Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 05:25





L'Irlande a finalement voté « Oui » au traité de Lisbonne. Il faut dire que les gros moyens ont été employés pour « faire plier » le peuple irlandais...

 

Démocratiquement parlant on peut se poser la question du pourquoi il fallait faire revoter les Irlandais ? En fait clairement il fallait le faire jusqu'à obtenir le résultat voulu !!! Les libéraux savent donc y faire...

 

Je livre ici le communiqué d'ATTAC sur le résultat Irlandais.

 

A suivre !


DH

 


 

Irlande : la démocratie au forceps

Communiqué d'Attac France



 

Le résultat est clair : le vote « oui » au Traité de Lisbonne s'est exprimé à une large majorité. Mais il n'efface pas le déni démocratique qui a été institué, avec la décision de faire revoter des citoyens irlandais qui ont « mal » voté en juin 2008. Cela après qu'en France et aux Pays-Bas, les gouvernements aient décidé d'entériner le vote sur le Traité de Lisbonne par un vote parlementaire, par peur que leurs citoyens ne revotent « non » sur un traité jumeau du Traité constitutionnel européen.


Tous les moyens ont été mis en œuvre pour tenter de faire changer d’avis les Irlandais. A commencer par les moyens de communication, à coup de campagnes largement financées par les grandes entreprises comme Ryanair et Intel, qui ont donné des sommes énormes pour la cause du « oui ». Des engagements ont été pris par le gouvernement irlandais et le Conseil européen, mais uniquement à destination du « non » de droite nationaliste : nomination d'un commissaire irlandais, possibilité de poursuivre un dumping fiscal en Irlande, maintien de l'interdiction d'avorter,... Par contre, rien pour le « non » de gauche, qui se bat notamment contre une Europe du libre-échange, pour un nivellement vers le haut des droits sociaux et contre la militarisation inscrite dans le traité. Pourtant, ce « non » de gauche avait eu un rôle important, bien plus que ce qui a pu être rapporté dans les médias.


Le résultat de ce référendum n'est pas un « oui » à la forme et à l'orientation que revêt aujourd'hui l'Union européenne. C'est un « oui » obtenu par la peur et l'insécurité provoquées par la gravité de la crise. Il ne pourra conforter pour l'instant que la voie néolibérale dans laquelle est engagée l'Union européenne. La crise économique aurait dû pousser cette Union à une réaction politique d'ampleur, pour mettre au pas la finance et remettre le social et l'écologie au premier plan. Au lieu de cela, elle reste empêtrée dans le carcan de ses traités et de son idéologie néolibérale. C'est pourquoi nous continuerons à dénoncer, au-delà des traités, les politiques et directives qui poursuivent ce projet mortifère, et nous poursuivrons notre travail unitaire pour proposer des alternatives concrètes pour une autre Europe, solidaire, écologique et démocratique.

 

Attac France,

Montreuil-sous-bois, le 3 octobre 2009

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

philippe 11/10/2009 02:47



Ce n'es tpas  : tous pourris ... c'est simplement que les intérêts personnels de certains bien souvent ceux qui décident, n'est pas forcément en phase avec le simple militant. Si je reste
persuadé qu'il y a beaucoup de personnes qui souhaitent que le monde change. Je sais également qu'il y en a aussi beaucoup qui souhaitent que le monde reste ainsi.



Didier HACQUART 11/10/2009 10:25


Vous n'avez pas tort, mais je suis toujours prudent par rapport à certains raccourcis !

DH


philippe 09/10/2009 18:18


En France nous ne sommes pas mieux, je constate que l'abstention est de plus en plus présente, parce que tous les partis politiques, j'ai bien dit tous, ce sont éloignés de la morale, de l'exemple.
Ils se sont empétrés dans le besoin d'être reconnu. Il y a une certaine morale à retrouver. A nous citoyens de rattacher le lien à la polique


Didier HACQUART 10/10/2009 14:48


D'accord oui et non !

Je suis contre le raccourci du "tous pourris". Il est évident que les partis politiques ont leurs responsabilités. Mais les partis poilitiques sont aussi constitutés d'hommes et de femmes. Si on
veut changer la vie politique, il faut aussi s'engager pour faire changer les pratiques !

Ce qui est difficile, c'est effectivement de"réintéresser" les citoyens à la politique, et donc à leur devenir. Il faut lutter contre les TF1 ans Co, et contre une société qui prone
l'individualisme et l'égoïsme. Ce n'est pas simple...

J'ai l'habitude de dire que rien n'est inéluctable et donc qu'il faut se battre ! L'exemple récent de la votation sur le devenir de La Poste, montre que les citoyens ne sont pas aussi bêtes que
veulent nous le faire croire certains. Ils ont trsè bien compris les enjeux. C'est rassurant et intéressant pour l'avenir...

A suivre, DH