Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 23:00

Bonnet noir et noir bonnet
 
 
 

Article paru dans l'édition du 25 janvier 1999.

 
 
 

DERRIERE une haie de barrières métalliques dressées pour la circonstance, environ 2.000 personnes selon les organisateurs ont défilé samedi à une encablure du congrès pour protester contre sa tenue. "C’est le réveil de Marignane", s’est réjoui samedi Philippe Gardiol, responsable local des Verts, tandis que pour Denis Lebon, de Ras L’Front Vitrolles, "ce qui se passe au FN n’est pas positif pour la démocratie, bien au contraire. Il n’y a pas un Front négatif et un Front en gants blancs. Bruno Mégret est engagé dans une campagne de pleins pouvoirs, et l’alliance avec la droite est un danger réel".

 
 
 

Pendant près de 3 heures, aux cris de "Dehors les fachos" ou "On ne veut pas du congrès, on ne veut pas de Mégret", les manifestants ont dit combien, pour eux, Mégret ou Le Pen, c’est "bonnet noir et noir bonnet" selon l’expression d’Harlem Désir. Pour l’ancien président de SOS-Racisme, la mobilisation contre l’extrême droite demeure d’actualité en dépit de la division du FN, parce que "la mégrétisation des esprits, c’est la même chose que la lepénisation des esprits".

 
 
 

Plusieurs personnalités de gauche étaient également présentes, dont Jean-Marc Coppola, secrétaire de la fédération PCF des Bouches-du-Rhône, Jean-Jacques Anglade l’ancien maire de Vitrolles, ou encore le sénateur PS Henri d’Attilio, qui avait battu Bruno Mégret aux législatives de 1997.

Partager cet article

Repost 0

commentaires