Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 05:33


Le sommet de Copenhague est un fiasco. Les politiques n'ont pas pris leurs responsabilité, face à un enjeu, qui est « simplement », la survie de l'homme sur notre planète !...

 

Les « Yes Men » ont fait un coup intéressant lors de ce sommet. Par l'humour, il nous en disent beaucoup. Je reprend un article paru sur Rue89, que je vous recommande par ailleurs...

 

C'est à en rire ou à pleurer ?...


DH

 

 


Climat : le Canada ridiculisé par les Yes Men à Copenhague

 

Par Sophie Verney-Caillat | Rue89 | 15/12/2009 |

 

Joli canular organisé par les Yes Men ce lundi au sommet sur le climat de Copenhague. Le duo d'activistes altermondialistes américains, qui s'était déjà fait remarquer en singeant le pétrolier ExxonMobil, a frappé fort ce lundi en faisant croire que le Canada devenait leader de la lutte contre le changement climatique.

 

Lundi, à 14h00, les journalistes recevaient un communiqué de presse parfaitement imité du ministère canadien de l'Environnement annonçant que, devant les pressions des pays pauvres du G77, le pays allait s'engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à 40% sous le niveau de 1990 et à 80% d'ici à 2050, ce qui correspond exactement aux demandes des ONG.

 

Un « saut digne des jeux olympiques ! », remarque le quotidien canadien Le Devoir « en déhoaxant », alors que le Canada est le deuxième plus mauvais élève au monde après les Etats-Unis en terme d'émissions de gaz à effet de serre par personne. Ottawa a augmenté ses émissions de 35% depuis 1990, alors qu'il s'était engagé, lors du protocole de Kyoto, à les réduire de 6% d'ici 2012.

 

Malgré l'énormité de l'annonce, la fausse information a semé le trouble à Copenhague, l'espace de quelques heures. Il faut dire que le communiqué ne manquait pas de professionnalisme. Dans un lyrisme à la hauteur de la nouvelle, le ministre canadien de l'Environnement, Jim Prentice déclarait :

 

« Le Canada voit l'économie du monde dans une perspective de long terme. Personne ne tire profit d'un monde en péril. Contribuer au développement d'autres nations et prendre ses pleines responsabilités dans nos émissions, c'est juste du bon sens canadien. »

La fausse réaction de l'Ouganda

 

Mieux, une demi-heure plus tard un autre communiqué de presse émanant de la même source falsifiée faisait part de la réaction de l'Ouganda. Margaret Matembe, parfaite dans le rôle de la déléguée ougandaise, réagissait à l'annonce. (Voir la vidéo postée par Cop15dk, faux compte sur Youtube et reprise sur un faux site officiel de Copenhague.)



Sur leur site où ils revendiquent l'action, les Yes Men précisent :

 

« La vidéo a été tournée dans une réplique de la salle de presse officielle du Bella Center. Matembe était en réalité Kodili Chandia [NDLR : une activiste ougandaise], membre de Climate Debt Agents, du réseau de lutte contre la pauvreté ActionAid. »

Les Yes Men ont poussé le vice jusqu'à rédiger un faux un article du Wall Street Journal, supercherie révélée par Radio Canada.

 

Représailles à côté de la plaque

 

Encore plus fort, la réaction officielle du Canada, sur un faux site du ministère de l'Environnement tellement bien imité que même Rue89 est tombé dans le panneau. Et pour cause, la revendication des Yes Men était présentée ainsi : « La vraie réaction du gouvernent canadien était presque aussi étrange que la fausse ». Et, bêtement, on a repris.

 

Voici ce que disait le « vrai » communiqué de réaction, qui était un « faux » :

 

« C'est un sommet de cruauté, d'hypocrisie, d'immoralité de distiller de faux espoirs dans l'esprit de peuples qui portent déjà le fardeau du changement climatique, et de ses terribles conséquences humaines. Le Canada déplore ce loupé. »

En réalité, le gouvernement canadien n'a pas réagit du tout, ou du moins, on n'en a pas trouvé sur son site officiel, dont l'adresse ne diffère que d'un tiret.

 

Pendant ce temps, l'attaché de presse du Premier ministre canadien s'en est pris au journaliste québécois d'Equiterre et ancien de Greenpeace Steven Guilbeault, l'accusant - sans preuve - d'être à l'origine du canular et lui demandant des excuses.

 

Mais celui-ci ne s'est pas démonté, avisant le gouvernement canadien de « plutôt employer son temps à changer sa position sur le climat. »

 

Pas peu fiers de leur coup, les Yes Men prévoient d'autres « annonces de rêve » à venir. En attendant, voici la bande-annonce de leur documentaire « Les Yes Men refont le monde », diffusé sur Arte le 17 septembre dernier.

 


► Mis à jour le 16/12/2009  : la réaction officielle du gouvernement canadien au canular était aussi un faux. Bravo les Yes Men !

 

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

 

Ailleurs sur le Web

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires