Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 04:32





Dans la continuité de la déclaration du Bureau National du Parti de Gauche.


A suivre, l'aventure ne fait que commencer...


DH

 



Savoir se dépasser

 

Mardi, 16 Juin 2009 François DELAPIERRE


Le Conseil national du Parti de Gauche de dimanche l'a confirmé. Le PG veut continuer le Front de Gauche pour ouvrir une issue positive à la crise. Bataille globale : le Front de Gauche est un fait électoral, il doit aussi être un fait social et culturel. Par exemple en lançant des chantiers programmatiques ouverts à tous. Tel est le souhait de ses composantes et l'attente de ses soutiens.


Mais si le Front de Gauche ne doit pas être seulement une réalité électorale, il doit aussi en être une. La méthode qu'il dessine est la « révolution par les urnes ». Chaque élection particulière qui se présente renvoie donc à une stratégie globale. Pensée au-delà de sa spécificité locale, elle devient un moment précieux d'éducation politique. A Mantes-la-Jolie et Aix-en-Provence toute l'autre gauche se rassemble enfin : PCF, PG, NPA, Alternatifs, Verts de gauche, associations locales....


Mais à Hénin-Beaumont, où le PG ne compte hélas pas d'adhérent, la gauche s'affronte sur six listes dont une comprend le Modem. Irresponsable !


Ensuite viendront les régionales. L'étape est très rude pour le Front de Gauche. Nous voulons y participer comme une force cohérente et autonome. Mais cette autonomie doit être conquise. Car ce sont les têtes de liste qui décident des alliances entre les deux tours.


Le PG ne se laissera pas entraîner dans la stratégie d'alliance à la carte revendiquée par Rousset, président de la région Aquitaine, un œil sur la calculette, l'autre sur la courbe de santé du Modem.


Si le PS n'y met pas bon ordre, ce que pour l'heure il ne veut ni ne peut faire, cela veut dire présenter des listes autonomes de l'autre gauche. Et affronter la barre fatidique des 5 voire des 10% requis pour fusionner ou se maintenir. Cet objectif est à la portée de l'autre gauche.


Il implique que le Front de Gauche se renforce et s'élargisse. Il comporte aussi une exigence pour nous-mêmes : continuer la vigoureuse croissance de nos premiers mois. Le Front de Gauche a besoin d'un Parti de Gauche plus fort. En cela la portée de notre prochain Congrès fondateur nous dépasse. C'est pourquoi nous sommes prêts à le co-organiser avec tous ceux qui le souhaitent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans PARTI DE GAUCHE
commenter cet article

commentaires

Pingouin094 19/06/2009 12:40

Inscrire dans la durée et élargir le Front de Gauche, oui, mais à qui et jusqu'où ?L'article dit "si le PS n'y met pas bon ordre", mais quel "bon ordre" ? Le Front de Gauche s'est constitué comme l'union du NON de gauche au TCE et au traité de Lisbonne, c'est à dire à l'économie sociale de marché et à la concurrence libre et non faussé.Elargir le Front de Gauche à un parti qui déclare "croire en l'économie sociale et écologique de marché" comme le PS, ne serait-ce pas renier ce qu'est le fondement même du Front de Gauche.Ce à quoi le PS devrait mettre "bon ordre", c'est à sa déclaration de principe, qui a renoncé au socialisme pour l'économie de marché. C'est évidemment illusoire et impossible.La bataille pour ancrer à gauche le PS a déjà été livré et perdue. Passons à autre chose, le rassemblement de la gauche... non pas de "l'autre gauche" ou de la "gauche de la gauche", ce qui ne veut rien dire. Mais la gauche du refus de l'Europe Libérale, c'est à dire, la gauche anticapitaliste.

Didier HACQUART 19/06/2009 18:43


Tour d'abord, votre site est à consulter pour notamment ses analyses des élections.

Elargir le Front de Gauche avec qui et jusqu'où ? Question importante et enjeu pour nous dans les prochaines semaines.

Je vous invite à suivre l'élection partielle d'Aix en Provence. Le PS choisit dès le 1er tour l'alliance avec le MODEM. Les Verts veulent partir seuls.

Conséquence, une liste PCF, PG et NPA "Aix à Gauche" est consituée... Voilà en fait un Front de Gauche local élargi...

A suivre !

DH