Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 15:40


Malgré la campagne interne du PS, pour désigner le meilleur candidat pour 2007, SARKOZY nous dévoile un peu plus son programme.

 

Ceux qui pensent que SARKOZY est proche des salariés sont trompés par les apparences. Nous en avons pour preuve son ovation lors de l’université d’été du MEDEF.


Il est bon de revenir sur quelques unes de ses déclarations. SARKOZY jouent sur tous les tableaux. D’un coté il joue sur le coté populiste pour séduire un certain électorat et empiéter sur le terrain du FN, de l’autre, il  conforte ses positions libérales, ce qui ne manque pas de séduire le MEDEF. Il faut le dire, le redire et le faire connaître.

 

SARKOZY, est un réel usurpateur à la solde de la haute finance. Ce n’est pas le défenseur « du pauvre peuple » qu’il souhaite paraître. SARKOZY s’attaque donc ouvertement aux 35 heures et au droit de grève...

 
 
 
Nicolas, star du MEDEF…
 
 

La présidente du MEDEF, Laurence Parisot, a clos jeudi l'université d'été de la première organisation patronale de France en présence de Nicolas Sarkozy, dernier invité de marque, qui a tenu un véritable discours de campagne présidentielle devant plusieurs centaines de chefs d'entreprise conquis.

 

La huitième université d'été du MEDEF s'est achevée jeudi en début d'après-midi sur le campus de l'école des hautes Etudes Commerciales (HEC) de Jouy-en-Josas (Yvelines), après trois jours de débats économiques, sociaux et philosophiques sur le thème: "concilier l'inconciliable".

 

Actualité électorale oblige, à quelques mois de l'échéance présidentielle, de nombreux représentants politiques de premier plan ont été présents. Le ministre de l'Economie Thierry Breton, l'ancien ministre socialiste de l'Economie Dominique Strauss-Kahn, ou encore le président de l'UDF François Bayrou sont venus cette année participer aux rencontres. Egalement conviée, Ségolène Royal a "poliment décliné" l'invitation, selon le MEDEF.

 

A l'applaudimètre patronal, c'est le ministre de l'Intérieur et président de l'UMP, venu le dernier jour, qui a remporté un véritable triomphe, attaquant le "modèle social français", ou encore taclant les socialistes à de nombreuses reprises, et remettant encore une fois en cause les 35 heures.

 

"Ce n'est pas la peine d'aller inventer la pierre philosophale. La France ne s'est pas encore remise du choix historiquement stupide d'expliquer aux gens qu'en travaillant moins on pouvait gagner davantage", a lancé Nicolas Sarkozy, qui s'expliquait devant 300 chefs d'entreprise réunis pour la séance plénière de clôture de l'université d'été.

 

=> Le sens de la vie suivant le MEDEF et les libéraux comme SARKOZY, c’est de travailler de plus en plus, et de plus en plus longtemps ! C’est vrai qu’en s’usant au travail, jusqu’à 65 ans et plus, cela réduira le problème des retraites. C’est en fait un non – sens historique, et une remise en cause du progrès social de ces 100 dernières années.  

 

Longuement applaudi, il a également expliqué que "le modèle social idéal, c'est celui qui donne un emploi à chacun. Ce n'est donc plus le modèle social français". Nicolas Sarkozy, qui s'exprimait "en tant que politique", a aussi lancé qu'il fallait "faire plus pour ceux qui ont moins, mais en même temps arrêter de considérer qu'il y a un guichet ouvert et que même si on ne se donne pas la peine de se lever le matin, on a droit à des allocations".

 

=> Les plus de 2 millions de chômeurs et tous les exclus du travail apprécieront. En 2006, la droite libérale incarnée par SARKOZY est encore su le schéma de considérer les chômeurs, comme des fainéants et oisifs, qui profitent du système. C’est particulièrement choquant. Sait –il au moins ce que c’est un chômeur en fin de droits qui se retrouve sans rien à la fin du mois ? Mais c’est un discours qui doit plaire effectivement au MEDEF.

 

Sur le droit de grève, Nicolas Sarkozy a proposé une loi prévoyant un vote à bulletins secrets dans les universités, les administrations et les entreprises au bout de huit jours de conflit social, "pour en finir avec les dictatures de certaines minorités".

 
=> Sans droit de grève, aurions nous obtenu les congés payés, la semaine de 40 heures en 1936, etc. ? Si les salariés avaient attendus que cela vienne d’un patronat compréhensif et progressiste, ils auraient attendus très longtemps… Remette en cause le droit de grève, est le rêve du MEDEF, en ôtant aux salariés, leur seul et réel pouvoir.

 

Après 30 minutes de discours, et après avoir été ovationné à peine arrivé, Nicolas Sarkozy a quitté le campus sans répondre aux questions des très nombreux journalistes. Avant de partir, il a invité son auditoire à "fortement participer aux débats" en vue de l'échéance de 2007, propos immédiatement repris par Laurence Parisot.

 

=> Rien de plus normal, que le MEDEF participe au débat électoral, s’il reste à sa place, comme d’autres instituions de la société civile, et que les patrons ne fassent pas de menace vis_ à vis de telle ou telle mesure proposée… Trouver démagogique une mesure qui consiste à augmenter le SMIC immédiatement de 100 €, car elle menacerait l’économie des entreprises. La remarque est d'autant plus déplacée, lorsque l’on voit les salaires de quelques patrons, leur niveau d’augmentation en 2005, sans parler des stocks-  opions…

 

La présidente du MEDEF a ainsi expliqué qu'elle souhaitait que la France se concentre sur l'élection présidentielle et fasse l'effort de se mettre "au bon niveau du débat", laissant entendre que l'université d'été patronale devait largement y contribuer. "Ce que nos tables rondes ont montré", a-t-elle ainsi dit, "c'est qu'il y a des enjeux de moyen terme -la question de l'énergie- et des questions économiques et sociales également".

=> Très bien, mais en démocratie, c'est le peuple qui est souverain et qui décide ce qui est bon pour lui. Désolée, Madame PARISOT, mais nous n'avons pas vraiment besoin de vos conseils, et le débat sera au niveau que nous souhaitons !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Présidentielles 2007
commenter cet article

commentaires

marc d HERE 16/10/2006 13:28

Chirac était parvenu à faire élire Mitterrand contre Giscard en 1981, rééditera-t-il l'exploît 25 ans après en faisant élire Ségolène Royal?
Un article sur notre blog.
marc d'Héré

Didier HACQUART 16/10/2006 18:28

S'il ne représente pas lui-même, je que je ne crois pas, CHIRAC fera certainement tout pour ne pas faire élire SARKOZY.Par vengeance peut - être, mais aussi pour ce que représente SARKOZY, et qui le place loin d'un gaullisme historique, notamment sur l'indépendance de la france vis à vis des Etats - Unis.Pour Ségolène ROYAL, elle n'est pas encore désignée par les Socialistes, et nous ne sommes pas encore au deuxième tour des Présidentielles. Beaucoup de choses peuvent se passer d'ici là.Pour finir, spéculer sur ce que fera CHIRAC, pour un(e) candidat(e) socialiste serait un très mauvais calcul. Les électeurs de gauche sont lassés de toujours voter contre quelqu'un et non pour quelqu'un et un programme.DH

cicéron 08/09/2006 17:47

Désolé LE PEN  n as jamais était accusé pour magouille et enrichissement personnel , GRANDE SPECIALITE DE LA GAUCHE
De plus la gauche a toujours priviligié famille et amis dans le cadre des emplois selon le mandat obtenue
Vous meme avez embauché la fille d un député socialiste qui n est meme pas vitrollaise
Sans compter votre cadre  municipal qui a tant d ennuis judiciaires

cicéron 08/09/2006 10:13

Ce que j ai remarqué avec vous , c est des qu un socialiste de votre parti est trempé comme dernierement freche avec ces dérapages ou de la tres longue série , mitterand , strauss khan , dumas , emmanuelli etc etc , vous vous dégagez vite fait , avouez que cela ne dois pas vous faire plaisir toutes ces magouilles de vos cadres les plus illustres
dernierement huchon , je vous conseille de changer de parti car a ce rytme la il ne vas pas rester grand monde pour les campagnes a venir

Didier HACQUART 08/09/2006 13:59

Admettez que tous ont été rattrappés la justice. Tout n'est donc pas pourri dans "ce monde de brutes" !
A titre personnel, j'ai mon éthique, et mes convictions.
On connait le refrain "mains propres, têtes hautes", mais le FN n'a lui n'ont plus de leçons à donner, et je vous rappelerai la collection de condamnations de Jean - Marie Le PEN, et de ses anciens lieutenants comme Bruno MEGRET et Catherine MEGRET.
DH

cicéron 08/09/2006 00:16

Etes vous en manque de défense pour me rétorquer une réponse aussi minable ?? . Je représente le FN  et fais parti de ceux qui  se foutent bien de la carriere de monsieur megret . De plus il est hors de question qu il revienne au sein de notre parti
LE PEN a effictivement fait un appel d unité patriote et peut etre lui laissera t il quelques circonscriptions selon ce qui peut nous apporter , cela ne vas pas plus loin et ne vois pas le rapport avec ma remarque sur le dramatique socialiste HUCHON qui se gave bien avec sa femme en tant que président de région d ILE DE FRANCE
Je pense qu il y as plus de possibilité d amitié entre vous et huchon que moi ou quiconque du FN avec megret
il y a peut etre presomption d innocence mais avouez que le tribunal n as pas l habitude de mettre en examen des personnes élus de la trempe d huchon pour rien 

Didier HACQUART 08/09/2006 07:26

En droit français, il existe le droit à la présemption d'innocence qui s'applique à chaque citoyen.Si Jean - Paul HUCHON est condamné, c'est son problème pas le mien. Le PS prendra ensuite ses responsabiltés. Je n'ai rien de plus à dire sur cette affaire à l'heure actuelle.L'avantage dasn un pays démocratique comme le notre, c'est quand même que les affaires finissent par sortir, et c'est tant mieux... L'impunité totale n'existe pas.DH

cicéron 07/09/2006 12:44

Ca fais beaucoup de socialistes véreux  ,  enfin , en attendant un autre exemple , que ce parti de magouilleur puisse continuer a nous faire des lecons de morale

Didier HACQUART 07/09/2006 18:14

Vous n'êtes pas sans savoir, que votre re-nouvel ami Bruno MEGRET et Madame repassent très prochainement devant les tribunaux, pour une certaine affaire Vitrollaise...Mais en bon républicain, je vous accorde pour eux la présomption d'innocence. DH