Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 05:24

 


 


EDF, et les 20 % d'augmentation des tarifs, on ne se moquerait pas de nous par hasard ?
 

 

 

En 2011, le tarif réglementé d'EDF, inférieur de 20 à 30 % aux prix européens, une spécificité française, sera remis en question par Bruxelles, pour cause de concurrence... Personne ne peut en effet s'aligner sur les bas prix de production des centrales nucléaires d'EDF.

 

L'électricité française coute environ 5 centimes le Kwh (sans le transport) alors que le prix moyen européen était de 7 centimes en 2008.

 

Et c'est pourquoi, le patron d'EDF, soutenu par tous les nouveaux opérateurs privés,  proposait il y a quelques jours proposait un relèvement des tarifs de 20 % ; excusez du peu, pour que la manne financière revienne à leurs groupes !

 

C'est ce que l'on appelle la concurrence libre et non faussée soutenue par la nécessité de casser les services publics. Et oui, plutôt que ce soient les consommateurs qui bénéficient de prix bas, par de investissements qu'ils ont financé en tant que contribuable, il est « urgent » de tout refiler au secteur privé pour qu'il s'engraisse et en augmentant les tarifs des pauvres consommateurs que nous sommes !

 

Le patron d'EDF justifie sa demande d'augmentation des tarifs de 20 % pour sa politique d'investissements. En effet, il a multiplié les investissements à l'étranger : 14 milliards pour British Energy, 4,5 milliards pour l'Américain Constellation et encore quelques autres pour l'allemand EMBW, le belge SPE, l'autrichien ESTAG, etc. Ces investissements sont considérés comme essentiels par EDF. Le groupe réalise la moitié de son chiffre d'affaires (65 milliards) à l'étranger et entend devenir « le leader du renouveau mondial du nucléaire »...

 

Là il faudra que l'on m'explique ! Pour qu'EDF devienne leader mondial, moi petit client français d'EDF, je devrai voir ma facture augmenté de 20 %. Quel est l'intérêt ? Pourquoi la privatisation à terme d'EDF, conduit à l'augmentation de ma facture, pour que l'entreprisse développe. Je comprendrai à la rigueur, que je puisse bénéficier du développement de l'entreprise par un allégement de ma facture. Bref on se fout du monde !!!!

 

Autre point qui n'est pas clair, c'est l'astuce qui consiste à prolonger la vie de nos centrales nucléaires de quelques années via de investissements, alors qu'elles étaient en fin de vie. Je veux bien croire en tant qu'ingénieur, que les techniques évoluent, et que de nouvelles solutions industrielles soient possibles, alors qu'elles ne l'étaient pas forcément il y a 20/30 ans en arrière. Mais lorsque l'on sait que ces mesures interviennent justement au moment ou l'entreprise passe du secteur public au secteur privé et donc désormais dans une logique de rentabilité financière, je suis très inquiet. Par ailleurs, même secteur public, EDF n'était pas le meilleur modèle de transparence sur le nucléaire, demain cela craindra encore plus... Au passage, cette prolongation de vie de nos centrales nucléaires ferait économiser 1,9 milliards d'€ par centrale, et nous en avons 19...

 

Que tous ceux qui prônent le libéralisme économique, la concurrence libre et non faussée nous expliquent le bien fondé de tout cela avec l'exemple d'EDF...

 

A suivre !

 

DH

 

 

Les données sont tirées notamment d'un article du Canard Enchainé du 15 juillet 2009 :  Le raid du patron d'EDF sur la rente nucléaire.

 

 

Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 06:04



 

Apollo 11, conquête spatiale, souvenir d'enfance...

 

 



En 1969, j'avais 11 ans et le 1er alunissage reste pour moi un grand souvenir... J'étais en colonie de vacances de la ville de Clichy sous Bois, dans la Creuse. Mes parents étaient venus me rendre visite quelques jours, justement à cette période du 21 juillet 1969.

 

Dans la colonie, il n'y avait malheureusement pas de télévision pour suivre l'évènement... Je n'ai donc pas pu suivre l'événement en direct.

 

Mais mes parents m'ont acheté différents revues relatant l'évènement et j'ai le souvenir d'avoir organisé une petite exposition avec les coupures de presse et des photos dans la colonie de vacances...

 

L'alunissage reste pour moins un grand souvenir d'enfance...

 

Etait-ce le point de départ d'une passion pour l'aéronautique ? Toujours est-il qu'aujourd'hui, 40 ans plus tard, je suis ingénieur dans l'industrie Aéronautique, après avoir été breveté pilote privé d'avion à 17 ans et demi, avant d'avoir mon permis de conduire...

 

Certes aujourd'hui, je ne pilote plus, sauf sur mon PC, et que j'ai dérivé vers un  engagement syndical dans mon entreprise aéronautique, sans oublier un petit parcours politique !...

DH 


Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Qui suis - je
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 04:50



 

L'élection d'Aix - en Provence, la responsabilité du Front de Gauche dans la victoire de l'UMP ?

 

 

J'ai été interpellé dans plusieurs commentaires (*) relatifs à différents articles sur la responsabilité qu'aurait le Front de Gauche dans la victoire de Maryse JOISSAINS à Aix en Provence le 19 juillet dernier.

 

Je tiens à reprendre la synthèse des réponses que j'ai pu faire à cette occasion.

Je précise que cela n'engage que moi, et ni le Front de Gauche, ni la Parti de Gauche. Il appartient à mes amis Aixois et à eux seuls de faire l'analyse complété de cette élection.

 

Pour ma part, vitrollais du Parti de Gauche, ma vision est celle d'un observateur de la politique locale...

 

 

Chacun a ses responsabilités dans cette défaite, mais il ne faut pas en faire porter plus à certains qu'à d'autres. Il ne faut pas oublier aussi que ce sont les aixois qui votent.


On peut évidemment regretter que Medve ne soit pas élu, pour autant, il ne faut pas faire abstraction du pourquoi de la défaite ?

 

En 2008, Medve était à la tête d'une liste avec toutes les composantes de la Gauche. Il s'est battu contre l'UMP et le MODEM et la victoire était proche.


En 2009, alors qu'il était prêt à repartir dans la même configuration, pour des calculs de tambouilles électorales, et de perspectives nationales, le patron PS des BdR a imposé y compris contre une majorité des militants PS aixois, une liste PS-MODEM. Dans ces conditions, cela excluait de fait, le PG, le PCF et d'autres, y compris pour le second tour.

 

 

Je pense que les Aixois de Gauche ont été victimes de la stratégie du PS des BdR qui a voulu « jouer un coup » en tentant de démontrer que la voie pour le PS c'était l'alliance avec le MODEM. Il a refusé que Medve reparte dans la configuration de la liste 2008 avec toutes les composantes de la gauche, y compris contre l'avis des militants aixois. Qui dit que la configuration de la liste Medve de 2008 n'aurait pas conduit à la victoire ? Aucune voix à gauche n'aurait fait défaut, et ceux qui "ailleurs" étaient contre Joissains pour diverses raisons, pouvaient voter pour lui.

 
Jean-Noël GUERINI, le patron du Conseil Général, mais en fait le vrai patron du PS13 après avoir soutenu PEILLON, le lâche aujourd'hui et semble se tourner vers VALLS. Aix était pour lui le bon test. De plus, il sauve le MODEM localement. Résultat, à force de brouiller les cartes et la lisibilité politique cela ne mène qu'à la défaite.


Pour cette campagne éclair, le principal leitmotiv était de faire de l'anti-Joissains. Cela ne peut pas marcher, et cela renforce au contraire les pro-joissains. Un ex adjoint de Joissains, donc de droite, auteur du recours de 2008, soutenait au 2nd tour la liste PS-MODEM-VERTS.

 

Comme déjà évoqué, il est certain que Medve c'est mieux que Joissains, mais les électeurs n'en n'ont-ils pas marre de voter "contre quelqu'un" et non pas "pour quelqu'un", une équipe, un programme ?


Pourquoi les maires PS et assimilés de la Communauté de Communes ne soutenaient pas clairement le candidat PS-MODEM-VERTS, et étaient plus que "gentils" avec la Présidente de la CPA ? Craignaient-ils dès le départ qu'elle soit réélue et donc pour leurs subventions pour leurs communes respectives ? N'est -ce pas cela qui est vraiment déplorable ?


Comment aurait fonctionné l'attelage hétéroclite constitué à la hâte, par la volonté du patron PS des BdR,  par des hommes qui se détestaient il y a tout juste un an ?


Ne vous inquiétez pas, le Front de Gauche Aixois, et donc le Parti de Gauche  fera aussi son autocritique par rapport à sa campagne électorale et son score modeste voire décevant dans cette élection !


Aux autres aussi, aujourd'hui de faire son autocritique sur cette victoire de Maryse Joissains...


Enfin, au delà des appareils et du microcosme politique, il ne faut pas oublier comme déjà rappelé, que ce sont les électeurs citoyens qui votent (ou pas d'ailleurs !) en fonction de l'image que leur renvoie les hommes et femmes politiques.


DH

 


 

 

(*)

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-33816096-6.html#comment45189571

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-33816096-6.html#comment45207854

 

http://didier-hacquart.over-blog.com/article-33954384-6.html#comment45215126

 

 

De plus est-il crédible de se battre assez rudement entre la liste de Gauche et la liste MODEM en 2008 et faire amis-amis en 2009 ? Est-ce réellement crédible vis à vis des électeurs ?
Repost 0
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 05:48



 

Affichage libre expression :
le Maire a répondu à mes courriers !

 

J'avais sollicité le Maire de Vitrolles à 2 reprises au sujet des panneaux d'affichage municipaux réservés à la « libre expression » et qui sont envahis par des publicités à caractère commercial.


Donc après 2 courriers et 2 articles dans La Provence, j'ai mes premiers éléments de réponses.

 

Pour lire la réponse de la Mairie de Vitrolles, cliquez ICI.


Le Maire me fait donc une réponse « hyper technique » préparée par « les services ». Je l'en remercie.

 

Mais soit je n'ai pas été clair dans mes courriers, ce qui est possible, soit le Maire et « les services » ne se déplacent pas dans Vitrolles, ou tout du moins ne lisent pas ce qui est affiché sur ces panneaux, ce qui est possible aussi ?


Par exemple, la discothèque du Richebois d'Eyguières est -elle considérée par la Mairie comme une association à but non -lucratif ?

 

 

Rond Point Carrefour/ Renault le 19/07/09


L'Arobase club au Jaï à Marignane est-il une nouvelle association Marignanaise ?

 


          Boulevard Marcel Pagnol le 19/07/09


Idem pour "l'Actuel" à Rognac ?

 


Boulevard Marcel Pagnol le 19/07/09


Je doute fort que ces clubs et autres discothèques soient des animations à  "caractère culturel" et à "but non lucratif " ?

 
Alors messieurs de la Mairie, regardez d'un peu plus près les affiches !...

A suivre.


DH

 

 


Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 05:38




Hausse des impots locaux,urbanisation du plateau, des projets en réflexion par la Municipalité de Vitrolles !...

 


La Provence a publié récemment un article sur le dossier d'augmentation des impôts locaux à l'étude par nos élus (voir article ci-après). Cela a fait l'objet de nombreux commentaires sur le site de laprovence.com.


Au fil des interventions des internautes vitrollais, le sujet a dérivé sur le développement de la ville et l'étude de son agrandissement à 50 000 habitants, avec le projet de la construction d'un quartier dans la zone CD9 - Valbacol !.


Ces 2 sujets étant importants pour notre ville, je rappelle ici une synthèse de mes interventions sur le site de laprovence.com.


Pour l'urbanisation, c'est un sujet que j'avais développé pendant la campagne électorale de 2008. L'équipe OBINO avait fait preuve d'un grand mutisme sur ce sujet... (*)


Enfin, il faut remercier internet et La Provence qui ont permis de mettre à jour certains projets pour lesquels le Maire reste pour le moins discret...


A suivre,


DH


(*) http://didier-hacquart.over-blog.com/article-15876467.html


et


http://didier-hacquart.over-blog.com/article-17188024.html


 




Réflexion sur la forme...


11/07/2009 à 18h51


C'est bien la première fois qu'un document interne de réflexion arrive sur la place publique via des élus du groupe majoritaire.


C'est une preuve supplémentaire de dissensions internes. Le Maire a des soucis à se faire !


Sur la forme encore, de par mon expérience d'élu, le rapport n'a certainement pas été remonté "par hasard" par les services municipaux. Il y a forcément un commanditaire à l'origine de la demande de ce rapport ! Il ne faut pas prendre les Vitrollais pour des idiots.


Réflexions sur les impôts locaux


11/07/2009 à 19h06


La question des impôts sur Vitrolles est un sujet très délicat, sachant que nous sommes déjà dans le haut de la fourchette pour le foncier et dans le bas pour la taxe d'habitation. Globalement, pour les propriétaires les impôts locaux sont très chers sur Vitrolles par rapport à certaines communes voisines. Mais la vraie comparaison doit se faire à services rendus (culture, sport, jeunesse, crèches, etc.) et pas seulement en termes stricts d'impôts.


Il se disait aussi dans le passé que pour que l'augmentation en rapport avec les besoins pour les recettes de la ville, soit "sensible dans le budget" de la taxe d'habitation, il faudrait sacrément l'augmenter, vu le taux plutôt bas d'aujourd'hui...


Augmenter fortement la taxe d'habitation n'est pas socialement acceptable, vu que cela concerne tous les vitrollais locataires comme propriétaires. Augmenter le foncier n'est pas aussi une bonne solution !


L'autre débat, c'est de chercher d'autres recettes. Mais par exemple, avec la CPA, la ville ne maitrise plus sa taxe professionnelle.


Une autre solution certainement complémentaire, est d'adapter les investissements aux capacités budgétaires de la commune tout en ayant recours "raisonnablement" à l'emprunt...

Réflexion sur l'endettement


11/07/2009 à 19h46


Il n'est pas anormal qu'une commune soit endettée. Je dirai même le contraire. Pourquoi faire payer à une seule génération (sans emprunt), des équipements (investissements) amenés à être utilisés par plusieurs générations ?


Ensuite, il y a ce qu'on appelle un taux d'emprunt acceptable.


Donc, un budget peut être tout à fait sain à un moment donné. Vouloir emprunter pour faire des investissements un peu plus tard n'est pas forcément en contradiction avec le budget sain annoncé quelques semaines plus tôt.


Ensuite, la question de l'impôt est à mettre en regard du niveau de recette que l'on attend, de ce que l'on veut emprunter, par rapport à ce que l'on veut investir. Si on veut investir au delà de ses moyens, cela peut conduire à gonfler l'emprunt et/ou augmenter les impôts !


Donc la question est quel niveau d'investissement est possible pour la ville à un moment donné ?


La difficulté est aussi de choisir les investissements prioritaires mais aussi structurants pour la ville. Une salle des fêtes est un investissement lourd mais nécessaire pour nous à Vitrolles.



Réflexion sur la gestion « bon père de famille »


12/07/2009 à 10h14


La gestion "bon père de famille", c'est un discours à la Raffarin qui cherche à comparer la gestion des particuliers avec celle d'une collectivité locale. Cela n'a strictement rien à voir ! Mais pour certains c'est un moyen de justifier des reculs sociaux (retraites, assurance maladie, etc.) une remise en cause du service public (privatisation de la Poste, d'EDF, etc.), du nombre de fonctionnaires dans l'Education par exemple, etc...


La gestion de l'Etat n'a rien de comparable avec notre budget de particulier. Pour étendre la réflexion, il n'est pas non plus à comparer avec celui d'une entreprise. Les objectifs et les finalités d'un Etat ou d'une collectivité locale n'ont strictement rien à voir avec ceux de n'importe quelle entreprise.


Pour être plus précis, je parlerai d'exercices budgétaires plutôt que de génération. En gestion publique pourquoi faire payer par exemple une école sans emprunt et donc sur un ou 2 exercices budgétaires, alors qu'elle sera utilisée pendant 30, 40 ans voire plus ? Sauf à être une ville très riche et sans aucun endettement, cela n'a aucun intérêt pratique. Ensuite et là où je peux être d'accord, c'est le niveau d'endettement acceptable pour une collectivité et donc le niveau d'investissement qu'elle est en capacité d'absorber !


Et on arrive aux 50 000 habitants pour Vitrolles ?


12/07/2009 à 19h57

 

Suite à une remarque de Rolande GUEDJ (VISTA)


Par contre vous soulevez une question importe qui serait de porter la ville à 45 000 habitants pour améliorer les recettes.


Est-ce que cela est discuté au sein de la municipalité ? C'est une orientation que les vitrollais ne doivent pas ignorer.


Pour moi, c'est une totale aberration de vouloir augmenter le nombre d'habitants de manière importante pour espérer des recettes supplémentaires. Qui dit nouveaux habitants, dit aussi investissements supplémentaires, donc dépenses supplémentaires. Le développement d'une ville ne doit pas être vu comme des recettes supplémentaires.


Par ailleurs, il faudra nous expliquer où construire et développer Vitrolles ?


Cela revient à un vieux débat que j'avais soulevé pendant la campagne électorale de 2008, avec les velléités du maire de vouloir construire sur le plateau de Vitrolles. C'est un débat qui avait eu lieu en son temps au sein du groupe majoritaire. J'y étais totalement opposé !


Avez - vous des informations sur le sujet ? Cela alimentera je pense beaucoup de débats sur le forum !


13/07/2009 à 10h41


A tous ceux qui veulent 45 000 ou 50 000 habitants à Vitrolles, on construit où ?


Sur le plateau, le poumon vert de la Ville ?


Je rappelle, si je ne me trompe pas, que c'était prévu ainsi lors de la création de la ville nouvelle, il y a quelques décennies...


Mais nous sommes en 2009 ! Serait-il raisonnable de construire sur le plateau du coté de l'entrée du CD9 vers Valbacol, au hasard ?


Même si certains estiment que la ville est dimensionnée en termes d'équipements pour 50 000 habitants (OK pour les piscines, gymnases, salle des fêtes à venir, bibliothèques) mais comment fait - on si c'est un quartier neuf délocalisé qui est construit ? Cela peut justifier une école supplémentaire, par exemple, voire d'autres équipements.

Avant d'envisager d'augmenter le nombre d'habitants sur la ville, ce qui suppose une plus grande densification et une extension sur le plateau, ne faudrait -il pas « finir la ville », pour reprendre l'expression d'un de mes anciens collègues élu ? Ne faudrait -il pas plutôt continuer à rendre la ville plus vivable, urbanistiquement parlant ? Ne trouvez - vous pas qu'il y a déjà suffisamment de béton comme cela ?


A suivre !



Des études sont bien en cours pour l'urbanisation du plateau (CD9-Valbacol)


14/07/2009 à 15h58


Nous y voilà enfin !


Merci à Philippe GARDIOL de « lâcher le morceau » ...


Nous apprenons enfin et par hasard, le Maire et l'équipe municipale seraient favorables à un quartier éco-compatible sur le plateau (CD9 vers Valbacol) !


Je rappelle que c'est un sujet que j'avais soulevé pendant la campagne municipale de 2008, connaissant les velléités de Guy Obino dans le domaine. Cela avait l'objet de divergences entre nous lors du 1er mandat. Il voulait même une fois dans une de ses fameuses colères faire accepter par écrit, les futurs colistiers du 2ème mandat, pour l'urbanisation de cette zone...


Hors pendant la campagne, pas un mot aux vitrollais, blackout dans le programme Obino 2, etc.


Est-ce totalement honnête ?


Seul Borelli et VISTA (Rolande Guedj), proposaient la création d'un complexe sportif dans cette zone.


La « dynamique de développement » passe - t - elle par la création d'un nouveau quartier sur le plateau, qui ne sera que le prélude à son urbanisation ? D'ailleurs, la ville doit-elle se développée ? Comme je l'ai dit, comme d'autres, n'avons - nous pas encore un énorme travail pour « finir la ville » et la rendre plus vivable ?


Imaginer comme certains, a priori que l'avenir des finances de la ville passe par de nouvelles constructions, me semble prendre le problème par le mauvais bout !


Ce sujet mérite d'amples débats !


Et notre Zone industrielle ?


14/07/2009 à 16h09


Tu pointes une vraie question sur notre zone industrielle ! Aujourd'hui Eurocopter et DAHER vont construire vis des investisseurs privés une zone logistique très importante à Marignane, ZAC des Florides, qui emploiera environ 900 salariés avec un restaurant d'entreprise. Ce ne seront pas dans leur quasi totalité des nouveaux emplois (sauf restauration, gardiennage, entretien), mais un regroupement de salariés actuellement à Vitrolles, à Eurocopter, aux Milles, etc. Cette plateforme logistique comportera une zone d'activités tertiaires.


Voilà un beau projet qui a échappé complètement à Vitrolles et qui aurait revalorisé sans aucun doute notre zone industrielle ! Qui plus est, pour Marignane, il faut construire une bretelle d'autoroute qui coutera au contribuable, alors que rien n'était nécessaire sur notre zone vitrollaise !


Pourquoi cela a - t - il échappé à notre ville ? A la CPA en charge de la Zone Industrielle ? Manque de volonté ? Absence de dialogue avec les grands acteurs économiques qui sont à 2 pas de notre ville (Eurocopter est à environ 5à-5à sur les villes de Marignane et de Vitrolles) ? Absence de vision sur le développement de notre zone industrielle ?


A suivre !


Lire : http://www.laprovence.com/articles/2009/07/18/867595-A-la-une-Les-Marignanais-avides-d-infos-sur-la-Zac-des-Florides.php


Polémique avec Philippe Gardiol ?


14/07/2009 à 22h19


Il n'y a pas de polémique, juste des explications :


- Un projet d'urbanisme sur le lieu en question, a - t il été oui ou non présenté lors de la campagne électorale de 2008 ?


- Etait-ce dans le programme de Guy Obino ?


- Si non, pourquoi ?


Tu parles de "projet aléatoire" dernièrement, alors que tu parlais de projet privilégié par le Maire et la municipalité un peu avant. S'il y a projet privilégié, cela signifie bien qu'une orientation politique est donnée, me semble- t - il ? Si l'affaire est une question de prix des terrains, cela signifie que les négociations sont engagées avec le Préfet, et évidemment avec un objectif, sinon, quel serait l'intérêt ?


Pour poursuivre, je n'ai pas dit que tu avais signé quoi que ce soit,. Si toi tu ne te rappelles pas certains propos de Guy Obino, peut - être étais-tu absent lors de cette discussion, moi oui. Il n'a à priori pas mis ses menaces à exécution et c'est tant mieux, mais il y a tout de même pensé un jour.


Tu as l'honnêteté d'aborder ce sujet publiquement sur ce forum, et je t'en remercie sincèrement. Si tu as l'air que je pense au complot des élus, je te rappelle que ce qui te semble évident ne l'est pas forcément pour le simple citoyen, qui n'a pas le même niveau d'information, qui plus est sur des projets non annoncés lors d'une campagne électorale.

Il faudra que les Vitrollais s'emparent du PLU, tout à fait d'accord


A suivre,


Réponse...


15/07/2009 à 07h54


J'ai choisi de rester en conformité avec mes idées, le reste n'a guère d'importance.

L'honnêteté des élus, c'est d'annoncer ce qu'ils projettent de faire pour la ville, et c'est par rapport à cette vision que les électeurs se positionnent. Je n'ai rien dit de plus ni de moins.


Par exemple Borelli/Guej proposaient dans leur programme la construction d'un complexe sportif du coté du CD9. Au moins cela avait le mérite d'être clair, que l'on soit d'accord ou non. Cette équipe n'avait aucune vision environnementale sur le devenir de cette zone.


L'avenir du plateau est important pour les Vitrollais, et je pense que tu es d'accord là dessus ? Que soient organisées des réunions publiques sur le sujet le moment venu, alors très bien.


 



L'article de La Provence...

Le maire "hostile" à une hausse des impôts

 

Publié le samedi 11 juillet 2009


Ce scénario est étudié en mairie


Le scénario d'une augmentation des impôts a été présenté, jeudi dernier, à des élus du groupe majoritaire réunis en mairie pour plancher sur les finances de la ville.


Alors que Guy Obino a martelé à plusieurs reprises que les taux resteraient inchangés durant son 2e mandat, le document de prospective étudié envisage une hausse annuelle du taux de fiscalité à hauteur de 1% à partir de 2010 et jusqu'en 2014. La taxe d'habitation serait visée. S'agit-il d'un changement de cap? "C'est un document de travail interne qui nous a été remonté par les services administratifs et qui émet plusieurs hypothèses", fait savoir Guy Obino, avant de se dire "très hostile à l'augmentation des impôts" qui n'ont d'ailleurs pas bougé durant son premier exercice.


Et de préciser que "l'excellente gestion des finances permet de disposer d'une capacité d'emprunt très bonne, ce qui ouvre des horizons pour réaliser les investissements prévus, sans avoir recours aux impôts." Certes. De la capacité d'emprunt, même l'opposition n'en doute pas.


Pour autant, il semble s'engager une véritable petite bataille afin de trouver les recettes qui permettront de dérouler le programme de campagne, mener à bien les fameux 15 projets structurants et subvenir aux besoins de fonctionnement de la "machine" municipale.


Un exercice qui serait, selon plusieurs élus, plutôt délicat. Un différend d'appréciation sur le budget n'a-t-il d'ailleurs pas été l'une des raisons officielles invoquées par le maire pour expliquer la destitution de l'ancien 1er adjoint, Jean-Claude Denjean ?


Ce dernier, grand argentier ayant assaini les finances durant le premier mandat en ramenant la dette à seulement 2,39 années de désendettement en 2008 (soit de 98M à 25M), avait milité pour un volume d'investissements sur la période 2008-2014 de l'ordre de 90M d'euros, contre les 126M voulus par le maire...


Dans cette optique, si certaines sources étaient en plus amenées à se tarir (refonte des dotations, par exemple), actionner le levier des impôts, qui permettrait de dégager un excédent en fonctionnement, serait, selon des élus, une sérieuse option...


Car, dans le scénario où cette piste serait suivie, on peut déjà noter que le volume d'emprunt sur 2008-2014 est envisagé à hauteur de 46M, ce qui ferait passer le nombre d'années de désendettement à 5,37 en 2014.


Axel Plessier


À savoir


**Les taux d'imposition actuels sont: 8,90% pour la taxe d'habitation, 37,67% pour la taxe foncière sur le bâti, et 88,75% sur le foncier non bâti.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti de Gauche Vitrolles
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 21:04

 



Résultats définitifs du 2nd tour de l'élection partielle d'Aix en Provence du 19 juillet 2009, Maryse Joissains réélue...




Maryse Joissains, UMP  est élue avec 50,22 % des voix contre  49,78 % pour Alexandre Medvedoswsky (PS, MODEM, Verts, PRG).


Le taux de participation est de 49,49 % (4400 électeurs de plus qu'au 1er tour).


Le score est pour le moins très serré, 187 bulletins séparent les deux candidats....

 


Alexandre Medvedowsky, va déposer un recours. Celui-ci concernerait des tracts diffamatoires.


Pour retrouver les résultats du 1er tour : cliquez ICI



A suivre pour l'analyse politique des résultats...


DH



(*) http://www.laprovence.com/articles/2009/07/19/868794-Region-en-direct-Municipales-Maryse-Joissains-reelue-avec-50-22-des-voix.php


 

Repost 0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 06:05





Préparons l'avenir !


DH

 



 

Communiqué du Front de Gauche du Jeudi 16 Juillet 2009



Les organisations politiques constitutives du Front de Gauche se sont réunies le vendredi 10 juillet 2009. Elles ont tout d'abord confirmé leurs larges convergences de vues sur la situation politique et sociale du pays.


La crise globale du système capitaliste, à la fois économique, sociale, écologique et démocratique continue de se développer avec des conséquences désastreuses pour les salarié-e-s et pour l'ensemble de notre peuple comme pour le devenir de notre planète. Nicolas Sarkozy a décidé de poursuivre et d'amplifier son offensive antisociale dans les secteurs privé et public, son soutien aux logiques financières et à un type de développement  uniquement tourné vers le profit maximum de quelques grands groupes au détriment des besoins sociaux et des équilibres écologiques.


Pour faire face à cette situation, le Parti Communiste français, le Parti de Gauche et la Gauche Unitaire veulent contribuer aux luttes et à l'union la plus large autour des salariés pour l'emploi, les salaires et tous les revenus; la défense et le développement des services publics; le refus catégorique du recul de l'âge de la retraite; la bataille contre le réchauffement climatique de la planète et pour le respect des équilibres écologiques.


Tirant quelques leçons du scrutin des européennes, les trois partis ont souligné l'abstention massive des classes populaires et des jeunes dans cette élection ainsi que le recul en France et en Europe des forces qui se réclament de la sociale démocratie ou du social libéralisme. Ce vote confirme ainsi le désaveu des peuples à l'égard de l'Europe libérale et sanctionne à gauche les organisations qui se sont ralliées aux logiques libérales et capitalistes.


Dans ce contexte marqué d'une crise profonde de la gauche ils se félicitent du premier pas que constituent les résultats positifs du Front de Gauche. Ils considèrent plus que jamais indispensable de répondre aux attentes de toutes celles et de tous ceux qui, à gauche et dans le mouvement social, souhaitent une alternative politique à vocation majoritaire en rupture avec les logiques capitalistes et les modèles productivistes.


C'est pourquoi ils décident de poursuivre, d'élargir et d'enraciner la démarche du Front de Gauche afin de construire une alternative de transformation sociale et écologique et sur cette base, la majorité populaire et politique qui permettra de la mettre en œuvre et de battre la droite durablement.


Ils proposent d'ouvrir un grand chantier public de construction de cette alternative en s'adressant à toutes les forces, à toutes celles et tous ceux qui partagent et qui voudront participer à cette démarche.


Ce chantier devra travailler en particulier trois questions : l'utilisation de l'argent au service de l'intérêt général et du développement durable ainsi que la répartition des richesses; l'évolution des pouvoirs dans les institutions, dans les entreprises et dans la vie publique en relation avec la mise en place de nouveaux droits pour les salarié-es et les citoyen-nes ; la mise en place d'un nouveau mode de développement économique, social et culturel respectueux des équilibres écologiques de notre planète et permettant à toutes et tous de bien vivre.


 Les formes de cette élaboration mêleront le travail entre les organisations qui souhaitent s'impliquer dans la démarche du Front de Gauche, les auditions nécessaires et les initiatives publiques - dans l'esprit du forum débat tenu à la mutualité le 3 juillet : « trois heures pour une alternative de gauche » - permettant d'associer l'ensemble des citoyennes et des citoyens qui le souhaitent à cette construction : syndicalistes, responsables associatifs, personnalités du monde de la création et de la recherche.


Elles se conjugueront avec les campagnes d'urgences que propose le Front de Gauche tout d'abord autour des actions permettant de mieux faire connaître et partager les trois propositions de lois déposées par leurs parlementaires pour les salaires et l'ensemble des revenus, pour l'interdiction des licenciements dans les entreprises qui versent des dividendes aux actionnaires, pour la défense et le développement des services publics; ensuite pour travailler les convergences nécessaires à construire pour le droit et le financement des retraites dès l'âge de 60 ans et enfin pour la préparation du sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.


Enfin, en lien avec les différentes rencontres qu'elles viennent d'avoir, les organisations du Front de Gauche signataires de ce communiqué décident d'ouvrir un groupe de travail sur les prochaines échéances régionales. Ce groupe de travail aurait pour fonction de conduire, une réflexion sur les contenus à même de créer les conditions d'un rassemblement à vocation majoritaire porteur de mesures solidement et réellement ancrées à gauche Il serait proposé aux partis qui s'y sont déjà déclarés favorables, qu'ils se retrouvent ou pas au sein du Front de Gauche et plus largement aux forces qui se reconnaîtront dans un tel projet. Ils se réuniront à nouveau à la fin du mois d'août pour mettre en œuvre cette offre.

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 05:18

 


 

Le Parlement Européen vient de se doter d'un Président ultralibéral en la personne de M. Jerzy Buzek.

 

En effet, ce dernier, dissident polonais et président du premier congrès de Solidarnosc en 1981 a été premier ministre de son pays. C'est lui qui a lancé les négociations d'adhésion de la Pologne à l'union en 1997, et fait adhérer Varsovie à l'OTAN en 1999. Lors d'un débat la semaine dernière, Jerzy Buzek « s'est vanté d'avoir fermé 22 mines », « s'est félicité des privatisations » et « a fait le lien entre immigration et délinquance », comme nous l'ont rapporté nos députés du Front de Gauche.

 

A peine élu d'ailleurs,  dans son discours, il faisait de Jean-Paul II un inspirateur du combat pour les droits humains en Pologne...

 

Le conservateur polonais a recueilli grâce à un « accord technique » entre le PPE, où siège l'UMP,  le groupe des Socialistes et démocrates (S&D), où siègent les élus PS, et celui de l'Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe (ALDE) où siège le Modem. S'il n'y avait pas d'accord technique avec les Verts, une partie d'entre eux a soutenu Jerzy Buzek, dont Daniel Cohn-Bendit, alors qu'il est par exemple ouvertement contre l'avortement.

 

Encore une fois, après la belle campagne électorale de 2009, les beaux discours en France, les actes à Strasbourg sont parfois très différents...

 

A suivre.


DH

 

 


 

 

Communiqué de presse de la délégation française "Front de Gauche" du groupe GUE  au parlement Européen.

 

Election du président du Parlement européen: Consensus contre l'intérêt des peuples.

 

Alors que l'Europe est frappée de plein fouet par la crise, que les populations espèrent et attendent de l'Europe des décisions pour changer les choses. Alors que les dogmes ultralibéraux ont fait la démonstration de leur nocivité. Rien  ne bouge au Parlement Européen ! 

 

M. Busek candidat à la présidence présenté par le PPE et soutenu par les autres groupes du Parlement de droite, socialistes et verts qui à l'exception du Groupe GUE/NGL n'ont pas présenté de candidat, a été élu.

 

Seule candidate alternative, Mme Eva-Britt Svensson présentée par la GUE/NGL portait les couleurs de la gauche. Ses 10 propositions pour l'Europe ont montré la possibilité de changer vraiment pour peu que la volonté politique soit au rendez vous. Elle a représenté le vote de gauche. Avec 89 suffrages, son score va bien au delà du nombre des députés de notre groupe. Un signe que le groupe GUE/NGL est au service de tous ceux qui veulent faire avancer la gauche. 

 

Avec 555 voix sur les 644 députés ayant voté (sur 713 députés), M. Jerzy Buzek est élu au premier tour de scrutin. Ce résultat obtenu grâce à la coalition de la droite, des socialistes et des verts est d'autant plus lamentable que le président nouvellement élu du parlement européen n'avait rien caché de ses orientations libérales.

 

Nous comprenons le sentiment des électrices et des électeurs qui ont voulu voter à gauche en choisissant les listes écologistes ou socialistes et se sentent floués dès le premier jour de session.

 

Dans cette situation qui montre une fois de plus la déroute de la gauche européenne, les peuples d'Europe peuvent compter sur les députés du "Front de gauche" et de la GUE/NGL pour résister à ces politiques désastreuses et les aider à intervenir pour imposer d'autres choix.

 

 

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 05:20



 

 

Taux du livret A, dette de la sécurité sociale, de qui se moque - t -on ?

 

En lisant mercredi le Canard Enchainé, je suis tombé sur une petite rubrique sur le trou de la sécurité sociale.

 

C'est un sujet classique et récurrent. Il est fait été de l »'ardoise du 1er trimestre 2009 qui s'élèverait à 87 milliards.

 

Il y aurait beaucoup à dire sur « cette ardoise » (*), mais ce n'est pas mon propos pour aujourd'hui.

 

L'article poursuit par les 3 milliards d'€ que couterait en intérêt au contribuable ces 87 milliards.

 

Un rapide petit calcul, donne du 3,45 % d'intérêt. Quand je pense que le taux du livret A est à 1,75 % et que le gouvernement voulait encore le réduire à 0,25 %, je me dis qu'il y a un problème ! Finalement ce ne sera que 1,25%, contre l'avis de Christine LAGARDE. L'état trouve que des intérêts pour les particuliers titulaires d'un livret A c'est trop, mais trouve normal de rémunérer des banques et aux « investisseurs », à 3,5 %...

 

Si le taux d'intérêt était de 1,25 %, cela ne couterait « que » 1,08 milliard d' €...

 

De qui se moque - t -on ?

 

DH

 

 

 

 

(*) Voir les actions du  collectif Vitrollais pour la défense de la Sécurité Sociale

 

- Comité de défense de la sécurité sociale à Vitrolles

- Le trou de la sécurité sociale, et comment l'information peut être tronquée...

- Vitrolles, défense de la sécurité sociale, la santé n'est pas à vendre

- La sécurité sociale fait son cinéma à Vitrolles !

- Le collectif vitrollais de défense de la sécu sur internet

 

 

Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 06:35



 

PCF - Parti de Gauche - Gauche Unitaire


Une première étape pour une gauche rassemblée !


Les élections européennes ont été marquées par une abstention record dans notre pays et dans notre commune.


Cette abstention n'est pas due  au désintérêt de la population vis à vis de l'Europe. La participation au référendum en 2005 a prouvé le contraire. L'abstention a été favorisée par le manque de campagne des média et de quasiment toutes les formations politiques.   

 

Qui avait intérêt au manque de campagne et à sa conséquence : l'abstention massive ?

Les groupes  financiers qui demandent à l'Europe de continuer à servir ses intérêts en recevant des aides massives. Pour ces groupes l'intervention populaire et l'exercice de la démocratie demeurent gênants.


Et les partis politiques ? L'UMP, le PS  comme le Modem  auraient eu bien du mal à défendre leur bilan à l'échelle européenne, les uns comme les autres ayant voté l'essentiel des directives libérales européennes à l'origine de la crise et de ses conséquences désastreuses pour la grande majorité de la population. Le parlement français a  trahi les électeurs en adoptant le traité de Lisbonne copie conforme du traité constitutionnel  pourtant rejeté par référendum et alimenté le sentiment d'inutilité du vote.


L'UMP, autour de ses options réactionnaires et anti populaires cohérentes au niveau national et européen, a pu mobiliser ses électeurs et ainsi apparaître en grand vainqueur du scrutin.


Les verts de Cohn Bendit ont su jouer de la corde sensible écologique. Pourtant les électeurs ont ils été  informés de la position des verts au parlement européen ? savaient ils que leur chef de file, partisan du oui au référendum, demeure un fervent partisan du traité de Lisbonne , ce traité de Lisbonne qui permet aux firmes industrielles d'imposer leurs propres orientations en matière de production et de mode de production qui n'ont rien d'écologistes..


 Dans ce contexte seul le Front de gauche constitué par le PCF, le Parti de gauche, et la Gauche Unitaire a mené réellement campagne. Trois réunions publiques à Vitrolles et Marignane, plus de 60000 tracts à la population, affichage, présence sur les marchés, rencontre avec les salariés en lutte, participation des candidats ( Virginie CAVA salariée de Carrefour Vitrolles et Karim GHENDOUF numéro 2 sur la liste front de gauche) à la campagne locale avec les responsables locaux et départementaux du PCF et du front de gauche.


Le Front de gauche, malgré l'ostracisme  dont il a été l'objet, a été la seule force politique bousculant le consensus mou autour des thèses économiques libérales. Il est à regretter l'attitude négative des dirigeants du NPA qui  refusant le rassemblement ont affaibli, encore pour cette fois ci, le  juste combat pour une société de progrès social. Le front de gauche continuera à œuvrer à la mise en place d'une véritable alternative à la politique réactionnaire que nous subissons en France et en Europe.

Parti communiste, Parti de gauche, Gauche unitaire ont fait naître le bébé « front de gauche ». IL ne demande qu'à se développer dans une dynamique qui n'est pas prêt de s'arrêter.  

 

Toutes celles  et tous ceux   qui veulent conjuguer progrès économique, progrès social, préservation de notre patrimoine naturel, coopération internationale y ont toute leur place.

 

 

 

Contacts :


PCF : 13 rue Jean Goujon        06 89 40 14 68

13127 Vitrolles         pradelpierre@wanadoo.fr                  

Parti de Gauche :      partidegauchevitrolles@gmail.com



Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Front de Gauche Vitrolles
commenter cet article