Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 11:38



De Hénin-Beaumont à Vitrolles !


C'est le dernier jour de réflexion des électeurs d'Hénin-Beaumont, avant le second tour de l'élection partielle du 28 juin 2008.


Il est fait souvent référence dans cette élection à Vitrolles, par rapport à Marine Le PEN , candidate FN. Devenir pour Hénin-Beaumont le "Vitrolles du nord", ce n'est pas neutre ni anodin, nous pouvons en témoigner.


Je ne dirai qu'une chose en tant que Vitrollais, réfléchissez bien, car les Vitrollais ont souffert pendant 5 ans de la gestion du couple Mégret. Pour en savoir plus, il suffit de se reporter au dossier documenté sur l'histoire Vitrollaise sur ce blog :

Histoire politique de Vitrolles

L'histoire politique de Vitrolles en vidéo

Cela se passe de commentaires.

 

A méditer…

 

DH

Repost 0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 05:24

 



Suppression d'emplois à La Poste de Vitrolles, le Front de Gauche en 1ère ligne...


Les guichetiers de la Poste Vitrolles sont en grève depuis une douzaine de jours. L'enjeu c'est la suppression de 5 emplois sur 20 pour les 3 bureaux de postes de notre ville. A terme c'est le bureau de poste du Roucas au Vieux Village qui est menacé. La Poste est clairement engagée en vue de sa privatisation prochaine, dans une logique économique de « rentabilité » qui entraine son lot de suppressions d'emplois. Les responsables de La Poste qui n'ont plus affaire à « des usagers », mais à « des clients » ont transformé son rôle (1). C'est malheureusement logique. Une entreprise d'Etat peut être attentive à la notion de service public (2), d'aménagement de quartier, de rôle social, etc. Contrairement à l'air du temps ultralibéral et des discours de Sarkozy, ce ne sont pas des valeurs ringardes !


Une entreprise à logique privée qui gère des clients est dans une logique de rentabilité.


Ce conflit Vitrollais nous ramène malheureusement à l'élection Européenne du 7 juin dernier. Car ce qui se passe à Vitrolles, n'est en fait que la conséquence des choix opérés au niveau européen sur la libéralisation de La Poste. L'Europe c'est aussi des élus qui votent, notamment des français dans les groupes PPE (UMP), PSE (Socialistes), ALDE (MODEM) et GUE (PCF et Parti de Gauche).


Ensuite, par déclinaison,  le projet d'ouverture du capital, qui n'est autre qu'une privatisation déguisée passera au parlement Français en octobre 2009. D'ores et déjà en vue de cette privatisation, La Poste lance un plan d'économies de 1 milliard d'€ pour rendre attractive l'entreprise (3) ! Résultat en final, 3 emplois en moins à Vitrolles sur 20 (4) et un bureau de poste sur 3 menacés à terme...


Un collectif de défense de la Poste a été lancé il y a quelques mois à Vitrolles par les camarades du PCF. A l'époque en tant que PRS, nous avions rejoint ce collectif constitué aussi de syndicalistes et citoyens tout simplement attachés au service public (5)


Au travers de ce collectif, le Front de Gauche avec le PCF et le Parti de Gauche, mais aussi le NPA et le POI se sont mobilisés mercredi 24 juin devant la Poste du Roucas. Cela a permis au 10ème jour de grève l'ouverture d'une négociation ! Le soir, les mêmes étaient aux cotés des agents à l'UL CGT de Vitrolles, alors qu'ils élaboraient une contre proposition.

Le Jeudi 25 juin, les grévistes ont pu intervenir au conseil municipal, lors d'une interruption de séance. Les élus ont voté à l'unanimité une motion de soutien, y compris les élus UMP et Nouveau Centre, les mêmes dont les députés voteront pur la privatisation de La poste au parlement. Cherchez l'erreur.

 



Le vendredi 26 juin, un nouveau rassemblement s'est tenu devant la Poste de La Frescoule. Nous avons alors vu un nuée d'écharpes tricolores et des représentants ......... du PS ! Il faut dire qu'entre temps, le conflit s'est médiatisé sur la Ville. Mais ce qui compte c'est le résultat !


La suite des évènements, c'est le communiqué du collectif Vitrollais !


A suivre,


DH

 


Communiqué du collectif Vitrollais de défense de La Poste ! 

 

 

Les élu(e)s de Vitrolles, le comité de défense du service public de la Poste, les personnels en grève réunis vendredi 26 juin devant le bureau de poste des quartiers sud ont essuyé ce matin un nouveau refus de négociations concernant la suppression de 5 emplois de guichetiers sur 20.


Devant la détermination du personnel des usagers et élu(e)s, des discussions ont lieu cet après midi vendredi 26 juin entre syndicat CGT et Direction.


Ayant eu connaissance de notre volonté de nous rendre à Marseille lundi matin à 9h00, la Direction dépêche un représentant de la Direction départementale pour discuter avec les élu(e)s lundi à 11 heures mais refuse de rencontrer le comité de défense de la Poste.


Nous appelons la population à se rassembler lundi 29 juin à 10H30 devant la Mairie pour faire entendre notre refus de dégradation du service public postal sur Vitrolles.

 

Le 26 juin 2009

 


(1) Pourquoi il faut refuser la privatisation de La Poste


(2) La Poste, ouverture du capital quels services publics voulons - nous ?

 

(3) Un plan d'urgence pour dégager un milliard d'euros d'économies


La poste justifie un plan d'urgence en raison de la baisse du courrier en supprimant 5 guichetiers à Vitrolles. Cherchez l'erreur ?


(4) Après les interventions du vendredi 26 juin, La direction de la Poste est revenue de 5 suppressions demplois à 3. Les agents ont arrétés leur grève. Pour autant, pour le collectif, cela reste tojours une remise en cause du service public sur la ville.


 (5) Sauvons La poste

 



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 05:29




Le personnel de la société Paragon Transaction de Rognac, près de Vitrolles est en conflit avec leur employeur depuis plusieurs semaines.

 


Les camarades du Front de Gauche de Rognac les ont particulièrement soutenus depuis le début.


Pour en savoir plus :


COLERE DU PERSONNEL PARAGON-LITHOTECH


SOUTIEN A L'ACTION DES SALARIES LITHOTECH-PARAGON


AVEC LES LITHOTECH-PARAGON


Le 5 juin, avec Karim GHEMDOUF, numéro 2 de la liste Front de Gauche dans le Sud Est, nous étions allés les rencontrer.


Aujourd'hui, ils remercient le Front de Gauche...


Sans commentaire.

 

 


DH



Le Personnel de Rognac

Paragon Transaction

(ex-Paragon Lithotech Services)

143, av. Joseph Cugnot

Zac des Cadesteaux

13340 - ROGNAC




                                                                                 M. Pierre PRADEL

                                                                                 Front de Gauche




L'ensemble du Personnel de Rognac tient à vous transmettre ses plus vifs remerciements pour votre soutien et les heures passées à nous aider à défendre nos intérêts dans le cadre du Plan de Sauvegarde de l'Emploi dont nous sommes sujets.


Nous remercions les représentants du Front de Gauche qui nous ont redonné espoir, car votre visite du vendredi 5 juin nous a permis de nous positionner pour clôturer au mieux le Plan Social. Nous avons réussi à obtenir quelques éléments importants à nos yeux, bien que la perte de nos emplois reste douloureuse.


Avec toute notre reconnaissance, nous vous souhaitons une bonne continuation.



Le Personnel de Rognac.

 

 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 06:11




Il y a quelques semaines, j'ai interpellé le Maire de Vitrolles, Guy OBINO au sujet des panneaux de libre expression utilisés à des fins commerciales.


Faute de réponse, je me vois obligé de relancer l'affaire.


A suivre,


DH

 



Vitrolles, le 22 juin 2009






Didier HACQUART

Secrétaire du Comité du Parti de Gauche

de la 12ème circonscription des BdR


A


Monsieur Guy OBINO

Maire de Vitrolles




Par lettre du 30 mai 2009, je vous interpellais au sujet du « Détournement d'utilisation des panneaux d'affichage de libre expression à Vitrolles ! ».


A ce jour, le problème reste entier et ne se pose pas uniquement lors des périodes de campagnes électorales. Je me vois par ailleurs obligé de vous écrire à nouveau, faute de réponse à mon premier courrier.


Dans l'attente de la prise en compte de cette situation par la Ville de Vitrolles afin que la libre expression redevienne une réalité, je vous prie de recevoir au nom du Parti de Gauche, mes meilleures salutations.



Repost 0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 06:26




Pour Manuel Valls, le socialisme serait dépassé...


Au moins, cela a le mérite d'être clair. C'est finalement l'aboutissement d'une démarche engagée il y a quelques années, lorsque Lionel Jospin en 2002 était fier d'annoncer que « son programme n'était pas socialiste ». On connaît le résultat.


Au-delà, il ne faut pas confondre le socialisme, l'idée socialiste et le Parti Socialiste !


Le socialisme est au contraire pour moi, une idée qui a tout son sens au XXième siècle à l'heure de l'ultralibéralisme qui détruit le lien social, la culture, l'intelligence des hommes, qui privilégie l'individualisme, le profit pour seule valeur, sans oublier la destruction de la planète !


Le socialisme est au contraire une idée moderne. On ne peut pas bâtir sans tenir compte de l'histoire ! Personnellement, je me réclame du socialisme de Jean - Jaurès qui proclame que la République politique doit aboutir à la République Sociale.


Il suffit de relire Jaurès pour comprendre la modernité du propos qui reste d'actualité !


Manuel Valls se veut moderne, pourquoi pas ? Je lui concède que les socialistes du PS ont une part de responsabilité dans la perte des repères et des valeurs socialistes à force de s'en éloigner... C'est aussi pourquoi j'ai rejoint le Pari de Gauche en novembre 2008.


A suivre et pour info voir ci-après, la formation ouverte à tous, organisée par notre camarade Alain Barlatier sur la République Sociale 


DH

 




Le 21 Novembre 1893 Jean Jaurès prononce à l'assemblée un discours mémorable :

la puissance de son esprit et la clarté de son intelligence lui permettent de présenter le socialisme comme l'accomplissement de la République, le fruit naturel de la République: l'émancipation du travailleur est le résultat de l'action du législateur qui a décrété l'instruction universelle, obligatoire et laïque. 



M. Jaurès: Vous avez fait la République, et c'est votre honneur; vous l'avez faite inattaquable, vous l'avez faite indestructible, mais par là vous avez institué entre l'ordre politique et l'ordre économique dans notre pays une intolérable contradiction.

Monsieur Goblet : - Très bien !


M. Jaurès: Dans l'ordre politique, la nation est souveraine et elle a brisé toutes les oligarchies du passé; dans l'ordre économique la nation est soumise à beaucoup de ces oligarchies et entre parenthèses, monsieur le président du Conseil, il ne suffisait pas de dire à la Chambre ce qu'elle sait amplement sans vous, que la question de la Banque de France se posera devant elle; il fallait lui dire de quelle façon le gouvernement entendait qu'elle fût résolue (Applaudissements à l'extrémité gauche et à l'extrémité droite de la salle)


Oui par le suffrage universel, par la souveraineté nationale, qui trouve son expression définitive et logique dans la République, vous avez fait de tous les citoyens, y compris les salariés une assemblée de rois. C'est d'eux, c'est de leur volonté souveraine qu'émanent les lois et le gouvernement ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres; mais au moment même où le salarié est souverain dans l'ordre politique il est dans 1'ordre économique, réduit à une sorte de servage.


Oui ! Au moment où il peut chasser les ministres du pouvoir, il est, lui, sans garantie aucune et sans lendemain, chassé de l'atelier. Son travail n'est plus qu'une marchandise que les détenteurs du capital acceptent ou refusent à leur gré...
Il est la proie de tous les hasards de toutes les servitudes et, à tout moment ce roi de l'ordre politique peut être jeté dans la rue. 


Et c'est parce que le socialisme apparaît comme seul capable de résoudre cette contradiction fondamentale de la société présente, c'est parce que le socialisme proclame que la République politique doit aboutir à la République sociale, c'est parce qu'il veut que la République soit affirmée dans l'atelier comme elle est affirmée ici, c'est parce qu'il veut que la nation soit souveraine dans l'ordre économique pour briser les, privilèges du capitalisme oisif, comme elle est souveraine dans l'ordre politique, c'est pour cela que le socialisme sort du mouvement républicain. ...


Et puis, vous avez fait des lois d'instruction. Dés lors, comment voulez-vous qu'à l'émancipation politique ne vienne pas s'ajouter, pour les, travailleurs, l'émancipation sociale. Quand vous avez décrété et préparé vous-mêmes leur émancipation intellectuelle? Car vous n'avez pas voulu seulement que l'instruction fût universelle et obligatoire; vous, avez voulu aussi qu'elle fût laïque, et vous avez bien fait. ...


Plein d'optimisme Jaurès n'imagine pas un seul instant que le socialisme puisse un jour oublier la République, le bien commun, oublier sa native illumination et son devoir de toujours donner la priorité à l'universel sur la générosité restreinte d'une société où le gros mange le petit.



Pour en savoir plus : « VERS LA REPUBLIQUE SOCIALE »


Le discours intégral de Jaurès du 21/11/1893

 



Séance de formation du Parti de Gauche

 

La République Sociale,

Pourquoi ? Comment ? Perspectives historiques.

 

Jeudi 25 Juin 2009 à 18h30 Maison du Citoyen

233, Boulevard Corniche Kennedy 13007 Marseille

 

Par Alain Barlatier (militant du PG)


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 05:47

Grève dans les centrales nucléaires


Le conflit chez EDF ne fait pas la une de l'actualité. Et pourtant il dure depuis plusieurs semaines ! Ce conflit n'est que la conséquence de la privatisation.


Au-delà, quelles sont les répercussions sociales et environnementales de la privatisation des services publics de l'énergie ? Corinne Morel Darleux, secrétaire nationale au combat écologique du Parti de Gauche est l'invitée de l'émission Décryptage de la Télé de Gauche.


Elle nous donne des éléments d'analyse et les propositions du Parti de Gauche.


Si vous ne connaissez pas encore la Télé de Gauche, alors c'est le moment de la découvrir !


DH


Pour approfondir le sujet :


Le teaser d'un documentaire d'Alain de Halleux (diffusion Arte mai 2009)

 

 


 



La grève chez EDF menace la production d'électricité

 

Le.monde.fr du 12.06.09



Dampierre, Belleville, Tricastin, Le Blayais, Paluel, Cruas, Fessenheim, Cattenom... La grève tournante de quelques centaines d'agents dans plusieurs des dix-neuf centrales nucléaires françaises d'EDF n'est pas ressentie par les usagers, mais ce mouvement lancé en avril menace la production et la fourniture d'électricité du pays dans les prochaines semaines, notamment en cas de canicule. A tel point que le directeur général délégué chargé des ressources humaines, Dominique Lagarde, a adressé aux syndicats, mercredi 10 juin, une "sommation interpellative". Ce document ne remet pas en cause le droit de grève, mais il rappelle que la mission d'EDF - approvisionner en électricité les entreprises et les particuliers - doit être assurée. En cas de dégradation de la situation, EDF pourrait demander la réquisition des grévistes par les directeurs de centrale.

Sur le même sujet


Y a-t-il une menace réelle sur l'approvisionnement ? Ou s'agit-il d'une dramatisation de la direction, inquiète du coût financier de ces mouvements à répétition ? Ce coût pourrait atteindre 250 millions d'euros - une somme que la direction se refuse à confirmer ou à démentir. Ces conflits interviennent après une longue crise à ErDF, la filiale du groupe chargée de la distribution de courant, traduisant la persistance d'un lourd malaise depuis le changement de statut de l'entreprise en 2004 et sa privatisation partielle en 2005.


Les revendications salariales sont les mêmes qu'à EDF : une augmentation de 5 % du salaire de base et une prime de 1 500 euros. Dans le nucléaire, les agents réclament aussi l'arrêt du recours systématique à la sous-traitance pour l'entretien du parc des 58 réacteurs.


En mai, tous les syndicats (CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC) avaient signé un accord prévoyant notamment une hausse générale de 1,1 % des salaires et des augmentations individuelles pour 45 % à 80 % des agents (suivant les catégories). "Chez les jeunes employés dans les tâches d'exécution, huit sur dix bénéficieront de ces augmentations", souligne M. Lagarde. Faute d'accord, la direction a décidé unilatéralement un "supplément d'intéressement" de 350 euros, abondé à 100 % par EDF s'il est placé sur le plan d'épargne de l'entreprise. D'autres mesures ont été prévues : 3 000 embauches sur trois ans, amélioration des parcours professionnels dans les centrales nucléaires, retraites...


Insuffisant, jugent les grévistes, qui ont trouvé une arme redoutable : retarder les opérations de maintenance et de rechargement du combustible des réacteurs. Même s'ils ne représentent qu'une poignée des 19 000 agents de la division de la production nucléaire (DPN), ils peuvent être à des points- clés. Sans leur feu vert, ces opérations ne sont pas possibles, reconnaît un dirigeant. "Ce n'est pas une grève pour les statistiques", confirme Jérôme Schmidt, agent de conduite à Dampierre-en-Burly (Loiret) et représentant de Sud. Bloquer les arrêts de réacteurs "est un moyen de pression financier".


Un réacteur est arrêté au moins une fois par an pour maintenance et rechargement d'un tiers de son combustible. Une journée d'arrêt entraîne un manque à gagner de l'ordre de 1 million d'euros. Jusqu'à onze sites ont été bloqués en parallèle au cours du mois de mai lors des arrêts de réacteurs ; d'autres devraient l'être dans les semaines à venir. "Une prolongation fortuite d'arrêt a évidemment un impact financier, mais nous pouvons gommer certains retards. Le bilan sera fait lors de la publication des résultats semestriels, fin juillet", indique Eric Bret, directeur adjoint de la direction de la production nucléaire (DPN). Mais l'objectif de remonter le taux de disponibilité des centrales de 79 % en 2008 à 81 % en 2009 risque d'être compromis.

"Les conditions de travail dans les centrales sont de plus en plus difficiles, il y a beaucoup de pression", explique Marie-Claire Cailletaud, porte-parole de la fédération mines-énergie de la CGT. "Les effectifs ont diminué, renchérit un gréviste de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher). De nouvelles normes de sûreté sont apparues, d'où une charge de travail plus grande." S'il reconnaît qu'EDF est "dans une recherche permanente de performance", M. Lagarde estime que celle-ci passe "par le dialogue social et une attention soutenue à la qualité de vie au travail".


Social et identitaire, le malaise semble profond à EDF. Dans une entreprise qu'ils ne reconnaissent plus depuis l'ouverture à la concurrence, les grévistes ont pourtant le sentiment de se mobiliser pour le maintien d'un service public. Mais aussi de soutenir les salariés de la sous-traitance aux conditions de travail "déplorables" en réclamant la réintégration de certaines tâches dans l'entreprise, juge Thierry Raymond, secrétaire général CGT de la centrale du Blayais.

"Le passage au marché dans toutes les entreprises publiques est complexe. Il y a une interrogation récurrente d'une partie des agents sur la légitimité des réformes", analyse Pierre-Eric Tixier, sociologue et professeur à Sciences Po. Président d'EDF jusqu'en 2004, François Roussely avait obtenu une certaine paix sociale, constate-t-il, et il entendait "faire d'EDF "l'entreprise du troisième type" où convergeraient le marché et les valeurs du service public".


M. Tixier juge qu'avec l'arrivée de Pierre Gadonneix à la tête du groupe il y a cinq ans, "cette notion a fait son temps", mais qu'on est encore "dans un espace de transition vers un modèle qui n'est pas complètement défini, alors que l'efficacité organisationnelle antérieure de la firme intégrée a été remise en cause". Cela suscite interrogations et mobilisation d'une partie des agents. Une mobilisation qui pourrait rester larvée dans les centrales nucléaires, le cœur de l'activité du géant de l'électricité.


Jean-Michel Bezat et Anaëlle Bruyand


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 05:06




Grève des postiers à Vitrolles, le Front de Gauche se mobilise !


A suivre...


DH


Pour en savoir plus sur La Provence.com


Les postiers de Vitrolles en grève contre la suppression de cinq emplois

Les postiers de Vitrolles ont fait leur marché de signatures

Les postiers de Vitrolles toujours en grève

 




Lettre ouverte à Monsieur le Directeur de La Poste des Bouches du Rhône.




                                                                                       Vitrolles le 22 juin 2009





Monsieur le Directeur,




Rassemblés dans le Front de Gauche, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche de Vitrolles, les élus communistes et républicains de Vitrolles tiennent à vous faire part de leur indéfectible attachement à un service public postal de qualité.


La dégradation constante et progressive des services est patente depuis plusieurs années avec fermetures inopinées du bureau du Roucas, des guichets en nombre insuffisant à Vitrolles principal et sud, la désorganisation du service de distribution tendant à éloigner usagers et personnel.


Cette dégradation voulue vise sans doute à préparer la privatisation que pour notre part nous refusons.


Nous voulons vous faire part de notre complet soutien au personnel en lutte aujourd'hui contre les suppressions d'emplois annoncées.


Nous exigeons, au contraire, des effectifs supplémentaires permettant le retour à la qualité de service que nos concitoyens sont en droit d'attendre.


Nous tenons à rappeler que, jusqu'à preuve du contraire, La Poste est la propriété de la nation et qu'à ce titre vous devez être d'abord au service des citoyens.


Nous contestons les choix actuels de la Direction de La Poste visant à rechercher la rentabilité financière au détriment du service public.


Les conséquences sont évidentes pour le personnel qui voit tous les jours ses conditions de vie et de travail se dégrader et pour les usagers contraints à payer toujours plus cher  des services de plus en plus dégradés.


Nous vous demandons de revenir sur ces décisions de suppressions d'emploi.


En accord avec les revendications du personnel, nous ferons tout avec les Vitrollaises et Vitrollais  pour organiser la défense, dans le cadre d'un comité de défense de La Poste, d'un service postal public et de qualité.



Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de notre parfaite considération.


Pour le Front de Gauche, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche.



Pierre Pradel





Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 06:40


Le site Marianne2.fr reprend l’article d’un internaute, David DESGOUILLES qui a découvert Jacques GENEREUX au travers notamment de son dernier livre.

 

David s’interroge perfidement sur le pourquoi les médias de Gauche censurent les intellectuels de gauche ?

 

Il est vrai que Jacques Généreux est un économiste iconoclaste et un véritable intellectuel, dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog. Il se trouve qu’il a rejoint le Parti de Gauche à sa création, après avoir quitté le PS, alors qu’il n’était spécialement de la « bande à Mélenchon ».

 

Je vous conseille comme David, la lecture de « la dissociété » et Le socialisme néo moderne ou l'avenir de la liberté

 

DH


 

Quand les médias de gauche censurent les intellectuels de gauche

 

Jacques généreux livre ses réflexions. Et la gauche les ignore en se plaignant étrangement que les intellectuels de gauche pointent aux abonnés absents. Qu'ils les lisent d'abord !


La presse de gauche ne vous en parle pas. C'est pour ça que c'est intéressant ! Il y a six mois, je ne connaissais Jacques Généreux que de nom. Je savais qu'il était un économiste iconoclaste, plutôt proche d'Henri Emmanuelli, ce qui, depuis la campagne référendaire de 2005, était plutôt bon signe. 


C'est donc avec intérêt que j'ai visionné le 7 décembre dernier lorsqu'il fut invité de l'émission Parlons.net, émission d'autant plus incontournable qu'elle est animée par David Abiker, et que son site voisine avec mon carnet sur le portail de Causeur.  


Et là, j'ai découvert un homme politique original, un économiste de talent et, qui plus est, une personnalité absolument sincère et intellectuellement honnête. Son adhésion au Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon n'a pas dû plaire à tous dans le petit monde politico-médiatique. Ne quittait-il pas le fameux « cercle de la raison » ? Jacques Généreux a écrit un livre qui a été publié ce printemps : « Le socialisme néo moderne ou l'avenir de la liberté  ». Alors que tant d'autres se déchirent, se flinguent ou attendent désespérément un appel de l'Elysée, Jacques Généreux réfléchit et écrit. Original, non ?  


Tout cela devrait intéresser au plus haut point les hebdomadaires et quotidiens de gôôôche. Figurez vous pourtant qu'aucun d'entre eux n'a jugé bon d'écrire une ligne sur ce livre alors qu'ils se précipitent tous pour commenter la dernière merde (1) publiée par Jack Lang. Et après, on se lamente, à longueurs d'éditoriaux, de la pauvreté de réflexion à gauche, de l'absence de ses propositions. Larmes de crocodiles. Finalement, c'est bien commode d'avoir Sarko à l'Elysée. Cela évite de réfléchir et de faire place à ceux qui réfléchissent. Il n'y a qu'à s'opposer avec tout le succès que l'on connaît.  


Alors, puisque la presse de gauche ne le fait pas, je m'y colle (2) : il faut se précipiter dans sa librairie pour acheter ou commander le livre de Jacques Généreux. Si vous aimez la Politique, la vraie : 



(1) Ce n'est pas moi qui ai commencé d'utiliser le mot de Cambronne, c'est bien Lang. De la merde, certes, mais courageuse ? 

(2) Message à Jérôme Leroy : moi aussi, je souhaite des ponts entre les gaullistes auldescoules et le Front de Gauche 


Retrouvez le site d'Antidote


Samedi 20 Juin 2009



Source : Marianne2.fr


 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 06:10




L'élection d'Aix en Provence est une élection test après les européennes du 7 juin. Les alliances seront étudiées à la loupe dans une vision plus large que l'élection locale.


Ainsi, pour l'élection municipale partielle d'Aix-en-Provence, le PS a choisi de faire liste commune avec le MODEM. Après tout c'est dans une certaine logique.


Mes camarades aixois du Parti de Gauche font évidemment un autre choix, avec une liste Parti de Gauche, PCF et NPA et plus ! Finalement, à Aix se dessine un  Front de Gauche élargi par rapport à l'élection Européenne ; Il faut le saluer.


La tâche sera rude, mais Aix à Gauche, sera la liste porteuse d'espoir. Voci leur premier communiqué !


A suivre,


DH

 

 

 


Communiqué de la liste « Aix à Gauche »

 


Face à l'urgence sociale et écologique, nous, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste Français et Parti de Gauche avons décidé de nous unir et de lancer un appel au rassemblement de toutes celles et ceux qui veulent un véritable changement de gauche pour la ville d'Aix-en-Provence, qu'ils soient syndicalistes, acteurs du mouvement associatif, citoyens engagés dans les luttes...


Reflet de ses composantes, la liste « Aix à Gauche » sera conduite collégialement et Nathalie Leconte en sera la tête de liste.


Loin des querelles d'appareils, de personnes, et des gestions libérales et sociales libérales qui ont conduit aux désastres social et écologique, nous porterons un projet clairement à gauche.


Nous nous engageons pour Aix sur un projet volontariste de développement des services publics de proximité dans tous les quartiers, une politique de logement pour tous, d'accès à la culture pour chacun et de lutte contre toutes les formes de discriminations.


La liste « Aix à Gauche » s'engage pour une pratique de la démocratie en lien permanent avec la population.

 


Repost 0
19 juin 2009 5 19 /06 /juin /2009 04:35





Après l'élection européenne du 7 juin dernier, il est temps de faire le bilan et de dresser les perspectives pour l'avenir ! C'est pourquoi le Parti de Gauche organise son assemblée départementale le 22 juin à Vitrolles.


Avis aux militants...


Didier HACQUART

Parti de Gauche 12ème des BdR






L'Assemblée Générale du Parti de Gauche dans les Bouches du Rhône se tiendra le Lundi 22 juin à 19h30, salle du Bartas à Vitrolles



1) Bilan des élections européennes dans les Bouches-du-Rhône 

2)  Elections municipales à Aix-en-Provence

3) les commissions thématiques internes

4) la formation interne
5) l'organisation du Parti de Gauche dans les Bouches-du-Rhône, définition des rôles des instances (Coordination Départementale, Secrétariat),

6) l'avenir du Front de Gauche dans les Bouches-du-Rhône dont son éventuel élargissement
7) la préparation des futures élections

8) Décider d'une position commune du Parti de Gauche face à « l'initiative Vauzelle » sur les services publics.


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article