas comment elle pourrait se résoudre pacifiquement. La ligne dure continue à dominer le parti ex-présidentiel, engagé dans une entreprise extraordinairement périlleuse de concurrence avec l’extrême-droite qui l’amène parfois à la remplacer, souvent à la légitimer. Cette orientation d’extrême-droitisation a été défaite à la présidentielle, elle le sera aux législatives. Une campagne de quelques courtes semaines entrecoupées de ponts ne peut inverser le rapport de forces dans le pays. De plus, le vote de dimanche aura lieu avant que tout bilan de l’action gouvernementale puisse être fait. Aucun événement n’est survenu qui pourrait faire changer d’avis un nombre significatif d’électeurs après la victoire de la gauche à la présidentielle. Mais cette nouvelle configuration à droite change la suite. L’opposition au gouvernement socialiste élue dans ces législatives sera fermement installée sur les terres idéologiques du Front national. Et l’espace de conquête de ce dernier sera élargi d’autant.

 

Face au danger renforcé, il faut une alternative renforcée à gauche. Il le faut car la crise va connaître de nouveaux rebonds et approfondissements. La Grèce ne remboursera pas. Lorsque nous l’avons dit, dès le premier jour, on nous a regardés de haut comme des incroyants incapables d’admettre la redoutable efficacité des remèdes du bon docteur Strauss-Kahn à la tête du FMI. Nous avions hélas raison et même les banques ont du l’admettre en s’asseyant sur une partie de leurs créances. Elles n’ont pas fini de le faire et certaines sont prises jusqu’aux essieux dans le défaut grec. Et que diront-ils quand nous en serons à l’Espagne ? Jusqu’à maintenant la seule réponse des dirigeants de l’Union est la fuite en avant dans l’Europe austéritaire. Ils continueront tant qu’un peuple ne les aura pas arrêtés. Car cette ligne est un triomphe politique pour eux. D’anciens banquiers ultralibéraux trustent les fonctions européennes, voient leurs prérogatives gonfler avec la crise et se retrouvent même parfois propulsés à la tête de gouvernements ! Mais pour nos sociétés, le désastre est au bout de la route. Ou alors le changement d’itinéraire. Or pour cela il faut un outil politique capable d’organiser la bifurcation qui sera l’issue positive à l’impasse.


Le fleuve finit toujours par creuser son cours. Qui eut dit en Grèce qu’une des composantes d’une autre gauche mortellement divisée, petit parti originellement si éloigné de toute ambition gouvernementale, deviendrait le recours à gauche et dépasserait les socialistes inoxydables du PASOK ? Mais que de souffrances inutiles pendant cette longue marche vers l’alternative ! En France nous pouvons aller bien plus vite grâce à l’existence du Front de Gauche. 4 millions de voix rassemblées sur une orientation combattive et claire. Une union qui continue de grandir et devient un rassemblement populaire. Dimanche prochain elle peut conforter son poids. Elle peut aussi être en position d’arracher des élus qui seront autant d’outils de résistance, appréhendables par le grand nombre, donnant confiance dans la possibilité de se rassembler majoritairement contre la finance. Si nous y arrivons, tout change !

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 04:55

 


 

 

C'est aujourd'hui !!!!!!!!!!

 

DH


 

logo Labranche

 

 

GRAND MEETING

JEUDI 07 JUIN 2012

 

18h30EXE-Leg12-affiche-13-12

Salle Polyvalente

Saint Exupéry

Avenue Jean Mermoz

MARIGNANE



Sous la présidence de

Georges Rosso Maire du Rove,

&

Marie-Claude Gargani

élue municipale à Marignane



 

 

 

Prendront la parole

 

Alain Hayot, délégué national du PCF à la Culture

 

Gérard Perrier du Parti de Gauche 

 

Nanie Bellan de la Fase

 

Une représentante du Front de Gauche de la jeunesse


 Annie Berthollaz, suppléante du Front de Gauche

dans la 12ème circonscription

&

Jean-claude Labranche,

candidat du Front de Gauche dans la 12èmecirconscription

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 02:02

 


 

 

Après avoir retiré l'investiture de Sylvie Andrieux à Marseille, le PS doit prendre toutes ses responsabilités...


DH

 

 


 

 

Le PS doit soutenir Marie Batoux


Lundi 4 Juin 2012
 


Le Parti Socialiste a retiré son investiture à Sylvie Andrieux dans la 3ème circonscription des Bouches-du-Rhône en raison de son renvoi en justice. Il s’agit d’une bonne décision. Mais le PS doit aller plus loin.


En effet seule désormais Marie Batoux, candidate du Front de Gauche, est dans la capacité de battre la droite et le FN qui veulent profiter de cette affaire. Nous demandons donc à la direction nationale du PS de donner une claire consigne de vote en appelant au rassemblement derrière cette candidature. Ce serait un geste républicain fort mais aussi une nécessité si le PS veut aller jusqu’au bout de sa logique, Sylvie Andrieux utilisant toujours le logo socialiste dans son matériel de campagne. Nous appelons donc le BN du PS réuni mardi à soutenir la candidature de Marie Batoux.


 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 04:02


logo Labranche

 

Le 10 juin 2012, pour le 1er tour de la législative, il est essentiel de donner une majorité de gauche, et pour cela de renforcer le Front de Gauche, dans la suite logique de la campagne de Jean-Luc Mélenchon à la Présidentielle.

 

N’oublions pas que tout reste à faire et qu’il …faut mettre la pression pour éviter toute dérive social-démocrate.

 

Dans la 12ème circonscription, il faut faire confiance à Jean-Claude LABRANCHE le candidat du Front de Gauche !

 

Pour en savoir plus, vous êtes invités à la réunion du 7 juin à Marignane

 

DH

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 03:49

 

Après les révolutions arabes, la révolution érable... Le Québec n'est pas la Tunisie , l'Egypte ou la Lybie, mais à chaque fois, il est question d'un manque de libertés et du mépris du peuple...

 

DH

 

 


Vers une révolution citoyenne au Québec ?


Lundi 28 Mai 2012 /  Sébastien Polveche


Manifestation étudiante au Québec

 

Au Québec, le mouvement étudiant lutte courageusement depuis plus de 3 mois contre une hausse des frais d’inscription de 1 780 dollars sur 7 ans, décidée par le gouvernement libéral de Jean CHAREST. Ce mouvement a été qualifié par the Guardian  "d’opposition politique la plus radicale au néo-libéralisme en Amérique du Nord".

 

« Quand l’injustice est loi, la résistance est un devoir »


Le gouvernement de Jean CHAREST a refusé pendant plus de deux mois d’ouvrir des négociations avec les organisations étudiantes. Aux revendications étudiantes, le gouvernement CHAREST n’a opposé que mépris, qualifiant les étudiants en grève d’enfants gâtés ne voulant pas assumer « leur juste part ». Il a, en parallèle, encouragé discrètement des actions judiciaires, intentées par des étudiants non–grévistes (proches du parti libéral), et visant à obtenir la reprise des cours à titre individuel. A ce mépris, les étudiants ont répondu en multipliant les manifestations, les occupations, voire les blocages (notamment du Pont Jacques Cartier). Le grand défilé du 22 mars à Montréal a rassemblé plus de 200 000 personnes. A la mobilisation des étudiants, le gouvernement a opposé les matraques et la répression ! Depuis le début du mouvement, plusieurs milliers de personnes ont été arrêtées dans le cadre des manifestations. Chaque manifestation a occasionné son lot d’éclopés, victimes des violences policières. Les violences ont culminé lors de la manifestation de Victoriaville (04 mai) où trois manifestants ont été blessés au visage par des tirs de balles en caoutchouc.

 

Face à la détermination des étudiants, le gouvernement a dû se résoudre à engager un simulacre de négociations se traduisant par une augmentation encore plus importante des frais d’inscription (passant de 1625 sur 5 ans à 1780 dollars sur 7 ans). Le gouvernement aura tout tenté, jusqu’à faire adopter vendredi 18 mai une loi spéciale, la loi 78, restreignant fortement la liberté de manifestation. Cette « loi - matraque » interdit de fait les piquets de grève en exposant leurs participants à de fortes amendes : jusqu’à 125 000 dollars pour une association. Cette loi constitue une fuite en avant autoritaire d’un gouvernement incapable d’engager une négociation sérieuse avec les organisations étudiantes.

« Si la grève est étudiante, la lutte est populaire »

Cette loi aura constitué la « goutte d’eau qui fait déborder le vase ». Elle a constitué un vrai faux pas de la part du gouvernement. Le corps social finit par réagir : le « Journal de Montréal » a publié une enquête selon laquelle 53% des québécois trouvent que le gouvernement va trop loin. Le mouvement est désormais soutenu par de vastes secteurs de la société (syndicats, écologistes, féministes, avocats,...). La manifestation contre la loi spéciale du 22 mai a réuni plus de 250 000 personnes, avec la participation de syndicats tels que la FTQ. Plusieurs centaines d’avocats se sont proposés d’aider bénévolement les étudiants à contester juridiquement la loi. Les associations étudiantes, appuyées par près de 70 organisations ont déposé récemment deux requêtes en Cour supérieure dans le but de contrer la loi spéciale.

Désobéissance civile

Les québécois organisent à présent la désobéissance civile à large échelle. Les manifestations nocturnes de casseroles se multiplient depuis la semaine dernière, surtout à Montréal et à Québec, réunissant par quartiers des milliers de manifestants et convergeant vers le centre ville. Elles se déroulent dans une ambiance pacifique malgré les arrestations massives (plus de 700 arrestations deux jours de suite).

 

Se dirige–t–on vers une révolution citoyenne au Québec ?


Les manifestations provoqueront–elles, comme en Islande, la chute du gouvernement ? Vers quoi aboutira ce mouvement, nul ne le sait actuellement. Amir Khadir, député de Québec solidaire, déclarait au journal Libération «Jean Charest pense qu’il va épuiser les étudiants. Mais il ignore la réalité du terrain. Même dans notre parti, où on est habitués à la mobilisation citoyenne, on ne comprend pas le mouvement. Ça dépasse tout ce qu’on a connu en trente ans, avoue-t-il. Le mouvement étudiant a planté une force au Québec impossible à déloger. Je ne vois pas comment ça va se régler. Va-t-il y avoir de la violence ? Des dérapages ? Je ne le souhaite pas. Mais une chose est sûre, le gouvernement n’aura rien fait pour empêcher une telle escalade.»


Nul doute que les deux élections partielles organisées le 11 juin dans les circonscriptions de LaFontaine et d’Argenteuil serviront de test politique. Souhaitons qu’elles constituent une cuisante défaite pour les libéraux.

 

CHAREST DEGAGE !

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 03:51

 

 


 

Après 2 semaines très chargées en déplacements professionnels plus un déménagement de Strasbourg à Marseille le WE dernier, aujourd'hui c'est repos !!!

 

DH

 

http://www.lomag-man.org/images/vacances_grenouille_relax_plage_soleil2004.gif

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Chronique du dimanche
commenter cet article