Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 14:17

 


 

Rassemblements contre la droite avec Robert Hue et Lionel Jospin

 
 
 

A Marseille, ils ont appelé les électeurs à s’opposer aux ambitions de Jean-Claude Gaudin. Vitrolles se mobilise pour barrer la route au Front national.

 
Correspondance.
 

Plusieurs milliers de Marseillais se sont rassemblés hier soir au Dôme pour soutenir les listes de rassemblement à gauche de la cité phocéenne. Robert Hue, secrétaire national du PCF, et Lionel Jospin, candidat socialiste à la dernière élection présidentielle, ont participé à cette soirée de mobilisation contre la droite. A leurs côtés, parmi de nombreuses autres personnalités, Bernard Kouchner et les principaux candidats : le socialiste Lucien Weygand, président du conseil général des Bouches-du-Rhône et le député communiste Guy Hermier.

 

Lionel Jospin a dénoncé « la complaisance de la droite vis-à-vis du Front national », notamment dans cette ville « où l’influence (de l’extrême droite) serait accrue » en cas de victoire de la droite. Il s’est inquiété d’une victoire de l’UDF-PR Jean-Claude Gaudin, car, a-t-il dit, « nous n’avons pas oublié qu’il a gouverné la région avec des élus du FN et, s’ils font semblant aujourd’hui d’être séparés, l’influence du FN se fera sentir partout sur cette ville ».

Robert Hue a également mis en garde les Marseillais contre le « danger de l’extrémisme ». Il a estimé que « M. Gaudin ne pourra être maire qu’avec la complaisance du Front national » et il a assuré que « la montée de l’extrême droite appelle des réponses politiques fortes » de la part des électeurs de gauche.

 

Quelques heures avant, un rassemblement de grande ampleur se déroulait à Vitrolles qui, depuis dimanche, est menacée par le Front national. Bruno Mégret a recueilli 43% des voix au premier tour des municipales. L’heure est à la mobilisation générale contre le Front national. Une bataille qui a pris, hier soir, une nouvelle dimension avec ce meeting de soutien à la liste de Rassemblement des forces démocratiques de progrès, conduite par le maire sortant Jean-Jacques Anglade.

 

Intervenant à la tribune, devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le parc paysager de Font-Blanche, Robert Hue, Lionel Jospin, Marie-Christine Blandin, Bernard-Henri Lévy, mais aussi de nombreuses personnalités locales du monde associatif, sportif, culturel ou syndical, se sont attachés à faire grandir encore la dynamique « anti-Mégret » en démontrant le vrai visage du Front national.

 

C’est d’abord Lionel Jospin, qui, au-delà des personnes présentes, va s’adresser à ceux qui, dimanche dernier, ont apporté leurs voix sur Mégret : « Il ne s’agit pas pour moi, qui vient de l’extérieur, de culpabiliser qui que ce soit. Je pense même que, parmi ces 43%, il y en a qui ont voulu lancer un cri de souffrance et de révolte car je sais bien qu’il y a ceux qui volontairement soufflent un message de haine et de racisme et ceux qui souffrent du chômage, de la mal-vie et de la l’insécurité. Ces derniers doivent savoir que, avec Mégret, c’est un avenir de violence et de haine qui les attend, sans pour autant que leurs problèmes soient réglés, au contraire. »

 

Robert Hue s’est, quant à lui, félicité de la constitution d’un « grand rassemblement des femmes et des hommes de progrès face au réel danger que constitue la perspective de voir Vitrolles basculer à l’extrême droite ». Selon le secrétaire national du PCF, les scores réalisés par le Front national dimanche dernier montrent qu’il est « urgent de s’attaquer à bras-le-corps aux racines du mal qui permettent à Mégret de faire main basse sur Vitrolles, tout en alertant les citoyens sur la réalité de ce que proposent Mégret et ses amis ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires