Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 05:35

 

 


 

 

Et voici un article pour mieux comprendre l’Amérique du Sud et les affrontement idéologiques…


DH

 

 


 

La droite latino-américaine contre-attaque

 

 

Jeudi, 05 Mai 2011 Eduardo Meneses

 

 

Jeudi 28 avril, se sont réunis à Lima, les présidents du Mexique, du Chili, de la Colombie et du Pérou. L'objectif de cette réunion était de fixer les bases de ce qu'ils appellent « Alliance du Pacifique ».

 

Derrière ce nom pompeux se cache la cristallisation d'une confrontation idéologique qui divise les gouvernements latino-américains.

 

Ces 4 pays, auxquels on devra peut être rajouter le Panama qui était présent à Lima en tant qu'observateur, sont dirigés par des gouvernements ultra-libéraux parmi les plus dogmatiques et répressifs d'Amérique Latine. Ces quatre pays ont signé des traités de libre commerce (TLC) avec les États-Unis d'Amérique. Ils sont par ailleurs condamnés, en permanence, par leurs manquement au respect des droits des hommes: le maintien de lois contre les indigènes Mapuches datant de la dictature au Chili, la violence d'État liée aux cartels de la drogue au Mexique et en Colombie, la répression des mouvements sociaux indigènes au Pérou ne sont que les exemples les plus récents d'un processus d'imposition du modèle néo-libéral par la force et la répression qui dure déjà depuis plusieurs décennies.

 

Cet accord signé à Lima devra être ratifié par les 4 pays, pour aboutir ainsi à la création de l' « Alliance du Pacifique » en décembre 2011. Selon les déclarations de Felipe Calderon, président mexicain, il ne s'agit pas uniquement de « la somme des exportations et des importations, il s'agit d'une synergie de compétitivité ». Selon Calderon c'est parce qu'ils sont démocrates et parce qu'ils croient en la « liberté politique des personnes » qu'ils croient au « libéralisme économique ».

 

Nous ne somme pas dupes: derrière cette résurrection partielle du projet d' « Alliance de Libre Commerce en Amérique » (ALCA) qui avait été vaincu après de longues années de luttes sociales partout dans le continent latino-américain, l'objectif est celui d'entraver le processus d'intégration régionale entamé notamment par l'UNASUR (Union des nation Sud-américaines), en divisant les pays qui la conforment. Cette stratégie n'est rien d'autre qu'une stratégie de diviser pour mieux régner au profit des politiques impérialistes, notamment des États-Unis et de l'Union Européenne qui essayent d'augmenter la dépendance des économies latino-américaines à leur égard à travers des traités de libre commerce. Un processus d'intégration des marchés financiers des 4 pays est d'ailleurs également au cœur de cette alliance.

 

C'est le reflet fidèle des oppositions idéologiques qui traversent les pays latino-américains: d'un côté le néo-libéralisme répressif à la botte des Etats-Unis d'Amérique et de l'Union Européenne; l'autre le processus de reconquête de la souveraineté populaire latino-américaine qui permet de structurer l'économie au service de l'intérêt général des peuples.

 

Le Parti de Gauche exprime haut et fort son soutien aux révolutions citoyennes qui ont déjà montré par le passé leur capacité à mettre en échec ces stratégies impérialistes et qui devront continuer à se battre contre cette nouvelle contre-offensive capitaliste.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires