Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 05:16


Ce qui se passe en Grèce est inacceptable avec un n-ième plan d’austérité qui de toute façon ne réglera rien en enfonçant un peu plus le peuple grec dans la misère !

Une pétition européenne est lancée !

 

DH

 

http://www.1millionsignatures.eu/?a=fr

 

 

UN MILLION DE SIGNATURES POUR “L’EUROPE DE LA SOLIDARITE”

 

 

À M. José Manuel Barroso,


Président de la Commission Européenne


1049 Bruxelles, Belgique



Monsieur le Président,


On a malheureusement constaté que l’Europe avait établi des relations usuraires contre la Grèce (et les autres États). Les taux d’intérêt de l’emprunt, avec lesquels la Troïka prête la Grèce, sont multiples de ceux que les États-créanciers empruntent. (L’Allemagne, emprunt elle-même au taux de 0.25% et ensuite prête la Grèce de 5%).

La crise en Grèce, est accompagnée d’un enrichissement inadmissible des États-associés. Ceci, se passe dans le déni complet de la solidarité communautaire.


Le cannibalisme économique, contre un État-membre, consiste le danger le plus haut pour les valeurs de l’Europe.

 

II. Les solutions proposées NE sont PAS viables pour la Grèce. Et en général, pour l’édifice européen économique. Les prêts en Grèce à un taux d’intérêt exténuant causent une dette beaucoup plus grande. Et certes, le “déraillement” de tout bon fonctionnement public des institutions au sein de la zone euro. La situation EXIGE UNE ACTION IMMÉDIATE.


On vous invite, selon l’article 8 du Traité de Lisbonne, à introduire dans l’Union Européenne les propositions suivantes afin d’être votées:


- Supprimer chaque partie unilatéralement, la partie de la dette publique qui rentre dans la catégorie de la “ dette ignominieuse”. Voilà comme il est la “grecque”. La plus grande partie de celle-ci est composée de la capitalisation des intérêts, qui reviennent plusieurs années en arrière. Le capital des emprunts avait été déposé. En d’autres termes, une vraie CAPITALISATION DES INTERETS.


-Établir le Principe de “l’état de nécessité”. Quand l’existence économique et politique d’un État est en danger à cause du service de cette dette odieuse (chômage galopant, effondrement des salaires et des retraites, fermeture d’ hôpitaux, d’ écoles, des services sociaux, misère personnelle etc) le refus de paiement est nécessaire et justifiable.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires