Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
1 janvier 2006 7 01 /01 /janvier /2006 20:36

Mégret se tasse, la gauche progresse
 

Article paru dans l'édition de l’HUMANITE du 1er octobre 2002.

 

Vers un second tour serré à Vitrolles le 6 octobre. La gauche unie en appelle à l’esprit de responsabilité des électeurs républicains et démocrates pour chasser définitivement l’extrême droite.

 

Avec un peu plus de 5 000 voix (36,7 % des exprimés), la liste sans autre étiquette que celle de Mégret vire en tête du premier tour de cette élection municipale, écrasant au passage celle du FN (301 voix soit 2,1 %).

 

Restant à un niveau bien trop élevé, le score des Mégret se tasse d’environ deux points par rapport à 2001 ce qui laisse augurer d’un second tour " serré ". Bruno Mégret a appelé aussitôt à " faire barrage à la menace socialo-communiste " en " tendant la main " aux candidats de la droite parlementaire.

 

La liste UMP, emmenée par le RPR Christian Borelli, dépasse d’à peine 2 % les 10 % d’exprimés l’autorisant à se maintenir éventuellement au second tour. Ses responsables vitrollais attendaient hier l’avis de leurs instances nationales. La liste Nouvelle UDF d’Henri-Michel Porte, qui appelait dès hier à voter pour la gauche au second tour, ne franchit que de justesse la barre symbolique des 5 %. Au total, la droite républicaine retrouve grosso modo ses voix de l’an passé. En 2001, la triangulaire extrême droite/gauche/droite avait tourné en faveur de la liste Mégret qui l’avait emportée de 201 voix.

 

Dès dimanche soir, le président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean Noël Guérini, a implicitement demandé à la droite, dans le contexte de Vitrolles, de " renvoyer l’ascenseur " de la présidentielle.

 

Pour le communiste Alain Hayot, n° 2 de la liste emmenée par le socialiste Guy Obino, " seule notre liste de la gauche unie est en mesure de débarrasser Vitrolles de l’extrême droite ". Avec 4 293 voix, soit 31,04 %, la liste Obino a nettement distancé la liste du conseiller général socialiste Dominique Tichadou, avec 12,55 % (soit 1 735 voix).

 

Le total des voix de gauche dépasse donc largement celui de l’extrême droite grâce, semble-t-il, à une bonne mobilisation des électeurs. Le taux de participation a atteint le chiffre remarquable pour une partielle de 66 %.

 

Reste à savoir quelle posture politique adopteront les membres du Mouvement démocratique vitrollais (MDV), de Ras l’front ou de la section socialiste Émile-Zola, colistiers du Dr Tichadou. Ce dernier a fait savoir dimanche soir que, personnellement, il ferait " tout, comme par le passé, pour mettre les Mégret dehors ! ".

 

Face aux journalistes, Guy Obino a appelé " tous les républicains et démocrates à se rassembler autour de [notre] candidature ". Il a repoussé toute idée de marchandage politicien avec le Dr Tichadou ou Christian Borelli : " Les Vitrollais, quelles que soient leurs idées politiques, ont une occasion historique de commencer à rebâtir leur ville, qu’ils ne manquent pas de la saisir ! ".

 
Philippe Jérôme.
Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Histoire politique de Vitrolles : 2002 et