Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
5 janvier 2006 4 05 /01 /janvier /2006 10:40


Vitrolles : une ville en résistance contre le FN

 

Paru dans l’Humanité du 06/02/1998

 
De notre envoyé spécial.
 

VITROLLES, dans les Bouches-du-Rhône. Un an déjà que le Front national s’est installé à la mairie. Un anniversaire que la majorité lepéniste a marqué du sceau de la honte. De la préférence nationale. L’annonce de la création d’une allocation de naissance de 5.000 francs, qui serait versée aux seules familles dont l’un des parents au moins est français ou ressortissant de l’Union européenne, est perçue par une grande partie de la population comme un affront. Une nouvelle provocation.

 

Depuis que la famille Mégret a fait main basse sur la ville les coupes réglées se succèdent. Cependant, les pressions n’ont manifestement pas réussi à démobiliser ceux qui refusent l’arbitraire. Leurs rangs ne cessent de grossir. Dans cette cité du Midi de la France, les énergies se mobilisent. La lutte quotidienne des antifascistes et de tous les démocrates contre la mairie et ses décisions antidémocratiques, antisociales et anticulturelles, ne connaît pas de répit. "A Vitrolles, nous bénéficions d’un mouvement social et citoyen fort", explique Alain Hayot, membre du Comité national du PCF. Aussi, avec toutes les forces qui veulent débarrasser la commune de l’équipe frontiste, ce sociologue et universitaire de renom a décidé de relever le gant. Sur le terrain.

 

Candidat du rassemblement, présenté sur le canton par le PCF, les Verts, le Mouvement des citoyens, la LCR, Alain Hayot est soutenu par de nombreuses associations. Son engagement, il le place sous le signe de la citoyenneté. "Cette expression diverse et plurielle incontournable", comme il aime à le dire. "Ici, confie-t-il, les événements nous ont contraints à travailler ensemble, à se parler." A la cité HLM de la Petite Garrigue, un quartier populaire de la ville, dans la petite salle "Le Bartas" où, l’autre soir, quatre-vingts personnes se pressaient, on pouvait au fil des interventions vérifier cette volonté d’écoute mutuelle. De recherche de ce qui rassemble et non divise. Et, comme devait le noter un participant, s’apercevoir qu’à Vitrolles on avait "commencé à faire autrement". Un "autrement" qui, après bien des réticences, a contraint le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur à suspendre Ä comme ne cesse, depuis le premier jour, de le demander Alain Hayot Ä les mesures de "préférence nationale" instaurées par la municipalité Front national.

 
RAYMOND MASSONI

Partager cet article

Repost 0

commentaires