Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 04:23

 


 

C'est un peu plus sérieux que la proposition des 30 % dont on n'a rien compris...

 

DH

 


 

Jean-Luc Mélenchon signe le contrat social proposé par la Fondation Abbé Pierre

logements-sociaux-unpi-hlm

 

La Fondation Abbé Pierre tenait sa conférence annuelle mercredi 1er février à la Porte de Versailles, sur l'état du mal-logement en France. Année présidentielle oblige, les candidats se sont succédé à la tribune pour présenter leurs propositions. « Je vais signer le contrat mais je vais rajouter un avenant » a déclaré avec humour Jean-Luc Mélenchon, afin de rappeler la véracité de son engagement.

 

Pour le candidat du Front de Gauche, s'attaquer aux problèmes du logement nécessite de s'inscrire dans une démarche globale, pour prendre le problème à la racine. L'humain d'abord, voici le programme. Dans un capitalisme dégénéré, le logement est devenu un instrument de financiarisation de l'économie.

 

N'en déplaise aux esprits parfois réducteurs, Jean-Luc Mélenchon n'a pas envie d'étrangler les petits propriétaires. Au contraire, il les prévient d'une désillusion : « vous êtes locataires des banques ! ». Le mythe d'une France des petits propriétaires, il n'y croit pas. « L'envie des français, c'est avant tout d'être bien installé » explique-t'il avant de célébrer plus tard le logement social, « qui peut être, si on lui en donne les moyens (...) un lieu extraordinaire, de qualité de vie, de liens fraternelles, de mixité... ».

 

Jean-Luc Mélenchon n'en oublie pas pour autant les mesures qu'exige l'urgence de la situation. Mise en place d'un plan national pluriannuel de construction de 200 000 logements publics sociaux par an pendant cinq ans. Revalorisation de l'aide personnalisée au logement (APL) en supprimant le mois de carence de son attribution. Instauration d'une tarification sociale garantissant le droit et l'accès de toutes et tous à l'eau et à l'énergie. Réquisition des logements vacants et trêve des expulsions.

 

Le candidat du Front de Gauche a également insisté sur la possibilité de sanctionner plus sévèrement les communes qui ne respectent pas la loi SRU. L'amende sera dix fois plus salée, avertit Jean-Luc Mélenchon pour les « maires hors-la-loi ». Le préfet pourra alors reprendre l'autorisation de construire des logements, préconise-t'il.

 

Régulièrement applaudi par les conférenciers, Jean-Luc Mélenchon en concluant son intervention aura justifié sa démarche par une citation de l'Abbé Pierre : « La politique, ça consiste uniquement à savoir à qui on va prendre le fric et à qui on va le donner ».

 

 

Paul Degruelle

 

 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires