Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 05:23

Il y a certainement des gens bien plus compétents que moi pour analyser le phénomène des  « Tea Party » aux Etats-Unis. J’ai trouvé l’article ci-après du Figaro.fr intéressant. Intéressant car justement c’est sur le site du Figaro et pas d’un autre site « plus à gauche »…
 
Ce phénomène est très inquiétant, même s’il n’a pas eu le résultat escompté dans les urnes. Il est inquiétant car il pourrait se développer en France sous une forme ou une autre. Pour moi c’est un peu différent du vote FN en France, même si on peut trouver des similitudes.
 
Ce qui m’hallucine par exemple c’est l’ignorance orchestrée avec le poids du créationnisme  inscrit dans les esprits (refus de l’évolution suivant Darwin).  Ce relève d’une société de l’ignorance et renvoie à l’éducation… Lorsque l’on voit se qui se passe en France avec une remise en cause de certaines matières comme l’histoire et autres, on a de quoi s’inquiéter. La gauche c’est l’émancipation du citoyen ; N’oublions pas cette valeur fondamentale…
 
Un autre problème aux Etats-Unis, ce sont les médias avec les Fox News and Co, sans oublier le poids phénoménal des puissances de l’argent qui sont derrière les partis politiques, y compris les Tea Party…
 
DH
 

Tea Party: La fièvre américaine (*)
 

Par Jean-Sébastien Stehli le 2 novembre 2010

 

 

Depuis des mois, on ne parle plus que de cela. Le Tea Party, une congrégation de gens qui croient dans le créationnisme, mais nient la réalité du réchauffement climatique, qui décrient un Etat trop intrusif, mais qui fouillent dans les archives des administrations pour traquer et publiquement dénoncer ceux qu'ils accusent d'être illégalement sur le territoire américain, qui font sans cesse référence aux Pères Fondateurs, mais qui bafouent l'esprit de la République désirée par Washington, Jefferson, Benjamin Franklin, James Madison et les autres. 

 

Ces bigots au tour de taille trop large et aux 4X4 dévoreurs d'énergie, occupent le devant de la scène alors qu'en réalité ils ne représentent qu'eux-mêmes, c'est à dire pas grand chose. Surtout, quels que soient les résultats du vote de ce mardi 2 novembre, ils sont une bulle sinistre qui finira par disparaître aussi rapidement qu'elle s'est formée. 

 

Parce que le Tea Party n'est rien d'autre qu'une de ces crises obsessionnelles que l'Amérique connaît régulièrement. Que ce soit les sorcières de Salem, la chasse aux sorcières de Joe McCarthy, la procédure d'empeachment contre Bill Clinton, la Prohibition ou encore les grandes déclarations du Contract with America, de Newt Gingrich, un pacte qui devait ouvrir la voie à des années de majorité Républicaine et qui a disparu en deux années, l'Amérique aime ces obsessions. C'est le côté fiévreux des Puritains. On aime la montée de fièvre pour la volupté du repentir qui suivra. 

 

Evidemment, derrière les fervents du Tea Party, il y a les gros intérêts financiers qui, eux, seront toujours là, mais le peuple des agités, des paranoïaques qui imaginent que l'Etat va bientôt envoyer ses commissaires politiques et qu'ils sont à la veille des purges staliniennes, ceux là finiront pas disparaître comme ils sont arrivés. On aurait aimé que ceux qui, actuellement, se réclament si fort et si souvent des grands principes de la Constitution aient la même indignation lorsque la Cour Suprême a ignoré leur voix et déclaré George Bush vainqueur d'une élection qu'il avait perdue, recevant au total 544.000 voix de moins que son adversaire, Al Gore

 

Les représentants du Tea Party vont donc sans doute faire leur entrée au Congrès où on n'entendra qu'eux pendant quelques mois. Et comme tous ceux qui les ont précédés, ils finiront par disparaître, victimes de leur incompétence, lorsque les électeurs auront repris leurs esprits. Pas trop tard, on espère. 

 

(*) http://blog.lefigaro.fr/obamazoom/2010/11/la-fievre-americaine.html

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Rien n'est inéluctable - mobilisons nous !