Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 05:59

 



POLITIS lance un appel « pour ne autre Europe ».Je suis désormais militants du parti de Gauche et j'ai signé cet appel. D'autres camarades du PG l'ont déjà fait.


Pour moi, il me parait important de soutenir les initiatives cohérentes qui peuvent conduite au rassemblement pour un front de Gauche notamment aux européennes de 2009. C'est aussi le sens de la démarche du parti de Gauche.


A l'heure où la démocratie est bafouée, la mobilisation est de mise. Il ne faut pas oublier, que la retraite à 70 ans, le recul des services publics, le recul des droits sociaux, etc. viennent de l'Europe qui a pour leitmotiv la concurrence libre et non faussée...


DH




Signatures sur le site :


http://www.politis.fr/Appel-pour-une-autre-Europe-signez,5093.html




Appel 

Pour une autre Europe


Les politiques de l'Union européenne ont lourdement contribue a la crise financière, économique, sociale, écologique et démocratique. Elles ont sur nos vies des effets désastreux.


Plus que jamais, il est nécessaire de remettre en cause cette Europe libérale et de construire autrement l'Europe, avec les Européens, et pour eux.


En 2005, les peuples français et néerlandais avaient rejeté, par référendum, le traite constitutionnel européen (TCE), sur la base de leur expérience, et après un très large débat sur son contenu et ses conséquences.


Depuis, Nicolas Sarkozy a fait ratifier par le Parlement le traite de Lisbonne qui reprend l'essentiel du TCE, en contradiction avec le choix du peuple, et sans même le consulter.


Le seul pays qui a organise un référendum, l'Irlande, a dit " non " a ce nouveau traite, bloquant sa mise en œuvre et permettant de proposer une alternative.


En France, les élections européennes de juin 2009 doivent permettre aux citoyens de s'exprimer sur ce qui a été décidé sans eux, au mépris de toute démocratie, de rejeter la politique de Nicolas Sarkozy, de prolonger la victoire de 2005 et de se prononcer sur le projet européen qu'ils appellent de leurs vœux.


Ces élections doivent être l'occasion de proposer ensemble un projet nous libérant d'une logique capitaliste qui sacrifie les intérêts de la grande majorité de la population et l'avenir de la planète pour permettre a une petite minorité d'accumuler le maximum de profits.


Un projet d'Europe sociale, écologiste, démocratique et de paix, c'est-a-dire de coopération et non de concurrence entre les peuples, en Europe comme dans le monde, avec les changements des institutions et des traites internationaux que cela implique. Avec une harmonisation des droits par le haut, favorisant une meilleure répartition des richesses. Avec une réorientation globale des choix économiques et sociaux porteuse d'une plus grande efficacité au service des besoins humains. Avec l'instauration d'un bouclier social protégeant les salaries des conséquences de la crise financière.


Un projet reposant sur un autre mode de développement, pour éviter la catastrophe écologique qui menace. Sur une égalité des droits pour les résident(e)s dans l'Union européenne. Sur des services publics développes et démocratisés. Et des pouvoirs aux peuples pour leur permettre d'être souverains.


Nous disposons pour cela de toutes les propositions crédibles et réalisables élaborées en commun ces dernières années.


Les campagnes contre le TCE et le traite de Lisbonne l'ont montre : il est possible de mener ensemble une grande campagne de mobilisation, d'éducation populaire, de débats, riches de notre diversité, en lien avec les luttes et dans le prolongement des dynamiques alter mondialistes.


Cela, alors qu'au sein du Parti socialiste dominent les forces favorables au traite de Lisbonne et a l'Europe libérale, dont la crise montre la nocivité et l'échec.


Pour sortir de cette impasse et rendre possibles d'autres choix, nous appelons toutes les forces de la gauche de transformation sociale et écologiste a faire front commun. Unies, elles peuvent envoyer un grand nombre de députes européens porteurs de ce projet et de cette démarche au Parlement de Strasbourg, faisant en sorte que ce dernier corresponde plus fidèlement a la volonté exprimée par les peuples qui ont rejeté le TCE et le traite de Lisbonne, et aux aspirations de tous ceux qui partagent cette autre vision de l'Europe.


Plusieurs forces politiques se sont d'ores et déjà prononcées pour la constitution de listes communes aux élections européennes et d'autres n'ont pas écarte la possibilité d'une démarche unitaire. C'est aussi, évidemment, l'esprit des signataires de l'appel " L'alternative a gauche : organisons-la ! " lance a l'initiative de Politis. De nombreuses citoyennes et de nombreux citoyens non organises ou membres de syndicats, d'associations, de réseaux, de collectifs, aspirent a un tel rassemblement.


La diversité des forces de la gauche de transformation sociale et écologiste qui peuvent s'unir est un atout pour rassembler les citoyens autour d'un projet commun.


Comme en 2005, la dynamique politique a créer devrait s'enraciner dans les localités, les lieux de travail et dans tous les secteurs de la société. Elle dépendra de l'engagement et la mobilisation des centaines de milliers de citoyennes et citoyens et de membres d'organisations politiques, de syndicats, d'associations qui avaient permis de rejeter le traite constitutionnel européen, et sur tous ceux qui ont envie de porter ce projet. Tout dépend de cette unité. Elle est possible ; elle est indispensable. Nous y appelons.



PARMI LES PREMIERS SIGNATAIRES :


Dominique Abeille, Presidente d'association parents d'eleves (17).

Etienne Adam, CNCU, Caen, 14.

Abd-El-Kader Ait Mohamed,  Militant pour l'Egalite, CNCU, Tours - 37.

Lysiane Alezard, Conseillere regionale Ile de France.

Gilles Alfonsi, Association des communistes unitaires (ACU).

Pierre Allard, Maire ADS de St Junien et Vice President du Conseil general de la Haute-Vienne.

Marie-Helene Amiable, Deputee maire de Bagneux.

Mouloud Aounit, Militant antiraciste et conseiller regional.

El-Madani Ardjoune, Conseiller regional, Tremblay (93).

Ariane Ascaride, Comedienne.

François Asensi, Depute PCF.

Clementine Autain, militante feministe.

Gerard Badeyan, Collectif antiliberal et unitaire de Malakoff.

Bailly Bagayoko, Maire-Adjoint de Saint-Denis. Vice-President du Conseil general de Seine-Saint-Denis.

Gerard Beck, Militant associatif (38).

Romain Bellamy, Gauche Alternative 17.

Alain Belviso, President de la communaute d'agglomeration du Pays d'Aubagne et de l'Etoile.

Tarek Ben Hiba,  Conseiller regional Ile de France, Essonne.

Pierre Bergounioux, Ecrivain.

Bruno Bessiere, ACU.

Jacques Bidet, Philosophe - Universite Paris X Nanterre.

Gerard Bohner, NPA Clermont-Ferrand.

Jean-Jacques Boislaroussie, Alternatifs.

Magali Bonet Giovannangeli, 1ere adjointe au Maire Aubagne.

Louis Bonnassi, Militant syndicaliste de la siderurgie.

Jean-Marc Borel, Militant politique, LCR (38).

Beatrice Bosse, Militante feministe (26).

Paul Bouffartigues, Directeur de recherche CNRS Aix/Marseille.

Jacques Boulesteix, Astrophysicien, Directeur de Recherches au CNRS.

Conseiller municipal de Marseille.

Lounis Bourad, Militant altermondialiste, Lot.

Jacques Bourgoin, Maire de Gennevilliers, conseiller general.

Dominique Boutin, Geographe, Alternatifs, Indre-et- Loire.

Magali Braconnot, Alternatifs 13, conseillere municipale, comedienne.

Jean Brafman, Conseiller regional d'Île-de-France.

Patrick Braouezec, Depute, Seine-Saint-Denis.

Gerard Bras, Professeur de philosophie.

Robert Bret, Ancien senateur des Bouches-du-Rhône, conseiller municipal de Marseille.

Simone Brigando, Responsable MNLE Marseille.

Michel Buisson, Agroeconomiste (69).

Marylene Cahouet, Syndicaliste enseignante.

Bernard Calabuig, Responsable national du PCF.

François Calaret, courant Unir de la LCR, Saint-Denis.

Bernard Camboulives, CNCU, Territoire de Belfort.

Bernard Cavanna, Compositeur.

Christophe Cavard, Conseiller general du Gard.

Eve Chambrot, Responsable d'une association culturelle, Gauche Alternative 54.

Therese Chapelet, Graphiste.

Patricia Chapuis, Syndicaliste, militante NPA.

Patrick Charles, Maire-adjoint ADS de Limoges.

Maurice Charrier, Maire de Vaulx-en-Velin, Vice-president de la Courly.

Lionel Chassaing, Cadre territorial.

Armelle Chevassu, CNCU, Marseille, 13.

Marc Chovin, Militant d'Attac 63, Enseignant, CNCU, PG.

Arlette Clerc, Enseignante, Territoire de Belfort.

Marie-Agnes  Combesque, Ecrivaine.

Eric Coquerel, Parti de Gauche.

Alexis Corbiere, 1er adjoint au Maire du 12eme arrondissement de Paris, PG.

Jean Cordillot, Ancien maire de Sens, PCF, ACU.

Emmanuelle Cosse, Ancienne presidente Act Up, Paris, redactrice en chef de Regards.

Pierre Cours-Salies, CNCU, Montreuil, 93.

Thomas Coutrot, economiste.

Veronika Daee, Enseignante, Alternatifs (31).

Daniel Dalbera, Ancien depute.

Claude Debons, Parti de Gauche.

Bernard Defaix, President du collectif de defense des services publics.

François Delapierre, Parti de Gauche.

Christian Delarue, militant altermondialiste et anti-raciste.

Marc Delgrange, Villeneuve d'ascq, ancien conseiller municipal et de la  Communaute Urbaine de Lille.

Bruno Della Sudda, Ancien conseiller municipal de Nice (06).

Michele Dessenne, porte-parole du M'PEP.

Catherine Destom, Professeur Morbihan.

Richard Dethyre, sociologue.

Hayat Dhalfa, Parti de Gauche.

Daniel Dizet, Syndicaliste et militant associatif (17).

Marc Dolez, député, Parti de Gauche.

Annie Ernaux, romanciere.

Michelle Ernis, conseillere municipale 100% a gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray.

Jean-Claude Eyraud, Syndicaliste, mutualiste, conseiller municipal d'opposition de Gap, Hautes Alpes.

Laurent Eyraud, Comedien et directeur artistique.

Jean Falco, Conseiller municipal d'Auch (32).

Mireille Fanon-Mendes-France, Fondation Frantz Fanon.




Partager cet article
Repost0
Published by Didier HACQUART - dans Traité de Lisbonne