Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 05:36




Ce week-end se tiendra une convention nationale du Parti de Gauche. Les Régionales de 2010 dans le cadre du front de Gauche, seront évidement à l’ordre du jour des débats entre les militants.

 

 
D’ores et déjà le Bureau National a fixé l’orientation.

 

A Vitrolles, le Front de Gauche est une réalité après les élections européennes, et la cantonale partielle de ces dernières semaines !

 

A suivre !

 

DH

 


 

 

Résolution du Bureau National du 28 novembre sur les élections régionales

 

Lundi, 30 Novembre 2009

 

Le Bureau National du Parti de Gauche se félicite du résultat obtenu à l'occasion de la consultation régionale du PCF des 21 et 22 novembre dernier. L'écrasante majorité des régions (17 sur 22), et parmi elle les plus peuplées, a opté pour des listes Front de Gauche plutôt que pour une alliance de premier tour avec le PS.

 

Il s'agit d'un évènement politique majeur dans la vie de la gauche. Les communistes ont fait ce choix à de très larges majorités de votants. C'est d'autant plus remarquable que l'on doit avoir à l'esprit l'importance des élus régionaux sortants dans la vie de nos partis. L'enracinement du Front de Gauche dans la société française va donc pouvoir se poursuivre. C'est pour nous un élément déterminant à ce moment de la vie de notre pays. Il conforte la stratégie politique qui est au cœur de l'identité du Parti de Gauche. Le Front de Gauche permet en effet l'autonomie et l'alliance la plus large possible d'une Autre Gauche. C'est une condition incontournable pour construire une nouvelle majorité pour un projet de transformation écologique et sociale.

 

Nous voulons insister sur la nature du Front de Gauche. Il n'est pas un cartel figé d'organisations. Le Front de Gauche est un outil. Sa vocation est avant tout de s'élargir. C'est pourquoi nous nous félicitons de l'accord national qui se dessine pour les Régionales entre les composantes du Front de Gauche et, à ce stade, les partenaires supplémentaires que sont la FASE, République et Socialisme, le M'PEP, le PCOF et peut-être les Alternatifs.


Au-delà de nos forces, nous souhaitons également que la campagne qui se dessine s'élargisse sur le terrain à tous ceux qui voudront s'y investir, que ce soient des mouvements ou réseaux constitués régionalement ou, plus largement, toutes celles et tous ceux qui ne se résignent pas à l'ordre dominant et qui veulent infliger une défaite politique à Sarkozy, à sa majorité, à leur politique économique et sociale. Nous proposerons à nos partenaires la création de comités de campagne afin de permettre cet élargissement populaire et citoyen.

 

Nos discussions à l'échelle nationale s'effectuent sur la base d'un texte proposé par le Front de Gauche dorénavant amplement diffusé depuis le 28 octobre dernier.


Pour le Parti de Gauche, ce texte reste sa référence dans les régions où le PCF a choisi le Front de Gauche comme dans les autres. Pourquoi ? Ce texte concentre nos priorités : bousculer le rapport de force à gauche en faveur de la ligne de transformation sociale, battre la droite et rassembler une majorité autour d'un projet vraiment alternatif à la logique du système qui est en crise aujourd'hui.


Les conditions programmatiques et politiques qu'il met à propos de la participation aux exécutifs garantissent que nul n'irait appliquer dans les régions une politique différente de celle pour laquelle nous aurions été élus. Bien sûr le protocole d'accord final entre nous devra permettre la constitution de listes respectant notre diversité politique, intégrer les mesures essentielles du programme du deuxième tour et une « charte de fonctionnement » qui précisera comment seront prises les décisions au plan national comme au niveau régional entre les deux tours. Pour nous, c'est aux militants et élus au niveau local d'apprécier si les conditions seront remplies au soir du premier tour. Il est par ailleurs évident que si la décision collective d'aller dans les exécutifs est prise, chacune des forces politiques parties prenantes de la campagne unitaire pourra alors, en dernier ressort, prendre part ou pas à l'exécutif dès lors qu'elle ne cherchera pas à l'imposer aux autres.

 

Cette alliance doit rester jusqu'au bout proposée au NPA. C'est bien pourquoi le Front de Gauche a décidé de ne pas lancer de campagne officielle avant la consultation militante des 5 et 6 décembre de ce parti. Nous espérons qu'il sorte de ce vote un choix pour l'unité et que le NPA rejoigne l'alliance large que nous sommes en train de construire. Pour le BN du Parti de Gauche, un accord politique est toujours possible nationalement. Mais il peut aussi, en toute hypothèse, se mettre en place à l'échelle des régions où des négociations ont lieu. Sous peine de confusion politique qui ne servirait personne, ces accords devront être clairs et francs. Nous ne pourrions accepter des formules ambigües ou des compromis de vocabulaire sur la question des exécutifs. Nous ne voulons pas d'un refus de principe à la participation à des exécutifs avec le PS et les Verts ! Sa délégation a nettement indiqué le 10 novembre sa traduction politique lors de la dernière réunion du Groupe de Travail : « pas de majorité de gestion avec le PS et les Verts ». Nous ne sommes pas d'accord avec cette exclusive. Si nous y cédions par électoralisme, il s'agirait d'un accord de confusion politique qui volerait en éclat dès le début de la campagne.

 

Nous sommes heureux de l'accueil que nous constatons sur le terrain à la reconduite du Front de Gauche. Nous pensons que nous pouvons faire un grand progrès électoral à l'occasion de cette élection. Ainsi, progressivement, notre projet politique s'enracine et gagne en sympathie dans l'opinion populaire. Notre certitude est que cette dynamique ira croissante compte tenu de l'incapacité de la droite comme des sociaux-libéraux et écolo-libéraux à répondre aux difficultés terribles qu'affrontent les classes populaires face aux développements de la crise financière, sociale et écologique et aux agressions du pouvoir.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires

cicéron 13/12/2009 19:40


Grace a des gens comme vous et vous continuez sur ce chemin desastreux , aprés vous vous étonnez des proportions que cela prend 


Didier HACQUART 16/12/2009 19:24


Ce qui nous différentie, c'est notre vision du monde et des hommes...

DH


CICERON 12/12/2009 14:41


ALORS QUE CHACUN PRATIQUE SA RELIGION DANS SON LIEU D ORIGINE ET TOUT LE MONDE SERAS D ACCORD T LE PROBLEME REGLE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE 


Didier HACQUART 13/12/2009 14:57


Pour les français qui pratiquent la religion musulmane, le lieu d'origine, c'est la France !

DH


cicéron 09/12/2009 15:22


Canada , Suisse , Belgique et rajoutons Italie , Espagne , Pologne , Portugal qui sont sont les pays qui ont donné le siecle dernier les grands flux d immigrés ..

Ce que vous ne voulez pas comprendre c est que touts ces pays c est meme et identique culture , meme orthographe , meme réligion , et tout cela contribue enormément et c est voir meme l essentiel
de la parfaite intégration de ces personnes  


Didier HACQUART 09/12/2009 18:54


Je sais très bien que votre souci c'est la religion musulmane, et que selon vous "tous les problèmes" sont liés à cela.

Je répond à cela qu'il faut défendre la République Laïque, seul garante du bien vivre ensemble.

La Laïcité c'est aussi le respect de toutes les religions.

Je suis contre la théorie du "bien contre le mal", des "chrétiens contre les musulmans", chère à Bush.

Je suis contre tous les obscurantismes, les intégrismes, etc.

J'ai mon opinion sur les religions, tout en n'oubliant pas que Dieu n'est qu'une hypothèse... Est-ce dû à ma formation scientifique ?

DH


cicéron 07/12/2009 23:45


Besson le socialiste n a aucune morale a faire car il navigue pour lui , toutefois si ce maire a parlé ainsi ,  cela est du a l élan lancé par sarko et les siens sur l identité
nationale 
En effet  , on essaye pas d éteindre l incendie après avoir  allumé la chandelle .
la seule bonne chose dans cela , c est que les langues se délient et que certains tabous concernant l immigration tombent et que les français n ont plus peur d en parler et de désavouer ces
musulmans et ça c est une sacré avancée . 


Didier HACQUART 08/12/2009 22:03


Il est certain que que le débat s'anime du coté de l'extrême droite !

La nation française s'est constituée au fil des millénaires d'hommes et de femmes venus de tous horizons. Un noyau historique purement français depuis la nuit des temps n'existe même pas.

Les frontières de la France, comme de tous les pays ne sont qu'artificielles et ne correspondent à aucune réalité. Pourquoi des frontières entre les pays ?

La langue ne caractérise même pas forcément une nation. Regardez le Canada, la Suisse, la Belgique, etc.

Parlons, plutôt de la République Française !

DH

 



cicéron 07/12/2009 19:39


on est bien d accord et que pensez vous des déclarations d un maire d une petite commune de la Meuse a Gousseville qui dis ;;;;;  il y en as dix millions et on les payent a rien foutre !!
Serais ce vraiment la réalité de notre pays ???


Didier HACQUART 07/12/2009 21:41


Ce Maire UMP de Gussainville dans la Meuse est revenu, sans convaincre, sur ses propos.

Il est désavoué par BESSON en personne !

Ces propos sont tout simplement indignes d'un élu de la République.

Le comble de la c.... est atteint avec le porte parole de l'UMP, Lefebvre :

"Je ne partage pas les propos qu'il a tenus, mais en même temps, ce que je veux dire, c'est qu'il est maire d'une commune de 40 habitants. Il y a beaucoup de petits villages comme ça qui font la
France. Il y a une inquiétude en France", a-t-il déclaré sur LCI."

C'est sûr, dans une commune de 40 habitants, avec un tel maire, cela craint...

DH