Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 06:17

 


 

Comment dit-on "que se vayan todos " en grec ?

 

DH


Grèce : FMI, Commission européenne et BCE, "Remballez votre plan d'austérité et dégagez !"

 

grece_15juin

 

 

Le mercredi 15 Juin, alors que le Parlement débat de la mise en place d'une nouvelle cure d'austérité, des dizaines de milliers de grecques et de grecs s'étaient donné rendez-vous pour une douzième grève générale.


 

Il y six jours, Giorgos Papandréou donnait son feu vert à l’adoption de mesures de rigueur supplémentaires du FMI et de l’UE. Celles-ci comportent, entre autres, une nouvelle hausse de la TVA de 13% à 23% et la présence obligatoire de garde chiourmes de la Commission européenne et du FMI dans les Ministères grecs. Un nouveau plan d'austérité pour rien. Les grecs ne peuvent pas payer. En un an, le déficit public de la Grèce s'est creusé de 12,9%, faisant la preuve de l'inefficacité des "plans de sauvetage" de l'UE et du FMI.


Hier, avant la réunion informelle des ministres de l'économie et des finances de la zone euro sur la restructuration, le rééchelonnement de la dette grecque n'a aboutit à rien. Il faut dire que peu avant le début de la réunion, l'une des trois principales agences de notation, Standard and Poor's, dégradait la note de la Grèce à "CCC", faisant de la Grèce le pays le plus mal noté du monde, et indiquait quelle considérerait tout rééchelonnement ou restructuration de la dette "de facto comme un défaut". CQFD, Standard and Poor's abaissera encore sa note sur la Grèce !


Les grec-que-s ont réagi comme il se doit. Ce mercredi matin, ils étaient plus de 80 000 place Syntagma, devant le Parlement. Indignés du 25 Mai, syndicats, politiques, ils étaient tous là pour protester contre ces saignées sociales imméritées. Leurs principaux mots d'ordre étaient les suivants : "Remballez votre plan et dégagez avec !", "Je ne paierai pas, je ne vous dois rien, je résiste !", "Votre dette n'est pas la nôtre !".


La manifestation a aussi été l'occasion d'engranger un grand nombre de signatures pour obtenir la mise sur pied d'une commission de contrôle économique indépendante. La pétition circule depuis plusieurs jours. Elle a déjà été signée par plus de 100 000 personnes. Il en faut 500 000 pour que le gouvernement soit obligé de d'exécuter la requête citoyenne. "On veut vérifier ce qu'ils ont fait avec l'argent de cette dette, à qui il est allé, et montrer qu'il est parfaitement illégitime de nous la faire payer" explique entre deux lacrymogènes notre camarade Aliki, militante de Synaspismos, jointe par téléphone pendant la manifestation.


Cet après-midi, laissant l'idée d'un référendum loin derrière lui, Giorgos Papandréou appelait à des négociations pour former un nouveau gouvernement d'union nationale. Le leader du Parti conservateur "Nouvelle Démocratie" (la deuxième force électorale du pays) a indiqué qu'il ne négocierait qu'à deux conditions: la démission de Papandréou et la renégociation du plan d'austérité. Synaspismos (parti de gauche grec) et le KKE (parti communiste grec) ont pour leur part refusé de négocier. Tous deux ont indiqué qu'ils restaient du côté du peuple en lutte et ont demandé des élections "pas des magouilles avec la droite au gouvernement". Synaspismos a aussi rappelé" son refus de tout paiement de la dette illégitime, c'est-à-dire "celle qui est allée aux banques et consort au lieu d'aller au peuple et à la production".


Le Parti de Gauche soutient le peuple grec en lutte contre son sacrifice sur l'autel du libéralisme européen et international. Amis grecs, votre combat est le nôtre ! Unis nous pouvons tout et l'oligarchie n'y pourra rien.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires

Patrick Vedel 21/06/2011 15:38



Disons que KKE/Synaspismos c'est comme NPA/Front de Gauche ici.



Didier HACQUART 28/06/2011 12:42



Merci pour la précision.



Didier



Patrick Vedel 20/06/2011 18:59



De rien. Par contre ce serait bien que le KKE accepte de s'allier avec la SYRIZA (Synaspismos entre autres) afin que l'Autre Gauche grecque soit la charnière, voire le moteur d'un futur
gouvernement de rupture.



Didier HACQUART 21/06/2011 08:22



Pas simple ?


 


DH



Patrick Vedel 17/06/2011 08:53



Surtout que le PASOK subit une grave crise interne : 5 démission de députés et 35 autres qui ont demandé une réunion de crise du groupe parlementaire. La gauche, la vraie se réveille!



Didier HACQUART 20/06/2011 18:52



Merci pour cette precision.


Didier