Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 06:34

 


 

FILLON n’a rien compris au message de Stéphane HESSEL, quoique ?

 

 

"J'ai vu qu'un débat s'était noué autour de l'indignation. Rien ne serait en effet moins français que l'apathie et l'indifférence. Mais l'indignation pour l'indignation n'est pas un mode de pensée", a jugé le premier ministre le 10 janvier 2010 lors de la présentation de ses vœux…

 

Il faisait bien évidemment référence au livre de Stéphane HESSEL. Comme je l’ai déjà dit, au-delà du livre ce qui est intéressant, c’est l’engouement pour le message de Stéphane HESSEL, message que ne comprend pas la Droite, ou alors qu’elle comprend trop bien, lorsque Stéphane HESSEL défend les fondements de notre système social et qui s’oppose à la logique financière

 

Cela n’a rien à voir quoique…

 

Une personne proche est allée dernièrement à la CPAM de Vitrolles pour des problèmes administratifs.

 

Il se trouve qu’elle a discutée avec la guichetière qui lui a confié que désormais, elle n’avait pas le droit de passer plus de 3 minutes par usager pour traiter les dossiers.

 

Si on décode, 3 minutes / usager cela permet dans une logique économique de dimensionner les nombre de personnes nécessaires par jour, semaine, etc. Mais cela ôte toute notion de rapport humain par rapport des personnes qui ont des problèmes. Par ailleurs, cela met la pression sur les employés pour tenir les temps… C’est encore une dérive d’une logique basée sur l’économie et non sur l’homme…

 

DH

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires