Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 08:05

Quel avenir pour les collectifs antilibéraux ?
 
 
 

L’avenir des collectifs antilibéraux est aujourd’hui incertain. Le PCF a décidé samedi de reconsulter ses militants qui devront ainsi choisir entre les deux propositions suivantes :

"Je choisis la proposition de candidature de Marie-George Buffet, choix le plus partagé des collectifs locaux pour porter le rassemblement anti-libéral à la présidentielle",

 
 
 

ou

 
 
 

"Je choisis le retrait de Marie-George Buffet et la recherche d'une autre candidature de rassemblement anti-libéral à l'élection présidentielle"

 
 
 

La réponse apportée par les militants communistes conditionnera l’avenir des collectifs. Ce n’est pas simple pour les copains, même nous sommes à un tournant historique. Nous avons la possibilité aujourd’hui de proposer aux français une véritable alternative antilibérale qui s’appuis sur un programme, les 125 propositions. Certes, l’exercice est difficile de réunir des militants venant d’horizons diverses. Ce n’était pas gagné d’avance, mais ce n’est pas encore perdu. Le respect de chacun est nécessaire. Mais l’enjeu est grand. A titre personnel, j’ai apprécié la réunion du collectif Vitrollais vendredi dernier ou il s’est dégagé une quasi unanimité de poursuivre l’aventure et surtout la dynamique.

 
 
 

Le débat fait rage au sein du PC, entrainant des démissions du Comité Exécutif national. Au sein des collectifs des appels sont lancés aux camarades communistes.

 
 
 

A suivre…

 
 
 
DH
 
 
 
 

ESPOIR OU DISSENSUS ? (*)

 

 

Espoirs :

 

 

- réussir le rassemblement des forces anti-libérales sur un projet et le choix d’un candidat commun.

 

 

- proposer une dynamique politique nouvelle, la seule aujourd’hui, après des années d’alternances sans changement véritable suivies d’errements et de renoncements.

 

 

- imposer le pluralisme dans le paysage national face à une bipolarisation paralysante et par essence conservatrice.

 

 

A la confluence de sensibilités diverses, d’histoires et de patrimoines culturels militants pluralistes, les collectifs sont un espace innovant, nécessairement ouvert à la convergence et au consensus.

 

 

Cette recherche de consensus induit le compromis acceptable par tous comme finalité et méthodologie, afin que chaque sensibilité, sans hiérarchie ni rapport de force, y trouve sa place.

 

 

Les dernières décisions de la direction du PCF - faire replébisciter la secrétaire nationale par ses seuls militants - ne vont pas dans le sens espéré. Les dernières déclarations de Marie-George Buffet contredisent curieusement les dispositions prises à la suite du dernier collectif national où siégeaient pourtant plusieurs dirigeants communistes.

 

 

Et pourtant, chacun sait que seule une candidature- trait d’union entre toutes les forces de notre rassemblement, entouré(e) d’un collège de porte parole à l’image de notre diversité, peut faire renaître l’espoir après le dissensus constaté les 9 et 10 décembre.

 

 

Alors, espoir ou dissensus...final ?

 

 

(*) http://www.alternativeagauche2007.org/

 

  


 

 

Amis communistes, 3 jours ! (*)

 

 

Trois jours pour se convaincre, trois jours pour vous convaincre de ne pas quitter le radeau.

 

 

Oui, c’est un radeau.

 


Voyez Politis, L’Humanité et ce Libération qui a tellement mis d’eau dans son vin. Autour, les paquebots des grands armuriers du monde qui contrôlent la presse.Alors oui, notre esquif est fragile et doit concilier les contradictions. Mais combien plus illusoire serait le repli de chacun sur sa branche éphémère ! La suite de cet appel à vous...

 

La réunion nationale des collectifs unitaires des 9 et 10 décembre s’était achèvée sur la volonté actée et unanime de poursuivre le débat et de continuer à construire le consensus, malgré les difficultés :

 


-  Compte rendu de la commission de synthèse des débats
-  Déclaration du collectif national élargi du 10 décembre à 13h
-  Mode d’emploi pour la discussion dans les collectifs et les organisations après les 9-10.

 

 

(*) http://www.alternativeunitaire2007.org/spip/

 

 


 

 

 
Les raisons de notre démission du Comité exécutif national du PCF
 
 
 

Frédérick Genevée ; Isabelle Lorand ; Fernanda Marrucchelli ; Roger Martelli ; Pierre Zarka ; Malika Zediri.

 
 
 
 
 

Nous quittons le Comité exécutif national du PCF. Ce n’est pas pour une simple raison de désaccord politique ; ce n’est pas parce que notre point de vue n’est pas retenu.

 
 
 

Pour la première fois dans notre pays se matérialise la possibilité de construire un rassemblement antilibéral, regroupant des forces collectives et individuelles de différentes natures : politique, associative, syndicale, culturelle. Sourde aux multiples demandes qui lui sont adressées, la direction nationale du parti communiste, dans sa majorité, a pris la décision de refuser toute recherche de candidature à la présidentielle qui aurait permis le maintien et l’élargissement de cette construction. De fait, quel que soit le discours par lequel elle tente d’habiller cet acte, elle prend la responsabilité de sortir le PCF de ce processus et de lui porter un coup qui l’empêchera d’offrir une alternative au bipartisme en marche. Alors qu’il est nécessaire de consulter les communistes en toute clarté, le bulletin de vote n’éclaire pas sur les conséquences qu’aurait le maintien de la candidature de Marie- George Buffet (choix numéro un) à savoir la sortie du processus unitaire.

 
 
 

Les forces avec lesquelles nous avons organisé les meetings sont présentées par de trop nombreuses interventions comme si elles étaient des ennemies, ce qui laisse libre cours à des réflexes régressifs. Ces mêmes réflexes resurgis  à l’intérieur du parti mettent en cause l’unité des communistes. Désormais, la direction du parti communiste tente d’établir un lien direct entre collectifs locaux et  Parti communiste ce qui revient à vouloir rassembler autour du seul parti. Ce faisant, elle tourne le dos aux désirs des collectifs unitaires, à la volonté d’une part très importante de militants et responsables communistes. C’est tourner le dos aux choix majoritaires exprimés dans nos congrès, à la grande satisfaction de ceux qui les avaient combattus. Dès cet instant nous ne pouvons assumer les actes de direction qui en découlent.

 
 
 

C’est une mauvaise action pour celles et ceux qui souffrent de la violence libérale, pour celles et ceux qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour tenter de créer une issue. C’est suicidaire pour le parti communiste qui va se retrouver isolé et sera tenu pour responsable de cette situation. Il ne lui restera qu’un rôle politique marginalisé, laissant tout l’espace au social libéralisme et à une radicalité enfermée dans la protestation.

 
 
 

Nous ne pouvons pas entériner ce retournement d’orientation politique. C’est donc avec une douleur réelle pour nous, que nous démissionnons du Comité exécutif. Un retour à l’esprit d’unité nous conduirait bien sûr à revoir notre décision. Jusqu’au bout nous chercherons à rendre possible une issue positive. Communistes unitaires, nous n’abandonnons pas le combat transformateur. Nous continuerons avec celles et ceux qui souhaitent poursuivre une construction alternative antilibérale.

Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans La Gauche Antilibérale