Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 06:00


Nicolas Sarkozy a son facteur particulier en la personne de Jack LANG. Il va finir par l’avoir son poste  l’ONU ou ailleurs, le brave Jack. Nicolas est suffisamment fort pour l’amadouer afin de poursuivre la destruction idéologique du PS.

 

Ce qui est grave, ce n’est pas que Sarkozy récupère des ex PS, ce qui est grave, c’est que des personnalités du PS n’aient plus aucune barrière idéologique à rejoindre Sarkozy. Cela signifie sur le fond, que les idées se rejoignent. Quelle visibilité cela peut – il donner aux électeurs, si le PS et l’UMP se rejoignent au travers des transferts de responsables ?

 

Encore, un point qui me conforte dans mon choix pour le Parti de Gauche !... Pour moi, la droite et la Gauche ce n’est pas la même chose.

 

DH


Ce n'est pas la première fois que Lang est le messager de Sarkozy (*)

 

Avant d'être envoyé comme "émissaire spécial" à Cuba, le socialiste avait déjà été dépêché au Yémen, dans l'indifférence générale.


Suspecté sans cesse d'être au bord de céder aux sirènes du sarkozysme, maintes fois pressenti comme nouvel entrant au gouvernement, Jack Lang a toujours réfuté ces allégations, en précisant toutefois qu'il ne s'interdisait pas d'effectuer des missions ponctuelles. C'est ce qu'il vient d'accepter en devenant "émissaire spécial" de Nicolas Sarkozy à Cuba.


Nouvelle prise du chef de l'Etat chez les socialistes? Passage à l'ennemi acté? Martine Aubry, la nouvelle première secrétaire du PS soutenue durant la campagne interne par l'ex-ministre de la Culture, s'est empressée de dégonfler la polémique naissante, en déclarant qu'il "fait partie des talents de la France" et que "tout le monde a envie de les utiliser".


Les détracteurs de Jack Lang au sein du parti n'ont même pas pris la peine de faire connaître leur déception, attendant depuis longtemps ce faux pas, notamment depuis son vote en faveur de la réforme des instituons l'été dernier (le seul parmi les parlementaires socialistes). Il faut dire qu'il avait participé à la commission de révision de la Constitution présidée par Edouard Balladur.


Porteur d'une lettre écrite de Nicolas Sarkozy

 

Avant de tenter de renouer le dialogue politique et la coopération entre la France et Cuba, Jack Lang avait pourtant déjà œuvré pour Nicolas Sarkozy, sans que personne ne s'en émeuve ou ne s'en félicite. C'était il y a presque un an jour pour jour. Et déjà pour apaiser les relations diplomatiques de la France.


A l'occasion du dîner du Crif du 13 février 2008, le président français avait choqué une partie du monde arabe en s'engageant "à ne jamais serrer la main de quiconque ne reconnaîtrait pas Israël". Le président du Yémen, Ali Abdallah Salah, avait publiquement exprimé ses regrets.

Alors Jack Lang avait été dépêché quatre jours plus tard chez le président yéménite. "Il était porteur d'une lettre écrite de Nicolas Sarkozy invitant Ali Abdallah Saleh à un grand salamalec à Paris", expliquait à l'époque l'hebdomadaire Les Afriques.


Cet épisode cubain, en outre, survient un mois après la proposition par l'Elysée, alléguée par le site du Nouvel observateur mais démentie par l'intéressé, du poste de représentant permanent de la France au Conseil de sécurité des Nations unies.


Il va devenir de plus en plus difficile pour Jack Lang de trouver sa place au sein d'un Parti socialiste en phase de reconstruction. Mais l'ancien ministre de François Mitterrand le souhaite-t-il vraiment ?


Les explications de Jack Lang sur sa mission à Cuba, sur LeParisien.fr


(*) Par Julien Martin | Rue89 | 25/02/2009 


Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires

cicéron 01/03/2009 13:00

Tout a fait , il est vrai qu il est de plus trés hautain

Didier HACQUART 01/03/2009 21:10


...

DH


cicéron 01/03/2009 02:14

Ah gamelle , quand tu nous tiens !

Didier HACQUART 01/03/2009 09:50


Pour Jack LANG, ce n'est pas à mon sens la "gamelle" sa première motivation. Il ne doit pas être malheureux.

Mais c'est surement plutôt son Ego, et son besoin d'exister et de jouer un  rôle" historique...

Ce n'est guère mieux.

DH