Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 05:21

Intéressant pour la suite...

 

DH

 


 http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/illustrations/congres-gauche-unitaire-2011.jpg

Dimanche, 06 Février 2011

 

Le premier congrès de gauche unitaire réuni ce week-end à Saint-Ouen a été un succès. Les 110 congressistes ont planché trois jours durant sur les fondations de leur parti mais surtout sur l'avenir du Front de Gauche. Nous avons retrouvé beaucoup de points communs avec les sujets, le vocabulaire, les perspectives tracés lors de nos propres congrès. Jusqu'aux références à Robespierre, Rosa Luxembourg et Jaurès qui servaient de décor à la tribune. Rien de bien surprenant : partenaires du Front de Gauche, nous partageons aussi l'objectif de fonder une nouvelle force à gauche.

 

Comme le Parti de Gauche l'avait fait pour son propre congrès en novembre, Gauche Unitaire a conclu son congrès par les prises de parole des responsables du Front de Gauche : Marie-George. Buffet pour le PCF, Jean-Luc Mélenchon pour le Parti de Gauche et évidemment Christian Picquet pour la Gauche Unitaire. Ces interventions marquent à notre sens un moment marquant de l'histoire du Front de Gauche.

 

Tout d'abord, nous nous réjouissons de la convergence forte qui en ressort tant en termes de contenu, de tonalité que de vocabulaire. Tout cela reflète l'homogénéité de plus en plus grande de notre alliance.  Plusieurs choses importantes y ont également été dites notamment sur les échéances de 2012 pour lesquelles Christian Picquet a tenu à indiquer une préférence pour Jean-Luc Mélenchon.. Verbatim croisé.

 

La situation

 

L'importance des révolutions tunisiennes et égyptiennes en cours a été pointée par MG. Buffet qui a demandé « pourquoi ce qui serait possible là-bas ne le serait pas en France ? »  Et qu'ainsi, a-t-elle déclarée en substance,  la France démarre un processus pour l'Europe toute entière ?

 

Les trois responsables ont repris le mot d'ordre « qu'ils dégagent ! » vis-à-vis de ce que Christian Picquet a nommé « l'oligarchie financière » et Marie-Georges Buffet « la bande du Fouquet»

 

Cette dernière prévenant « mais pas pour refaire ensuite  leur même politique de droite ».  C'est pourquoi, a-t-elle ajouté, « le Front de gauche doit proposer un chemin à tous les hommes et femmes de gauche sur une politique de transformation sociale. Les forums du programme populaire et partagé doivent répondre à cette nécessité ».

 

Pour Christian Picquet : « Le problème des problèmes c'est la gauche, la gauche majoritaire qui ne s'occupe plus du peuple depuis top longtemps. Nous sommes devant un choix vital qui pourrait conduire à l'effacement de la gauche comme en Italie et qui ouvrirait la porte à l'extrême droite ». D'où pour lui aussi la nécessité de proposer un programme qui s'adresse à tous les électeurs de gauche. « Un programme de radicalité concrètes » pour Jean-Luc Mélenchon, porteur de « remèdes radicaux » pour Christian Picquet, capable de « changer radicalement » la situation pour Marie-Georges Buffet.

 

Elargissement du Front de Gauche et implication populaire

 

Les trois leaders ont exprimé une volonté identique d'élargir le Front de Gauche et l'absolue nécessité de provoquer une forte implication populaire :

 

MG. Buffet : « Le Front de Gauche c'est le rassemblement de ceux qui sont du côté du peuple, avec le peuple pour rassembler une majorité populaire et politique ».

 

Christian Picquet : « notre méthode c'est l'élargissement du Front de Gauche à travers des comités locaux. Il doit susciter une dynamique populaire et militante dans les élections et les luttes (...) pour faire à terme du Front de Gauche une force politique à ambition majoritaire ». Jean-Luc Mélenchon a bien sûr dit la nécessité d'élargir le Front de Gauche à toutes les forces de l'autre gauche mais plus déterminant encore au peuple tout entier à travers des « comités citoyens ».

 

Les cantonales

 

Enfin, avant d'aborder la question de 2012, Jean-Luc  Mélenchon comme Marie-Georges Buffet ont souligné l'importance des cantonales : « nous devons y avoir l'ambition d'un score à deux chiffres » a martelé la députée de Seine St Denis car « le Front de Gauche ne sortira pas alors seulement renforcé des Cantonales, il entrera en position de force dans l'élection suivante ».

 

2012 et la candidature pour les Présidentielles

 

Ni Marie-Georges Buffet, ni Christian Picquet n'ont d'ailleurs contourné la question de 2012 pas plus que la proposition de candidature de Jean-Luc Mélenchon.

 

La responsable communiste a choisi pour cela l'humour : «  Aux journalistes qui me demandent si je ne crains pas que Jean-Luc Mélenchon se prépare pas à faire une OPA  sur le PCF, je réponds que ce pourrait bien être l'inverse. Que sans préjuger du vote des communistes, on peut aussi imaginer qu'en juin ce soit le PCF qui fasse une OPA sur Jean-Luc Mélenchon ! »

 

Christian Picquet  a pesé soigneusement ses mots dans cette dernière partie de son discours où il a tenu à indiquer sa « préférence » : « Il devra y avoir (en 2012) une mise en visibilité de la nature pluraliste du Front de Gauche (...). Il faudra mêler étroitement présidentielle et législatives. La candidature que nous devrons présenter en commun devra être choisie en fonction de deux critères et de deux critères seulement. Premier critère : que cette candidature soit la mieux à même de porter avec force notre voix à tous et nos propositions sur le théâtre électoral. Deuxième critère : que cette candidature puisse incarner avec le plus de volonté possible le caractère collectif de notre rassemblement.

 

Nos camarades communistes ont mis leur choix en débat parmi leurs adhérents. Nos camarades « pégistes » ont mis la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la disposition du Front de gauche, et c'est pour nous très important que ça se soit passé de cette manière là. Nous formulerons notre choix définitif sur l'ensemble du dispositif électoral à l'occasion d'une conférence nationale au début du printemps mais il est d'ores et déjà possible d'enregistrer la tendance qui se dégage et d'indiquer une préférence. Alors je le fais. Jean-Luc dont la candidature a été mise à la disposition du Front de gauche, peut être notre candidat. Il peut être le candidat du Front de gauche dans une campagne où chacun prendra toute sa place et pourra apporter sa contribution visible à l'entreprise commune, notamment à travers un collectif de porte-parole qui donnera à voir la pluralité et l'originalité de ce que nous avons entrepris pour que la gauche se hisse à la hauteur d'un rendez-vous littéralement historique."

 

Ces trois responsables se retrouveront à Lille mercredi 9 février pour un meeting de lancement de la campagne des cantonales du Front de Gauche.

 


Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE