Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 05:19



 

Solange Guès, notre candidate du parti de Gauche dans la presse !!!

 

 DH

 

 


 

 

À Vitrolles, la gauche en progrès



Au premier tour de la cantonale, l’extrême droite éliminée, PS en tête et Front de Gauche à plus de 11 %.

 

Marseille, Correspondant régional.

 

Une partielle d’automne n’annonce pas forcément la vérité du printemps. Mais le premier tour de l’élection cantonale qui s’est déroulé, dimanche à Vitrolles, a de quoi satisfaire, dans l’ordre  : les républicains, la gauche et les partisans du Front de Gauche.

 

Posons d’entrée la seule ombre au tableau, et de taille : un taux d’abstention de 71,41 %. Ce scrutin faisait suite au décès de Guy Obino, maire et conseiller général de Vitrolles, décédé à l’âge de soixante-douze ans. Dans cette ville qui fut dirigée par l’extrême droite, le duel de second tour sera, pour la première fois depuis bien longtemps, classique  : gauche-droite.

 

Il opposera le candidat socialiste et nouveau maire de Vitrolles, Loïc Gachon (42,41 % contre 42,71 % pour Guy Obino en 2004), au représentant de l’UMP, Christian Borelli (20,43 % contre 9,87 % en 2004, mais sans, cette année, des candidats du Nouveau Centre ni du Modem). Le FN recule passant de 19,19 % à 12,60 %. Le reflux de l’extrême droite est encore plus prononcé si l’on prend en compte le score d’un candidat MNR en 2004 (7,53 %).

 

Deuxième donnée de ce scrutin : la gauche totalise plus de 65 % des voix (contre 55 % en 2004) et le second tour s’annonce si ce n’est joué d’avance du moins très favorablement engagé pour le candidat socialiste. Aux voix recueillies par ce dernier, il faut ajouter les scores des Verts (4,04 %), du NPA (3,44 %), d’un divers gauche (2,33 %) et surtout du tandem Front de gauche, qui arrive troisième de ce scrutin avec 11,39 % des voix.

 

En 2004, le candidat du PCF, Henri Agarrat, avait recueilli 8,81 % des suffrages. Cette année, le militant communiste, élu municipal et personnalité connue à Vitrolles, portait les couleurs du Front de gauche avec sa suppléante, Solange Guès, du Parti de Gauche. « C’est un résultat très intéressant qui nous place dans une bonne perspective pour la campagne des régionales, commente Pierre Dharréville, secrétaire de la fédération PCF des Bouches-du-Rhône. Il y a des hommes et des femmes qui ont envie de reconstruire la gauche. »

 

Chistophe Deroubaix

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Cantonale partielle 2009
commenter cet article

commentaires

francoise fournier 03/12/2009 18:32



- ainsi que les
tribunaux-des Affaires familiales!


-des enfants! 


Qui ne font
qu'entériner les dires de ces "professionnelles de l'enfance"


 


Vous,
parents, votre parole n'a aucune valeur, au mépris du contradictoire!


Et c'est un adulte assermenté, professionnel de
l'enfance, qui se venge de votre comportement en pénalisant votre enfant!


C'est votre enfant  qui paie, plein pot, leurs exactions!


Un enfant placé est, dans
leur main, un bracelet électronique pour vous attendre
vous.


 


L’intérêt supérieur de ses assermentés priment sur l’article 3, alinéa 1 de la Convention Internationale des Droits de
l’Enfant.


 


Rappel de l’article 3, alinéa
1:


« Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou
privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. »


 







-










Didier HACQUART 04/12/2009 17:46


...


parents disqualifiés/enfants placés 03/12/2009 14:21




 nonàedvige 2:


 


Enfant placé à l’aide sociale à
l’enfance : A.S.E =


Bracelet électronique pour neutraliser un parent "trublion"


=


Fichage d'un citoyen qui ose les défier l’A.S.E et dire que cette institution est maltraitante


=


Signez la pétition" NON à EDVIGE 2" du 01-12-2009



 


Il ose pointer
"la maltraitance institutionnelle"


- d'une mairie!



- d'une police municipale!



- d'une gendarmerie!



- mais surtout: de l'"A.S.E":l'aide sociale à l'enfance!


En 1996, Mme Pernod (nom AD HOC), une enquête sociale aussi manipulée et menée par des tiers que furent celles faites à Outreau!



Leurs chances, ils furent 17 .................................



Et, s’il n'y avait pas eu les médias !!!!!!



Nous, parents d'enfants placés suite à de fausses accusations par
vengence,



de leurs enquêtes sociales qui ne sont qu'un tissu d'allégations mensongéres venu de tiers
.



Nous sommes seules!


Seules face à ces "monstres" que sont ces institutions au dessus de tout
soupçons!.


Suite à Outreau, y a t-il eu une instruction allant contre
l'ASE?



Et leurs enquêtes sociales erronées....................................



Et les disparus de l'Yonne.............y a t-il eu une instruction allant contre l'ASE?




Didier HACQUART 03/12/2009 17:15


Ce sera l'objet d'un prochian post sur ce blog.

DH