Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Référencement

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog
  Blogue Parade - L'annuaire des blogues francophones - BlogueParade.com

 

Wikio - Top des blogs - Politique

Archives


Pour mieux connaitre  l’histoire politique de Vitrolles, gérée pendant 5 années (1997 - 2002) par l'extrême droite et le couple Bruno et Catherine MEGRET, plus de 200 articles de presse sont à votre disposition (colonne de droite, rubrique "thèmes" sur ce blog). A l'heure de la banalisation de l'extrême droite, un devoir de mémoire s'impose avec l'expérience vécue à  Vitrolles.

Cette histoire politique est désormais complétée par des vidéos que vous pouvez retrouver dans le thème "l'histoire politique de Vitrolles en vidéo", dans la colonne de droite. Cette rubrique sera renseignée au fil du temps.

@ DH
30 avril 2006 7 30 /04 /avril /2006 12:06


Une autre société est – elle possible ?

 
 

J’ai assisté hier à Berre à la conférence de Jean – François KAHN, Directeur de l’hebdomadaire MARIANNE, dont le thème était « une autre société est – elle possible ? ». C’est conférence était organisée par le club Jean Jaurès de la Côte Bleue.

 

Jean François KAHN est un grand orateur et nous avons eu droit à un cours de philosophie et d’histoire fort captivant. C’est le genre de conférence, ou l’on a l’impression de ressortir plus intelligent en ayant appris quelque chose !

 

Sur le fond du propos, même si le tableau dressé par JFK est noir, il reste plein d’espoir.

 

Contrairement à ce que nous assène à longueur d’années les médias, « on ne peut pas faire autrement » et bien oui évidemment une autre société est possible !

 

« Tout réalité d’aujourd’hui est l’utopie d’hier ». En effet, qui aurait osé affirmer à la fin du XIXème siècle que les salariés auraient une couverture maladie, une retraite, un chômage indemnisé, un salaire minimum garanti, des congés payés par le patron, les 35 heures, etc. Ils auraient été traités d’affreux gauchistes qui veulent casser le système ! Donc de même les « utopies d’aujourd’hui seront les réalités de demain » !

 

Le système néolibéral actuel conduit à plus d’inégalités, d’injustice, de violence, de régression sociale. C’est suivant les tenants du système « le sens de l’histoire ». Se rallier au système, c’est être « moderne ». Le refuser c’est être conservateur. Au passage, est conservateur aujourd’hui celui qui défend plus de justice sociale, moins d’inégalités, etc.

 

Henri FORD considérait avant guerre qu’un rapport de 1 à 10 entre les ouvriers et le patron était raisonnable. Après guerre, il était admis qu’un rapport de 1 à 40 était une norme acceptable. Aujourd’hui, le rapport est de 1 à 700 ! C’est complètement aberrant et ne correspond à aucune réalité ! On comprend mieux aussi pourquoi les tenants du système néolibéral le défendent et s’accaparent la maitrise des medias pour tenir le bon peuple avec des émissions de télé avilissantes, par exemple…

 

Pour JFK, « le système néolibéral c’est la refondation du communisme sur une base privatisée ». En effet, le principe s’appuie sur la constitution de grands monopoles au niveau national et mondial, contraire à l’esprit même du libéralisme au sens premier du terme !

 

Notre pays serait immobile et hostile à la « réforme ». Encore faudrait –il s’entendre sur le vocabulaire et le sens du mot réforme. Aujourd’hui cela signifie régression ! Mais notre pays n’est pas aussi immobile que cela. Il a subit de grandes évolutions ces 25 à 30 dernières années avec notamment la transformation de l’agriculture, la disparition du rôle de l’Etat dans les banques, les privatisations industrielles, la privatisation de l’énergie, etc. Les conséquences par exemple c’est qu’aujourd’hui, la sécurité de l’Etat disparaissant dans de très nombreux domaines, 75 % des jeunes sont embauchés en CDD ! Vive la soit disante modernité.

 

En traitant la France d’immobilisme, les néolibéraux en fait n’assument pas tout simplement, les conséquences de leurs actes… Par ailleurs, ils cherchent à mettre en place un système meilleur, et donc un rapport à un système moins bien. Ceci dit le système actuel tant décrié aujourd’hui est issu des « 30 glorieuses » qui avaient apporté au pays plus de prospérité, et d’avancées sociales pour les salariés…

 

Alors comment les choses peuvent évoluer ?

 

Tout d’abord l’histoire montre que les révolutions arrivent par « la  régression de trop ». En clair le pouvoirfort, qui peut tout se permettre commet la décision de trop qui fait tout basculer. S’attaquer au droit du travail des jeunes avec le CPE, est un exemple.

 

Il y a toujours eu un acte qui a fait tout basculer, et jamais, sauf dans les putschs, la révolution était écrite avec un programme prédéfini. Ce n’est qu’15 juillet 1789, que les preneurs de la Bastille ont appris qu’ils étaient des révolutionnaires ! Le programme se construit avec les évènements.

 

« Une révolution, c’est une restructuration de la société autour d’un nouveau centre ».

 

Aujourd’hui le centre c’est le profit.

 

JFK, se considère comme un modéré, rebelle à l’extrémisme. Pour lui, Il y a clairement la nécessité de remettre l’homme au centre, ce doit être l’objet de la prochaine révolution.

 

Le rejet du néolibéralisme est inévitable, mais peut déboucher sur des régressions. Il y a aussi urgence car d’autres révolutions sont en cours dans le monde comme la montée de l’islamisme intégriste d’une part et le populisme et l'extrèmisme d’autre part.

 

« Le véritable dilemme qui se pose à nous, est simple c’est eux ou c’est nous ! »

 

Nous ne sommes pas seuls dans le monde, mais la France a encore un pouvoir d’influence et d’exemple dans le monde. Cela a été vrai pour la révolution française et tous les évènements qui ont suivi. Cela a été vrai plus récemment avec mai 68, qui a eu un retentissement au-delà de nos frontières. C’est encore plus récemment le cas avec le CPE, qui a été suivi de près dans de très nombreux pays.

 

On peut ne pas être d’accord totalement avec JFK. C’est un vrai intellectuel qui réfléchit sur la société et le monde. Je ne partage pas toujours ses positionnements, comme celui qu’il a eu récemment sur la Constitution Européenne, il était pour.  Mais sa réflexion me parait très intéressante et alimente le débat.

 

A suivre…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier HACQUART - dans Réflexions
commenter cet article

commentaires