Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 06:27

 


 

Cela a au moins le mérite de remettre les pendules à l’heure… J’aime bien…

 

DH

 

Nb / Lu dans Les InRocks…

 

 


 

N’en déplaise à Nicolas Sarkozy, notre civilisation ne doit pas grand-chose à la chrétienté. Dieu merci. 

 http://www.medias-inrocks.com/uploads/tx_inrocksttnews/sarko_chretiente.jpg

Nicolas Sarkozy récidive : au Puy-en-Velay, le voilà qui nous vante encore “la chrétienté qui nous a laissé un magnifique héritage de civilisation”. De quoi s’agit-il ? S’il parle des cathédrales, nous le comprenons. S’il fait allusion à nos valeurs, c’est tout autre chose. Comment définir la civilisation européenne, et donc française ? La démocratie et le suffrage universel ?

 

L’Eglise les a combattus jusqu’à la fin du XIXe siècle et encore sous le maréchal Pétain. La liberté religieuse ? Elle a poursuivi et massacré pendant des siècles protestants et juifs. L’égalité des sexes ? Elle la récusa avec énergie et, dans ses ordinations et dans ses rites, la vise encore ; L’abolition de l’esclavage ? Elle ne l’a jamais réclamée, il a fallu la grande révolution puis celle de 1848 pour y parvenir.

 

L’antisémitisme ? Elle y a lourdement contribué, en a beaucoup rajouté lors de l’affaire Dreyfus et n’y a renoncé que dans les dernières années du XXe siècle. La médecine ? Elle a très longtemps interdit l’autopsie et proscrit aujourd’hui les recherches salvatrices sur les cellules souche. L’homosexualité ? Elle l’a beaucoup pratiquée en son sein mais, à l’extérieur, toujours poursuivie comme un acte contre nature. L’accouchement sans douleur ? Elle était contre.

 

La pilule, la liberté de l’avortement ? Pas question. On peut continuer.... Ce que nous nommons notre civilisation, nos valeurs, il a fallu les imposer – au prix de combien de censures, de morts, de tortures, d’exil… – à la toute puissance de l’Eglise, long et dangereux combat de la Renaissance aux Lumières jusqu’aux grandes luttes pour la laïcité. Nicolas Sarkozy ferait mieux de se cultiver plutôt que de nous expédier à la messe, à laquelle d’ailleurs – en état de péché mortel après ses deux divorces – il n’assiste pas.

 

M.A.B

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires

Jeean-Claude MATHON 13/03/2011 10:18



Michel-Antoine Burnier m'avait habitué à mieux dans ses éditos. L'amalgame entre les "valeurs" et "l'action" dans un raccourci que je trouve pour ma part "osé" pour ne pas dire autre chose est
assez suréaliste.


Tout en étant "catho", je ne partage pas le discours du Puy pour la simple et bonne raison que la "laicité est un principe intangible" comme l'a rappelé il y a peu François FILLON. Parler
"patrimoine" oui, parler des "valeurs chretiennes" non


Enfin, dernière remarque, ils sont quoi les protestants et les orthodoxes si ce n'est aussi des chretiens ...



Didier HACQUART 13/03/2011 18:33



L'idée, je pense, était de faire réagir... et de dire que tout n'est pas aussi simple, ni simpliste que ne le dit Sarkozy. Mais nous savons bien qui il veut opposer aux chrétiens.


Effectivement, on peut aussi disserter sur les "autres" chrétiens, car cela ne se résume pas aux seuls catholiques...


Moi aussi je suis baptisé par tradition familiale, plutôt athée aujourd'hui et profondément un républicain laïc.


A+ Didier