Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 18:36
 
« Dès lors qu'il y a débat,
les données du choix changent »
 
 

L'appréciation comparée des candidats socialistes à Lens laisse apparaître deux vainqueurs : Ségolène Royal et Laurent Fabius. Il serait prématuré de parler de retournement mais c'est une étape importante.

 

Trois groupes se dégagent à l'issue de cette première prestation comparée.

Les vaincus : Jack Lang et Dominique Strauss Kahn. Le premier semble manifestement en voie de décrochage. Il a intégré la réalité des chiffres. Il n'y a pas d'espace pour un second souffle. L'aventure est terminée dans sa tête donc dans les faits.

Pour Dominique Strauss Kahn, il n'arrive pas à sortir de sa posture de "meilleur économiste du PS". La présidentielle va au-delà. Pour lui aussi, mais probablement à un degré moindre à ce jour, la fin de l'aventure s'approche.


Ailleurs : Lionel Jospin. Il n'a manifestement trouvé ni le contenu ni le souffle pour faire naître une adhésion nouvelle. Il s'est positionné en "grand témoin" des enjeux et des arbitrages pour que la gauche soit porteuse d'un projet réaliste. Il a abandonné parfois cette dimension pour s'en prendre plus particulièrement à Ségolène Royal.

Les vainqueurs : Laurent Fabius et Ségolène Royal. Devant un public favorable, Laurent Fabius a manifesté ses talents de vrai chef de parti, prêt à conduire à la bataille sur des bases traditionnelles de la gauche défenderesse des opprimés et adversaire motivée de la droite. Quant à Ségolène Royal, de posture plus rigide et moins militante, elle a prononcé un discours de qualité relevant d'une approche social-démocrate plus modérée.

 

Selon des cadres du parti, Ségolène Royal recueillerait autour de 55% des voix des militants si la désignation avait lieu aujourd'hui. Rien n’est plié d’avance, et tout peut encore basculer.

 

Mais les partisans de Jospin et Fabius voient dans le rendez-vous lensois la preuve que "dès lors qu'il y a débat, les données du choix changent", selon Harlem Désir, proche de M. Jospin.

 

Au vu des réactions de la salle, "il a été démontré que les militants ont beaucoup moins fait leur choix que ne le disent les sondages", renchérit Claude Bartolone, "lieutenant" de Laurent Fabius, en réclamant des débats "dans toutes les fédérations".

 

Laurent FABIUS a assumé franchement ses désaccords avec Ségolène Royal, pour tenter de montrer qu'elle et lui "incarnent deux stratégies, deux lignes idéologiques" entre lesquelles les adhérents du PS devront choisir, selon M. Bartolone.

 

Le jeu se clarifie.

 
Il semble rester deux cas de figures.


Soit Jack Lang et Dominique Strauss Kahn rejoignent Lionel Jospin pour lui donner un nouveau souffle et une nouvelle course à trois s'ouvrira : Royal, Fabius, Jospin.

Soit Jack Lang et / ou Dominique Strauss Kahn rejoignent Ségolène Royal et le duel Royal / Fabius s'ouvrira recoupant des clivages plus profonds au sein du PS.


Le premier ralliement en faveur de Ségolène Royal devrait la mettre à l'abri d'un retour de Lionel Jospin.


Une étape importante vient d'être franchie !

 
A suivre, sachant qu'en dernier ressort, ces sont les militants qui choisiront en leur âme et conscience...
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires

cicéron 22/09/2006 15:47

plutot la fin d une et votre aventure

Didier HACQUART 22/09/2006 17:38

C'est aux électeurs de se prononcer en 2007.DH

Matthieu Duvail 21/09/2006 00:59

Je ne discute pas le fait qu'il fasse allégeance, je vous rejoinds tout à fait. En revanche il y a des termes qui ne grandissent pas leurs auteurs.Maintenant la critique que vous me faites sur ce que doit être notre combat 1/ je pourrais vous la retournez puisque vous ne vous genez pas pour égratigner Ségolène Royal 2/je la partage. je n'ai pas d'ennemis au PS même si nous pouvons avoir des divergences.Je reviens des journées parlementaires PS qui se tenaient dans ma ville à Nantes et c'est largement l'unité qui domine sans doute aucune entre les militants. Pour ce qui est des élus et des candidats éventuelles, s'ils peuvent se confronter parfois, ils se parlent et quand il s'agit de parler du fond (logement, emploi, éducation) ils répondent présents et sont capables de débattre. Pour répondre à notre ami de droite, je crois que cette entente elle n'existe pas à droite. Je ne crois pas davantage que Sarkozy ait autour de lui autant d'hommes et de femmes compétents qu'ils en existent au PS. Passé Borloo, Breton et un ou deux autres, le reste ce sont des seconds couteaux sans envergure ni profondeur..

Didier HACQUART 21/09/2006 07:53

Nous sommes donc d'accord pour que le débat interne du PS se fasse dans la sérénité.
Dans la famille du PS, il y a plus de convergences que de divergences, même si je reste convaincu que le PS est à un virage idéologique entre un rapprochement vers le centre, et un rapprochament avecle reste de la Gauche. Le débat Laurent FABIUS - Ségolène ROYAL correspond à ces 2 lignes.
Ce que je comabt, ce n'est pas la femme Ségolène ROYAL, que je défend contre les attaques ur sa personne, mais le fait que le débat se fait par sondages et médias interposés, sans parler de certaines pratiques internes au PS..
Par exemple, la Fédération des Bouches du Rhône avec ses 9000 adhérents serait derrière Ségolène. Je m'excuse, mais moi je n'ai pas encore voté, et la fédération ne m'a rien demandé à ce sujet...
De toute façon, nous verrons ce que l'avenir nous réserve, et nous ne sommes qu'au début d'une grande aventure !!!
DH

cicéron 20/09/2006 13:17

Eh poum , en pleine poire de la part de vos amis de la gauche pluriel
entre vous c est la guerre et  vous encore faire croire  aux francais a l unité de la gauche
La , y a de quoi se marrer et cela ne vient pas de nous ces petit pics mais bien de votre gauche sois disante pluriel

Didier HACQUART 20/09/2006 19:07

Raté, car d'après son blog, GERONIMO est à l'UMP...DH

Géronimo 19/09/2006 22:43

Bonsoir,
Qu'on le veuille ou non, les socialistes auront au moins deux candidats à la présidentielle. Ils ne sont pas capable de se mettre d'accord sur un programme alors en ce qui concerne la personne pour le défendre... Quant à l'avenir politique de Ségolène je ne le vois pas bon, psychorigide comme elle l'est comment voulez vous que le courant passe entre elle et les électeurs. C'est vrai qu'au PS vous vous y connaissez en courant...
Ciao - Géronimo

Didier HACQUART 20/09/2006 19:02

Cher Géronimo, En allant sur ton blog, il semble que tu sois à l'UMP. C'est ton droit.Mais en fonction de cela, je pense que l'UMP a aussi plusieurs candidats comme SARKOZY, VILLEPIN et peut - être même CHIRAC, et il y a aussi une dissention entre eux et sur le programme de l'UMP.Ne vous inquiétez pas par la Gauche et le PS. Bien que je ne soutiennes pas Ségolène ROYAL, je n'adhère pas à tes remarques qui attaquent la personne.DH

Matthieu Duvail 18/09/2006 20:10

Fabius a marqué des points grâce au "caniche"... vous parlez d'un débat au fond vous!

Didier HACQUART 18/09/2006 21:31

Réservez votre hargne contre la Droite, à moins que vous n'ayez peur que le phénomène Ségolène s'écroule.FABIUS a tout a fait raison de dénoncer SARKOZY qui fait allégeance à l'amérique de BUSH. C'est très grave, et très inquiétant pour la France et les français s'il arrivait effectivement au pouvoir.Camarade, je pense qu'il ne faut pas se tromper de combat.  Le premier combat politique c'est de faire gagner la gauche et toute la gauche contre SARKOZY, et Le PEN...DH